Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

jeudi 21 juin 2012

CN-2012-01, Tous cesdits bien-pensants, Civitas et Cie, tous sacrilèges !, subversifs.

Du 21.06.2012, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : lun. 24 sept. 2012, 17.28.
Table de cette nouvelle, CN-2012-…
1 - Tous cesdits bien-pensants, Civitas et Cie, tous sacrilèges !, subversifs.
1.A - Entrée en matière.
1.B - Origine de cette nouvelle : le sacrilège de Civitas, orfèvre en subversion !
1.B.1 - Tous parfaits idiots utiles à Lucifer !, tous sacrilèges, tous !
1.B.1.a - Qui fait campagne de dénaturation du Mariage ?
1.C - Décortiquons patiemment ce tissu de mensonges lucifériens.
1.C.1 - Pour commencer, épinglons le : Aujourd’hui, demain !
1.C.2 - 1ère tromperie, il ne peut y avoir Mariage pour de tels pervers !
1.C.2.a - Rappel de ce que nous écrivions au sujet de tels pervers, les homosexuels.
1.C.3 - 2de tromperie, la polygamie serait donc pire que l’homosexualité !
1.C.3.a - La polygamie dans l’Ancien Testament.
1.C.3.b - Selon Civitas, Notre-Seigneur Jésus-Christ descendrait donc de pervers !
1.C.3.c - À chaque prise d’une épouse, il y a un Sacrement de Mariage !
1.C.3.d - Qu’est-ce qu’un sacrilège ?
1.C.3.e - Faisons une pose, parlons de la principale Autorité sur terre.
1.C.3.f - Qu’est-ce qu’une disposition disciplinaire ?
1.C.3.g - Disposition disciplinaire quant-au Mariage des prêtres.
1.C.3.h - Disposition disciplinaire quant-à la polygamie.
1.C.4 - 3ème tromperie, dire : Campagnes contre la dénaturation du mariage.
1.D - Devant abréger, concluons.
1.A - Entrée en matière.
Commencée en l’octave du Sacré-Cœur,
et la Saint Hervé, le dimanche 17 juin 2012 ;
publiée en la Saint Louis de Gonzague,
le jeudi 21 juin 2012,
cette nouvelle Leur est confiée !
Chers Hommes, Chefs et futurs Chefs de Famille,
Nous allons démonter avec vous une manipulation grotesque réalisée en ce moment par les milieux dits Catholiques et bien-pensants.
Nous allons vous démontrer comment de fait sont au service de Lucifer cesdits bien-pensants qui courent bien vitement au secours de la dialectique de leur Maître tout en prétendant ne point Le reconnaître comme tel.
1.B - Origine de cette nouvelle : le sacrilège de Civitas, orfèvre en subversion !
Tous bruissent, en un certain milieu dit bien-pensant, tels : Le Salon Beige*, 2, Chrétienté Info3, JOL Journalisme4 , ALTERMEDIA FRANCE5, etc., au sujet d’une campagne hautement mortifère menée par Civitas6 !, et relayée par l’archétype des imbéciles utiles, Le Salon Beige* !
Lisons pour commencer son article particulièrement scandaleux, au moins en un point, comme vous pourrez ensuite le contacter avec nous : Campagnes contre la dénaturation du mariage
Où, l’art tout luciférien de faire accroire que l’on défendrait le Bien en faisant objectivement et frénétiquement avancer à très grands pas la désertion, le mensonge, le mal.
1.B.1 - Tous parfaits idiots utiles à Lucifer !, tous sacrilèges, tous !
Nous allons nous cantonner à cette phrase, que vous trouverez en leur étiquette slogan (voir ci-contre), pivot de leur sacrilège : Aujourd’hui, le mariage homo, demain, la polygamie, Stop !
Ils disent tous, ces orfèvres en menteries : Campagnes contre la dénaturation du mariage !
