Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

jeudi 8 juillet 2010

LF-2010-05, Lettre à nos filles : Réponse à Lucie

Du : 08.07.2010, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : jeu. 25 avr. 2013, 11.18.
Table de la LF-2010-…
5 - Lettre à nos filles : Réponse à Lucie
5.A - Notre réponse, dame Lucie.
5.B - Je ne suis pas d'accord avec la totalité…, dites-vous
5.B.1.a - Notre ardent désir : bien servir notre Dieu d’Amour, de Miséricorde !
5.B.1.b - Leur plus ardent désir : bien desservir leur Dieu d’Amour, de Miséricorde !
5.B.1.c - Pourtant il existe bien de vrais scientifiques…
5.B.1.d - … et que grâce à cela…, disions-nous
5.B.1.e - En ce site, les méchants veulent absolument nier l’Œuvre de Dieu
5.B.1.f - Pourquoi vous avoir répondu si particulièrement ?
5.B.1.g - Je réitère que je ne souhaitais nullement attaquer Isabelle…
5.B.1.h - Vouloir dialoguer, ou vouloir s’édifier ?, tout est là !
5.B.1.i - Force est de constater que ‘Forcés’ est passé à la trappe
5.B.1.j - Je souhaite réagir à ce que dit mâle catholique
5.C - Ni d’enseigner ni de dominer sur l’homme…
5.C.1.a - Voyez-vous, Lucie, commençons par le commencement…
5.C.1.b - Être tenu en une sage ignorance, l’humilité
5.C.1.c - Engendrement et non création de la femme
5.C.1.d - Vouloir se saisir de ce qui vous est interdit, la révolte
5.C.1.e - Et pour la femme, toutes les sciences doivent lui être cachées.
5.C.1.f - Comprenez qu’il vous soit caché des sciences, ou révoltez-vous !
5.D - Concluons
5.A - Notre réponse, dame Lucie.
Votre exemple : la Très Sainte Vierge Marie.
Votre Fiat : Je suis la servante de mon Époux,
qu’il me soit fait selon Sa Parole…
Publiée en la Sainte Élisabeth du Portugal,
le jeudi 8 juillet 2010,
cette lettre lui est confiée !
Notre fille, en Notre Seigneur et Notre Dame, Lucie,
Nous venons répondre au commentaire2 que vous posiez dernièrement sur notre site3…, cheminons-le droitement ensemble…
5.B - Je ne suis pas d'accord avec la totalité…, dites-vous
5.B.1.a - Notre ardent désir : bien servir notre Dieu d’Amour, de Miséricorde !
Tous les jours, et de nombreuses fois par jour, nous disons ardemment cette prière : Bénissez ô mon Dieu l’Œuvre que nous voulons être Votre Œuvre ; bénissez tous ceux qui nous aident de quelque façon que ce soit ; convertissez ceux qui ne veulent pas ou ne peuvent plus voir et entendre ; mais surtout, ne permettez pas que nous nous fourvoyons en quoi que ce soit, ne voulant salir Votre Très-Saint Nom !
5.B.1.b - Leur plus ardent désir : bien desservir leur Dieu d’Amour, de Miséricorde !
Il se fait que depuis 60 ans pour les moins avisés, depuis plus de 400 ans pour les avertis, et même depuis plus de 6’000 ans pour les plus éclairés par le Seigneur Dieu, tout est mis en œuvre ici-bas par le Malicieux pour nier Dieu et tâcher de faire mentir Son œuvre qui est en tout : toute Miséricorde, tout Amour !
Ladite science moderne, comme tous lesdits modernes en général, n’a de cesse que de prouver que Dieu n’existe pas : tenants vicieux du mensonge appelé big-bang, et sa suite logique, l’évolutionnisme qui est la négation de Dieu ; primauté des lois des hommes sur la Loi de Dieu ; etc.
5.B.1.c - Pourtant il existe bien de vrais scientifiques…
qui, partant que Dieu existe, et que grâce à cela, ont découvert des choses extraordinaires : Antoine Béchamp4, Fernand Crombette5, etc., etc., etc.
