Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

vendredi 17 avril 2009

CN-2009-10, Valérie Létard veut briser le silence ?, alors, secourons cette insondable insensée !

Valérie Létard veut briser le silence ?, alors, secourons cette insondable insensée !

Du : 17.04.2009, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : sam. 5 mars 2011, 16.29.

Depuis plus d’un an nous vous le répétons :

Promis !, sans aucune,
mais alors aucune langue de bois !

Voici, le site François Desouche2 vient de publier un article ainsi intitulé : France d’après : autres temps, autres moeurs3 Lisons les extraits qui nous intéressent :

Le gouvernement français a lancé une nouvelle campagne pour «briser le silence» des violences faites aux femmes, en particulier les mariages forcés et les mutilations sexuelles. D’après Valérie Létard, secrétaire d’Etat à la Solidarité…

Deux brochures - «Combattre les mariages forcés» […] et «Combattre l’excision» […] ont été éditées par le gouvernement. «Dans les deux cas, ni la tradition ni la coutume ne peuvent justifier une telle remise en cause des droits fondamentaux», a déclaré Valérie Létard. (…)

En France, la lutte contre les mariages forcés a été renforcée par la loi d’avril 2006 qui a porté à 18 ans l’âge minimum pour se marier. Le viol conjugal est inscrit dans le Code pénal et le vol des papiers par l’époux est considéré comme un délit4.

Pour qui travaille François Desouche5 ?, Lui qui se prétend anti-système ? FD n’a aucun, mais alors aucun esprit critique, un simple relais servile de cette femme insensée qui renverse de ses propres mains6 les Maisons-Familles, et la Maison-État (légal !) !

Nous allons démonter le tissage de mensonges et d’hypocrisies de tout ce texte, point par point, au travail !

Mensonge !, falsification de la Vérité : violences faites aux femmes.

Qu’est-ce que la violence ?

La violence est une expression de la colère ?, n’est-ce pas ?, voyons ce qu’est la colère :

Considérée en soi, la colère cependant n’est pas chose mauvaise : c’est une passion de l’âme, au même titre que la crainte ou l’amour. Elle a été donnée à l’homme pour surmonter les obstacles qui l’empêchent d’atteindre sa véritable fin, pour lutter contre les tentations et les mauvais penchants, pour réprimer le désordre, pour venger les injures faites à Dieu. Lorsqu’elle agit en ce sens, lorsqu’elle tend à satisfaire la justice et à rétablir l’ordre violé, lorsqu’elle s’exerce sur de vrais coupables et sans sortir des bornes marquées par la raison, elle est légitime, elle peut même se traduire en actes de vertu7.

La Sainte Colère, ou la violence légitime !

Revenons à la violence !, la violence, ou la colère, est, dans un cadre légitime, une réponse à une autre violence elle-même illégitime, par exemple :

1) Illégitimement l’automobiliste grille un feu rouge, il a fait violence au code de la route, il l’a violé ! En réponse à cette violence, l’agent de police verbalise, il fait aussi montre de violence, mais légitimement !

2) Illégitimement l’enfant prend un bonbon dans l’armoire, il a fait violence à l’Autorité de son Père le lui ayant interdit, il a violé Son commandement, il a volé ! En réponse à cette violence, le Père prive Son enfant de dessert, Il fait violence à l’enfant légitimement !

3) Illégitimement, parce que sans permission* [Lisez-moi], l’épouse sort de la Maison de son Époux ; c’est elle qui a fait violence à son Époux auquel elle devait être soumise* en toutes choses*, et même dans les choses qui lui semblent le plus déraisonnables*, et ceci parce qu’elles aimeront aussi à rester chez elles, à moins que la nécessité ne les oblige à sortir, et même alors elles devront avoir l’autorisation de leurs maris*, c’est elle qui a violé l’interdit ! En réponse à cette violence, l’Époux, dans Sa juste et sainte colère lui apprend quelques pas de polka*, Il doit lui faire violence, légitimement, et doit donc : la corriger*, la discipliner*, la réprimander*, la châtier*, lui donner des coups*, etc. !

Ainsi toutes ces violences légitimes ne répondent qu’à des violences illégitimes ! Tout est donc question de légitimité !

