Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

samedi 4 juillet 2009

CN-2009-17, Moi, Moloch, je réclame le non-lieu pour Cheb Mami !

Du : 04.07.2009, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : dim. 21 oct. 2012, 21.55.
Table de cette nouvelle, CN-2009-…
17 - Moi, Moloch, je réclame le non-lieu pour Cheb Mami !
17.A.1 - Moi Moloch, avocat du diable, je me présente
17.A.1.a - Je m’appelle Moloch…
17.A.2 - Que fais-je, moi Moloch, sur ce site que j’abhorre tant ?
17.A.3 - Je suis commis d’office : avocat du diable…
17.A.3.a - Qu’est-ce que l’affaire Cheb Mami ?
17.A.4 - Et maintenant, c’est là que j’interviens pour défendre Cheb Mami
17.A.4.a - Voici le projet de mes attendus :
17.A.4.b - L’avortement est un ‘droit’ que nous revendiquons
17.A.4.c - Nous avons fait dire que ce tas de viande appartient aux deux parents afin d’évincer le Père
17.A.4.d - Une femme peut imposer sa volonté à l’Homme
17.A.4.e - Un Homme ne peut pas imposer sa volonté à la femme, sauf…
17.A.4.f - Il y aurait eu séquestration de la part de mon client
17.A.4.g - Il y aurait eue violence de mon client
17.A.4.h - Mon client aurait annihilé la volonté de la porteuse
17.A.4.i - Mon client aurait fait maintenir la porteuse par des gros bras
17.A.4.j - L’on accuse mon client d’avortement, et les avorteurs, non !
17.A.4.k - L’État est coupable de ‘non assistance à Homme en danger de paternité’
17.A.4.l - Mon client doit être réhabilité et cité à l’ordre du mérite
17.A.4.m - Mon client est un martyr, n’en faite pas un converti !
17.A.4.n - Mon client demande le restitution immédiate du passager clandestin
17.A.4.o - Moi Moloch, je demande la réhabilitation et la citation de Cheb Mami
17.A.1 - Moi Moloch, avocat du diable, je me présente
Je m’appelle Moloch, et je suis l’avocat du diable, celui de notre Maître à tous, Lucifer, en l’affaire que je vais vous exposer.
17.A.1.a - Je m’appelle Moloch…
Vous voulez me connaître ?, alors lisez ce que certains auteurs disent à mon sujet [Source de l’image ci-contre : http://www.samliquidation.com/images/Moloch666.jpg]:
→ Synthèse : Et c’est là le triste spectacle qui, afflige nos yeux. La mode, vomie par les officines allemandes juives, s’impose, et les chrétiennes acceptent sans résistance appréciable son joug dégradant. Bossuet disait que l’opinion est la reine du monde : la mode est la reine du sexe féminin, elle est plus encore, elle est son idole. A cette idole, il faut des sacrifices, des victimes ; les mères dénaturées lui sacrifient la pudeur de leurs filles grandes et petites. Nous nous demandons si les parents d’autrefois, qui jetaient leurs enfants dans les flancs embrasés de la statue de Moloch, étaient plus coupables qu’elles. Qu’on ne nous taxe pas d’exagération Moloch brûlait les corps, la mode tue les âmes2.
→ Abbé J. Gaume : Et pour te soulever ici qu’un coin du voile, rien n’est plus fameux que leur dieu Moloch. Or, le culte rendu à cette idole suffit pour révéler le hideux état de la famille chez les fils de Chant. La statue d’airain de cette monstrueuse divinité était creuse et se partageait en sept fourneaux. Dans le premier on offrait de la fleur de farine ; dans le second, des tourterelles ; dans le troisième, une brebis ; dans le quatrième, un bélier ; dans le cinquième, un veau ; dans le sixième, un bœuf ; dans le septième, un enfant. L’histoire des Dieux siriens fait foi que ces enfants étaient réellement brûlés en l’honneur de l’infâme idole3.
