Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

lundi 31 janvier 2011

CN-2011-02, Site ‘Réponses catholiques’ – Vous avez dit réponses catholiques !?, vérifions cela ensemble...

2 - Site ‘Réponses catholiques’ – Vous avez dit réponses catholiques !?, vérifions cela ensemble…

CN-2011-2 - du 31.01.20111. PDF : ND. Actualisé : sam. 11 juin 2011, 12.52.

Publié en la Saint Jean Bosco,
le lundi 31 janvier 2011,
cette nouvelle Lui est confiée.

Table de cette nouvelle, CN-2011-…

2 - Site ‘Réponses catholiques’ – Vous avez dit réponses catholiques !?, vérifions cela ensemble…

2.A - Genèse d’une dispute

2.A.1.a - Qu’est-ce qu’une dispute ?

2.A.1.b - Présentation du site Réponses catholiques

2.A.1.c - Une question simple intéressant aussi les Catholiques

2.B - Étape II, ladite réponse à la question

2.B.1.a - Une réponse simple ?, non, une réponse maline !

2.B.1.b - Pourquoi disions-nous une réponse maline ?

2.B.1.c - Oui, oui ; Non, non ; car ce qu’on y ajoute vient du mal.

2.C - Étape III, notre seconde question

2.D - Étape IV, Nous n’abandonnons pas !

2.D.1.a - Soit incapable de répondre

2.D.1.b - Soit ayant peur de témoigner

2.D.1.c - Soit quoi alors ?!

2.D.2 - Concluons cette triste affaire, pour l’instant !

2.D.3 - Veuillez lire la suite de cette affaire...

2.A - Genèse d’une dispute

2.A.1.a - Qu’est-ce qu’une dispute ?

Voici la définition que nous donnons et rappelions, comme vous le verrez ensuite, à Réponses catholiques, au mot : dispute.

  • Dispute : A.− Didact., domaine de l’activité intellectuelle. Échange d’arguments contradictoires sur un sujet donné. Disputes scolastiques, théologiques. (Cf. disputer ex. 1).

SYNT. Disputes d’école, de Sorbonne; disputes publiques; assister, être convié à une dispute; ouvrir, soutenir une dispute.2

2.A.1.b - Présentation du site Réponses catholiques

Le site E-Deo* [Lisez-moi], voici peu, le 7 janvier il nous semble, faisait la promotion d’un ‘petit nouveau’ ainsi :

Réponses catholiques… à TOUTES vos questions !

Un petit nouveau vient d’arriver sur la toile, Réponses catholiques, qu’anime l’abbé Hervé Courcelle Labrousse. Ce bon prêtre s’adresse aux catholiques pratiquants, catholiques de tradition, agnostiques, athées, musulmans… qui souhaitent en savoir plus sur l’Eglise catholique, Jésus-Christ, la morale chrétienne… Les réponses sont simples et accessibles à tous, le blog est joliment illustré : vous n’avez plus d’excuses pour ne pas vous renseigner sur la religion qui fut sans doute celle de vos Pères, la seule vraie religion !

2.A.1.c - Une question simple intéressant aussi les Catholiques

Proposant, à une question une réponse simple, et catholique de plus, nous n’hésitâmes point à cliquer sur le lien Poser vos questions.

Et voici donc la question simple demandant une réponse simple que nous posâmes le 8 janvier 2011 09:18 :

Notre question est très simple !, veuillez répondre d’une façon honnête, soit directement:

L’Église catholique permet-Elle, ou peut-Elle permettre, que l’on se sépare (ici nous ne parlons pas de divorce, mais bien de séparation dite de corps) alors que l’on est bien marié ?

Subsidiairement, voici notre site : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/

Dans cette attente…

Pour le Vérité,

QJSIOJC

2.B - Étape II, ladite réponse à la question

2.B.1.a - Une réponse simple ?, non, une réponse maline !

La réponse qui fit ce site Réponses catholiques est lisible ici : Les époux catholiques peuvent-ils se séparer ?3

Notre question fut reprise honnêtement comme vous pourrez le constater, en cela, rien à redire.