En ne retenant que l’aspect émotionnel voulu vicieusement, malignement par la pauvresse de Valérie :

  • La seule et véritable violence, est de fait la violence, illégitime donc, faite à la Loi édictée par l’Autorité légitime : 1) ne pas passer au feu rouge, 2) ne pas prendre le bonbon dans l’armoire, 3) ne pas sortir sans permission* !

  • La seule et véritable violence, est faite par : 1) l’automobiliste passant au rouge, 2) l’enfant ouvrant l’armoire pour saisir le ‘fruit’ défendu, 3) l’épouse se révoltant contre l’Autorité de son Époux !

  • La toute première violence perpétrée dans le monde vint d’une femme, de la femme (Ève) qui a transgressé la défense de manger du fruit défendu, interdit ; défense que Dieu avait demandé qu’Adam la lui fît ensuite connaître*.

Donc de lancer en l’air ‘violence’ en l’extrayant de son cadre, soit légitime ou soit illégitime, dénote d’une intention vicieuse !, l’on lance le mot ‘violence’ uniquement pour créer un réflexe stupide sur des gens préalablement copieusement conditionnés par les ‘campagnes’ de ‘sensibilisation’ !

Revenons dans le cadre du Mariage : l’Époux, et Lui seul, a la légitimité, et la légitimité la plus étendu pour faire ‘violence’ à Son épouse. Et donc toute obstruction à cette ‘violence’ de l’Époux, et surtout venant de l’État, Lui le violent par excellence maintenant !, est : illégale, illégitime !

État violent par excellence maintenant ?, oui !, lisez une toute petite liste de ses propres violences bien effectives, bien criminelles, bien illégales : contraception, avortement, pilule aux mineures, école obligatoire, euthanasie sciemment tolérée pour faire passer l’obligatoire ensuite, séparation-divorce autorisée et même incitée, lois muselières diverses, viol des âmes par la pornographie visible partout (affiches, etc.), enseignement laïc obligatoire, éducation sexuelle, etc., etc., etc. !

Et c’est cet État violeur fanatique qui parle de la ‘violence’ de l’Époux !

Époux !, réveillez-Vous !,
liguez-Vous !, rejoignez-Nous !

Époux, il faut absolument les faire taire, entraidez-Vous mutuellement au lieu de vous laisser déposséder de votre Autorité de Droit divin chacun dans son petit coin ! Surmontez la tétanisation qu’ils Vous ont refilée, les ‘complexes’ qu’ils vous ont donnés, n’ayez pas peur de Vous déclarer : vrais Hommes !, bons Époux !, nobles Pères !

Dites bien fort pendant que Vous le pouvez encore, liguez-Vous avec Nous pour être soutenus : Je suis Chef chez-Moi et cette Autorité est sans partage, Mon Autorité est au-dessus de celle de l’État et de l’Église8 !

Époux !, Maris !, Vous disait Pie XII : n’hésitez donc point à exercer cette autorité ; ne vous soustrayez point à ces devoirs, ne fuyez point ces responsabilités. La barre de la nef domestique a été confiée à vos mains*.

Violence, dit la pauvresse de Valérie ?

Voici la véritable violence, selon sa propre définition tordue :

(Re)Voyez ND : CN-2008-16, Valérie Létard veut susciter une réaction ?, la voici !

Lisez ce petit bijou de désinformation, de rééducation : Apprendre la vie à ses parents ça n’a pas de prix, fait dire Eurocard MasterCard9 à un enfant ! Ça c’est une violence faite par un enfant, bien ré-éduqué par ‘eux’, sur ses parents !, c’est positivement une violence faite sur un enfant conditionné par des commissaires du peuple style ‘assistante sociale Valérie’. C’est un viol de l’Autorité de Droit divin du Père ! Un lavage de cerveau de l’enfant ! C’est le renversement des valeurs, c’est l’enfant qui ‘apprend’ la vie à ses parents !

Les menteurs !, l’on ne peut se ‘plaindre’ que les parents ne tiennent plus leurs enfants dans les cités et dans le même temps dire que les enfants doivent tenir leurs parents ! À quand la dénonciation ‘citoyenne’ des parents par les enfants comme dans les pays communistes ? Non !, le mur de Berlin n’est pas tombé pour fêter la libération de ces peuples du joug communiste, il est tombé car il ne leur sert plus rien, nous sommes tous sous ce joug communiste !