→ Abbé J. Gaume : Pour une raison analogue, la même chose a lieu dans la Cité du mal. Satan a parlé, et l’homme sacrifie. Sa parole est d’autant plus certaine, que l’homme sacrifie son semblable. Il le sacrifie sur tous les points du globe, la parole de Satan est donc universelle. Il le sacrifie malgré les répugnances les plus vives de la nature, la parole de Satan est donc absolue, menaçante. Il le sacrifie partout où le vrai Dieu n’est pas adoré : le Juif lui-même, aussitôt qu’il, abandonne Jéhovah, tombe dans Moloch et lui sacrifie ses fils et ses filles. Le sacrifice humain n’est donc ni l’effet de l’imagination, ni le résultat d’une déduction logique, ni une affaire de race, de climat, d’époque, de civilisation ou de circonstances locales : c’est une affaire de culte4.
→ Abbé J. Gaume : S’agit-il de l’ordre purement religieux ? Infidèles à Jéhovah, combien de fois n’a-t-on pas vu les Juifs, sans distinction de position sociale, tomber dans Moloch, et sur sa demande immoler leurs fils et leurs filles à cette divinité cruelle ? En Phénicie, en Syrie, en Perse, en Arabie, en Afrique, en Crète, à Carthage, les plus illustres citoyens se résignent au même sacrifice, par l’ordre des oracles. C’est sur la même injonction que, dans la Grèce, le roi Érecthée immole sa fille chérie ; Agamemnon, la sienne ; Idoménée, son fils ; les Athéniens, leurs fils et leurs filles choisis ; les Messéniens, une vierge pure ; les Thébains, le fils de leur roi ; les Achéens, la plus belle jeune fille et le plus beau jeune homme de leur capitale. Des sacrifices du même genre, c’est-à-dire solennels, et demandés par l’autorité publique, s’accomplissent chez tous les peuples célèbres de l’antiquité(1) !5
17.A.2 - Que fais-je, moi Moloch, sur ce site que j’abhorre tant ?
Eh bien voilà, n’ayant trouvé nulle part ailleurs des colonnes me permettant de m’exprimer, j’ai fait valoir aux responsables de ce site que j’avais un droit à m’exprimer en tant qu’avocat de la défense de Cheb Mami.
Ils ont accepté en me posant qu’une seule condition, c’est de mettre cet encart que voici au début de mon intervention :
Début de l’extrait →
Nous, du site Restauration de la Famille par l’Autorité, avons dû, à notre corps défendant, ouvrir nos colonnes à l’avocat de Cheb Mami. Nous rappelons que l’esprit de notre Œuvre est bien visible dans toute notre étude ; et que, notamment, nous sommes totalement opposés à toute forme de limitation des naissances, donc en effet à l’avortement !
← Fin de l’extrait
17.A.3 - Je suis commis d’office : avocat du diable…
Voyez-vous, le Bon Dieu a ses avocats, bien qu’ils semblent maintenant inexistants ; et, Lucifer a aussi les siens, ce depuis la chute originelle dont nous sommes si fiers.
L’Église Catholique, du temps où nous ne l’avions pas encore éclipsée* (donc point celle du potentat que nous avons placé sur le Siège de Rome), lors des procès de canonisation donnait au diable un avocat qui était chargé de défendre la ‘prise’ du diable.
Voici un texte qui peut vous aider à comprendre ma mission :
Durant l’ancien processus de canonisation par l’Église catholique romaine, le promoteur de la foi (en latin promotor fidei), ou avocat du diable (advocatus diaboli), était un avocat chargé par l’Église d’argumenter contre la canonisation d’un candidat6.
Avocat devant s’assurer que rien n’avait échappé dans la vie d’un ‘postulant’ au titre de sainteté qui serait contraire à cette nomination.
En l’affaire qui nous intéresse, moi Moloch, j’ai été nommé par Lucifer, le Malicieux en Chef, pour défendre Cheb Mami !
17.A.3.a - Qu’est-ce que l’affaire Cheb Mami ?
Voici un article que j’ai trouvé en fouinant sur internet, sur Yahoo France Actualité parlant de cette affaire (parution du vendredi 3 juillet 2009) :