Sachez que ladite science n’a qu’un seul but : c’est, comme le Malicieux en chef le veut, que l’homme soit le plus malheureux possible dès ici-bas, mais surtout pour l’Éternité !
Pour : Sachez que ladite science n’a qu’un seul but :
Particulièrement ladite médicale qui n’a qu’un but, dans le meilleur des cas, c’est de maintenir les gens malades ; et le plus souvent, qu’ils le soient le plus possible.
5.B.1.d - … et que grâce à cela…, disions-nous
La Foi doit précéder la raison, sans Elle vous ne pouvez pas comprendre !
Vous ne pourrez comprendre que si vous voulez croire !
Voici un extrait de courrier :
Cher Monsieur Pierre Jovanovic,
Vous dites fort justement dans votre livre ‘777, la chute de Wall Street et du Vatican’, page 30, en bas :
Étudier un texte de ce genre sans croire au surnaturel [donc à Dieu ?], c’est aller droit dans le mur…
Voici Saint Augustin disant la même chose, derrière Isaïe :
Si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas.
[formule de politesse…]
Voici un bon début si vraiment vous cherchez à comprendre, lisez : Croire pour raisonner6.
5.B.1.e - En ce site, les méchants veulent absolument nier l’Œuvre de Dieu
En ce site particulièrement, sauf quelques Héros ou héroïnes, les commentateurs n’ont qu’un désir : celui de ne surtout pas comprendre et de ridiculiser notre travail, et à travers lui donc, notre Dieu dont toute l’Œuvre n’est qu’Amour.
Aussi, comprenez que par défaut nous soyons extrêmement sur nos gardes !
Ce qui va faire du reste que nous allons être de plus en plus sévères pour la validation des commentaires qui n’ont le plus souvent qu’un objectif : prendre à défaut Dieu !
Alors, Lucie, peu nous chaut que vous ne soyez d'accord avec la totalité de ses éléments, ce qui nous importe :
1. c’est que l’on nous révèle les erreurs que nous aurions faites : correction fraternelle ; et si par des femmes : avec une très grande humilité, avec un très grand respect pour le titre de Chef que nous portons de Volonté divine (voir plus loin encore).
2. de témoigner : Notre devoir est de témoigner !, oui bien !, mais en aucun cas Notre Seigneur Jésus-Christ (NSJC) nous oblige à convaincre, à convertir !, les lecteurs sont libres d’accepter ou de refuser la Vérité, la Loi de Dieu. Nous devons nous forcer à témoigner !, nous ne pouvons vous forcer à entendre !
5.B.1.f - Pourquoi vous avoir répondu si particulièrement ?
Parce que vous ayant ‘rudoyé’, comme c’est pratiquement toujours nécessaire avec les femmes car elles ne seront jamais assez remises à leur place surtout en ces temps-ci, vous avez gardé une certaine humilité, et parce que vous nous dites votre considération sur le temps que nous passons à vouloir défendre la Loi de Dieu !, de ceci, soyez remerciée ; et pour votre attendrissement aussi !
5.B.1.g - Je réitère que je ne souhaitais nullement attaquer Isabelle…
mais simplement la comprendre…, vous disiez-nous.
Et c’est justement là le problème, c’est que pour la comprendre (ici, Isabelle), comme nous disions plus haut, vous devez au préalable pouvoir atteindre la raison, et pour atteindre la raison, vous devez avoir la Foi !, soit accepter parce qu’y adhérant totalement : la Loi de Dieu !
Nous voulons pouvoir croire à votre bonne intention !, montrez-nous que nous pouvons vous faire confiance, nous ne demandons qu’une chose, c’est de pouvoir révéler des Héros par la conversation de Saintes femmes !
Dans cette attente, nous sommes !
Par contre, votre si vous préjugez que je suis perfide, semble bien perfide !, oui vraiment !
Où avez-vous vu que nous vous aurions dite perfide ?, Lucie.
Nous avons dit suite à votre deuxième message (vendredi 2 juillet 2010 22:30:00), que votre message sentait la provocation et que les femmes sont bien garces entre-elles, les méchantes bien-sûr, celles qui ne sont pas de Saintes femmes
Ce qui est totalement différent !, rapportez-vous à ce que nous venons de vous dire : Nous voulons pouvoir y croire !, montrez-nous…
5.B.1.h - Vouloir dialoguer, ou vouloir s’édifier ?, tout est là !