Mensonge !, oblitération du Droit : les mariages forcés.

Qu’est que veut dire forcé ?, ce terme pue l’intoxication, comme le terme violence vu précédemment !

Déjà, première contradiction, si d’un côté l’on ne peut forcer, comment d’un autre peut-on interdire ? En effet, interdire est bien forcer, ou forcer c’est bien interdire !, interdire de se marier avant les 18 ans (voir ensuite) est bien forcer à se marier qu’aux 18 ans révolus !

Ces mêmes démons qui crient ‘non aux mariages forcés’ et qui forcent à se marier qu’aux 18 ans révolus car l’on en serait incapable d’un choix : distribuent des préservatifs et des solutions de morts (contraceptives et avortement), et ce donc contre l’Autorité du Père, pour que ces mêmes jeunes gens puissent allégrement se débaucher ! Elle, se prostitue de gars en gars ; lui, déshonore fleur après fleur !

Ce n’est pas la copulation d’un pauvre gars avec une pauvresse qu’ils veulent empêcher, en effet, interdisant de s’aimer honnêtement dans le Mariage avant les 18 ans révolus, ils poussent par tous les moyens à se débaucher dès les 15 ans (majorité ‘sexuelle’, âge de plus qu’ils veulent abaisser !).

Comme pour le mot ‘violence’, de lancer en l’air le mot ‘forcé’ en l’extrayant de son cadre, soit légitime ou soit illégitime, dénote d’une intention vicieuse !, l’on lance le mot ‘for’ uniquement pour créer un réflexe stupide sur des gens préalablement conditionnés par les campagnes de ‘sensibilisation’ !

Le Mariage forcé était appelé avant Mariage arrangé par les parents, la seule différence serait le consentement plus ou moins relatif des intéressés !

Mais ‘bizarrement’, ces Mariages arrangés, forcés diront-ils, tenaient, et maintenant plus un Mariage ne tient !

Avant de poursuivre voyons ces divers textes :

  • Ancien testament, Abraham :

Mais que tu iras au pays où sont mes parents, afin d’y prendre une femme pour mon fils Isaac10.

Là, nous voyons un Mariage ‘forcé’, ou pour le moins plus qu’arrangé, et même pour le garçon !

  • Sous l’ancien régime (avant 1789) :

Le mariage, acte religieux, est soumis à l’autorisation du père, quel que soit l’âge des futurs époux11.

Autoriser ou non un Mariage est bien d’une certaine façon : faire un Mariage forcé !, n’est-ce pas ?, c’est bien un Mariage arrangé !

  • Dans les années 1920-1930 :

1920 et 1930, la très grande majorité des jeunes demandaient la permission de se marier à leurs parents et le jeune homme demandait officiellement la main de sa future épouse à son beau-père. La demande en mariage, comme d’autres rites tels l’entrée et la sortie de l’église, signifiait le passage de la jeune femme de la tutelle de son père à celle de son mari12.

Si les enfants demandaient encore en 1930, c’était bien d’une certaine façon un Mariage forcé, car dépendant de l’obtention de cette permission !

  • Ce que disait Saint Pie X en 1905 :

Q) Comment les époux doivent-ils se disposer pour recevoir avec fruit le sacrement du mariage ?

R) Les époux, pour recevoir avec fruit le sacrement de Mariage, doivent :

2 - avant de se fiancer, consulter leurs parents comme l’exigent l’obéissance et le respect qui leur sont dus13.

Consulter, c’est bien pour tenir compte de ce que l’on va vous dire ?, sinon si l’on veut en faire qu’à sa tête on ne consulte pas ! De plus ici, c’est vraiment une abdication de sa volonté propre14, en effet Saint Pie X pousse le devoir de consultation jusqu’au bout : comme l’exigent l’obéissance et le respect qui leur sont dus !

Mais si les enfants consultent et ne tiennent pas compte de l’avis du Père, ils désobéissent bien, ils ne donnent pas le respect dû ! Ainsi donc, pour faire court, c’est le Père qui ‘impose’ plus ou moins directement ce Mariage, c’est donc bien un Mariage ‘forcé’, et ceci est préconisé par le Pape Saint Pie X !