Cheb Mami a reçu le verdict de son jugement aujourd’hui. La décision du tribunal correctionnel de Bobigny ne s’est pas fait attendre. Le chanteur est condamné à cinq ans de prison ferme pour avortement forcé et séquestration sur son ex-compagne.
Cheb Mami avait assisté à une première audience hier pendant laquelle le procureur avait requis sept ans de prison à l’encontre du chanteur (voir l’article). Aujourd’hui, il s’est de nouveau présenté face à l’audience pour recevoir la décision du jugement. Le tribunal correctionnel l’a condamné à cinq ans de prison ferme pour violences aggravées et séquestrations sur Camille, son ex-compagne. Alors qu’elle était enceinte, son manager et ses proches avaient emmené la femme dans leur propriété afin de la faire avorter par leurs propres moyens. Le chanteur, qui était au courant de ce qui se passait, les a laissé faire et a préféré quitter les lieux. Michel Levy, le manager de Cheb Mami, a écopé de quatre d’emprisonnement. Abdelkader Lallili et Hicham Lazaar, les exécutants de l’avortement ont été condamnés, respectivement, à six et trois ans de prison. La star du raï pourra toujours faire appel s’il le souhaite7.
17.A.4 - Et maintenant, c’est là que j’interviens pour défendre Cheb Mami
17.A.4.a - Voici le projet de mes attendus :
→ Attendu que : Moi, Moloch, ai été commis d’office par Lucifer notre Maître pour défendre Cheb Mami.
17.A.4.b - L’avortement est un ‘droit’ que nous revendiquons
→ Attendu que : l’avortement est une très bonne chose !, la preuve ?, c’est que la loi que nous avons inspirée à des Simone Veil et Cie, l’autorise !
→ Attendu que : c’est nous, les révoltés, qui avons par l’intermédiaire de nos fils les plus dociles, ainsi nommés par Saint Jean : ceux qui se disent Juifs et ne le sont pas, mais qui sont une synagogue de Satan*8, inoculé la doctrine de la ‘libération de la femme’. Voyez une nouvelle fort juste, qu’ils ont sur ce site : (Re)Voyez ND : CN-2009-11, Nous, Rockefeller, Rothschild & Cie, avons ‘libéré’ vos femmes pour saper vos sociétés !
17.A.4.c - Nous avons fait dire que ce tas de viande appartient aux deux parents afin d’évincer le Père
→ Attendu que : en annexe du point précédent, nous avons fait accroire que l’enfant appartient* aux deux parents.
→ Attendu que : cette géniale trouvaille nous a permis d’évincer de fait complétement le Père !, comme ils disent sur ce site : enfants appartenant aux deux parents soit : 50% à elle et les autres 50% pour elle*.
→ Attendu que : en cette affaire, nous oublierons provisoirement le point précédent, et que nous retiendrons que les enfants appartiennent* aux deux parents.
17.A.4.d - Une femme peut imposer sa volonté à l’Homme
→ Attendu que : lorsqu’une femme veut avorter, son géniteur* ne peut s’y opposer, quand bien même serait-il son légitime Époux !
17.A.4.e - Un Homme ne peut pas imposer sa volonté à la femme, sauf…
→ Attendu que : l’enfant appartenant* aux deux parents, le géniteur* doit pouvoir obliger la porteuse à avorter !
→ Attendu que : cette imposition de la volonté du géniteur sur la porteuse n’est acceptable que pour détruire !
→ Attendu que : ainsi une vraie égalité des sexes existera.
17.A.4.f - Il y aurait eu séquestration de la part de mon client
→ Attendu que : afin de pouvoir expulser le passager clandestin (ledit enfant) on le fait bien rentrer (séquestre) au préalable, avec la porteuse, dans ce qu’il est convenu d’appeler un abattoir rituélique (avortoir9).
→ Attendu que : alors, dans le même temps l’on ne peut accuser mon client, Cheb Mami, de séquestrations sur Camille, son ex-compagne.
17.A.4.g - Il y aurait eue violence de mon client