Cela fait longtemps que nous voulons écrire à ce sujet, mais las, devant leur ignorance crasse mais bien volontaire, nous pensions : comment faire pour relever un tel tissu de mensonges, de sacrilèges, alors que tous pensent et prétendent faire Campagnes contre la dénaturation du mariage, défendre le Bien, le Beau, le Vrai, alors qu’allègrement et frénétiquement, ils défoncent le Bien en promouvant très objectivement et allègrement le mal !
Poussés par notre conscience qui nous taraude ; tel Jonas devant de par le Seigneur Dieu dénoncer les péchés des Ninivites7 ; en notre désir intense de défendre la Vérité ; et de peur d’être jugés sur notre silence : nous avons finalement décidé d’écrire cette nouvelle.
J’ai annoncé ta justice dans la grande assemblée ; Seigneur, je n’ai pas fermé mes lèvres, tu le sais • Je n’ai pas caché ta justice au fond de mon cœur ; ta fidélité, ton salut, je les ai proclamés. (Graduel, St Pie X)
1.B.1.a - Qui fait campagne de dénaturation du Mariage ?
Rien, ou bien vrai !, rien que ses prétendus défenseurs !, c’est ce que nous allons voir maintenant.
Très utilement, pour la mise en bouche, nous vous proposons de rechercher en tous nos documents (sur le site utilisez le ‛module’ : « Recherches en ce site ») : Beige !
Vous trouverez diverses autres dénonciations de ce(s) site(s) en cette note : 8.


1.C - Décortiquons patiemment ce tissu de mensonges lucifériens.
Nous allons analyser la phrase : Aujourd’hui, le mariage homo, demain, la polygamie, Stop !
1.C.1 - Pour commencer, épinglons le : Aujourd’hui, demain !
Lorsque l’on dit, ou écrit, « aujourd’hui ceci, demain cela », c’est bien pour montrer une progression, ou une régression :
→ dans le bien, progression, par ex. : Aujourd’hui semailles, demain récolte ! ;
→ ou dans un mal, régression du bien, par ex. : Aujourd’hui infection de petit doigt, demain gangrène généralisée !
En cette phrase que nous analysons, Aujourd’hui, le mariage homo, demain, la polygamie, Stop !, il est évident que l’auteur de ce slogan particulièrement mortifère, Civitas comme ses relais, regarde le mariage homo comme une turpitude à combattre, et nous dit donc : aujourd’hui l’homo, demain, pire, le polygame !
C’est en effet bien ce qu’ils disent : la polygamie, pire que l’homosexualité !
Continuons notre analyse…
1.C.2 - 1ère tromperie, il ne peut y avoir Mariage pour de tels pervers !
Nous les citons, le mariage homo, qui serait à combattre !
Faux !, ledit Mariage homosexuel n’est nullement à combattre, car n’existant pas, ne pouvant exister !
Dans cette proposition, mariage homo, il y a deux éléments en parfaite contradiction : Mariage, et homosexuel !
Ils disent bien, nous ne voulons pas que les homosexuels se marient !, et pourquoi ne pas manifester aussi contre le mariage de l’eau et du feu ?, tout simplement parce qu’il ne peut exister !
Qui diriez-vous de gens qui manifesteraient contre ceux qui voudraient que le jour il fasse nuit, et que la nuit il fasse jour !?, vous diriez simplement que ce sont des fous qui manifestent contre d’autres fous !
Il ne peut s’agir de Mariage entre de tels pervers, donc pourquoi vouloir l’interdire ? ; pourquoi ?, pourquoi ne pas protester contre la racine de ce mal ?, pourquoi ne pas demander purement et simplement l’éradication, et ce par tout moyen utile, de ce mal ?, de ce péché publique.
L’importance des mots !, les mots peuvent tuer plus surement que des balles !, les balles tuent rien que les corps, les mots utilisés faussement comme ici, tuent les Âmes !, la Vérité !
