Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

mardi 9 juillet 2013

RH-2013-07, Cher Sieur Luryio, où est l’Église ?, là doit-être notre unique préoccupation !

Du : 09.07.2013. Version PDF1. Actualisé : ven. 28 août 2015, 21.31.
Table de cette réponse, RH-2013-…
7 - Cher Sieur Luryio, où est l’Église ?, là doit-être notre unique préoccupation !
7.A - Seconde partie de notre réponse à votre commentaire de ce 4 juin.
7.A.1.a - Préliminaire bien nécessaire et valable pour tous nos documents.
7.B - Poursuivons quelque peu avec la méconnaissance de notre Œuvre.
7.B.1 - Vous parler particulièrement de certains Commenteurs favorables ou même critiques.
7.B.1.a - 4 - Anonyme, lundi 18 janvier 2010 10:43:00
7.B.1.b - 5 - Mounsa, samedi 23 janvier 2010 16:22:00
7.B.1.c - 6 - Philippe Mauprat, samedi 20 mars 2010
7.B.1.d - 10 - Isabelle, vendredi 25 juin 2010 02:12:00
7.B.1.e - 12 - Mâle Catholique, mercredi 30 juin 2010 11:44:00
7.B.1.f - 18 - Chérifa, vendredi 16 juillet 2010 16:12:00
7.B.1.g - 30 - Luryio, 5 septembre 2012 17:49
7.B.1.h - Vous parler des dames Lucie et Amande.
7.C - Qu’est-ce que l’Église ?, et, quelle position doit-avoir un Catholique à notre époque ?
7.C.1.a - Avertissement pour tout ce point 7.C.
7.C.1.b - Prémices en nos documents quant-à ce sujet.
7.C.1.c - Ce que nous avons déjà dit en un commentaire.
7.C.2 - Dénonçons trois paroles, détournées ou vicieuses, ou mensongères.
7.C.2.a - 1ère, détournée : Les portes de l’enfer ne prévaudront point contre Elle.
7.C.2.b - 2de, vicieuse : Là où est le Pape, là est l’Église, et là seulement !
7.C.2.c - 3ème, mensongère : En suivant le prêtre l’on est assuré de se sauver !
7.C.3 - Le Bon Dieu peut très bien reconstituer la hiérarchie de l’Église.
7.C.3.a - Prêts à tout pour maintenir leur emprise, mais pas pour sauver l’Église.
7.C.3.b - Des Saints défunts chassent des curés scandaleux, et prennent leurs places !
7.C.3.c - Exemple de renvoi d’un prêtre du purgatoire sur terre pour expier.
7.C.3.d - Il existe bien d’autres renvois de morts sur terre, connus !
7.C.3.e - Sainte Catherine de Sienne parle de aussi du renouvellement du clergé.
7.C.4 - Maintenant, tâchons de préciser ce que nous pensons de l’Église catholique !
7.C.4.a - Qu’est-ce que l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ ?
7.C.5 - Répondons plus particulièrement à certaines de vos préoccupations.
7.C.5.a - Vous écrivez : vous dites que l’Église, la véritable en a un [Pape].
7.C.5.b - Puis vous nous dites : Normalement le Pape est élu par les cardinaux.
7.D - Avertissement ayant de fait bien à voir avec tout ce nous venons de dire.
7.D.1 - Chefs de Famille, n’oubliez pas que Vous êtes Roy et Prêtre en Votre Maison !
7.D.1.a - Ainsi, en tant que Prêtre de Votre Famille…
7.D.1.b - Ainsi, en tant que Roy de Votre Famille…
7.D.1.c - Tient !, un autre défi que nous pourrions lancer…
7.D.2 - Précisions quant-à notre avertissement…
7.E - Concluons, sauf question(s), cette seconde et dernière partie de notre réponse.
7.F - Annexes diverses
7.F.1.a - Résurrection de Lazare
7.A - Seconde partie de notre réponse à votre commentaire de ce 4 juin.
Commencée en la Notre-Dame du Perpétuel Secours,
le jeudi 27 juin 2013,
achevée en la Sainte Véronique,
le mardi 9 juillet 2013,
cette réponse Leur est confiée.
Chers Sieur Luryio, Chefs et futurs Chefs de Famille,
Sieur Luryio vous venons vous donner la deuxième partie de notre réponse aux questions que vous nous posiez en votre dernier commentaire du 4 juin 2013, la première partie se trouve en ce document : RH-2013-06, Cher Sieur Luryio, doit-on être connus et reconnus, ou… faire connaître ?
7.A.1.a - Préliminaire bien nécessaire et valable pour tous nos documents.
Comme nous le disions encore dans notre dernière publication précitée : De grâce !, Lecteurs !, lisez, lisez donc, ne lisez pas à l’envers ou en diagonale, ne lisez pas ce que vous voudriez bien lire, lisez donc ce qui est réellement écrit !, point par point, fatiguez vous !, déchaussez vos lunettes déformantes que Lucifer vous a imposées !
Publication précitée ; point 6.B.3.a - La Question se dirait sédévacantiste.
Même ici en notre site !, lisez ce que nous écrivons, et non point ce que vous aimeriez y lire !, analysez, vérifiez, raisonnez !, comme quiconque, nous sommes bien faillibles…
Comme bon, ce que nous écrivons doit vous réconforter, toutefois lisez bien, soyez critiques, peut-être nous sommes-nous égarés quelque peu…, vérifiez, raisonnez et priez !, et surtout, si vous le pouvez, aidez-nous chaleureusement…
Comme mauvais, ne lisez pas ce que vous voudriez nous voir dire, par exemple que nous préconiserions de battre les femmes !, ou que nous mépriserions les femme parce qu’elle doivent uriner accroupies !, mais lisez afin de comprendre et de nous dénoncer à bon escient, trouvez la faute que vous désirez tant voir en ce site, et épinglez-la avec méthode, analyse, documentation, etc. ; puis, n’allez pas éructer et vous pavaner ailleurs, mais venez avec courage déposer un commentaire honnête et contradictoire sur ce site en suivant la procédure haddock, il sera publié et lui sera répondu !
Pour : [allusions de ci-dessus : battre et uriner]
Battre les femmes : depuis des années nous défions quiconque de trouver rien qu’un seul petit endroit où nous préconiserions de battre sa femme dans le sens où les méchants veulent l’entendre !
Uriner accroupies : CN-2010-13, Du détournement de paroles saintes, et diverses autres escroqueries ! ; point 13.A.1.c - Une démonstration de la malhonnêteté de nos détracteurs.
Pour : sur ce site en suivant la procédure haddock :
Inlassablement et patiemment, répétons ce qui est dit en cette page : Dépôt de commentaire… :
Pour déposer un commentaire il vous faut simplement :
- envoyez un message à l’adresse orfaep@gmail.com (votre adresse ne sera jamais publiée), avec trois éléments :
1) votre pseudo ou nom complet si vous préférez ;
2) la page où vous voulez voir votre commentaire ;
3) votre commentaire lui-même, poli, honnête, et contradictoire le cas échéant !
7.B - Poursuivons quelque peu avec la méconnaissance de notre Œuvre.
Ce donc en poursuivant la première partie de cette réponse…
Comme nous l’avions bien constaté et dénoncé, nous souffrons d’une méconnaissance volontaire quasi totale ; toutefois, mais vraiment très parcimonieusement, nous avons eu des réactions de sympathie et d’encouragement, d’approbation, nous allons survoler les principales ; si nous en oublions certaines, veillez considérer notre surcharge et notre inintérêt à nous bien considérer…
Déjà, vous pouvez (re)lire cette page que nous venons de mettre à jour, sauf oublis : Messages de soutien. Nous avons complété le point : 1.B - Témoignages favorables à la Vérité, en ajoutant : 1.B.1.t - 20- Isabelle, 24 juillet 2010 13:25, et tous les suivants…
7.B.1 - Vous parler particulièrement de certains Commenteurs favorables ou même critiques.
Veuillez lire, afin de mieux suivre, tous ces témoignages en la page précitée, point : Témoignages favorables à la Vérité.
Ici, nous reprenons que ce qui nous préoccupe…
7.B.1.a - 4 - Anonyme, lundi 18 janvier 2010 10:43:00
Commenteur2 favorable et sympathique…
Qui nous disait notamment Tant d’objectivité et de reflexion intelligente mérite d’être soutenu. Comment pouvons nous vous aider financièrement ou materiellement?
Nous soutenir financièrement ou matériellement ?, cela nous le laissons au Bon Dieu…, moralement et affectivement, cette personne l’a fait, sauf que nous l’avons jamais revue dans les commentaires, de cela nous en sommes tristes…
Puis, plus loin il nous disait, J’ai à ce propos une question, avons nous déjà assisté à la chute de l’Eglise, rompant ainsi avec la promesse faite à elle par le Christ de l’accompagner jusque dans la fin des temps? Comment subsite l’Eglise en dehors de ses institutions divines: Papes et évêques? Qui on perdu et fait perdre la Foi!, et maintenant justement par cet article, il va avoir sa réponse attendue…
D’où l’utilité du reste de nous donner l’adresse de messagerie, ainsi, si nous l’avions, cette procédure n’étant alors pas encore installée, nous aurions pu l’avertir de cette publication…
7.B.1.b - 5 - Mounsa, samedi 23 janvier 2010 16:22:00
Commenteur favorable et sympathique…, et musulman.