→ Attendu que : l’on ne peut dire que mon client Cheb Mami, a fait une tentative d’avortement forcé, alors que c’est la porteuse qui est hautement coupable d’obstruction à un avortement choisi par le géniteur.
→ Attendu que : si l’État avait prêté main forte à mon client, celui-ci n’aurait pas été obligé de le bricoler dans sa cave.
→ Attendu que : en cela mon client Cheb Mami n’a rien fait de plus que les sacrificateurs patentés (avorteurs).
17.A.4.h - Mon client aurait annihilé la volonté de la porteuse
→ Attendu que : par ailleurs il est dit que mon client Cheb Mami aurait drogué la porteuse, alors que mes dévoués sacrificateurs sur mes autels-avortoirs, ne font rien de moins : péridurale pour anesthésie locale ou même le plus souvent générale, etc.
→ Attendu que : si mon pauvre client, si fort démuni à cause de la défection criminelle de l’État, a dû anesthésier la porteuse avec les moyens du bord, soit castagne ou autres, l’on ne peut l’en accuser.
17.A.4.i - Mon client aurait fait maintenir la porteuse par des gros bras
→ Attendu que : l’on l’accuse de ‘mesures’ barbares mon client, alors que dans les sacrificatoires (avortoirs) l’on attache bien la porteuse sur la table du sacrifice, table appelée communément ‘table de travail’ ;
→ Attendu que : dans ces abattoirs holocaustiques l’on dispose de bien plus de gros bras et de moyens pour fixer la porteuse à nettoyer.
17.A.4.j - L’on accuse mon client d’avortement, et les avorteurs, non !
→ Attendu que : dans les sacrificatoires l’on tient bien, aussi, les jambes de la porteuse écartées pour y plonger des mains ‘libératrices’.
→ Attendu que : la seule et unique victime, en cette affaire, est mon client ; la porteuse, elle, est coupable de complicité avec son passager clandestin essayant de rentrer illégalement sur le territoire familial.
→ Attendu que : découpage, forceries10 diverses, arrachement, pompages, drogues salines ou autres, etc., étant légitimes dans les sacrificatoires-avortoirs, ne peuvent que l’être pour mon client.
→ Attendu que : l’on ne peut traiter mon client de boucher alors que le résultat est identique dans mes officines publiques (avortoirs), comme l’on peut l’envisager à travers cette nouvelle : (Re)Voyez ND : CN-2008-16, Valérie Létard veut susciter une réaction ?, la voici !
Note : Moi, Moloch, je vous conseille fortement, si vous êtes sur le site, la version ‛PDF’ qui est nettement plus juteuse avec une très belle photo d’un passager clandestin écartelé (âme bêtement sensible, s’abstenir).
17.A.4.k - L’État est coupable de ‘non assistance à Homme en danger de paternité’
→ Attendu que : une femme peut faire expulser le passager clandestin pour cause de ‘maternité non choisie’.
→ Attendu que : les sexes étant égaux, un Homme peut aussi demander l’expulsion du même passager clandestin pour cause de ‘paternité non choisie’.
→ Attendu que : que si l’on avait fait droit à la demande de mon client Cheb Mami d’expulser le passager clandestin, il n’aurait pas dû le faire lui-même !
→ Attendu que : ceci relève indéniablement de la ‘non assistance à un Homme en danger de paternité non choisie !’
→ Attendu que : les ‘autorités’ civiles, judiciaires, etc., doivent être toutes poursuivies pour ‘non assistance à un Homme en danger de paternité non choisie !’
17.A.4.l - Mon client doit être réhabilité et cité à l’ordre du mérite
→ Attendu que : Cheb Mami, mon client, est un héros authentique n’ayant pas eu peur de braver l’interdit, sachant surtout qu’il a très courageusement signé le « Manifeste des 343 saligauds » ayant pratiqué un avortement, ou en le cas, ayant voulu le pratiquer.