Non, ce n’est pas contre le Mariage ‘forcé’ que ‘eux’ luttent, mais contre le Mariage en Lui-même, et contre la seule Autorité en la Famille, Celle de l’Époux-Père ! Ils haïssent ce qui est Droit !, ce qui est de Droit divin : le Chef de Famille !, l’Époux-Père !

Cette lutte contre les ‘violences faites aux femmes’ n’est pas une ‘charité’ de cette pauvresse n’ayant rien compris aux enjeux réels, mais c’est la lutte haineuse contre tout ce qui est Droit, contre le Droit naturel !, et dans cette lutte le premier visé est : le Chef de Famille !

Hypocrisie !, la paille et la poutre : les mutilations sexuelles.

Hypocrisie !… La pauvresse parle de l’excision !, mais pas de la mutilation sexuelle appelée circoncision !, dont la même pauvresse est complice de son remboursement par la SS !

Hypocrisie !… totale, elle ne parle pas de la mutilation de bébé par contraception forcément abortive, de la mutilation de ce pauvre petit corps par l’avortement, etc. Toutes ces mutilations sont fatales !, ce sont des assassinats !

(Re)Voyez ND : CN-2008-16, Valérie Létard veut susciter une réaction ?, la voici !

Hypocrisie !, disposition illégale : 18 ans l’âge minimum pour se marier.

(Re)Voyez : ci-dessus ce que nous disions au sujet de cet âge de mariage, et de ladite majorité sexuelle : ‘Mensonge !, oblitération du Droit : les mariages forcés.

Mensonge !, affirmation contre-naturelle : Le viol conjugal.

Voici une reprise de ce que nous écrivions, (Re)Voyez ND : CN-2009-08, Le Salon Beige : De la démocratie en Afghanistan. :

Pour répondre au propos malicieux : Ce texte légalise le viol sur sa conjointe ; recherchez : son corps*, devoir conjugal*.

(Re)Voyez ND :

Pour résumer, nous pourrions dire : Oui !, il y a viol, et ce viol est de l’épouse !, elle viole son obligation de rendre le devoir conjugal !

Saint Thomas nous le rappelle : L’épouse a pouvoir sur le corps de son mari en ce qui regarde l’acte générateur, et réciproquement. Ils sont donc tenus de se rendre l’un à l’autre le devoir conjugal en tout temps et à toute heure, en respectant cependant la décence qui convient en cette matière, car il ne convient pas de le rendre aussitôt en public*15.

L’Époux a le Droit, le Pouvoir d’utiliser la force pour contraindre Son épouse à son devoir : Ils sont donc tenus de se rendre l’un à l’autre le devoir conjugal en tout temps et à toute heure* ! Ainsi pouvez-vous mesurer la monstruosité de l’assertion purement criminelle : le viol conjugal est inscrit dans le Code pénal !

L’état s’arroge le ‘droit’ de mener l’enquête sous la couette !

Comment de plus, peut-on prouver un ‘viol’ de l’épouse par l’Époux !, impossible !, cela dépasse l’entendement ! Il suffirait donc que l’épouse égarée par le Malicieux dise la chose pour que la chose soit !

Pouvez-Vous, Époux, mesurer la descente incroyable ainsi réalisée ?, alors qu’il n’y a que quelques dizaines d’années une épouse se plaignant de ‘contrainte’ conjugale aurait été moquée et clouée au pilori !

Mensonge !, incitation à la révolte : Le vol des papiers par l’époux.

Qu’a-t-elle besoin de papiers, vue qu’Elles aimeront aussi à rester chez elles, à moins que la nécessité ne les oblige à sortir, et même alors elles devront avoir l’autorisation de leurs maris*16.

Qu’a-t-elle besoin d’identité ?, son identité n’est-elle pas de Droit divin, et en supposant que son Époux s’appelle François Desouche : madame François Desouche ?

L’épouse n’existe pas en tant qu’être autonome, étant asservie* en toutes choses* à son Époux !, elle n’existe qu’en tant qu’ombre* de son Époux !