Accessoirement, pourquoi ne pas écrire le « mariage » homo, ou ledit mariage homo, ou le prétendu mariage homo ?
Et, Civitas (et Cie), ne venez surtout pas nous dire qu’en effet c’est une expression malheureuse !, non !, ce n’est pas une expression malheureuse !, c’est une expression intentionnellement perverse !, perverse pour le moins par ignorance coupable* !
Voici ce que le Saint Curé d’Ars disait : Ô mon Dieu ! que l’ignorance damne du monde ! Nous sommes bien sûrs que ce seul péché en damnera plus que tous les autres ensemble ; parce que, une personne ignorante ne connaît ni le mal qu’elle fait en péchant, ni le bien qu’elle perd ; de sorte qu’une personne ignorante est une personne perdue !9
Leur intention perverse, au moins due à leur ignorance coupable*, va nous être confirmée par la suite…
1.C.2.a - Rappel de ce que nous écrivions au sujet de tels pervers, les homosexuels.
Pitié improbable pour l’homosexuel,
impitié certaine pour l’homosexualité !
Impitié10 !, c’est ce que nous disions un peu autrement en une page que vous feriez bien de lire afin de bien connaître notre conviction intime : (Re)Voyez ND : CN-2009-33, Michèle-Castagnette Alliot-Marie, veut être la meilleure castratrice !; point 33B6h, Nous, sommes si fière de rappeler la Beauté intemporelle de la Vérité !
1.C.3 - 2de tromperie, la polygamie serait donc pire que l’homosexualité !
En effet, Civitas nous fait passer d’une perversion, une contre-naturalité : aujourd’hui l’homo ; à quelque chose de pire selon Lui : demain le polygame
Ayant bien vu ce qu’est l’homosexualité, une contre-naturalité violente à combattre avec la plus totale détermination par Charité envers l’ensemble de la société, et donc pour ces pauvres pervers aussi ; nous allons maintenant voir ce qu’est la polygamie, ce par étapes…
1.C.3.a - La polygamie dans l’Ancien Testament.
Nombre de Patriarches étaient polygames11, il nous semble que c’était même la majorité d’entre-eux.
1.C.3.b - Selon Civitas, Notre-Seigneur Jésus-Christ descendrait donc de pervers !
Selon Civitas, NSJC descendrait donc de pervers, de pervers, nous le rappelons, selon Civitas, encore pires que les homosexuels :
Voici ce que nous dit NSJC de son ascendance : L’Écriture ne dit-elle pas que le Christ viendra de la race de David, et du bourg de Bethléem, où était David ?12
Voyons brièvement, et sauf erreur de notre part13, rien qu’une partie de la généalogie de NSJC : Abraham, deux femmes – Jacob, 4 femmes – David, le Saint Roy David, au moins six femmes – Salomon, 700 femmes, et 300 concubines – Joseph, une femme, Marie.
Ainsi donc, NSJC serait né d’une longue lignée de pervers encore pires que des homosexuels (aujourd’hui l’homo) !, en effet, une bonne partie étaient bien polygames (demain le polygame) !
Lire notamment : DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine ; point 3D7, Des ‘aberrations’ incroyables, inouïes, en la Très-Sainte Famille.
1.C.3.c - À chaque prise d’une épouse, il y a un Sacrement de Mariage !
Nous ne parlons pas de concubines (David, Salomon, etc.), d’esclave(s) (Abraham, etc.), mais de femmes, d’épouses !
Sachant, comme le démontre toute notre étude, et comme le confirmait si bien Le Pape Léon XIII qui disait que le sacrement du mariage existe parmi les fidèles et parmi les infidèles !14, que chaque fois qu’un Homme, ancien testament ou nouveau, fidèle ou infidèle, prend femme pour épouse : il y a Sacrement de Mariage !