Vous nous dites : car pour comprendre son point de vue […] j'ai besoin de dialoguer.
Les émasculés par Freud,
ont ses complexes ;
Nous, nous avons la Vérité divine !,
hauts les cœurs, sans langue de bois !
Le dialogue*, 7 est une invention purement luciférienne ; une conversation entre saintes femmes ≡ quoique prudentiellement elles devraient toujours se taire, surtout sachant qu’elles ne peuvent qu’interroger leur Époux chez Lui comme le rappelle Saint Paul ≡ peut être ‘bonne’ !
Rappel de Saint Paul : Si les femmes veulent s’instruire de quelque chose, qu’elles interrogent leurs maris à la maison.(1Co 14,35)
Et c’est pour cela que nous ne voulions pas de femmes ici !, par respect de l’Autorité de leurs Maris !
Ayant dû les tolérer ici, nous avions écrit : Il est évident que devant le désarroi général et la démission totale de l’immense majorité des Chefs de Famille, de plus en plus de femmes sont devenues des ‘électrons libres’, des ‘électrons fous’, des femmes sans Tête ! Ainsi donc, elles ont déjà échappé à l’Autorité ! Par cette avance envers ces ‘perdues’, nous voulons tenter de les remettre sous Celle-ci !8
5.B.1.i - Force est de constater que ‘Forcés’ est passé à la trappe
Nous vous avions demandé : Vous semble-t-il toujours que nous nous soyons trompés ?, cela nous intéresse !, dans cette attente…
Et, puisque nous parlons de trappe, fort grande ici, où est passé votre reconnaissance de vos erreurs9 :
→ Très-Sainte Vierge Marie (TSVM), enfant d’Ève sauvé préventivement pas le sang de NSJC, dogme de l’Immaculée Conception ;
→ TSVM entièrement soumise à Saint Joseph en toutes choses, et incapable de se diriger, diriger Elle-même ;
→ Direction de la TSVM, promenade de santé pour Saint Joseph ;
→ et autres (?) ?
Car, lorsque l’on est rappelé à la Vérité, et c’est bien un travers des commentateurs, l’on en parle plus, et l’on passe à la question de diversion !, croyez-vous cela courageux, honnête ? Nous, nous voulons encore croire à de la négligence de votre part…
5.B.1.j - Je souhaite réagir à ce que dit mâle catholique
et que vous approuvez…, erreur !, nous n’avons fait que confirmer le Principe : que les enfants n’appartiennent qu’au Père, que seul Il donne la Vie, et dans notre étude et en des commentaires, que c’est Lui seul qui déterminer le sexe de l’engendré.
Et pour compléter (ou ‘recadrer’) ce que Mâle Catholique a dit, nous avions renvoyé nos lecteurs à certains points de nos documents en disant : Avez-vous lu (nous pensons que oui, mais ceci est pour nos lecteurs qui veulent voir et entendre, soit avec le cœur), puisque vous parlez de…
Nous manquons de compétences scientifiques pour aller plus loin avec l’ADN, et c’est ce que nous disons en divers points de notre étude, où nous demandons de l’aide de scientifiques ou médecins créationnistes* !
Par contre nul besoin de science, sachant qu’elle ne peut que confirmer la Loi de Dieu, pour savoir ce que nous disions juste avant au § commençant par : Et pour compléter (ou ‘recadrer’) ce que…
Vous ne savez pas, ou ne voulez pas savoir : que de toutes les façons nous baignions dans le mensonge, celui-ci est total, nous ≡ ceux qui le veulent bien ! ≡, sommes sous la direction en toutes choses du Malicieux en chef !
Vous dites : on peut au moins concrètement et depuis la nuit des temps constater que les enfants héritent parfois des traits physiques de leur mère !
Pauvre fille, Lucie, que vous avez été mal (incomplètement, ou perversement) élevée par votre Père, mal enseignée par votre Époux, si vous en avez Un.