Qui confirmait bien que nous étions censurés drastiquement sur Ledit Forum Courtois, il nous disait : Cher QJSIOJC, Je confirme la disparition d’au moins un de vos messages (il me semble que les trois messages que vous m’avez adressé ont disparu) ; celui-ci, ou une partie du moins, m’était destiné ; je n’ai donc pu vous répondre. […] Votre échange avec Roland était fort instructif. Je regrette sincèrement que vous l’ayez interrompu prématurément, mais je comprends vos raisons. Vos messages étaient très réfléchis et très documentés.
Nous regrettons qu’il n’ait pas poursuivi sur notre site, peut-être qu’il trouvait que cela aurait manqué d’écho ?, mais l’écho, commenteurs, c’est vous qui le faites, ou… ne le faites pas…
7.B.1.c - 6 - Philippe Mauprat, samedi 20 mars 2010
Commenteur favorable et sympathique…
Qui nous disait : Bonjour, C’est toujours avec un grand plaisir que je consulte votre blog, dont le ton et la liberté sont particulièrement rafraîchissants dans l’ambiance médiatique actuelle. Les partisans du mariage et de la famille traditionnels et naturels font leur profit de votre érudition…
Pourquoi, alors que nous lui avons répondu à sa question visible ensuite en son commentaire, il n’y eut point de lendemain, de suite ?…
7.B.1.d - 10 - Isabelle, vendredi 25 juin 2010 02:12:00
Commenteur [mot masculin] favorable et sympathique…
Un des plus assidus, notre dame Isabelle, avant que notre très jeune Luryio n’apparaisse, et là nous devons nous étendre un peu…
C’est une femme, et c’est à cause d’elle que nous avons, avec moult réserves, changé notre procédure d’acceptation partielle de femmes sur ce site…
Pour : avons, avec moult réserves, changé :
Voir Accueil, vocation…, point Accueil particulier des femmes
Elle fut toujours courtoise, encourageante, bonne, et nous soutenait très chaleureusement…
Nous avons toujours été fort gênés de nous adresser si particulièrement à une femme, hors celles des nôtres, de plus mariée ; nous avions respectueusement surnommé son Époux Sieur Ferdinand !
Pourquoi son Époux n’a-t-Il pas continué avec nous, ou pourquoi n’a-t-Il pas missionné explicitement sa petite plume* comme nous la surnommions ?
Nous avons reçu quelques nouvelles privément, et puis plus rien. Si ce cher Sieur Ferdinand lit ces lignes qu’Il sache que nous prions régulièrement pour Lui et les Siens, et qu’Il est bien venu en les commentaires.
Nous avons aussi constaté que Sa dame Isabelle a parfois cité notre site ailleurs…
7.B.1.e - 12 - Mâle Catholique, mercredi 30 juin 2010 11:44:00
Commenteur favorable et sympathique…
Il est revenu ensuite : 16- Mâle Catholique, mercredi 7 juillet 2010 13:08
Pourquoi n’a-t-il pas poursuivi son encouragement, pourquoi apparaître si chaleureusement, et ne plus donner de signe de vie ensuite… ?
Si nous avions eu son adresse nous aurions pu répondre à son inquiétude visible ici : PS : j’aimerais beaucoup (mais je sais que vous avez énormément de travail) que vous évoquiez l’éducation des enfants, et notamment les différences entre éducation des Garçons et des filles. Votre avis là-dessus m’intéresserait fortement ; en lui disant que depuis ce commentaire nous avons écrit plusieurs fois à ce sujet, et notamment en cette page : RH-2013-05, Cher Sieur Luryio, à Son Père le Gars doit soumission en l’enfance, respect toujours !
7.B.1.f - 18 - Chérifa, vendredi 16 juillet 2010 16:12:00
Commenteur favorable et sympathique…
merci pour le soutien que vous apportez a notre frère enfin Dieu merci il y a des gens qui on du bon sens sa remonte le moral merci de la part de toute ma famille je n ai pas de compte googole j utilise celui de ma soeur cherifa
HAMIDA
Nous n’avons malheureusement plus de nouvelles…, affaire Akim Seba : CN-2010-09, Akim Seba, harcelé pour avoir récupéré, comme de Droit, Ses propres enfants !
7.B.1.g - 30 - Luryio, 5 septembre 2012 17:49
Très jeune commenteur favorable et bien sympathique…
Vous, Sieur Luryio à qui nous répondons présentement et qui nous avez posé de nombreuses questions toujours humbles et pertinentes ; lors d’au moins une quinzaine de commentaires jusqu’à ce jour : Luryio, 29 septembre 2012 00:55 ; Luryio, 21 octobre 2012 21:18 ; Luryio, 20 décembre 2012 19:12 ; Luryio, 20 décembre 2012 19:13 ; Luryio, 5 janvier 2013 00:01 ; Luryio, 10 janvier 2013 00:09 ; Luryio, 8 février 2013 12:57 ; Luryio, 15 février 2013 20:42 ; Luryio, 26 mai 2013 16:46 ; Luryio, 31 mai 2013 14:15 ; Luryio, 3 juin 2013 22:45 ; Luryio, 4 juin 2013 12:47 (plusieurs autres aussi le même jour) ; Luryio, 13 juin 2013 20:58
7.B.1.h - Vous parler des dames Lucie et Amande.
Dame Lucie (2010-2011)
Elle prétendait obstinément que la femme est l’égale de l’Homme, elle affirmait aussi d’autres erreurs, et nous lui répondîmes, puis plus rien !, à la trappe*, ce contrairement à ce qu’elle affirmait !, et réaffirmait ensuite presque un an après, il y a de cela (le lundi 25 juillet 2011) voici presque deux ans !…
Dame Amande (2012)
Elle, elle se disait profondément choquée par votre vision de la femme, nous lui avons répondu, puis…, aussi plus rien !
7.C - Qu’est-ce que l’Église ?, et, quelle position doit-avoir un Catholique à notre époque ?
7.C.1.a - Avertissement pour tout ce point 7.C.
La réponse à ces questions, Qu’est-ce que l’Église ?, et, quelle position doit-avoir un Catholique à notre époque ?, est très difficultueuse à exprimer, maintenant surtout où la confusion (mensonge) règne quasiment totalement de par le monde ; et, surtout parce-que ces questions sont positivement essentielles car conditionnant notre Vie future et éternelle de ressuscités : Ciel ou enfer.
Aussi, nous allons certainement devoir apporter des précisions après la publication de ce document, en effet devant l’ampleur et la gravité du sujet nous oublierons bien probablement certaines précisions à apporter ou points à aborder, et de plus il est bien difficile de parler à des gents qui n’ont plus l’habitude de ces si essentiels et graves sujets…
En cas donc de précisions, comme à notre habitude, vous en serez avertis par les commentaires de cette page d’édition.
Vous pouvez aussi nous aider de quelque façon que ce soit !, prières, commentaires non injurieux et quelque peu construits…
7.C.1.b - Prémices en nos documents quant-à ce sujet.
Nous rappelons constamment au fil de nos documents que :
→ nous ne faisons certainement point partie de cettedite Église Catholique, l’apostate, celle qui occupe les bâtiments de l’Éclipsée* !, celle qui a gardé l’œuf mais l’a vidé de sa substance ;
→ nous ne sommes nullement sédévacantistes* !, ou conclavistes, ou autres-istes non plus ;
→ nous sommes rien que Catholiques, et donc intégralement Catholiques, et c’est ceci que nous allons redire maintenant plus en détail !
Pour : Nous rappelons constamment au fil de nos :
DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique ; point 9.C.13 - ±1846 - La Très-Sainte Vierge Marie à La Salette.
DP-10, Les épreuves, tribulations et afflictions, l’Espérance (I) ; points 10.B.3.f - Précision très importante au sujet du : Non serviam mon Pape !, et 10.C.3.d - Le stade final de la déliquescence de toutes les sociétés.
Pour : celle qui a gardé l’œuf mais l’a vidé de sa :
Texte exacte de Lénine : gardez les mots, videz-les de leur sens, gardez l’œuf, videz-le de sa substance. […] Ainsi il deviendra impossible à nos ennemis de communiquer avec nous !
Voir notamment : CN-2008-18, Le drame d’Anne-Lorraine, le martyre de la pureté, le viol…, point 18.H.1.a - Le petit garçon, Mathias, a été violé !?
7.C.1.c - Ce que nous avons déjà dit en un commentaire.
Un commenteur nous interpellait ainsi : Il y a des choses que je trouve intéressantes dans votre blog mais je suis horrifiée de vous voir parler en ces termes affreux de notre St Père le pape, qui est le Vicaire du Christ sur Terre. Comment osez-vous? [Anonyme, 26 février 2010 23:58]
Et en fin de réponse, nous lui disions : Ne nous traitez surtout pas : de sédévacantistes, de conclavistes, etc. Lisez notre étude, peut-être pourrez vous envisager que nous nous voulons intégralement catholiques… Plus, maintenant, nous ne pouvons en dire…, Cherchez et vous trouverez, Notre Seigneur Jésus-Christ nous l’a promis ! Considérez posément, que L’on peut être tout à fait incapable de dire où est le Pape ; tout en étant certain de ne pas se tromper en disant là où Il n’est pas ! [QJSIOJC, 27 février 2010 11:52]
Encore un commenteur que nous ne revîmes jamais, sauf erreur de notre part…
7.C.2 - Dénonçons trois paroles, détournées ou vicieuses, ou mensongères.