Pour ce, lisez, lisez particulièrement, et en entier :
Ainsi donc, les Sacrements de Mariage de ces Patriarches de l’Ancien Testament ; et de ces Hommes du Nouveau Testament, donc, ces Époux qui hier et aujourd’hui avaient ou ont plusieurs femmes, comme ceux qui sont finalement scandaleusement montrés du doigt, les musulmans, et autres polygames, par Civitas et Cie, étaient ou sont en des turpitudes (demain la polygamie) pires que la mascarade appelée par eux mariage homo (aujourd’hui l’homo) !
1.C.3.d - Qu’est-ce qu’un sacrilège ?
Qu’est-ce qu’un sacrilège15 ?, terme que nous avons employé au début de cette nouvelle.
Un sacrilège est une personne opérant une profanation d’un Sacrement notamment, le sacrilège !
En l’occurrence, ici, un sacrilège est une personne, par ex. Civitas, qui fait un sacrilège, une profanation en disant que le Sacrement de Mariage (un, pour le monogame ; deux et plus, pour le polygame), est pire que ledit mariage d’homosexuels ! ; et donc, qu’ainsi, un Époux-Père-Roy ayant pris plusieurs femmes, épouses, donc ayant généré plusieurs Sacrements de Mariage, serait un pervers, et un pervers encore pire qu’un homosexuel !
Oui !, Civitas, et vos complices susmentionnés aussi, vous êtes sacrilège !, vous qui dites de vous-même : Site de l'Institut Civitas - mouvement dont le but est la restauration de la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ ; et qui en réalité, en attaquant les divers Sacrements de Mariage de ces polygames, attaquez ainsi le Roy de la Famille : l’Époux-Père !, le Patriarche !
Vous œuvrez donc frontalement, finalement, contre la royauté sociale de NSJC ! (de qui vient toute Autorité !), comme la suite va bien nous le confirmer...
1.C.3.e - Faisons une pose, parlons de la principale Autorité sur terre.
De qui vient toute Autorité !, disions-nous :
→ Voici ce que nous dit NSJC : Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures : car il n’y a pas d’autorité qui ne vienne de Dieu, et celles qui existent ont été instituées par Dieu [au premier rang desquelles : l’Époux-Père-Roy !]. C’est pourquoi celui qui résiste à l’autorité résiste à l’ordre établi par Dieu ; et ceux qui résistent attirent la condamnation sur eux-mêmes16 ; n’est-ce pas Civitas et Cie !
Au premier rang desquelles : l’Époux-Père-Roy :
→ Voici ce que disait Mgr Delassus : Aucune n’a plus de titres plus légitimes, aucune n’est plus nécessaire. Le pouvoir du père est celui qui, dans l’ordre naturel, offre au plus haut degré les caractères d’une institution divine. Il se classe au-dessus de celui du [des] souverain[s]17.
→ Lisons aussi Mgr d’Orléans : Dieu ne transmet pas au père l’autorité par un décret nouveau, positif et spécial : il lui transmet, il lui communique la paternité, et l’autorité en est la conséquence essentielle. Il [Le patriarche] régnait parmi eux Souverainement : il y exerçait toutes les fonctions de la puissance publique et aussi de l’autorité sacerdotale. […]18
→ Lisons Mgr Jean-Joseph Gaume, qui dit : la place du père est toujours beaucoup plus large que celle du législateur : on dirait que Dieu n’est législateur que parce qu’il est père19, et il (l’Époux) est revêtu de la double autorité du sacerdoce et de l’empire20
→ Et nous nous arrêterons là, bien qu’il y en ait tant d’autres, en lisant encore Mgr Jean-Joseph Gaume : Te figures-tu Noé, Abraham [une femme, et une esclave], Jacob [deux femmes], assis sous un chêne séculaire, ou dans leur tente, environnés de leurs nombreuses familles et racontant avec la double autorité de l’âge et de la paternité21
Poursuivons, nous ne sommes point encore au bout.
1.C.3.f - Qu’est-ce qu’une disposition disciplinaire ?