Nous répondrons à votre lumineuse contradiction ainsi : que faites-vous des différences entre des carottes de mêmes graines, mais cultivées en diverses terres ou climats, elles sont différentes : développement différent, couleur différente, goût différent, etc. ; soit les traits physiques de leur mère la terre, celle qui les porte pendant x mois pour le compte du Jardinier qui y déposa Sa Semence !
De plus, aller plus loin avec une femme, bien que nous ne soyons pas forcément au fait, ceci serait un viol, car il y a des sciences qui sont interdites aux femmes, qu’elles ne peuvent aborder de Volonté divine !
Ce qui vous est nécessaire de savoir et faire, Lucie, c’est que : vous devez être soumise en toutes choses à un Homme (Père, Époux, Frère, Tuteur, etc.) !, point à la ligne. Et pour ce, vous devez apprendre à ravauder, cuisiner, faire votre (celui de votre Chef de fait !) ménage, tenir votre intérieur, et satisfaire votre Époux (le cas échéant) en toutes choses !, et c’est tout !
Pour finir, si Mâle Catholique devait s’être un peu aventuré, son intention était très hautement louable ; et quant au principe, Il ne s’est pas trompé du tout ; au plus donc, il s’est trompé sur, acceptez cette boutade : le placement d’une virgule !
Peut-être comprendrez-vous mieux avec ceci : si un Époux a corrigé manuellement (avec une trique par ex.) Son épouse, l’on ne peut le Lui reprocher ! ; et ce que Seuls des Hommes peuvent penser de par devers Eux, avec le risque quasiment fatal de se fourvoyer : c’est que l’Époux a peut-être été quelque peu enthousiaste à la tâche !
5.C - Ni d’enseigner ni de dominer sur l’homme…
5.C.1.a - Voyez-vous, Lucie, commençons par le commencement…
Dieu créa l’Homme, Adam, et Lui donna des connaissances absolument époustouflantes, connaissances qui pour l’Homme de maintenant dépassent tout entendement, elles étaient vraiment phénoménales, et ne pourront plus qu’être approchées ici-bas que de très très loin !
5.C.1.b - Être tenu en une sage ignorance, l’humilité
Dieu, toutefois, dans son infinie Sagesse, ne Lui révéla pas tout10, bien loin de là !, et cet arbre de la Connaissance qui était au milieu de Paradis terrestre en était le témoin vivant.
Adam, comme tout Homme ≡ avant le péché originel, et le plus souvent depuis celui-ci du reste !, mais plus depuis plus de 60 ans ≡ n’en demandait pas plus, il Lui suffisait amplement de savoir ce que Dieu, le soir approchant, venait, lors de leurs promenades, Lui enseigner si doucement…
5.C.1.c - Engendrement et non création de la femme
Un jour, le Seigneur Dieu se fit accoucheur et ayant plongé Adam dans un doux sommeil anesthésique, Il introduisit trois doigts de Sa main dans le Sein gauche d’Adam et en sortit, accouchement donc, la femme toute formée et qui devait, une fois l’Éden perdu, être nommée par Adam : Ève !
Pour : Un jour, le Seigneur Dieu se fit accoucheur :
DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine ; particulièrement 3B5, Iconographie du Moyen-Âge chrétien, Adam engendre la femme. à 3B12, Anne-Catherine Emmerich voit la femme engendrée par Adam.
Pour : introduisit trois doigts de Sa main :
Le pouce et l’index et le majeur), symbole de la Très-Sainte Trinité : le Père et le Fils et le Saint-Esprit.
Pour : dans le Sein gauche d’Adam :
DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine ; point 3.B.3 - Voilà maintenant l’os de mes os, et la chair de ma chair.
Puis, Adam bien obéissant transmit à la femme l’ordre que Dieu Lui avait donné et comme Dieu le Lui prescrivit, ce qui confirme bien que la femme n’est point inféodée à Dieu, mais à Adam, à l’Homme en général.