Gardez-vous bien, nous dit Jésus-Christ, de fréquenter toute personne qui use de fourberie dans ses paroles et dans ses actions. (Saint Curé d’Ars3)
Nous allons dénoncer trois erreurs nullement innocentes, autour de trois phrases :
→ 1ére, détournée : Je bâtirai Mon église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle.4
→ 2de, vicieuse : Là où est le Pape, là est l’Église, et là seulement !
→ 3ème, mensongère : En suivant le prêtre l’on est assuré de se sauver !
7.C.2.a - 1ère, détournée : Les portes de l’enfer ne prévaudront point contre Elle.
L’Église ne doit pas disparaître, mais toute Sa hiérarchie et Pape compris le peut, sur terre !
l’Église (féminin, épouse mystique de NSJC) a reçu, et non le Pape !, la promesse de Notre-Seigneur Jésus-Christ (NSJC) de ne point dévoyer, ainsi : Et Moi, Je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre Je bâtirai Mon église, et les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle.5
Nous rappelons aux Ecclésiastiques de l’Église Catholique (EÉC), aux cloaques d’impureté*, que cette promesse s’adresse à l’Église : les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle !, et non contre Lui, le Pape !
Papes dont de très nombreux spécimens, le plus grand nombre oui bien certainement, tapissent si férocement l’enfer !
Lire tout : DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique ; au moins ce point 9C, Les mauvais prêtres, accablante majorité avant Vatican II…
En continuation de la première partie de cette réponse, point 3.F.1.a - L’Église existe sans sa hiérarchie !, sans les EÉC !, nous faisons aussi remarquer que NSJC n’a pas dit les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle sur terre !
Ainsi donc, l’Église existant au Ciel, l’Église triomphante donc, l’on pourrait considérer que disparaissant sur terre, Elle existe bel et bien encore !, au Ciel !
L’Église, sur terre, pourrait disparaître, mais nous pensons honnêtement que cette parole de NSJC s’adressant aux Hommes encore sur terre, qu’il s’agissait bien de l’Église sur terre contre Laquelle : les portes de l’enfer ne prévaudront point contre elle.
Ce qui veut donc dire qu’il restera toujours un baptisé en accord avec le Dépôt de la Foi !, ce de Promesse divine ; mais pas du tout qu’il restera un Pape, ou un évêque, ou même rien qu’un seul prêtre !
Avec cette précision nous entamons déjà notre remarque suivante où vous verrez que ces EÉC préparaient depuis bien avant ledit Vatican II une féroce mainmise sur la Conscience des fidèles afin de préparer de faite le despotisme luciférien, le règne de l’antéchrist !
7.C.2.b - 2de, vicieuse : Là où est le Pape, là est l’Église, et là seulement !
Là où est le Pape, là est l’Église, et là seulement !, Vrai ou… faux ?
Nous venons de voir que les EÉC ont fait un glissement malicieux de Église à Pape au sujet d’une certaines non sujétion aux portes de l’enfer
Ils lient des fardeaux pesants et insupportables, et ils les mettent sur les épaules des hommes ; mais ils ne veulent pas les remuer du doigt. (Notre-Seigneur Jésus-Christ6)
Voici maintenant comment avec une autre formule particulièrement vicieuse, parce qu’apparemment très sainte, les EÉC peaufinèrent leur scandaleuse mainmise sur les fidèles…, et même là, de fait, l’éviction des fidèles catholiques du corps de l’Église catholique !, l’excommunication de fait de tous les fidèles de l’Église catholique !
Pour : formule particulièrement vicieuse
-VICIEUX, -EUSE, adj.
B. − [En parlant d’une chose]
1. Vieilli. [Corresp. à vice II A] Qui présente des anomalies, des malformations des vices qui rendent défectueux.
P. anal., littér., mod. [En parlant d’un raisonnement, d’une vérité d’expérience] Argument vicieux; maxime vicieuse.
La formule attribuée à Monseigneur de Ségur selon le site La Question, est particulièrement vicieuse : Là où est le Pape, là est l’Église, et là seulement !7
Pour : selon le site La Question :
Voir première partie de cette réponse, point 6.B.3 - Le site La Question, et… ses positions.
Par praticité8, découpons cette formule :
→ début, Là où est le Pape, là est l’Église
→ fin : et là seulement !
Regardons que le début : Là où est le Pape, là est l’Église
Ce début est la formule que l’on entend classiquement…
Si l’on regarde que ce début : Là où est le Pape, là est l’Église, cette formule semble honnête, or, elle est particulièrement mensongère, trompeuse !, parce qu’exclusive…
Elle sous-entend de fait que Là où est le Pape là est seulement l’Église ; en effet, si Là où est le Pape, là est l’Église, donc !, là où n’est pas le Pape là n’est pas l’Église !
Ce qui revient de facto à excommunier tous les fidèles qui ne se trouvent pas là où est le Pape !, tous les fidèles qui seraient éloignés de Lui !, et…, à combien de mètre le couperet hors de l’Église tombe ?, là, ce n’est pas précisé !
Que les petits génies de la contradiction de pacotille ne viennent pas nous rétorquer qu’il s’agit non d’une localisation géographique (église, bâtiment) mais d’une localisation mystique (Église, Corps mystique de NSJC) !, nous, nous avons pas parlé de localisation géographique, mais bien de localisation doctrinale, comme la suite va vous le confirmer…
Regardons maintenant la fin : et là seulement !
Ayant peur d’être mal suivi, l’auteur a, selon le site La Question, ajouté une suite qui montre bien son intention maligne, il aurait ajouté péremptoirement : et là seulement !
Pour : suite qui montre bien son intention maligne :
-Malin, -igne, adj. : Souvent employée en lieu et place de " cancéreux ", ce terme souligne et indique le caractère grave de la maladie - ou de la tumeur - et ne peut donc être employé qu’après des examens complets.9
De fait, c’est le Malin, Satan ou Luciabel, qui rend malins les corps et malignes les Âmes ! Malin veut dire malade !, et le péché est la pire des magnilités10, maladies, car touchant l’Âme.
Ce texte parlant des contre-nature, dont les prêtres cloaques d’impureté* font bien effectivement partie, en effet cloaque d’impureté veut dire ramassis ou somme de toutes les impuretés, est de NSJC : Et comme ils n’ont pas montré qu’ils avaient la connaissance de Dieu, Dieu les a livrés à un sens réprouvé, de sorte qu’ils ont fait des choses qui ne conviennent pas : remplis de toute iniquité, de malice, de fornication, d’avarice, de méchanceté ; pleins d’envie, de meurtre, de querelle, de ruse, de malignité ; délateurs, médisants, haïs de Dieu, insolents, orgueilleux, hautains, inventeurs du mal, désobéissants à leurs parents, inintelligents, dissolus, sans affection, sans loyauté, sans miséricorde.11
Nous rappelons inlassablement que toute position ou disposition en vue d’établir ou agréer une séparation de corps*, et donc de divorce aussi, est un acte positivement contre-nature, voyez notamment : RH-2013-03, Sieur Luryio, l’épouse fidèle n’a pas de cas de Conscience ; la femme est le problème, pas la solution ! ; point : 3.B.7 - La séparation des époux est contre-nature, aussi !
Ainsi donc, maintenant plus de doute possible quant-à l’intention de cette criminelle définition à l’emporte pièce :
→ seul le Pape est l’Église ! ;
→ peut-être les coquins d’EÉC qui sont les promoteurs de cette tartuferie trouveront porte ouverte en cette Église ;
→ et peut-être bien certains fidèles qui se trouvent à moins de x millimètres de ce Pape ! ;
mais les baptisés sont déclarés, bien de fait : hors de l’Église !
Concluons maintenant cette dénonciation.
Lesdits fidèles ne faisant donc pas partie de l’Église ne sont là que pour la parade, pour remplir les coffres par la quête ! ; et, si ce troupeau taillable et corvéable à merci ne marchent pas bien droit selon le diktat, ces EÉC poussent nos femmes (épouse et filles) à la révolte pour nous entraver.
À l’Homme donc, ne reste que l’alternative :
→ soit plier devant les despotes d’EÉc,
→ soit aller au drame qu’est la séparation-divorce forcément instrumentée par eux, et dont la géniale mine fut posée notamment par le Concile de Trente !, ce en opposition frontale à l’Esprit qui tient unies toutes choses et à NSJC qui a dit : Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni.
Pour : Esprit qui tient […] ce que Dieu a uni.
Pour ces deux textes, voir : RH-2013-03, Sieur Luryio, l’épouse fidèle n’a pas de cas de Conscience ; la femme est le problème, pas la solution !; point 3.B.3.e - Et…, que nous dit, surtout !, Notre-Seigneur Jésus-Christ ?