17.A.4.m - Mon client est un martyr, n’en faite pas un converti !
→ Attendu que : ladite ‘justice’ ayant condamné à cinq ans mon client Cheb Mami, celui-ci est martyr de ‘la libération des pères non consentants’.
→ Attendu que : ladite ‘justice’ est bel et bien complice des crimes :
1. non expulsion d’enfant clandestin en danger de naître ;
2. non assistance à un Homme en danger de paternité non choisie !
→ Attendu que : par une telle et inique mesure ladite justice risque de donner à réfléchir à mon innocent client, Cheb Mami, et ainsi à le porter à réfléchir ; et même pire, à se ‘convertir’ à notre ennemi juré : Celui que les Catholiques appellent le Dieu de Miséricorde pouvant, comme ils disent, tout pardonner, et même le pire de tous les crimes.
17.A.4.n - Mon client demande le restitution immédiate du passager clandestin
→ Attendu que : nous demandons à l’État la restitution immédiate de l’enfant (fille), né le 4 mars 2006, afin qu’il puisse être supprimé comme de droit par le père.
→ Attendu que : nous acceptons que ledit ‘État’ le fasse Lui-même.
→ Attendu que : que moi, Moloch, je m’offre pour cette œuvre malicieuse, la porte de mon bas-ventre [voir gravure et description] étant là pour cela.
17.A.4.o - Moi Moloch, je demande la réhabilitation et la citation de Cheb Mami
→ Attendu que : moi Moloch, je demande la libération immédiate de mon client et l’attribution par le Grand-Mètre Élyséen de la médaille du Boucher méritant !
→ Attendu que : nous portons plainte haut et fort contre ledit ‘État’ qui a très gravement diffamé mon client en disant : violences aggravées et séquestrations, nous nous réservons pour toute demande de réparation !
→ Attendu que : etc.
Fait en Enfer,
lors d’un de nos sabbats sataniques,
le sabbat (samedi) du 4 juillet 2009.
Signé : Moloch, avocat de Cheb Mami
2La tyrannie de la mode – La modestie chrétienne de la femme – Le Sel de la Terre, n° 48-51, 2004-2005.
3Histoire de la famille - Histoire de la société domestique chez tous les peuples anciens et modernes T1. Par l’abbé J. Gaume.
4Chapitre XXI – Traité du Saint-Esprit – Mgr Jean-Joseph Gaume
1 - [Note de la source] Voir, entre autres, les Annales de phil. chréi., avril, juin, juillet, décembre 1861.
5Idem ci-dessus
* - Pour connaître la raison de cet astérisque et des suivants, veuillez lire : Nos documents comportent des astérisques ‘*’…
8Apocalypse de saint Jean ~ Chapitre 2.9, Nouveau Testament - Traduction catholique de Fillion.
9Ou la turpitude incroyable de ‛eux’ !
Nous venons, le 15 août 2009 de rechercher le terme ‛avortoir’ dans plusieurs dictionnaires, nous ne l’avons pas trouvé ! Notamment celui que nous utilisons par défaut, le CNRTL qui dit, textuellement : Cette forme est introuvable ! Incroyable !!!?
http://www.cnrtl.fr/definition/avortoir
Nous avons alors cherché sur Google qui nous donne comme première proposition : Définition : avortoir - multi dictionnaire de français Larousse. Après l’avoir sélectionné, voici la définition obtenue sur Larousse :
avortoir : nom masculin – Péjoratif. Clinique, service médical où l’avortement est pratiqué dans de mauvaises conditions.
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/avortoir/7152
Ainsi un avortement qui est bel et bien un meurtre, est ‛sale’ si il est pratiqué dans de mauvaises conditions, mais si on le pratique remboursé par la Sécu, il devient non un avortement mais une IVG !
Voici ce que disait Notre Seigneur Jésus-Christ des ces gens particulièrement malicieux, malfaisants, tels Larousse : Que votre langage soit : Oui, oui ; Non, non ; car ce qu’on y ajoute vient du mal (Math. 5, 37).