5.C.1.d - Vouloir se saisir de ce qui vous est interdit, la révolte
La femme, elle, voulut savoir ≡ en se saisissant de la pomme que Lucifer, le Serpent lui faisait convoiter ≡, et enfreignit ainsi l’ordre d’Adam !, soit fit un péché mortel : toutes les fois qu’elles désobéissent à leurs maris elles commettent un péché mortel ! (Saint Alphonse de Liguori)
Et parce qu’Adam ne corrigea, ne disciplina pas la femme par manque de compassion envers elle, Il entérina la faute de la femme, ce que fit qu’Il, Adam, fut mis en ‘prison’ (chassé du paradis terrestre) pour ne point avoir corrigé sa femme !, ce qui est une réfutation totale des mensonges dits ‘de la femme battue’ ! Maintenant, l’on fait l’inverse du Seigneur Dieu, l’on met en prison l’Époux qui corrige sa femme !
5.C.1.e - Et pour la femme, toutes les sciences doivent lui être cachées.
Bien que d’intelligence phénoménale, Adam, pour remplir sa mission de Chef ne reçut qu’une infime partie de la connaissance de Dieu ; la plénitude ne pourra être obtenue qu’en le Paradis céleste, et pour ce il nous faudra… toute l’Éternité !
Mais la femme, pour remplir sa mission de servante, en reçut considérablement moins, et juste ce qu’il lui fallait pour le service d’Adam, pour être la servante des Hommes (Père, Époux, Frère, etc.) !
Ainsi donc, pour :
→ Adam, Son intelligence était limitée et ordonnée au service de Son Dieu ;
→ la femme, son intelligence était encore plus limitée parce qu’ordonnée au service du Serviteur de Dieu, Adam !, ou l’Homme en général…, et l’Époux plus particulièrement !
5.C.1.f - Comprenez qu’il vous soit caché des sciences, ou révoltez-vous !
Soit vous acceptez la Loi de Dieu, ou soit vous vous révoltez comme la femme dite libérée ; libérée de la Loi de Dieu, en se libérant de la Loi de Son époux pour l’épouse, enchaînée alors par le Malicieux en chef !
Vous n’avez à savoir que ce qui vous est proportionné à votre mission de servante !, le reste n’est que transgression de la Loi !
5.D - Concluons
Demandez à votre Chef de croire afin de pouvoir comprendre, puis demandez-Lui de vous enseigner ce qui est Droit que vous sachiez !, pour cela Il peut venir ici s’Il est de ‘bonne volonté’ !
Que le Bon Dieu bénisse le Chef que vous devez avoir, Lui et tous les Siens !
Pour la Vérité,
QJSIOJC
Voici ce commentaire (mercredi 7 juillet 2010 23:11:00) retranscrit ici pour facilité :
Bonjour,
Je vous remercie pour votre réponse. Je ne suis pas d'accord avec la totalité de ses éléments, mais le temps que vous y passez mérite des remerciements. Je suis particulièrement attendrie par les excuses que vous faites au sujet du mot "gourmandise", et votre façon de la qualifier de "petite taquinerie".
Je réitère que je ne souhaitais nullement attaquer Isabelle mais simplement la comprendre… mais si vous n'êtes pas disposés à me croire, si vous préjugez que je suis perfide, eh bien pourquoi pas! Pour un chrétien seul Dieu connaît les coeurs, et cela me va très bien. Par contre, une remarque en passant, vous dites que si je veux comprendre je n'ai qu'à m'adresser à vous et pas à elle… ce qui me semble bien bizarre, car pour comprendre son point de vue, sa façon de penser, ses raisonnements et ses sentiments sur la question, c'est bien avec elle que j'ai besoin de dialoguer.
Tant pis.
Je souhaite réagir à ce que dit mâle catholique", et que vous approuvez: seul l'homme serait la source de la vie. Nous apprenons tous à l'école que l'embryon résulte de l'union du spermatozoïde de l'homme avec l'ovule de la femme. Or dans votre façon de voir, que faites-vous de l'ovule? Il me semble évident que la moitié du patrimoine génétique est apporté par la mère, car… même si comme mâle catholique on remet en cause toute la science biologique, on peut au moins concrètement et depuis la nuit des temps constater que les enfants héritent parfois des traits physiques de leur mère!