La Vérité est que le Pape ou le plus simple des fidèles, à lui seul, est l’Église !, ce pour autant que celui-ci soit en communion avec l’Église, qu’il soit donc en accord avec le Dépôt de la Foi ; ainsi la formulation honnête, vraie, est : Là où est un baptisé en communion avec l’Église, là est l’Église !
De plus, l’Église étant là où serait le Pape selon la formule Là où est le Pape, là est l’Église, alors !, où serait l’Église lorsque le siège est vacant comme lors des 265 interrègnes dont nous parlions en la première partie de cette réponse ?!
Pour : vacant lors des 265 interrègnes :
Point 6.B.3.b - Posons rien que cette question à La Question !
Insistons, le Là où est le Pape là est l’Église !, présenté comme étant une situation (localisation doctrinale, Église, Corps mystique de NSJC) exclusive de l’Église est bien vicieux !, il contient bien un vice. Ce vice a été posé soit par un irresponsable ou par un criminel.
Cette formule est carrément mensongère car elle entend bien que, de fait : Là où est le Pape là est exclusivement l’Église !
Reprenons, cette formule pour ne point être vicieuse devrait être réécrite ainsi : Là où est un seul baptisé, Pape ou fidèle, là est l’Église !
7.C.2.c - 3ème, mensongère : En suivant le prêtre l’on est assuré de se sauver !
Ce, répété bêtement et inlassablement, et à s’en soûler par les benêts.
Où l’art de transformer les fidèles catholiques en moutons bêlants et dociles !, afin de bien les diriger vers la demeure éternelle de leur maître Luciabel !
Avertissement absolument nécessaire :
Si vous ne connaissez pas nos autres documents, veuillez au-moins lire celui-ci : DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique.
Si vous lisez honnêtement au moins le premier renvoi précité, vous verrez que même NSJC dit que :
→ c’est le plus grand nombre des Âmes des fidèles catholiques (peut-être 2/3, ou bien plus) qui va en enfer ; et conséquemment, que c’est le plus petit nombre (donc 1/3, ou bien moins) qui est sauvé ;
→ qu’avant ledit Vatican II, c’est une proportion bien plus grande (peut-être 3/4, ou bien plus) de prêtres qui va en enfer ; et conséquemment, que c’est le plus petit nombre (donc 1/4, ou bien moins) qui est sauvé !
Or, ceci c’était au temps où l’Église catholique était visible, avant le Vatican II, ou peut-être même avant que ces pervers soient déclarés formellement par le Ciel cloaques d’impureté ; mais maintenant où l’Église est visiblement éclipsée, l’on peut voir, sauf d’être volontairement aveugle, les Âmes qui tombent comme flocons en hiver en enfer ; et tous les prêtres y vont forcément, étant tous, depuis au moins 1856, des ramassis de tous les crimes : des cloaques d’impureté !
Pour : tous, depuis 1856, des ramassis de tous les :
CN-2013-03, Les prêtres de l’Église catholique, bien pires que les ennemis de tous les Hommes ! ; point 3.C - Un avertissement fait à La Salette, quatre attitudes en face !
Ainsi donc, comme simple fidèle, avant ledit Vatican II :
→ si l’on suivait un prêtre l’on risquait à 66 % des cas de le suivre en enfer !
→ si donc l’on allait au ciel, ces 34 % des cas restant, c’est que l’on aurait suivi par hasard (véritable et criminelle roulette Russe) un bon prêtre (seulement 25 % d’entre-eux), ou alors que l’on aurait réfléchi et décidé de ne pas suivre aveuglément les prêtres !, d’être bien bien critique…
Ainsi donc, comme simple fidèle, après ledit Vatican II :
Ces prêtres étant chacun, soit tous dans leur totale totalité, une somme de tous les vices, cloaques d’impureté, ainsi donc :
→ si l’on suit un prêtre, l’on est assuré à 100 % de le suivre en enfer !, parce que par exemple et très principalement l’on aura promu ou réalisé, ou justifié ou approuvé (même par silence, forcément coupable : complicité objective !) la séparation de corps que ces pervers disent permettre, ou justifient ou couvrent, ou réalisent, ce comme le pervers d’abbé Hervé Courcelle Labrousse ! ; ainsi donc, l’on sera avec ces prêtres dignes de mort éternelle, et terrestre si nous avons un bon Prince, car ayant connu la justice de Dieu, ils n’ont pas compris que ceux qui font de telles choses sont dignes de mort, et non seulement ceux qui les font, mais encore ceux qui approuvent ceux qui les font.12
Pour : pervers d’abbé Hervé Courcelle Labrousse :
Pour : qui font de telles choses sont dignes de mort :
Il est vrai que là NSJC parle des sodomites, mais comme la séparation de corps est aussi contre-nature, comme tous nos documents le prouvent très copieusement, cette parole s’applique donc aussi à ceux qui font de telles choses (les séparations de corps) […], et non seulement ceux qui les font, mais encore ceux qui approuvent ceux qui les font !
Pour : séparation de corps est aussi contre-nature :
RH-2013-03, Sieur Luryio, l’épouse fidèle n’a pas de cas de Conscience ; la femme est le problème, pas la solution !; point 3.B.7 - La séparation des époux est contre-nature, aussi !
→ si l’on veut aller au Ciel, ce que nous voulons absolument pour nous et pour vous, l’on ne doit surtout pas suivre un de ces pervers de prêtres ; et ainsi donc, vos chances d’aller au Ciel, si vous êtes fidèles au dépôt de la Foi et purs, sont de 100 % !
Ainsi donc, le meilleur moyen d’aller au Ciel…
de tous temps, est de ne surtout pas suivre le prêtre !, et maintenant comme jamais !
Le suivisme atrophie le sens critique, annihile la raison, abêtit l’Âme !
Observez donc et faites tout ce qu’ils vous disent [Attention !, maintenant plus aucun ne dit la Vérité !] ; mais n’agissez pas selon leurs œuvres, car ils disent, et ne font pas. (Notre-Seigneur Jésus-Christ13)
Comportez-vous comme nous vous le demandions plus haut vis-à-vis de nous !, et que nous rappelons ici :
Même ici en notre site !, lisez ce que nous écrivons, et non point ce que vous aimeriez y lire !, analysez, vérifiez, raisonnez !, comme quiconque, nous sommes bien faillibles…
Comme bon, ce que nous écrivons doit vous réconforter, toutefois lisez bien, soyez critiques, peut-être nous sommes-nous égarés quelque peu…, vérifiez, raisonnez et priez !, et aidez-nous…
Point 7.A.1.a - Préliminaire bien nécessaire et valable pour tous nos documents.
7.C.3 - Le Bon Dieu peut très bien reconstituer la hiérarchie de l’Église.
Le Bon Dieu peut tout !, Il est infiniment Bon et Tout-Puissant !, Lui-même (NSJC), Souverain Prêtre, au pire, peut venir ordonner et consacrer un évêque qui alors ferait revivre cette hiérarchie, où renvoyer un Saint de son Paradis ou du purgatoire sur terre, pour ce !
7.C.3.a - Prêts à tout pour maintenir leur emprise, mais pas pour sauver l’Église.
Ces pervers de prêtres sont prêts à tout pour :
→ conserver leur pré carré, leur prébende ; et leur soutenez nos œuvres, voici notre n° de compte bancaire passe souvent même avant le priez pour nous ! ; et, pour le moins, il le suit très étroitement comme étant une condition sine qua non de l’agrément par Dieu de cette prière ;
→ leurdit aura et les honneurs y affairant, respectez le prêtre qu’ils disent, en ne rougissant pas d’ajouter scandaleusement c’est un autre Christ !, oubliant que cette prescription s’adresse de fait en premier à eux !, évidemment ;
→ leur mainmise sur leur entreprise clanique qu’ils ont fait de l’Église !
Tous !, tous ces prêtres de la GFGM*, ceux :
→ de la FSSPX avec son Mgr Marcel Lefebvre et ses quatre mousquetaires* ;
→ d’autres mouvances dites attachées au Saint-Siège comme le FSSP*, etc. ;
→ des sédévacantistes avec leur gourou Guérard des Lauriers et sa multitude de petits dits évêques et prêtres qu’il fit dans tous les coins au point de ne plus en pouvoir dresser une ligné ;
→ desdits conclavistes que nous connaissons bien tout autant ;
→ des tenant d’élus en direct par le Très-Saint-Esprit ou par d’autres opérations obscures ;
tous ces prêtres nous disions, sont tous prêts à tous les calculs, les coups tordus devrions-nous dire, pour ‛maintenir la succession apostolique’, qu’ils disent !, ce évidemment pour le prétendu bien de l’Église, Église dont ils massacrent allégrement le Sacrement de Mariage de ses fidèles…
Pour : le Guérard des Lauriers :
Pour : de petits qu’il fit dans tous les coins :
Si vous êtes curieux, nous n’avons pas le temps de vous dresser un itinéraire, vous chercherez et découvrirez la jungle des prétendues consécrations apostoliques que fit le Guérard des Lauriers !, comme une multitude d’autres du reste ! Vous n’arriverez pas à vous y retrouver dans la multitude de petits (prêtres) et grands (évêques) cloaques d’impureté qui sont nés de lui, et ce dans tous les coins !