Par contre, et que l’on nous contredise en cas d’erreur, la réponse fut bel et bien : non mais oui !

Nous ferons l’impasse sur la débilité visible en ce point (et en d’autres aussi !) : Précisons. Il existe des situations où, objectivement, le conjoint et les enfants sont en danger si la vie commune persiste. Danger moral ou matériel, peu importe. La réfutation de cette escroquerie particulièrement vicieuse, malicieuse, car jouant avec des sentiments, est dans nos documents. Et voulant aller à l’essentiel, nous ne nous disperserons pas ici !

En cettedite réponse voyons le fameux non mais oui :

  • Le non est visible ici : Après avoir rappelé le devoir que les époux ont de conserver la vie en commun. Donc ne pouvant se séparer !

  • Et le oui, juste derrière : Si l’un des conjoints met en grave danger l’âme ou le corps de l’autre ou des enfants, ou encore si, d’une autre manière, il rend la vie commune trop dure, il donne à l’autre un motif légitime de se séparer… » (canon 1153, §2). Donc pouvant se séparer !

Ce pauvre abbé vient bien, de fait, de dire : non mais oui !

Ainsi : non l’on ne peut pas se séparer, mais oui si…, est toujours ajouté très hypocritement.

2.B.1.b - Pourquoi disions-nous une réponse maline ?

  • Maline : A.− [En parlant d’une pers. ou d’un être surnaturel]

1. Qui est enclin à faire du mal, du tort à autrui.4

Les mots : malin, maline, malicieux, etc. ont tous la même racine : mal !

Ainsi, le Saint curé d’Ars dit dans ses sermons5 par ex. : Cet esprit malin lui apparut. Il appelait aussi couramment Lucifer6 : le grappin*.

2.B.1.c - Oui, oui ; Non, non ; car ce qu’on y ajoute vient du mal.

Et maintenant, voici une parole indiscutable, celle de Notre Seigneur Jésus-Christ (NSJC), au sujet du oui mais non*, ou du non mais oui* : Je suis venu en ce monde pour rendre témoignage de la Vérité7. - Celui qui agit selon la vérité vient à la lumière8. - Que votre langage soit : Oui, oui ; Non, non ; car ce qu’on y ajoute vient du mal9.

(Re)Voyez ND : CN-2010-11, Oui !, nous disons radicalement non à tous les ‘oui mais non’ !

2.C - Étape III, notre seconde question

Bien sûr, insatisfaits par cette réponse malicieuse, nous n’en restâmes pas là, et voyant la possibilité de déposer un commentaire en cette page en question, nous le fîmes ainsi le 26 janvier 2011 :

En la Saint Polycarpe

Sieur abbé Hervé Courcelle Labrousse,

Merci d’avoir cru répondre à la question que nous vous avions envoyée, et que vous reprenez bien exactement au début de votre réponse.

Nous ne vous avions pas pris en traitre, en effet en ce même message nous avions mis : « Subsidiairement, voici notre site : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/ »

Cettedite réponse, nous l’avions lue déjà depuis plusieurs jours en effet, et nous allions lui donner une suite !

En tous les cas, nous remarquons votre courage pour partir vaillamment au feu !

Nous n’allons pas abandonner, si cela devait être de votre part, nous poursuivrons en notre site qui se fera de toutes les façons l’écho de cette dispute (dispute, dans le sens chrétien du terme) !

Pour poursuivre, voici donc la question suivante : comme pouvez-vous justifier cette séparation ‘autorisée’ en certains cas ex-extraordinaire est-il toujours précisé très hypocritement, ou comment l’Église peut-Elle se justifier, alors que Notre Seigneur Jésus-Christ dit : « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare point. » (Marc 10,9)

(Re)Voyez ND : DP-10B, Non non, je ne divorce pas, je me sépare !, et DP-10C, L’Église catholique et ladite séparation matrimoniale…, entre autres… !

ND = Nos divers documents ou : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2011/01/nos-divers-documents.html

Dans l’attente très intéressée de votre réponse….