Si les enfants n'héritaient que des gènes du père, ils seraient physiquement sa copie conforme; d'ailleurs, tous les enfants seraient des garçons. Comme vous le dites, les garçons sont xy, les filles xx. l'un des deux x de la petite fille vient du père, l'autre vient bien de la mère, sinon d'où?
Pour ce qui est du parallèle avec la graine semée en terre, je le trouve un peu réducteur, certes, c'est là une image, mais si l'on poursuit jusqu'au bout et que l'on connaît un peu la botanique, l'on sait que pour de nombreuses espèces végétales, en tout cas pour toutes les espèces ayant des individus mâles et des individus femelles, la graine elle-même est issu de la rencontre entre le pollen (mâle, que l'on pourrait comparer au spermatozoïde), l'oosphère (femelle, comparable à l'ovule), et que la graine (comparable à l'embryon) se développe au chaud dans la terre (comparable à l'utérus). Donc même chez certains végétaux, l'individu femelle participe à la moitié de la création de la vie.
Je voudrais bien savoir ce que vous ou peut-être mâle catholique pensez de ces faits avérés, tantôt par la science (pour l'origine de la graine végétale, le rôle de l'ovule des femmes), l'autre par la simple expérience de tout un chacun (pour le fait que certains enfants ressemblent à leur mère).
Cordialement, Lucie
* - Pour connaître la raison de cet astérisque et des suivants en nos documents, veuillez lire : Leur mode d’emploi…, point Nos documents comportent des astérisques ‘*’…
7Recherchez bien partout en nos documents ce terme si important, dialogue, si vous voulez vraiment comprendre, principalement en les pdfs que vous trouverez ici : ND !
9Pour rappel, message de Lucie :
Bonsoir Messieurs,
Je vois que le principal objectif de votre site est de convaincre tout un chacun que la femme doit à son mari une soumission absolue, qu'elle est très inférieure à lui, de nature et de hiérarchie.
Vous préconisez en cela aux femmes dont je fais partie de prendre pour exemple la Très Sainte Vierge Marie.
Soit! J'ai beau lire et relire les évangiles, je ne vois nulle part un passage qui laisserait penser que Marie était totalement soumise à Joseph. Je vois en elle un exemple de Juive d'abord, puis de chrétienne, et de mère. L'évangile ne nous dit pas grand-chose sur sa vie d'épouse… Et pour le peu qu'il en dit, il n'y a dans tout cela aucune trace de soumission, rien qui ferait penser que Marie se situât comme la "servante" de Joseph.
J'ajouterais que si Marie doit être notre exemple, Joseph doit bien être le vôtre, et pour le peu que l'on sait de lui…
Eh bien lorsque Marie fut enceinte par la grâce du Saint Esprit… Joseph d'abord n'y crut pas (et on peut bien le comprendre!), mais donc, croyant que sa fiancée l'avait trompé, bien loin de chercher à la punir, bien loin de l'insulter, alors que la Loi divine même commandait de la lapider… Joseph, aimant, a décidé de cacher cette chose à tout le monde pour protéger Marie de l'opprobre. Bien-sûr, il apprit par la suite, par rêve, que c'était bien Dieu qui était à l'origine de cet enfant… mais alors qu'il ne le savait pas encore, qu'il était persuadé de la trahison de Marie… il n'a pensé qu'à la protéger de la punition qui lui serait revenue.
Son état d'esprit est bien loin de celui que vous préconisez; diriez-vous que Saint-Joseph fut un lâche?
Lettre à nos filles : Réponse à notre Isabelle, vendredi 2 juillet 2010 19:24:00
Notre réponse à ce message :
Lucie,
___________________________
Nous allons commencer par le 2de message à nous…, 3ème dans l’ordre.
Ô non !, que nous ne le prenons pas mal !, que vous nous fassiez remarquer des erreurs, tant grammaticales, que de fond même !, ce n’est que ce que nous demandons en de très nombreux endroits dans nos documents, surtout que nous savons ce que nous sommes : rien du tout !