-Disposition : c) LÉGISL. et ADMIN. Action de décréter, de stipuler; p. méton., texte ou point d'un texte législatif ou administratif fixant cette stipulation.22
-Disciplinaire : A.− Qui se rapporte à la discipline.
-Discipline : 1. Vx. Instruction, direction morale.23
Nous manquons de temps pour rechercher les textes et leur référence, aussi, à vous de vérifier auprès du premier cloaque d’impureté* (prêtre) venu, pour peu qu’il soit quelque peu instruit de la chose, cloaque d’impureté* de l’Église catholique ou de ladite Église catholique, c’est comme vous le voulez : une disposition disciplinaire est une(des) règle(s) qui oblige(nt) le troupeau (fidèles), et qui peut(vent) être modifiée(s) (amplifiée(s) ou adoucie(s), ou supprimée(s)) par cette Église.
Ainsi en a-t-il été pour :
→ le jeûne du carême ou de l’abstinence notamment, avec ses multiples atténuations, mutations, oblitérations ;
→ certaines obligations de fêtes religieuses, elles aussi, toujours plus réduites (lisez : Au Moyen Âge, on travaillait moins d'un jour sur deux24) ;
→ etc., etc., etc.
Nous allons voir deux dispositions disciplinaires de l’Église catholique, donc de Celle qui est éclipsée*, et non de l’accapareuse du Siège de Rome (Église-bâtiment occupée).
1.C.3.g - Disposition disciplinaire quant-au Mariage des prêtres.
Il existe différentes Églises qui étaient, sont rattachées à la Rome éclipsée* (pas l’apostate, l’actuelle visible, mais l’Éclipsée* !) voici une liste de ces uniates : copte, syriaque occidental, maronite, syriaque oriental, byzantin, arménien, guèze25.
Plusieurs d’entre-eux, ces uniates, avaient, ont, leurs ecclésiastiques (prêtres, etc.) mariés (soit avant, ou après l’ordination sacerdotale).
Ainsi, à l’intérieur de la véritable Église catholique, avant ledit Vatican II, des uniates étaient prêtres (et dignitaires) et mariés !
Ainsi, Celle-ci, l’Église éclipsée*, lorsqu’Elle sera de nouveau visible, pourrait très bien, si Elle le juge nécessaire (et cela La regarde), vue que le célibat des prêtres est une disposition disciplinaire, revenir sur l’obligation de célibat pour une partie, ou tout l’ensemble de sa hiérarchie ecclésiastique !
Cela La regarde, nous, nous avons suffisamment à faire avec la défense du Sacrement du Mariage [qui] existe parmi les fidèles et parmi les infidèles !, comme nous l’avons vu plus haut.
1.C.3.h - Disposition disciplinaire quant-à la polygamie.
Les dispositions de l’Église catholique quant-à la polygamie sont des dispositions disciplinaires identiques à celles touchant au jeûne, au célibat des prêtres, etc.
Bien que nous prétendons vérifiablement et incontestablement que le Sacrement de Mariage ne regarde (légifération toujours en vue de tripotage) aucunement l’Église catholique, et bien que comme nous le disons constamment Elle se devait d’en être le Champion de Sa défense, nous allons suivre cette prétention scandaleuse de la hiérarchie de l’Église catholique, qui notamment s’arroge le Doit de séparer (séparation de corps* avec leur Rote*) ce que Dieu a uni !, ce en violant frontalement l’Ordre formel et incontestable, et qui n’est pas à interpréter, de NSJC :
Ce que Dieu a uni,
que l’homme ne le
sépare point26 !…
Aussi, (Re)Voyez ND :
→ DP-10, Les épreuves, tribulations et afflictions, l’Espérance (I) ; point DP-10.B, Non non, je ne divorce pas, je me sépare ! ;
→ Idem ; point DP-10.C, L’Église catholique et ladite séparation matrimoniale…
Donc, suivons cette prétention scandaleuse de la hiérarchie de l’Église catholique…
Comme pour le Mariage des prêtres vu ci-dessus, l’Église catholique dit, prétendant pourvoir avoir des dispositions disciplinaires (tripotage) en cette matière qui ne La regarde nullement : que s’il devait y avoir une très grave dépopulation générale, ou un très grave déficit de fidèles, Elle peut rétablir la polygamie !