Pour : massacrent allégrement le Sacrement de :
Lisez donc nos documents, si seulement vous vouliez voir comme, et pour ne parler que d’elle ici, cettedite FSSPX a criminellement massacré des Chefs de Famille très Catholiques, et poussé littéralement des épouses à porter plainte contre leur Époux et à demander la séparation de corps !
Un de nos collaborateurs nous autorise à vous rapporter ses dires que voici : Avant de connaître votre Œuvre (l’ŒRFAEP) vers …
Je me suis marié sachant que le divorce était interdit en tant que Catholique ; tout ce que je savais c’est qu’il y avait un Sacrement de Mariage que je croyais appartenir à l’Église catholique ce qui justifiait pour moi son droit de regard en la Famille ; et que j’étais marié pour le meilleur et pour le pire.
Je pensais que c’était le prêtre qui nous mariait [et non l’Époux comme le prouve notre étude], et qu’il était donc le législateur de ce Mariage ; et qu’en cas de conflit [comme il disait alors] il en était le juge, et confesseur et directeur spirituel…
Je ne connaissais rien sur la question Sacrement de Mariage, simplement ce qu’en raconte le catéchisme que tout un chacun a étudié et qui dit notamment que c’est Notre-Seigneur Jésus-Christ qui a institué ce Sacrement ; je me rends compte maintenant que je faisais tristement confiance au prêtre qui, pensais-je, en savait assurément bien plus que moi sur la question !, erreur funeste…
Oui !, maintenant je mourrais moins ignorant sur une question fondamentale, fondatrice de toutes les autres sociétés…
Je désirais avoir une grande Famille, et je faisais tout pour que mes nombreux enfants aient une bonne éducation sur tout les points : religion (messe de Saint Pie V, etc.), bonnes écoles de la tradition (FSSPX, etc.), etc.
Je pensais, lorsque je voyais un cas de conflit familial, comme je disais à l’époque, puis un autre, puis encore un autre, que ces prêtres qui s’occupaient de telles choses avaient bien leurs raisons ! Je voyais, un tel prêtre de la FSSPX en Bretagne, un autre de Paris, un autre encore ailleurs, essayer, que je pensais à l’époque, de résoudre des conflits familiaux, et je pensais qu’heureusement qu’ils étaient là sinon il y en aurait bien plus !
Enfin !, un prêtre pousser à la séparation, cela n’était pas possible…, ils devaient donc y avoir des choses bien graves sur la tête de chacun de ces Époux ! Oui, la femme innocente et protectrice des enfants, gardienne de la religion, et l’Époux violent étaient rentrés par contagion dans l’inconscient des Hommes de la Chrétienté et même obstinément dans ceux de la Tradition, comme je l’appelais
Je pensais bêtement comme tout le monde que l’Église permettait et pouvait permettre la séparation de corps pour le prétendu bien des Familles !, et aussi que les Hommes à qui cela arrivait n’avaient eus somme toute que ce qu’ils avaient bien cherché !, je les considérais comme des pestiférés, et systématiquement je les ostracisais, et même les citais comme exemple à ne pas suivre.
Je pensais bêtement tout cela et bien d’autres choses !, ce dans une absence totale de raisonnement et de Vérité, et de compassion pour ces pauvres Hommes Chefs de Famille ; tout cela jusqu’au jour où… et nous ne pouvons vous en raconter plus !
Ce brave Chef de Famille apprit dans de très grandes douleurs ce qu’était réellement le Mariage, et il réalisa dans la foulée ce que faisaient en réalité ces prêtres : détruire, détruire, détruire, et ce sous couvert de pacification…, et plus particulièrement la Famille !, ce par la femme et les enfants qu’ils manipulaient au confessionnal et par ladite direction spirituelle…, et ces derniers par le biais aussi des écoles et divers mouvements de jeunesse.
Vu ses connaissances très étendues en politique, en économie, en ce qui touche à l’histoire et aux sociétés, et sur quantité d’autres sujets tels que les prophéties regardant ces temps actuels, mais ne sachant dramatiquement rien quant-à l’essentiel comme il disait, le Mariage, ne sachant qu’instinctivement sur ce sujet, il devint pour nous un contradicteur de poids !, il nous a beaucoup aidé en ce qui regarde le raisonnement, la logique, et par sa critique nous a fort confirmé, d’où du reste son nom : Légitime Contradicteur
Quel manque de Foi, quel orgueil de ces justement fossoyeurs de cette Église dont ils prétendent vouloir sauver la succession apostolique !, ils prétendent vouloir sauver l’Église et dans le même temps ils ont tous des idées des plus tordues principalement quant-au Sacrement de Mariage !
Pour : quant-au Sacrement de Mariage :
Nous vous rappelons inlassablement nos deux défis : CN-2013-03, Les prêtres de l’Église catholique, bien pires que les ennemis de tous les Hommes !; point 3.E.3 - Deux défis lancés à quiconque veut bien s’aventurer à les relever !
7.C.3.b - Des Saints défunts chassent des curés scandaleux, et prennent leurs places !
Voici par ex. ce que raconte Anne Catherine Emmerich : Lorsque j’eus ces visions sur les enfants prodigues de notre temps, je vis surgir des tableaux représentant comme un jugement universel, une grande épuration. Je vis des armées couvrir la terre, des batailles livrées en plusieurs lieux et de grands massacres. Je vis des curés scandaleux chassés de leurs maisons ; je vis des saints prendre leurs places jusqu’à ce que d’autres prêtres pussent les occuper. C’était une épuration singulière ; les hommes en général paraissaient peu robustes, et je vis avec étonnement beaucoup d’hommes forts et vigoureux jetés par terre et emportés, tandis que des vieillards débiles et contrefaits étaient épargnés. Je vis aussi dans le lointain grandir une jeune génération qui devait remplir les vides. Je vis tout cela comme s’appliquant spécialement à la charge pastorale.14
DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique ; point 9.C.11 - ±1820 - Ce que nous dit Anne Catherine Emmerich :
7.C.3.c - Exemple de renvoi d’un prêtre du purgatoire sur terre pour expier.
Ce conte que vous allez lire n’est pas si irrévérencieux que cela contrairement à ce que dit la page dont il est repris, lorsque l’on connaît le comportement habituel des prêtres…
Nous en parlons uniquement, nous, à titre d’exemple pour vous montrer que le Bon Dieu peut très bien renvoyer des Saints du Purgatoire ou du Ciel sur terre, ce conformément à ce que nous avons vu au point précédent, les uns en réparation et les autres en glorification, et ce pour remplir une mission quelconque qui pourrait être la restauration de la succession apostolique sur terre.
Pour : ce pour remplir une mission quelconque :
Par exemple Elie et Énoch, les deux témoins dont parle l’Apocalypse de saint Jean ~ Chapitre 11, et qui doivent revenir sur terre pour prêcher, souffrir et enfin mourir comme martyrs.
Énoch : doit prêcher la pénitence aux nations [à rechercher]
Élie : Mais Jésus leur répondit : Il est vrai qu’Élie doit venir, et qu’il rétablira toutes choses.15
Nous vous invitions à lire la fin d’un conte que nous recopions ensuite ; pour votre facilité, et la diction étant bien sympathique, nous vous proposons cette vidéo, si vous voulez suivre le texte qui suit en même temps, vous devez commencer à environ 12:50 : Les trois messes basses (Daudet-Fernandel)
Les trois messes basses – Conte de Noël - Alphonse Daudet
Cinq minutes après, la foule des seigneurs s’asseyait dans la grande salle, le chapelain au milieu d’eux. Le château, illuminé de haut en bas, retentissait de chants, de cris, de rires, de rumeurs ; et le vénérable dom Balaguère plantait sa fourchette dans une aile de gelinotte, noyant le remords de son péché sous des flots de vin du Pape et de bons jus de viandes. Tant il but et mangea, le pauvre saint homme, qu’il mourut dans la nuit d’une terrible attaque, sans avoir eu seulement le temps de se repentir ; puis, au matin, il arriva dans le ciel encore tout en rumeur des fêtes de la nuit, et je vous laisse à penser comme il y fut reçu.
- Retire-toi de mes yeux, mauvais chrétien ! lui dit le souverain Juge, notre maître à tous. Ta faute est assez grande pour effacer toute une vie de vertu… Ah ! tu m’as volé une messe de nuit… Eh bien, tu m’en payeras trois cents en place, et tu n’entreras en paradis que quand tu auras célébré dans ta propre chapelle ces trois cents messes de Noël en présence de tous ceux qui ont péché par ta faute et avec toi…
Et voilà la vraie légende de dom Balaguère comme on la raconte au pays des olives. Aujourd’hui, le château de Trinquelage n’existe plus, mais la chapelle se tient encore droite tout en haut du mont Ventoux, dans un bouquet de chênes verts. Le vent fait battre sa porte disjointe, l’herbe encombre le seuil ; il y a des nids aux angles de l’autel et dans l’embrasure des hautes croisées dont les vitraux coloriés ont disparu depuis longtemps. Cependant il paraît que tous les ans, à Noël, une lumière surnaturelle erre parmi ces ruines, et qu’en allant aux messes et aux réveillons, les paysans aperçoivent ce spectre de chapelle, éclairé de cierges invisibles qui brûlent au grand air, même sous la neige et le vent. Vous en rirez si vous voulez, mais un vigneron de l’endroit, nommé Garrigue, sans doute un descendant de Garrigou, m’a affirmé qu’un soir de Noël, se trouvant un peu en ribote, il s’était perdu dans la montagne du côté de Trinquelage ; et voici ce qu’il avait vu…
Jusqu’à onze heures, rien. Tout était silencieux, éteint, inanimé. Soudain, vers minuit, un carillon sonna tout en haut du clocher, un vieux, vieux carillon qui avait l’air d’être à dix lieues. Bientôt, dans le chemin qui monte, Garrigue vit trembler des feux, s’agiter des ombres indécises.