Lorsque, et c’est un problème inhérent à l’utilisation d’un traitement de texte, l’on reprend un texte, l’on change l’ordre de paragraphe ou des phrases ou des mots, pour une meilleure fluidité, compréhension, souvent l’on oublie que certains accords devaient changer…, cela arrive encore plus lorsque l’on a personne pour la relecture sous la main…
Mais revenons, et désolé de vous retirer votre petite gourmandise, à notre faute que vous signalez ainsi : « ‘Forcés’ par vous, Isabelle, ce site … »
Dans tous nos textes, comme nous parlons au nom de tous nos collaborateurs, nous disons toujours ‘nous’ ; et en ce cas, qui est ‘forcé’ ?, c’est ‘nous’ ; ainsi donc, force est de constater que ‘Forcés’ doit prendre un ‘s’ ! La phare doit être vue ainsi : « [vue que nous avons été] forcés par vous, Isabelle, ce site… »
Mais cela ne change rien au fait que certainement vous trouverez bien des fautes d’orthographe dans nos textes, et là, laissez nous nous répéter ce qu’un journal d’un pays nordique avait mis humoristiquement :
Si vous rencontriez par hasard une erreur d’impression, veuillez la considérer comme intentionnelle. Notre maison souhaite satisfaire les goûts de tout le monde, or il se trouve toujours des gens pour désirer trouver des fautes. (DP, 1A, Note de la rédaction.)
___________________________
Nous allons vous parler de votre message à Isabelle, le 2ème ci-dessus.
Message que nous avons supprimé…
Vous dites : « les filles d'une fratrie », sachez, Lucie, que ce terme ‘fratrie’ est purement démoniaque, l’on dit ‘Famille’ !, l’on dit « les filles d’une Famille ».
Nous devons aller à l’essentiel, aussi nous devons nous limiter, ce terme fratrie est purement luciférien, au moins dans l’acceptation actuelle !, car son unique but est l’ensemble (concubinages successifs, vagabondages divers, etc.) et non la Famille.
Ainsi dans cet ensemble l’on met n’importe quoi !
Le reste de votre message sent évidemment la provocation envers la pauvre Isabelle, jamais, car les femmes sont bien garces entre-elles, les méchantes bien-sûr, celles qui ne sont pas de Saintes femmes, nous vous, Lucie, permettrons de chercher à la prendre à défaut !
Nous !, nous respectons les femmes et les défendons !
Méditez, si vraiment vous cherchez à voir, à entendre, puisque vous parlez de ‘bête’, sur l’incroyable bêtise criminelle d’Ève !
___________________________
Passons maintenant à votre 1er message
Le principal objectif de ce site est de restaurer la Vérité, et ce plus particulièrement en la Famille !, et non de promouvoir la bastonnade de la femme.
La punition, correction maritale découle d’une nécessité et non d’une ‘pulsion’ !
La soumission de la femme en toutes choses à son Époux, et tout ce qui en découle, ses conséquences, n’est pas une lubie, une tocade de nous, mais une Volonté divine explicité ainsi : « Je multiplierai vos maux et vos grossesses. Vous enfanterez dans la douleur: vous serez sous la puissance de votre mari, et il vous dominera. » (Gen. 3, 16.).
Ce, sachant qu’il y avait une soumission avant et une différente après la faute originelle, relisez la Lettre à nos filles ci-dessus !, et tous nos documents…
Vous dites « Soit! J'ai beau lire et relire les évangiles, je ne vois nulle part un passage qui laisserait penser que Marie était totalement soumise à Joseph. »
Où, la mauvaise foi en action !, comme nous allons le voir.
Nous, nous n’avons lu nulle part que la Très-Sainte Vierge Marie (TSVM) était libre, insoumise, faisant sa volonté, etc. !
La Loi obligeant l’épouse à être soumise à son Époux, était tout aussi valable pour la TSVM !
(Re)Voyez, DP : tout 3D7, Des ‘aberrations’ incroyables, inouïes, en la Très-Sainte Famille.
Et particulièrement :
- 3D7E, La TSVM étant totalement incapable de se gouverner, devait être confiée !
- 3D7F, Reprenons, suivons les Maîtres successifs de la TSVM
Ce que nous avons lu en premier, « vous serez sous la puissance de votre mari, et il vous dominera. », n’est qu’une ajoute à une Volonté divine précédente, une punition !, soit un renforcement beaucoup plus contraignant de la première disposition.
