Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

samedi 5 juin 2010

CN-2010-11, Oui !, nous disons radicalement non à tous les ‘oui mais non’ !

Oui !, nous disons radicalement non à tous les ‘oui mais non’ !

Du : 05.06.2010, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : lun. 7 mars 2011, 18.05.

Publiée en l’octave de la Fête-Dieu,
le samedi 5 juin 2010,
cette nouvelle Lui est dédicacée !

Écoutez donc bien, soyez attentifs, avant qu’il ne soit trop tard !

En ces temps de perversion, vous ne pouvez écouter une conversation, lire un article, écouter les médias, ce n’est que cela : oui, mais non ou non, mais oui ; ou non mais si, où le si est mis pour oui ; ou oui non, etc.

Cherchez sur internet l’expression oui mais non, le résultat est spectaculaire.

Que des tartufes pour le moins !, des menteurs, des malicieux !

Oui !, ou non !, et ce qui y est ajouté vient du Malicieux !

Voici ce que dit Notre Seigneur Jésus-Christ (NSJC) au sujet du oui mais non :

que votre langage soit : Oui, oui ; Non, non ; car ce qu’on y ajoute vient du mal.2 Soit du Père du Mal : le Malin, le Malicieux !

Dites seulement : Oui, oui ; Non, non ; afin que vous ne tombiez pas sous le jugement.3

Que veut dire le tomber sous le jugement ? Il ne dit pas être jugé !, ce tomber veut dire être reconnu coupable, être réprouvé !, comme nous allons le voir ensuite.

Qu’est exactement ce oui mais non ?

Dans la formule oui mais non est contenu le plus gros mensonge qu’il puisse être émis ici-bas !

Dire oui mais non, c’est très effectivement dire c’est bien, mais mal ; ou c’est, mais ce n’est pas ; ou c’est beau, mais laid ; ou c’est vrai, mais faux ; ou c’est une vache, mais c’est un lapin ; ou c’est de Dieu, mais de Lucifer, etc.

Dire oui mais non, c’est refuser de discerner, c’est tordre très volontairement notre Esprit, c’est détruire irrémédiablement cet Esprit qui est forcément dépendant de l’Esprit-Saint, infusé par Lui.

Dire oui mais non, c’est énoncer une égalité que nous savons pertinemment ne point être, ne pouvant être : entre deux choses, deux concepts s’opposant radicalement, diamétralement : Dieu et Lucifer ; le jour et la nuit ; etc.

De dire que 32’761.37 et 32’761.37 font 65’522.79 n’est qu’une erreur de calcul ; mais, de dire que 2 et 32’761.37 sont deux chiffres identiques, deux valeurs identiques, cela est le refus d’établir une différence !, un discernement !

Dire oui mais non, c’est le refus même du discernement ; de l’Esprit de discernement, de l’Esprit-Saint !

Que nous dit NSJC de ceux qui disent une égalité ne pouvant être : C’est pourquoi Je vous dis : Tout péché et tout blasphème sera remis aux hommes ; mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas remis. Et quiconque aura parlé contre le Fils de l’homme, il lui sera pardonné ; mais si quelqu’un aura parlé contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle, ni dans le siècle à venir.4

Oui, NSJC nous dit bien que pas un seul péché, et peu importe son nombre, ne pourra qu’être remis si contrition, sauf celui contre l’Esprit ! ; or, de dire oui mais non c’est blasphémer contre cet Esprit qui seul peut nous dispenser ce discernement !, c’est refuser de volonté certaine le discernement, c’est refuser de façon très certaine de discerner.

Ainsi, ne voulant plus de volonté très certaine discerner, et prétendant établir une égalité entre deux choses diamétralement opposées, l’on refuse effectivement les grâces de cet Esprit qui seules nous permettent de discerner.

Ainsi, donc, il n’est plus possible, n’étant plus infusé par cet Esprit, de discerner ensuite nos fautes et donc de pouvoir demander pardon afin d’espérer être pardonné.