mercredi 1 juillet 2009

CN-2009-16, Retraites & escroquerie au sujet d’un taux de fécondité…

Retraites & escroquerie au sujet d’un taux de fécondité…

Du : 01.07.2009, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : sam. 5 mars 2011, 16.34.

En la Fête du Précieux Sang de N. S.,
le mercredi 1er juillet 2009.

Depuis déjà fort longtemps, et frénétiquement en dernier, l’on nous bassine avec le : qui paiera nos retraites ?

Et d’une encore, que nous allons démolir :
l’escroquerie autour du taux de fécondité !

Retraites et taux de fécondité.

Vous tapez ‘retraites et taux de fécondité’ dans Google, et ce n’est que cela ; vous ouvrez vos ‘médias’, et ce n’est que cela ; vous parlez autour de vous de ce sujet, et ce n’est que cela ! ; vous entendez : Il n’y a pas assez d’enfants pour payer nos retraites ; et, cela c’est de la faute au taux de fécondité !

Premier mensonge : c’est n’est pas le ‘taux’, mais le Semeur qui est coupable !

Mais, enfin, qui ‘fabrique’, engendre, et c’est vraiment le cas de le dire, ce taux de fécondité ?, et où avez-vous vu par exemple que l’on peut gagner son pain sans s’investir dans un travail ?

Impossible !, sauf évidemment pour les parasites !, mais d’eux normalement on s’en débarrasse !

Deuxième mensonge : ce n’est par femme, mais par Homme qu’il faut compter !

Première escroquerie : ce n’est pas un taux de fécondité par femme qu’il faut entendre, mais par Homme (revoyez toute notre étude) !

En effet, en principe ce n’est pas la terre qui est responsable de son ensemencement* [Lisez-moi], la terre étant essentiellement passive*, en attente de son ensemencement* ; le responsable est bel et bien celui qui devait préparer cette terre puis l’ensemencer* !

En effet, la terre existe, elle est là, elle attend !, et ainsi elle est : ou soit infertilisée2 ; ou soit criminellement jachérée3 ; ou même pire, stérilisée !

Quel devrait être le nombre d’enfants par Homme ?

Notre raisonnement suivant ne s’applique qu’aux Hommes en âge de se marier, soit pour simplifier de 30 à 50, soit 20 ans d’activité reproductrice.

Nous devons aussi exclure de notre raisonnement, considérant toutefois ce nombre comme fort négligeable, les Hommes en âge de se marier mais vivant chastement (sauf trahison) :

  • hors le Mariage : prêtres, religieux, etc. → vœu de chasteté définitif, ou parfois provisoire ;

  • dans le Mariage : époux → vœu de chasteté4 pouvant être relevé par l’un ou l’autre des époux.

Nous considérons donc, que tous les autres Hommes, soit 90% des Hommes, sèment leur semence, et que cette semence est ‘forcément’ efficiente en soi.

Nous considérons aussi que toutes les femmes ensemencées peuvent avoir honnêtement au moins un enfant tous les trois ans (gestation + allaitement bien prolongé), et ce sur une ‘carrière’ allant pour le moins de 20 à 40 ans soit 20 ans aussi.

Nous considérons donc que la ‘carrière’ d’ensemencement de l’Homme et la ‘carrière’ de fécondité de la femme correspondent : 20 ans chacun !

Ainsi donc, sur ces 20 ans, la ‘cadence’ de reproduction dépend quant-à la femme, de ces fameux 3 années vues précédemment ; ce cadencement doit donc nous donner au minimum : 20 ans / 3 ans = 7 enfants ! Il n’y a rien à faire, c’est ainsi !

Il convient toutefois de retrancher ceux qui vivent chastement (hors ou en Mariage), et nous avions parlé de 10%, ce qui doit nous donner, tous Hommes confondus : 7 enfants par foyer – (10% arrondis) 1 enfant = soit 6 enfants par Homme !

Retranchons encore 1 enfant pour mort accidentelle, soit 6 – 1 = 5 enfants par Homme !

Ainsi donc, à la grosse brosse, le taux de fécondité par Homme devrait être de 5 enfants dans un couple ; ou soit comme ils disent malicieusement, voulant de toutes les façons tout féminiser pour tout détruire : 5 enfants/femme !