Voici ce que dit notamment un ’curé’, c’est une des pistes à suivre : Consultée sur le sujet, l'encyclopédie Catholicisme, qui a réponse à tout, m'apprend pour finir, à l'article polygamie dont je vous recommande la lecture, que saint Augustin lui-même avait pris la défense de la polygamie, et que maint Père de l'Eglise la recommandait dans des situations de dépeuplement sévère.27
Ainsi donc, Elle reconnaît Elle-même, de facto que la polygamie n’est pas mauvaise en soi, et est même sainte, saine ; mais que cela ne l’arrange pas pour l’instant dans ses plans ! Elle reconnaît aussi de facto qu’il y a bien Sacrement de Mariage autant de fois que l’Époux prend épouse : un Sacrement de Mariage, première épouse ; deux Sacrements, deuxième épouse ; etc.
1.C.4 - 3ème tromperie, dire : Campagnes contre la dénaturation du mariage.
Civitas (et Cie), vous prétendez faire campagne contre la dénaturation du mariage !?
Vous voulez vraiment faire campagne contre cette dénaturation du Sacrement de Mariage ?, alors que de fait c’est vous qui avez ouvert vous-même la brèche dans laquelle s’engouffrent ces pervers, et qu’ils veulent absolument élargir, et ils n’auront de cesse en effet de s’agiter en elle, tant que toute l’institution de la Famille ne sera pas totalement renversée, détruite, laminée.
Vous, prétendez vouloir qu’ils reculent et s’amendent, alors que fermement, vous vous tenez à l’entrée de cette brèche, et que d’une main vous empêchez que de l’extérieur de cette brèche l’on guérisse la Famille ; et que de l’autre main, de fait, vous empêchez ceux qui sont les victimes de vos crimes, les homosexuels, de s’amender !
Comment cela ?, vous posez la question : Comment ?
Comment cela ?
Pauvres fossoyeurs de la Famille, dénatureurs du Sacrement de Mariage, générateurs exclusifs de l’homosexualité !
→ Comment ?, mais en ne faisant pas campagne contre ladite libération de la femme, tremplin exclusif de l’homosexualité, et de son aboutissement fatal, la pédophilie !, et pire encore !
→ Comment ?, alors que vous dites la femme libre et égale de l’Homme, ou pour le moins vous vous gardez bien de dire la Vérité, soit son infériorité intrinsèque en toutes choses à l’Homme !
→ Comment ?, mais en niant ou pour le moins en taisant son nécessaire asservissement* à L’Homme, et à son Époux en premier !, et en ne rappelant surtout pas, notamment, que Pie XI disait que : Nombre d’entre eux poussent l’audace jusqu’à parler d’une indigne servitude d’un des deux époux à l’autre ; ils proclament que tous les droits sont égaux entre époux ; estimant ces droits violés par la « servitude » qu’on vient de dire, ils prêchent orgueilleusement une émancipation de la femme, déjà accomplie ou qui doit l’être.28
→ Comment ?, en n’enfermant pas les femmes chez elles, dans leur sphère familiale, en n’appelant pas à ce qu’elles soient enfin toutes rebridées* !
→ Comment ?, en vous faisant les relais–idiots–utiles, et au moins par votre silence assourdissant et criminel, des escroqueries telles que : la femme battue* ; la femme opprimée* ou en danger* ; la femme violentée* psychologiquement*, voilée* ou séquestrée*, ou violée* par son Époux, ou privée de sesdits biens ; en disant l’appartenance* des enfants aux deux parents, et donc qu’à elle, alors qu’ils n’appartiennent* qu’au Père !, etc.