Ayant refusé cet Esprit, il nous est même devenu impossible de réclamer cet Esprit qui seul peut nous permettre de discerner le bien du mal afin de pouvoir demander pardon !

En refusant de discerner, en disant oui mais non, nous nous coupons radicalement et irrémédiablement de la Source même du discernement, de toute possibilité de distinguer ! En effet, pour pouvoir nous rebrancher sur cette Source il faut pouvoir la discerner, la distinguer, or, pour cela nous avons besoin de l’Esprit que nous avons refusé de volonté très certaine !

Dire oui mais non, c’est avoir atteint, de volonté très certaine, un point de non retour !

Quelques péchés contre l’Esprit des temps modernes

Dire oui la femme est l’égale de l’Homme, mais non, elle est plus petite de taille notamment !

Dire oui que les Hommes sont égaux entre eux, mais non, car il y en a des riches et des pauvres, des beaux et moins beaux, des grands et moins grands, etc.

Dire oui les races sont égales entre elles, mai non, certaines se traînent encore lamentablement dans leur dégénérescence. Lisez ce livre fort intéressant de Jean-François Peroteau à ce sujet et où tout est contenu dans le titre : Le singe descend de l’homme, ou la création progressive et l’évolution régressive5.

Et c’est pour cela que nous avons radicalement coupé avec Daniel !

Dernièrement nous avons eu des échanges laborieux (voir les commentaires) avec un certain Daniel en cette page : CN-2010-09, Akim Seba, harcelé pour avoir récupéré, comme de Droit, Ses propres enfants !

Après avoir obstinément dit que : le sexe est determiné par le hazard ; il finit, très pincé, par avouer qu’en effet c’est le Père qui déterminait le sexe de l’enfant : je n’ai jamais dit que le sexe n’etait pas déterminé par l’homme, cest un fait connu et indéniable, tout en disant dans la foulée : le pere n’avait aucun controle sur ce choix !

Soit le oui mais non dans toute sa ‘splendeur’, ou en Vérité dans toute son horreur, il dit bien dans la même phrase : le Père détermine le sexe mais ne le détermine pas !

Puis coincé dans sa malicieuse dialectique il finit par trouver refuge dans cette pirouette : le pere n’avait aucun controle sur ce choix.

Voici bien une confusion à l’état pur, un blasphème contre l’Esprit-Saint

C’est le Père qui détermine le sexe sans le contrôler !, dit-il donc.

Acceptons momentanément la fable actuelle qui dit que ce sont les deux parents qui donnent la Vie, alors que ce n’est que le Père qui la donne ! ; ainsi, en transposant le raisonnement, ceci voudrait dire que les parents détermineraient la Vie mais ne la contrôleraient pas !

Évidemment, les parents (selon notre hypothèse) donnent la vie, et donc la contrôlent !, en effet, s’ils la donnent elle sera, et s’ils ne la donne pas elle ne sera pas !

Mais notre ergoteur de Daniel dit que les parents ne la donnerait pas au prétexte qu’un facteur pourrait la contrecarrer, la modifier : ne pas éclore (stérilité) ; ne pas se nidifier (mauvaise terre ou pilule contraceptive), ne pas se poursuive (mauvaise santé ou colères de la mère), être interrompue criminellement (pilule RU86 ou avortement) ; abrégée post-natalement (accident, famine, maladie, voiture folle…) ; etc.

Donc selon notre Daniel, n’ayant pas de contrôle sur la suite des évènements (vie n’aboutissant pas ou vie interrompue), cela voudrait dire que ce n’est pas les parents qui donneraient la vie !

N’oubliez pas qu’en réalité Seul le Père donne la vie !

Tout cela donc, selon notre hypothèse de travail, pour dire que n’ayant pas de contrôle sur la suite des événements cela prouve que ce n’est donc pas les parents qui déterminerait la Vie, et qu’ainsi donc l’enfant ne leur (adj. poss.) appartiendrait pas !