Hors, que nous dit-on partout ?, le taux de fécondité serait par Homme (traduction pour les émasculés : par femme) et en Europe de5 1.24 à 1.88 enfant !, arrondissons à 2.

D’où vient ce différentiel, ce déficit d’enfants ?

Mais où sont donc passés ces 3 enfants ou plus ?, en effet, 5 enfants devant exister moins 2 enfants obtenus, ceci donne un déficit de 3 enfants, d’où l’absence de ces fameuses retraites !

Sachant pertinemment que tout Ensemenceur ne peut le faire qu’en une femme, ce différentiel d’enfants par Homme, entre un chiffre attendu et un chiffre obtenu vient :

  • d’Époux criminels ne voulant pas ensemencer leurs épouses, pratiquant donc diversement l’onanisme : étreinte réservée, méthode de températures, etc. ; ou

  • d’Époux criminels autorisant ou poussant leurs épouses à assassiner leur fruit : contraceptions diverses et variées, avortement, etc. ; ou,

  • d’Hommes perdus jetant leur semence dans les immondices : sodomites, etc.

Or, l’on ne récoltera que ce que l’on aura semé !

Le moissonneur, espérant être nourri par le grain escompté, ne récoltera que ce qu’il aura effectivement ensemencé au printemps ou au début de l’été !

Ainsi donc, il est juste que le retraité ne récolte que proportionnellement à ce qu’il a ensemencé au printemps et au début de l’été de sa vie ! Il ne peut être nourri (pension de retraite) que par le travail produit par les fruits qu’il aura engendrés !

Il est juste que le pécheur soit puni par là où il a péché, il est donc juste qu’il meurt de faim, n’ayant en temps voulu ensemencer efficacement !, c’est ce qui arriva du reste à la cigale :

La Cigale, ayant chanté
Tout l’Été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la Bise fut venue.
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle…6

C’est justice que ces Ensemenceurs n’ayant point ensemencé ne puissent moissonner !

Combien de Pères ne se sont pas entendu dire cyniquement, les voyant au milieu de la couronne qu’Ils ont donnée à porter à Leurs épouses, soit une très nombreuse et belle ribambelle : C’est bien, vous travaillez pour ma retraite !

Que non, perverses cigales, crevez donc, Nous moissonnerons seuls ce que seuls Nous avons semé !

Ou, si vous l’entendez mieux ainsi, en prenant le langage très recherché du Grand-Mètre Élyséen : Casse-toi pauv’con, et travaille plus pour la retraite que tu n’auras jamais !

Sauf, sauf !, car à tout péché miséricorde, si, Homme trompé, Vous vouliez vraiment du fond de Votre cœur Vous amender, sachez qu’alors Vous pouvez en confessant fort haut Vos erreurs, en témoignant, trouver le pardon et le réconfort dans les Bras de la divine Miséricorde, Votre Père éternel !

Aux petits malins qui vont se pointer avec la tarte à la crème appelée ‘surpopulation’ !

À ces petits malins, nous leur disons : notre réponse-réfutation est là, dans le chapitre : Croissez et multipliez-vous, et remplissez la terre*., et contexte.

Vous le trouverez, dans :

(Re)Voyez ND : DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point DP-4H3a, Croissez et multipliez-vous, et remplissez la terre.

4Nous avions écrit dans la version précédente : vœu de chasteté forcément provisoire et pouvant être relevé par l’un ou l’autre des époux. Or, il existe bien un exemple où le vœu de chasteté dans le Mariage ne fut pas ‘forcément provisoire’, celui de Saint Joseph et de la Vierge Marie. Que ces derniers nous pardonnent notre erreur due uniquement notre flamme. Ce vœu n’est ‘forcément provisoire’ que dans la mesure où l’un et l’autre des époux peut le relever. Si aucun ne le demande (Sts Joseph et Marie) ce vœu devient bien ‘définitif’. Une meilleure explication peut nous être donnée, elle est souhaitée.