→ Comment ?, etc., etc., etc. !
Las de mettre des renvois vers nos pages ou ces escroqueries sont largement dénoncées et démontées, nous vous proposons, si vraiment vous voulez voir, de rechercher les mots clefs de ci-dessus suivis d’un * (ex. : rebridées*, sans s afin d’élargir la recherche) avec le module de recherche de notre site : « Recherches en ce site ».
C’est vous qui avez commencé à dénaturer le Sacrement de Mariage, comme le prouve amplement cette nouvelle, et ensuite vous vous plaigniez que ces pervers veuillent élargir la brèche, que vous fîtes et faites, pour si sentir comme chez eux !, quels tartuffes * vous faites !, quels criminels vous êtes !, quels fossoyeurs du Sacrement de Mariage si efficaces !, quels sacrilèges vous êtes !
1.D - Devant abréger, concluons.
Civitas, et Cie, vous avez fait un sacrilège en disant que quelque chose de sacré, le Sacrement de Mariage (chez un polygame ou quiconque finalement, et fidèle ou infidèle) était pire que le collage contre-nature de deux pervers, de deux homosexuels !
Vous devez réparer publiquement et de la façon la plus circonstanciée possible, en recherchant tous les sites ayant relayé votre sacrilège, et sur notre site qui est le seul à notre connaissance à vous avoir dénoncé !, en leur demandant qu’ils publient votre confession non équivoque, votre rétractation !
L’on ne se moque pas impunément de Dieu,
de Ses Lois et Sacrements !
Sinon :
→ dès ce monde pour votre site et ses relais, les sociétés étant forcément punies qu’ici bas comme le disait Mgr Jean-Joseph Gaume !, car ne subsistant point dans l’autre (n’est-ce pas WikiStrike.com qui a dit plusieurs fois que NSJC était homosexuel, et d’autres cochonneries du même tonneau luciférien !, voir la note 29) ;
→ dans ce monde-ci ou dans l’autre pour les personnes, toutes individuellement, auteur(s) et relais, etc. ;
vous devrez payer, et payer peut-être bien même sans rémission possible !
Civitas et Cie, que le Seigneur Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit, ait pitié de vous !
Pour la Vérité,
QJSIOJC
* - Pour connaître la raison de cet astérisque et des suivants en nos documents, veuillez lire : Leur mode d’emploi…, point Nos documents comportent des astérisques ‘*’…
2Voir leur article ensuite…
5NON au « mariage » homosexuel (nous remarquons qu’ici ils ont mis mariage entre guillemets…
6NON au "mariage" homosexuel (nous remarquons qu’ici ils ont mis mariage entre guillemets…
7Extrait du livre de Jonas, chapitre III – Ancien Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
Jon 3,1. La parole du Seigneur fut adressée une seconde fois à Jonas, en ces termes :
Jon 3,2. Lève-toi, et va à Ninive, la grande ville, et prêches-y la prédication que Je t’ordonne.
Jon 3,3. Jonas se leva et alla à Ninive, selon la parole du Seigneur ; or Ninive était une grande ville, de trois jours de marche.
Jon 3,4. Et Jonas commença à entrer dans la ville pendant un jour de marche ; et il cria, en disant : Encore quarante jours, et Ninive sera détruite.
Jon 3,5. Les Ninivites crurent à Dieu ; ils publièrent un jeûne et se couvrirent de sacs, depuis le plus grand jusqu’au plus petit.
Jon 3,6. La chose parvint au roi de Ninives et il se leva de son trône, ôta son vêtement, se couvrit d’un sac et s’assit sur la cendre.
Jon 3,7. Il fit crier et publier dans Ninive cet ordre, comme venant de la bouche du roi et de ses princes : Que les hommes et les bêtes, les bœufs et les brebis ne goûtent rien ; qu’ils ne paissent point, et ne boivent pas d’eau.