Pour la Vérité,

QJSIOJC

PS : Veuillez nous tenir au courant de votre réponse, par tout biais utile.

2.D - Étape IV, Nous n’abandonnons pas !

Nous disions en ce dernier courrier : Nous n’allons pas abandonner.

Ce message ci-dessus fut envoyé le 26, aussi, constatant que ce jour, le 31 janvier, il n’est toujours pas validé, agréé, nous considérons que nous n’aurons pas de réponse !

Fort est donc de constater que Réponses catholique est incapable de répondre et/ou témoigner !

2.D.1.a - Soit incapable de répondre

Voici ce que nous disait NSJC : Je vous donnerai une bouche et une sagesse auxquelles tous vos adversaires ne pourront résister et contredire (Luc 21, 15).

2.D.1.b - Soit ayant peur de témoigner

Dans ce cas, voici ce que disait aussi NSJC : C’est pourquoi, quiconque Me confessera devant les hommes, Je le confesserai aussi Moi-même devant Mon Père qui est dans les Cieux. Mais quiconque Me reniera devant les hommes, Je le renierai aussi Moi-même devant Mon Père qui est dans les Cieux. Ne pensez pas que Je sois venu apporter la paix sur la terre ; Je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive.10

Nous avons le devoir de témoigner, le site dit Réponses catholiques a le devoir, le cas échéant, de nous détromper !, et surtout de nous empêcher de tromper !

2.D.1.c - Soit quoi alors ?!

Ne voulant pas être acculé au fond de leur incapacité à maintenir le oui mais non, cet abbé a préféré fuir lâchement !

Oui bien vraiment : Ô Messieurs et mes frères, que nous devons bien prier Dieu pour cela, et faire quelque effort pour ce grand besoin de l’Église, qui va ruinée en beaucoup de lieux par la mauvaise vie des prêtres ; car ce sont eux qui la perdent et qui la ruinent ; et il n’est que trop vrai que la dépravation de l’état ecclésiastique est la cause principale de la ruine de l’Église de Dieu. J’étais, ces jours passés, dans une assemblée, où il y avait sept prélats, lesquels, faisait réflexion sur les désordres qui se voient dans l’Église, disaient hautement que c’étaient les ecclésiastiques qui en étaient la principale cause.11

(Re)Voyez ND : principalement :

2.D.2 - Concluons cette triste affaire, pour l’instant !

Oui !, cet abbé est bel et bien un cloaque d’impureté* !

Non !, ce site dit Réponses catholiques n’est nullement Chrétien, nullement Catholique, même carrément antinaturel !, en effet le Sacrement de Mariage n’appartient pas à l’Église catholique, mais relève de la Loi naturelle, Il appartient au Seigneur Dieu, d’où la parole de NSJC : Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare point.12

Si !, cet abbé devait se ressaisir, nous l’accueillerons avec charité (à tout pécheur miséricorde !), et alors, nous poursuivrons cette dispute jusqu’à son terme : l’éclatement de la Vérité13 !

2.D.3 - Veuillez lire la suite de cette affaire...

Vous trouverez la suite de cette affaire (doc. CN-2011-05),

5Sermons du saint Curé d’Ars : Livres & sources

6Le Cornu, ou Lucifer ou Satan, ou le Malin, le Malicieux (comme nos l’appelons souvent ici), le Grappin (Nom donné dans de nombreuses régions au démon et plus particulièrement à Lucifer. Le Saint curé d’Ars parlait des tourments que lui procurait le Grappin…), etc.

(Re)Voyez ND : LF-2010-08, Lettre à nos filles : Oui, la place de la femme est au foyer !

7Math. 18, 37.

8Jean 3, 21.

9Math. 5, 37.

10Mat. 9, 32-34.

11(Re)Voyez ND : DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique ; point DP-9C7, ±1655 - Saint Vincent parle des mauvais prêtres.

12Marc 10,9

13Pour l’utilisation de ce terme, recherchez sur internet : éclatement de la vérité.