Ou : Oui c’est les parents qui déterminent la Vie, mais non ils ne la déterminent pas, ne la contrôlant pas !

Si le Daniel en question revient, en renonçant à pratiquer la contradiction interne (est-ce possible compte tenu du point de non-retour ?), la confusion, en marquant son accord sur ceci :

1- Et la vie est donnée par le Père ;

2- Et le sexe est déterminé par le Père.

nous pourrons reprendre avec lui !

Ceci dit, sachez que même contradictoire, nous publierons votre commentaire.

Voici un message de Daniel que nous avons refusé. (date 3 juin 2010 10:14 / envoyé par blogger.bounces.google.com / signé par blogger.com / 3 juin (Il y a 1 jour) / Anonyme a ajouté un nouveau commentaire sur votre message "Akim Seba, harcelé pour avoir récupéré, comme de D…") :

un rappel;; Ceci dit, sachez que meme contradictoire, nous publierons votre commentaire;; pas moi qui le dit. Daniel

(Note : voyez le texte de mise en garde pour les dépôts de commentaires.)

Daniel !, ce que vous rapportez, croyant nous confondre, commence par Ceci dit !, et ce Ceci dit, c’est quoi ?

Ce Ceci dit, c’est ce qui précède, ainsi résumé : votre message sera refusé s’il est bilieux, insultant, obscène, ou si vous n’êtes pas un Homme (Mâle) !

Or, de méandrer, de dire oui mais non, est bien insultant ô combien, car envers l’Esprit-Saint !, c’est en effet obscène aussi, bilieux.

Donc en refusant vos derniers messages nous n’avons fait que de suivre rigoureusement notre avertissement !

Sachez que l’insulte […] est l’argument final de ceux qui n’en ont pas !

Puis, nous avons reçu un autre message de ce Daniel (date 4 juin 2010 01:36 / envoyé par blogger.bounces.google.com / signé par blogger.com / 01:36 (Il y a 12 heures) / Anonyme a ajouté un nouveau commentaire sur votre message "Akim Seba, harcelé pour avoir récupéré, comme de D…") :

tu n’as meme pas le courage de défendre tes idées et tu te prétend un Mâle…lol lol lol Pas question d’aller en contact [Nous lui avions proposé de prendre contact avec nous par notre page ‘contact’]. si tu ne peut répondre en public ou si tu as peur d’étaler ta connerie,, ca reste ton probleme . Daniel

Voyez-vous, ce message de Daniel confirme bien son intention mauvaise : ergoter à perte de vue, sans aucunement hésiter à utiliser les plus basses contradictions, ce uniquement pour décrédibiliser notre étude.

Et, renvoyé de nos commentaires, il tombe le masque en étant bilieux, en maniant l’insulte érigée en ‘argument’, soit exactement ce que nous disions : Alors, sachez que l’insulte, presque toujours accompagnée d’obscénités du reste, est l’argument final de ceux qui n’en ont pas !, elle ne dégrade que son auteur, et en fin de compte ne fait que confirmer aux yeux des autres ce que nous avançons…

Merci donc Daniel, car par votre insulte vous avez confirmé la véracité de nos propos !

Qu’est le oui mais non en le Mariage ?

États et sociétés civiles

Des États, sociétés civiles, n’en parlons pas !, elles sont hautement criminelles et violemment contre Dieu. Elles ont toutes fait le péché contre l’Esprit :

  • Tuer c’est mal !, oui mais non, lorsque l’enfant est dans le sein de sa mère l’on peut le découper et le jeter à la poubelle !, dans le meilleur des cas !

  • Voler c’est mal !, oui mais non, lorsque c’est pour voler Dieu : repos dominical, bien d’Église, etc., c’est bien !

  • Voler c’est mal !, oui mais non, lorsque c’est des banquiers qui volent les salauds de pauvres, et étrillent lesdites classes moyennes, c’est bien !