Jon 3,8. Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, et qu’ils crient au Seigneur avec force ; et que chacun revienne de sa voie mauvaise, et de l’iniquité qui est dans ses mains.
Jon 3,9. Qui sait si Dieu ne Se retournera pas pour pardonner, s’Il n’apaisera pas la fureur de Sa colère, de sorte que nous ne périssions pas ?
Jon 3,10. Dieu vit leurs œuvres, Il vit qu’ils étaient revenus de leur voie mauvaise ; et Il Se repentit du mal qu’Il avait résolu de leur faire, et Il ne le fit pas.
9Sermons du Saint curé d’Ars, T3, 13e dimanche après la Pentecôte, I, sur l’absolution. Livre que vous trouverez ici : Livres & sources
10Impitié, à ne pas confondre avec impiété qui est un manque ou refus de piété, d’être pieux ; (im)piété filiale par ex.
Impitié – Nature : s. f. – Prononciation : in-pi-tié – Etymologie : Im…., et pitié.
→ Nous, nous entendons impitié comme étant un refus total de pitié !, ici, dans le sens du refus total de ‛comprendre’ l’inexcusable ; être sans pitié avec l’erreur, le mensonge, la contre-naturalité, etc.
Pitié éventuellement pour le pécheur, mais impitié pour le péché !
→ Ou, comme l’a dit autrement Talonnette 1er, entre autres margoulins sortant tous du même tonneau à maliceries*, et pour un autre sujet évidemment : À trop vouloir expliquer l'inexplicable, on finit par excuser l'inexcusable.
11-Poly est un préfixe qui vient du grec πολλοί (polloí) qui signifie « plusieurs ». On le retrouve dans de nombreux mots en français (notamment dans les domaines scientifiques).
Polygame, veut donc dire avoir plusieurs femme, aussi, le bigame (deux femmes) est tout aussi polygame !
12Évangile selon Saint Jean, chapitre 7, verset 42. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources
13L’on peut nous corriger via l’adresse QJSIOJC@gmail.com
14Lettre encyclique Arcanum Divinae Sapientiae du 10 février 1880.
Pour le moins, (Re)Voyez ND : DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point 4K3, Léon XIII : Mariage naturel ou religieux, même Sacrement !
15-Sacrilège : En partic. Profanation des sacrements.
16Épître de Saint Paul aux Romains, 13, 1-2. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
17DP-05, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (I) ; point 5C8, Mgr Delassus : Le Chef est au-dessus de toutes autorités.
18Idem ci-dessus ; point 5C7, Le Chef n’est pas revêtu de l’Autorité, elle lui est inhérente.
19Idem ci-dessus ; point 5C10, L’autorité du Père plus large que celle du Législateur.
20Idem ci-dessus ; point 5C9, L’autorité du Père est la plus complète : sacerdoce et empire.
21Idem ci-dessus ; point 5C11, Mgr Gaume : l’autorité du père est la plus noble.
Quand le libéralisme et le capitalisme actuels n'étaient pas.
"Nos ancêtres n'étaient pas les brutes de travail qu'on imagine. Autour de l'an mil nous avions 190 jours de congès par an... Les fêtes de village, les fêtes des saints locaux, les fêtes des corporations, cela n'arrêtait pas, bref on travaillait moins d'un jour sur deux... Il n'est jamais question de travailler plus pour gagner plus".
Cliquez sur le titre pour voir la vidéo...
26(Re)Voyez ND : DP-10, Les épreuves, tribulations et afflictions, l’Espérance (I) ; point DP-10.B, Non non, je ne divorce pas, je me sépare ! ; et DP-10.C, L’Église catholique et ladite séparation matrimoniale…
27Le Blog du Curé – polygamie - Jeudi 8 février 2007
28DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point, Pie XI confirme : la dignité de la servitude de l’épouse.