Entre de nombreux autres textes en notre étude, ce document très important : (Re)Voyez ND :, DP-6D1, Femme en islam, sujet développé par l’hebdomadaire Rivarol.

4Posté le 14 avril 2009, 22:40 | Auteur : Ubu . http://www.fdesouche.com/articles/35339#comments

6D’après le Prov., XIV, I. : une femme insensée la [sa Maison] renverse de ses propres mains.

7(Re)Voyez ND : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point DP-7B3b, La dépendance infrangible de la femme, une jouissance pour elle et pour Lui !, et surtout sa note de bas de page.

8Le Chef de Famille, l’Époux, qui est l’image vivante de Dieu est revêtu de la double autorité du sacerdoce et de l’empire ; Le Chef de Famille, son Autorité est toujours beaucoup plus large que celle du législateur, rappelle Mgr Jean-Joseph Gaume.

Le Chef de Famille, rappelle Mgr D’Orléans : On dit des dépositaires de l’autorité parmi les hommes, qu’ils sont revêtus de l’autorité.

Il n’y a que l’autorité paternelle dont on n’est pas revêtu, dont rien aussi ne saurait dépouiller, et que celui-là même en qui elle réside ne peut abdiquer. C’est la seule qui soit le plus complètement possible à l’image de l’autorité divine.

Non : le père n’est pas simplement revêtu de l’autorité paternelle : il la possède. Dieu pouvait ne pas lui communiquer la paternité elle-même : mais la paternité une fois reçue, l’autorité paternelle y est essentiellement attachée et inaliénable.

Aussi, la première idée de puissance qui ait été parmi les hommes, est manifestement l’idée de la puissance paternelle.

Pour les trois sources : (Re)Voyez ND : DP-05, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (I) ; point 5C7, Le Chef n’est pas revêtu de l’Autorité, elle lui est inhérente ; point DP-5C9, L’autorité du Père est la plus complète : sacerdoce et empire ; 5C10, L’autorité du Père plus large que celle du Législateur ; et suivant.

10(Re)Voyez ND : DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point DP-4B2c, Voyons Abraham qui fait chercher une femme pour son fils Isaac.

11(Re)Voyez ND : DP-08, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (II) ; point DP-8G, ‘Évolution’ ?, non régression du statut de la femme !

15III, Q64, Conclusion « Somme Théologique de Saint Thomas - 1272 - Le mariage »

16« Concile de Trente - 1545 - Le Mariage »

mercredi 15 avril 2009

CN-2009-09, N’ayant plus de prêtres, c’est un musulman qui nous rappelle Saint Paul et tout un pan du Droit naturel !

N’ayant plus de prêtres, c’est un musulman qui nous rappelle Saint Paul et tout un pan du Droit naturel !

Du : 15.04.2009, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : sam. 5 mars 2011, 16.28.

Dans l’Église dite catholique, l’apparente évidemment !, ou secte de Rome* [Lisez-moi] et occupant bien visiblement le Siège de Rome*, nous n’avons plus de prêtres, et ce même dans l’auto-proclamée ‘Tradition*’, mais bien réellement Trahition* !, nous n’avons que des cloaques d’impureté* !

Ainsi, honte, mille fois honte à nous catholiques de pacotille, il n’y a plus qu’eux, les musulmans, pour nous rappeler certains versants du Droit naturel, et donc de la doctrine catholique !

Nous vous proposons d’écouter la vidéo qui va suivre, elle est ‘parfaite’ sur le point du voile et de la corruption des femmes actuelles !

Notre prochain article sur la pauvresse de Valérie Létard !

Nous allons prochainement publier un article en réponse à l’insondable malfaisance de la manipulée consentante Valérie Létard* avec sa nouvelle ‘croisade’ : Mariages forcés, excision : "Il faut briser la loi du silence".

Dans le même registre, et comme ‘mise en bouche’ au sujet de cette femelle positivement insensée,

(Re)Voyez ND : CN-2008-16, Valérie Létard veut susciter une réaction ?, la voici !

Voici cette vidéo sur l’impudeur féminine actuelle :

Attention !, nous ne cautionnons pas du tout toutes les autres conférences, que nous n’avons pas vues pour l’instant, de cette personne, Ahmed Deedat !

Visionnez : Le voile. Ahmed Deedat2.