  • Nier c’est mal !, oui mais non, si il s’agit de Dieu, ou de l’Autorité de l’Époux, etc., c’est bien !

  • Voler des territoires c’est mal !, oui mais non, si c’est certains territoires comme la Palestine, c’est bien !

  • Etc., etc., etc.

Église dite Catholique

D’elle, passons, elle est, si c’est possible, bien au delà !

Tradition, véritable Trahition

D’elle, car contrairement à l’Église apparente, celle de ci-dessus, celle qui ‘squatte’ le siège de Rome et dont les loups* [Lisez-moi] ne se donnent même plus la peine de se déguiser* en brebis* (en effet ils n’ont même plus la soutane !), nous devons parler !

Cettedite Tradition a fait le péché contre l’Esprit au moins avec ces points (il en existe bien bien d’autres !) :

  • L’Époux est chef de Famille, et l’épouse doit Lui obéir en toutes choses, oui mais non, lorsqu’Il commande quelque chose de dit contraire à la morale !

  • Détruire un foyer c’est mal, oui mais non, si c’est par séparation et non par divorce !, soit l’hypocrisie à l’état pur !

N’est-ce pas les cloaques d’impureté*, Richard Williamson* et Alfonso de Galarreta*, les Bernard Fellay* et Bernard Tissier de Mallerais*, tous les prêtres de cette mouvance !, lesdits ralliés (FSSP, Bordeaux, etc.), lesdits en marge (FSSPX*, Fraternité de la Transfiguration*, etc.), les dits sédévacantistes* (lesdits Italiens*, lesdits machins, etc.), et tous les autres de cette immense marigot* !

À moi la vengeance ; c’est moi qui rétribuerai, dit le Seigneur !

Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés ; mais laissez agir la colère de Dieu ; car il est écrit : « A moi la vengeance ; c’est moi qui rétribuerai, dit le Seigneur. »6

  • Rétribuer : B. − Domaine mor., relig. Récompenser ou punir quelqu’un selon la valeur de ses actes; récompenser ou punir une manière d’agir. Dieu rétribue chacun selon ses mérites.

Ainsi, c’est Dieu qui rétribuera, soit récompensera ou soit punira, chacun selon son bilan final, ou bon ou mauvais !

Or, toutes les sociétés humaines (religieuses, civiles, etc.) ne peuvent qu’être punies ici-bas7 car elle n’existent qu’en ce bas-monde !, ne subsistant pas dans l’autre monde.

Où nous en venons à l’école Saint Projet de Bordeaux.

Ce qui lui tombe sur le coin du bec, à cettedite Tradition à travers cette École Saint Projet8, quoique qu’évidemment scandaleux, n’est que Justice !, et de cette Justice de Dieu nous nous réjouissons !

En effet, l’on ne peut dire que l’on peut se séparer, soutenir la chose et même pousser au crime, accepter qu’une femme ayant volé les enfants de son Époux les inscrive en votre école, sans qu’un jour toujours plus proche que l’on pourrait l’espérer, la Justice de Dieu fonde sur elle : Justice immanente !

L’on ne peut détruire quelque chose d’essentiellement essentiel : la Famille ! ; et, dans le même temps pleurnicher comme des pauvresses parce que l’on vous détruirait quelque chose de secondaire : l’école !

2Évangile de Saint Matthieu, 5, 37.

3Épître de Saint Jacques, 4, 12.

4Évangile de Saint Matthieu, 12, 31-32.

6Romain 12.19

7La profanation du dimanche ~ Considérée au point de vue de la religion, de la société, de la famille, de la liberté, du bien-être, de la dignité humaine et de la santé. Par Mgr Jean-Joseph Gaume, Protonotaire Apostolique. Vous trouverez ce livre en notre page : .

8Voyez : Une école Catholique fermée pour “antisémitisme” ?

http://intransigeants.wordpress.com/2010/06/04/une-ecole-catholique-fermee/