Sous le porche de la chapelle, on marchait, on chuchotait :
- Bonsoir maître Arnoton !
- Bonsoir bonsoir mes enfants !…
Quand tout le monde fut entré, mon vigneron, qui était très brave, s’approcha doucement et, regardant par la porte cassée, eut un singulier spectacle. Tous ces gens qu’il avait vus passer étaient rangés autour du choeur, dans la nef en ruine, comme si les anciens bancs existaient encore.
De belles dames en brocart avec des coiffes de dentelle, des seigneurs chamarrés du haut en bas, des paysans en jaquettes fleuries ainsi qu’en avaient nos grands-pères, tous l’air vieux, fané, poussiéreux, fatigué. De temps en temps, des oiseaux de nuit, hôtes habituels de la chapelle, réveillés par toutes ces lumières, venaient rôder autour des cierges dont la flamme montait droite et vague comme si elle avait brûlé derrière une gaze ; et ce qui amusait beaucoup Garrigue, c’était un certain personnage à grandes lunettes d’acier, qui secouait à chaque instant sa haute perruque noire sur laquelle un de ces oiseaux se tenait droit tout empêtré en battant silencieusement des ailes.
Dans le fond, un petit vieillard de taille enfantine, à genoux au milieu du choeur agitait désespérément une sonnette sans grelot et sans voix, pendant qu’un prêtre, habillé de vieil or allait, venait devant l’autel, en récitant des oraisons dont on n’entendait pas un mot… Bien sûr c’était dom Balaguère, en train de dire sa troisième messe basse.16
7.C.3.d - Il existe bien d’autres renvois de morts sur terre, connus !
En plus de NSJC Lui-même, qui est ressuscité et a vaqué longtemps sur terre avant de retourner à Son Père, et qui reviendra pour le Jugement dernier, il existe de très nombreux cas de Saints du purgatoire ou du Ciel qui furent renvoyés sur terre pour différentes missions…
→ Selon Saint Luc : Puis, leur répondant, Il dit : Allez, et rapportez à Jean ce que vous avez entendu et ce que vous avez vu : les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, l’Évangile est annoncé aux pauvres ; et bienheureux est celui qui ne sera pas scandalisé en Moi.17
→ Selon Saint Matthieu : 7. Et en y allant, prêchez, et dites : Le royaume des Cieux est proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons ; vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement.18
→ L’affaire Saint Lazare ! Le passage qui nous intéresse est un peu long, vous le trouverez complet en nos Annexes diverses ; point : Résurrection de Lazare, aussi nous recopions ici rien que le stricte minimum : Jésus, frémissant donc de nouveau en Lui-même, vint au sépulcre. C’était une grotte, et une pierre était placée par-dessus. Jésus dit : Ôtez la pierre. Marthe, la sœur du mort, Lui dit : Seigneur, il sent déjà mauvais ; car il y a quatre jours qu’il est là. Jésus lui dit : Ne t’ai-Je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ? Ils enlevèrent donc la pierre. Et Jésus, levant les yeux en haut, dit : Père, Je vous rends grâces de ce que Vous M’avez écouté. Pour Moi, Je savais que Vous M’écoutez toujours ; mais Je parle ainsi à cause du peuple qui M’entoure, afin qu’ils croient que c’est Vous qui M’avez envoyé. Ayant dit cela, Il cria d’une voix forte : Lazare, viens dehors. Et aussitôt le mort sortit, ayant les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : Déliez-le, et laissez-le aller.19
→ Selon Saint Matthieu : Mais Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l’esprit. Et voici que le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, et la terre trembla, et les pierres se fendirent, et les sépulcres s’ouvrirent, et beaucoup de corps des saints qui s’étaient endormis ressuscitèrent, et sortant de leurs tombeaux après Sa résurrection, ils vinrent dans la ville sainte, et apparurent à beaucoup de personnes.20
Il existe tout au long du Nouveau Testament de nombreux autres cas de renvoi d’un Saint du purgatoire ou du Ciel sur terre…
7.C.3.e - Sainte Catherine de Sienne parle de aussi du renouvellement du clergé.
[Ajouté en la Saint Éloi, Évêque de Noyon, le lundi 1 décembre 2014]
Voici ce que nous venons de lire, autour de la venue du Grand Monarque annoncée pour un temps bien bien proche, et un commentaire serait une insulte à qui veut bien lire et entendre : Aussi Sainte Catherine de Sienne appartenant au Tiers Ordre Dominicain (1347-1380) a prédit en 1378, un jour, au sujet du triomphe imminent de l’Église et des souffrances qu’elle aura eu à subir auparavant : « Quand les ténèbres et l’extrême misère se répandront par toute la terre, Dieu purifiera l’Église et renouvellera l’esprit de ses élus par un moyen qui se dérobera à toute prévision humaine. Il s’opérera à partir de là une telle transformation de l’Église de Dieu en plus d’être complète, ainsi qu’un renouvellement de ses pasteurs. A la vue de cela, mon esprit jubile dans le Seigneur. L’épouse du Christ auparavant comme défigurée et recouverte de haillons, reparaîtra ensuite étincelante de beauté, ornée de parures coûteuses avec la couronne de toutes les vertus. La foule des peuples croyants se réjouira de voir qu’on lui aura offert des pasteurs aussi édifiants de sainteté. Et les nations restantes, à l’extérieur de l’Église visible, seront attirées par la plénitude de l’odeur de Jésus-Christ, reviendront dans le bercail de l’Église et convertiront leurs âmes aux vrais pasteurs et aux évêques. On remerciera alors le Seigneur pour cette profonde paix, qu’il aura garantie dans sa toute bienveillance après cette tempête hors du commun ». (Curicque p. 79)21
Ici, renouvellement veut bien dire remplacement !, soit substitution !
7.C.4 - Maintenant, tâchons de préciser ce que nous pensons de l’Église catholique !
Pour tout ce qui suit, comme pour tous nos documents du reste, point de savanterie22 ou bouffonnerie, rien que la Vérité toute simple, dite bien simplement !, avec nos mots…
Nous ne pédanterons pas comme le site LQ, un coup de latin par-ci, un coup d’encyclique du B-XVI, un raisonnement bien alambiqué auquel même celui qui l’énonce ne comprend rien, etc.
Nous sommes simples et voulons nous adresser simplement à nos Frères !
7.C.4.a - Qu’est-ce que l’Église de Notre-Seigneur Jésus-Christ ?
L’Église de NSJC est une assemblée fondée par Lui de baptisés, l’Église c’est l’ensemble de ces baptisés ! Et !, un seul baptisé en état de Grâce ou non, mais en accord avec le Dépôt de la Foi, forme à lui seul l’Église !
Pour : Un seul baptisé en état de Grâce ou non… :
CN-2011-05, Site ‘Réponses catholiques’ – Vous persistez à vous prétendre catholiques !, alors poursuivons… ; point 5.B.1.c - Un seul baptisé constitue à lui seul l’Église catholique.
Pour : état de Grâce ou non, mais en accord avec :
Le péché mortel ne nous sépare (retranche) pas forcément de l’Église, seuls les refus d’adhérer à l’une des vérités révélées et contenues dans le Dépôt de la Foi* et normalement énoncées par la véritable Église, nous en sépare…
Par contre, ce péché mortel nous fait forcément perdre la grâce sanctifiante, la vie de l’Âme, et nous met en extrême danger de tomber dans l’hérésie, soit de nous détacher d’Elle !
Pour : et contenues dans le Dépôt de la Foi :
Par ex. de dire que l’on peut séparer de corps des Époux !, ce qui est contre-nature, et donc un péché contre l’Esprit (Esprit-Saint) !, n’est-ce pas les cloaques d’impureté* !, voyez particulièrement :
L’Église pour se distinguer de ceux qui La quittèrent tout en en gardant le nom en vint à s’appeler Église catholique romaine (ÉCR)…
Pour : L’Église pour se distinguer de ceux qui La :
Le clergé de l’ÉCR (CÉCR) fait partie de l’ÉCR, mais n’est pas à Lui seul cette ÉCR !, il en fait partie comme les non clercs, comme chaque baptisé.
Ainsi, s’il ne devait rester qu’un seul laïc de l’ÉCR, l’ÉCR subsisterait entièrement sur terre !
Pour aller au Ciel point besoin de prêtre, seul est nécessaire de faire partie de l’ÉCR !, seul le baptême et la conservation de l’état de Grâce sont nécessaires.