De toutes les façons, de par cette Volonté divine, la femme est ordonnée à l’Homme, pour Lui :
- l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme (I Cor., XI, 7-9).
- Car c’est pour la consolation de l’homme que la femme a été formée (Saint Jean Chrysostome)
- etc., etc., etc.
Pour revenir à la TSVM, comme femme, Elle devait soumission en toutes choses à son Époux, Saint Joseph !
Mais, n’ayant pas été touchée par la faute originelle, parce que miraculeusement la Semence d’Adam fut mise de côté par le Seigneur Dieu juste avant qu’Adam se saisisse de la pomme qu’Ève Lui tendait. Cette Semence d’Adam contenait (poupée russe) la Semence qui devait Lui, la TSVM, donner vie.
Cette Semence fut transmise de générations en générations. Voyez notamment la fameuse bénédiction ‘volée’ par Jacob… (Pour cela voyez par ex. les visions d’Anne-Catherine Emmerich, c’est très beau et lumineux !)
La TSVM étant fille de Ève, et ayant à travers elle été ‘touchée’ par le péché, Elle, la TSVM, dut être rachetée, et fut racheté préventivement, anticipativement, (ici, fille d’Ève veut dire fille devant rachetée), d’où le dogme de l’Immaculée conception…, ou la parole de ND à Lourde : Je suis l’Immaculée conception.
Maintenant passons à « J'ajouterais que si Marie doit être notre exemple, Joseph doit bien être le vôtre »
Pauvre Lucie, ne vous a-t-on pas appris qu’il fallait faire très attention à ne pas marcher sur les râteaux, surtout lorsqu’ils sont posés à l’envers ?
Certes vous avez raison, mais que cela change-t-il au principe ?
Pauvrette (ou pauvresse ?) !
Figurez-vous, et même pour des femmes dans certains milieux dits préservés, c’est vraiment la tarte à la crème plus que surannée, votre argument est d’une stupidité qui n’a que comme excuse que votre aveuglement uniquement occasionné par l’orgueil typiquement féminin les poussant à se révolter si elles ne sont pas vraiment saintes.
Figurez-vous, disions-nous, que la TSVM était incomparablement soumise ; alors !, quelle récréation permanente pour Celui qui devait guider une telle Femme : Saint Joseph !
Votre divagation autour d’une protection de Saint Joseph au sujet de l’opprobre que la TSVM aurait eu à subir est pitoyable ; laissons, cela qui ne change rien de rien au principe…
L’état d’esprit dans lequel vous êtes, notre pauvre Lucie, n’est certainement pas celui de la TSVM ; le nôtre, en tant qu’Homme, et nous vous défions de nous démontrer le contraire surtout avec ce que nous venons de dire ici, est le plus conforme à celui de Saint Joseph !
Saint Joseph, honoré sous le vocable de : Chef de la Très-Sainte Famille.
Pour la Vérité,
QJSIOJC
10Ce que nous écrivons nous fait penser à une très belle prière qu’une Sainte femme écrivit en sa prison peu avant d’être décapitée par les suppôts de Lucifer, les révolutionnaires dits de 1789 : Madame Élisabeth de France (1794), la voici :
Que m'arrivera-t-il aujourd’hui, ô mon Dieu ?
Je n'en sais rien. Tout ce que je sais, c'est qu'il ne m'arrivera rien que vous n'ayez prévu, réglé, voulu et ordonné de toute éternité.
Cela me suffit.
J'adore vos desseins éternels et impénétrables ; je m'y soumets de tout mon cœur pour l’amour de Vous.
Je veux tout, j'accepte tout, je vous fais un sacrifice de tout, et j'unis ce sacrifice à celui de mon divin Sauveur.
Je vous demande, en son Nom et par ses mérites infinis, la patience dans mes peines et la parfaite soumission qui vous est dûe pour tout ce que vous voulez ou permettez.
Considérez comme nous méprisons les femmes !, cette prière, nous la répétons humblement derrière cette Sainte femme, tous les jours !