La confession spirituelle, ou l’acte de contrition parfait, nous rend l’état de Grâce accidentellement perdu (péché mortel).
Pensez au Japon qui n’eut pendant plus de quatre cent ans aucun prêtre, ce qui n’empêchait pas ses natifs de prier, de gagner leur ciel ; d’avoir le Sacrement de Baptême, le Sacrement de Mariage, ils avaient aussi la Confession et Communion spirituelles, etc.
Les Japonnais ne savaient pas si à un moment donné il y avait bien un Pape avec qui être en communion, par ex. interrègne ; ni encore moins qui était Pape afin de le nommer !
Nous ne parlerons pas de ladite infaillibilité papale, ici c’est inutile, si vous voulez quelques éclaircissement sur ce sujet veuillez lire CN-2013-03, Les prêtres de l’Église catholique, bien pires que les ennemis de tous les Hommes ! 3.C.2.a - Ledit dogme de l’infaillibilité papale, éradication de Saints tel Athanase.
7.C.5 - Répondons plus particulièrement à certaines de vos préoccupations.
Vous nous écrivez, cher Sieur Luryio : … contrairement au sédévacantisme qui affirme que l’Eglise n’a pas de Pape, de chef, vous dites que l’Eglise, la véritable en a un. Je crois justement que le problème est lié à ce qu’est l’Eglise. Je crois que c’est l’ensemble des vrais catholiques, et que donc de faux croyants n’appartiennent pas à l’Eglise, comme par exemple beaucoup de prêtres de nos jours. Le véritable Pape donc appartient à ce petit nombre de catholiques formant l’Eglise. Mais ce que je ne sais pas, c’est s’il est bien conscient qu’il est Pape. Normalement le Pape est élu par les cardinaux, et comme dans ce cas cela n’est pas possible, le Pape l’est-il directement par la Volonté de Dieu ?
Répondons globalement à ce qui vous préoccupe :
7.C.5.a - Vous écrivez : vous dites que l’Église, la véritable en a un [Pape].
Non !, avons-nous peut-être laissé planer une imprécision, mais ce que nous avons voulu, c’est montrer que pour nous ce sujet n’est pas essentiel !, celui de la situation de l’Église oui !, et celui de notre conformité au Dépôt de la Foi, oui !
Alors, sachant qu’ils, ces prêtres, sont tous pourris jusqu’à la substantifique moelle de leur Âme comme le disait la TSVM à la Salette, des cloaques d’impureté, et que donc n’importe quel surgeon qui sortirait de leur souche absolument corrompue ne serait qu’un très mauvais replant tout juste bon à jeter au feu comme l’a dit NSJC : Vous les connaîtrez par leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des ronces ? Ainsi, tout bon arbre produit de bons fruits ; mais le mauvais arbre produit de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut produire de mauvais fruits, ni un mauvais arbre produire de bons fruits. Tout arbre qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu. Vous les reconnaîtrez donc à leurs fruits.23 ; sachant cela, nous n’avons vraiment que faire de ces prêtres, nous voulons nous sauver, nous et nos Maisons, et nous n’avons nullement besoin d’eux !, et même, nous devons nous-même nous en tenir tellement éloignés qu’il ne soit point possible même de les apercevoir ! Méfiez-vous en comme de la peste, plus que de la peste même, comme de la peste noire24, c’est tout le cas de le dire pour ceux qui sont encore en soutane, ou de cloaques d’impureté !, et surtout que jamais Vos Maisons ne soient en si petit contact avec eux : ni messes dites bonnes (Saint Pie V) et bien réellement plus que maléfiques, ni absolument rien d’autre !, pas même le simple partage d’un repas, par exemple, et quittez bien vite le bus si un de ces pestiférés y entre !
Pour : et que donc n’importe quel surgeon :
--  SURGEON, subst. masc.
B. − BOT. Jeune pousse qui naît au collet ou à la souche d’un arbre et qui, séparée avec une partie de la racine et replantée, peut donner un nouvel individu.
P. métaph. La bêtise féminine est déjà bien irritante, la bêtise cléricale l’est plus encore que la bêtise féminine, dont elle semble d’ailleurs parfois le mystérieux surgeon (Bernanos, Journal curé camp., 1936, p. 1089).25
- REPLANT, subst. masc.
AGRIC., HORTIC. Nouveau plant; végétal au début de sa croissance, mis en place après avoir été retiré du sol ailleurs. Avoir de beaux replants.
Pour : Vous les reconnaîtrez donc à leurs fruits :
Par exemple est-il capable, ce pervers de prêtre, de nous dire, et nous ne lui en demandons pas plus ici :
1)  et quand et comment fut institué le Sacrement de Mariage que les EÉC prétendent avoir été institué par NSJC !
2) comment ces EÉC peuvent expliquer qu’ils permettent ou même imposent une séparation de corps alors que NSJC la formellement interdite : Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni.26
Nous vous rappelons inlassablement nos deux défis : CN-2013-03, Les prêtres de l’Église catholique, bien pires que les ennemis de tous les Hommes !; point 3.E.3 - Deux défis lancés à quiconque veut bien s’aventurer à les relever !
Pour : et bien réellement plus que maléfiques :
CN-2013-03, Les prêtres de l’Église catholique, bien pires que les ennemis de tous les Hommes !; point 3.F.1.b - Le prêtre est un canal, ou bénéfique, ou maléfique !
7.C.5.b - Puis vous nous dites : Normalement le Pape est élu par les cardinaux.
Normalement, le Pape était élu par acclamation du peuple !, il pouvait même n’être qu’un très simple laïc à ce moment là !, et c’est le concile de Latran (769) qui très scandaleusement (début de la mainmise des EÉC sur l’Église) réalisa un véritable pronunciamiento (putsch), c’est lui qui retira l’élection du pape aux laïcs et imposa à l’élu d’être prêtre ou diacre27 !
Une des dernières conversations que nous eûmes avec un de ces pervers de prêtres (il est conclaviste) qui raisonnent exactement comme les anguilles, soit en se tortillant vicieusement dans les textes fabriqués tout exprès par et pour eux, tournait autour de l’élection papale. Il finit par admettre que la disposition de ce concile de Latran vue ci-dessus était usurpatrice. Il admit bien pincé, mais refusa de l’écrire et ne voudra certainement plus le redire, qu’un simple laïc pouvait être élu, même marié et ce sans devoir quitter son épouse qu’Il pourrait alors garder avec Lui, évidemment !, et que la seule condition fut qu’il accepta cette charge et se fit ensuite ordonner puis consacrer !, sauf… que maintenant toute la succession des Apôtres (évêques, succession apostolique) est totalement et irrémédiablement corrompue : cloaques d’impureté !
7.D - Avertissement ayant de fait bien à voir avec tout ce nous venons de dire.
Très nombreusement, nous vous avons donné des avertissements quant-à des événements qui sont de moins en moins pour un futur proche, mais de plus en plus pour un présent bien commencé…
Il se peut, mais ceci est tout de même très sérieux, que nous ne publions plus rien, en effet le temps de la grande épuration arrive, celle dont parlait notamment Anne Catherine Emmerich et que nous avons repris plus haut : … Lorsque j’eus ces visions sur les enfants prodigues de notre temps, je vis surgir des tableaux représentant comme un jugement universel, une grande épuration. Je vis des armées couvrir la terre, des batailles livrées en plusieurs lieux et de grands massacres.
Pour : et que nous avons repris plus haut :
Point : 17.C.3.b - Des Saints défunts chassent des curés scandaleux, et prennent leur place !
Vous pouvez lire l’entièreté de ces visions ici : Visions Anne Catherine Emmerich28.
Nous voulons décrocher un peu moins brutalement que le fit LIESI, Arrête du blog de LIESI, mais les mêmes raisons prédominent certainement !
Il se peut même que comme l’annonçait une prophétie, cela soit pour cet été : les gens partiront en vacances d’été sans se douter qu’ils reviendront dans les émeutes et le sang !, ils seront hébétés et tétanisés par la soudaineté et la violence de ces événements que rien ne semblait annoncer. (cité de tête, sens respecté)
Idem, ailleurs : Méfiez-vous grandement des prêtres, ils vous donneront croyant sauver leur peau ! (cité de tête, sens respecté) ; etc.
Aussi : … ils ouvriront les prisons, armeront et lâcheront des hordes d’inassimilables qui assoiffés de sang répandront une terreur jamais ouïe sur terre !, le sang coulera comme des fleuves, une des pires villes en cela sera Nantes, et toute sa région. (cité de tête, sens respecté) ; etc.
Revoyez aussi nos avertissement pour Paris, Marseille, etc. : RH-2013-02, Sieur Luryio, une Âme s’abaisse, le monde entier aussi ; une seule pomme gâtée, gâte tout le panier !; point : Pour : comment la ville de Sodome finit
Lisez ceci aussi : Oui !, lorsque l’Homme prend le parti contre Dieu, la nature prend toujours le parti de Dieu, elle se révolte ! (cité de tête, sens respecté) ; et vous aurez ainsi un début d’explication à tous les chamboulements climatiques qui arrivent et vont se produire de plus en plus et de plus en plus fort !
Ou : Lorsque l’Homme est contre la nature (soit contre-nature : sodomie et séparation de corps notamment), la nature est contre l’Homme ! (de notre cru)
7.D.1 - Chefs de Famille, n’oubliez pas que Vous êtes Roy et Prêtre en Votre Maison !
Le Chef de Famille est le seul à réunir en Ses mains, et l’Empire, et le Sacerdoce !
DP-05, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (I) ; point 5.C.9 - L’autorité du Père est la plus complète : sacerdoce et empire.
Seule Autorité familiale, Chefs de Famille, n’oubliez pas qu’aucune n’a plus de titres plus légitimes, aucune n’est plus nécessaire. Le pouvoir du père est celui qui, dans l’ordre naturel, offre au plus haut degré les caractères d’une institution divine.
Idem ; point 5.C.8 - Mgr Delassus : Le Chef est au-dessus de toutes autorités.
Et l’Empire de l’État, et le Sacerdoce de l’Église : sont au service de ce Chef de Famille !
Ainsi en tant que Roy et Prêtre de vos Maisons :
7.D.1.a - Ainsi, en tant que Prêtre de Votre Famille…
Officiez, priez !, priez, faites prier Votre Maison !
En Famille, dirigez le chapelet quotidien, et au moins le soir vos prières familiales.
Révisez Votre vie (examen de conscience), faites le faire aussi à Vos gents, épouse et enfants, demandez pardon, pardon, pardon ! pour tous Vos péchés !
Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je vous aime et je vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas qui n’espèrent pas, qui ne vous aiment pas. (prière que l’Ange apprit aux enfants de Fatima, à dire trois fois en se prosternant chaque fois front contre terre.)
Si vous ne l’avez pas déjà réalisée, faites très généreusement et en toute pleine confiance la Consécration personnelle au Sacré-Cœur de Jésus comme Sieur Luryio qui nous a dit l’avoir faite, pas demain, mais aujourd’hui sans faute, avant qu’il ne soit plus temps de la faire !, et faites-la faire à Vos gents aussi !
Diverses prières pour la Famille, point 5 - Consécration personnelle au Sacré-Cœur de Jésus
Cœur-Sacré de Jésus !,
ayez pitié des Hommes !,
qui veulent Vous être fidèles.
Les dimanches et jours de fêtes d’obligation tâchez de passer ces jours pour notre Seigneur Dieu, sanctifiez-les ; que le Chef de Famille lise la messe en un missel d’avant 1961, sans le canon, et faites et faites-faire une communion spirituelle. À la fin qu’Il lise le sermon du jour en les Sermons du Saint curé d’Ars que vous trouverez en la page Livres & sources.
Pour : sans le canon :
Sautez tout le canon de la messe (consécration) :
- de après le Sanctus que vous direz jusqu’à la fin : … au nom du Seigneur. Hosanna au plus haut de cieux.
- et vous reprenez au Notre-Père : Éclairés par l’enseignement d’un Dieu…
Pour : jours de fêtes d’obligation :
Depuis 1802, quatre fêtes sont d’obligation : Noël, Ascension, Assomption et Toussaint.
Pâques et Pentecôte par ex. tombent forcément un dimanche.
D’autres fêtes sont reportées au dimanche suivant :
– Épiphanie, 6 janvier, ou dimanche suivant ;
– Fête-Dieu, jeudi après la fête de la Trinité (dimanche qui suit la Pentecôte), ou dimanche suivant ;
– Saints Pierre et Paul, 29 juin, ou dimanche suivant.
Pour : et faites-faire une communion spirituelle :
Lecteurs !, pour ceci, veuillez lire ce que nous écrivions bien de tout notre pauvre cœur, privément, (nous ne violons pas de secret) à vous Sieur Luryio, à ce sujet pour vous aider :
Pour la messe, le dimanche et jours de fêtes, après une petite préparation lisez-la dans un missel d’avant 1960 !, lisez le propre aussi ; à la communion, faites une communion spirituelle à genoux, demandez à un saint prêtre du Ciel (de celui-là l’on est sûr !), ou même à NSJC souverain Prêtre, de vous donner l’Hostie !, croyez-le, et cela sera !
À genoux, comme je le dis ici, joignez le geste, si vous êtes seul vous serez moins gêné, fermez ardemment les yeux, ouvrez grande votre bouche en levant la tête plein de foi et de confiance, tirez la langue et sentez cette Hostie se déposer, le Corps et le Sang, l’Esprit et l’Âme, et la Divinité de NSJC (qui Me reçoit reçoit Mon Père et l’Esprit !), demandez à la TSVM de vous y aider.
Après la messe, action de grâce (remerciements), puis nous disons notre chapelet du dimanche, puis lisons le sermon du jour.
N’oubliez pas que vous pouvez visiter votre Dieu d’infinie bonté, très réellement, dans votre chambre, fermez bien sa porte, et celle de vos yeux et oreilles et sens, mettez-vous en sa présence !, alors Il est là !, à genoux, posez amoureusement votre tête sur Ses Mains qu’Il tient ouvertes appuyées sur Ses genoux alors qu’Il est assis sur Son Trône devant vous !
7.D.1.b - Ainsi, en tant que Roy de Votre Famille…
Que Vos Aînés (et non aînées) soient Vos aides, Vos Officiers ; avec eux détruisez la télochemise*, et tout ce qui Vous ficelle à ce monde luciférianisé !
N’hésitez pas, après avoir demandé au Bon Dieu son assistance (clairvoyance, force, etc.), à exercer Votre Autorité sur Votre Maison, vous serez jugé sur Celle-ci !
7.D.1.c - Tient !, un autre défi que nous pourrions lancer…
Trouvez-nous rien qu’un seul petit tordu de prêtre qui dise qu’en Votre Maison, vous êtes Prêtre !, et donc qu’ainsi ce pervers ne peut rien faire auprès des Vôtres, épouse et enfants : ni direction quelconque, ni conseil tout pareil, ni baptême, ni confession, etc. !
Pour : ni confession :
Relisez bien : RH-2013-03, Sieur Luryio, l’épouse fidèle n’a pas de cas de Conscience ; la femme est le problème, pas la solution !; point 3.B.5.c - Une gamme d’interrogations légitimes et belles, et surtout depuis : Pour : voulez-vous me donner Votre absolution :
7.D.2 - Précisions quant-à notre avertissement…
En la Saint Laurent Justinien,
le jeudi 5 septembre2013,
nous avons ajouté ce point…
Nous avons reçu un message privément, et nous voulons, chers Sieur Luryio et Lecteurs, vous faire bénéficier de notre réponse…
Voici ce que ce correspondant nous demande : [J’ai] vu sur votre site que vous alliez prochainement arrêter votre travail. Je voulais donc savoir la raison, est-ce par ce que vous pensez l’avoir achevé, ou que vous ne pouvez plus continuer ? J’espère en tout cas que le site restera comme il est, il m’est encore bien utile et le sera toujours pour d’autres.
Non !, le sujet n’est pas épuisé, bien bien loin de là !
Pour : Non !, le sujet n’est pas épuisé :
Dans nos documents, par exemple, nous évoquons notre étude de la confession des femmes, et principalement des mariées, et bien d’autres sujets aussi…
Connaissez-vous, cher Correspondant, cette expression : prêcher dans le désert !
Nous, en notre site, nous nous sommes point tus !, bien bien au contraire : J’ai annoncé ta justice dans la grande assemblée ; Seigneur, je n’ai pas fermé mes lèvres, tu le sais • Je n’ai pas caché ta justice au fond de mon cœur ; ta fidélité, ton salut, je les ai proclamés. (Graduel, St Pie X)
Mais, mis à part la fatigue qui semble inutilement dispensée en ce site et un certain découragement qui pourrait nous saisir, il y a une autre raison, une raison majeure : Il devient comme trop tard pour que les méchants s’amendent et se réforment, se convertissent !, ce qui se prépare (événements de tous genres) dépasse tout entendement, les trompettes sonnent, et l’on s’obstine à ne point les entendre !, et même l’on se bouche les oreilles afin de ne point être troublés dans la frénésie à vouloir ce qui est contre nature, notamment : femme non asservie à son Époux, comme à l’Homme en général ! ; attentats contre Dieu par ladite séparation des époux (séparation-divorce) ! ; sodomies et autres monstruosités triomphantes (plus pour longtemps, grâce à Dieu) ! ; etc.
Pour : les trompettes sonnent, et l’on s’obstine :
RH-2013-04, Sieur Luryio, Dieu est essentiellement Bon, c’est pour cela qu’Il nous veut libres ! ; point 4.B - Avertissement !, ce que notre Légitime Contradicteur nous pousse à vous dire…
Non, notre travail n’est pas achevé !, non, le site ne sera pas fermé de notre fait (sauf donc censure des champions de ladite liberté d’expression) !, mais nous voulons, sauf intérêt marqué et expressément exprimé par nos lecteurs, consacrer plus de temps aux nôtres et à notre préparation à ce qui va nous tomber dessus sous très très peu !
Reprenons encore : devant l’inintérêt évident que nos Lecteurs ont pour ce que nous disons (sinon, les commentaires de soutien et d’approbation au moins partielle foisonneraient !), à cause de ce qui a déjà commencé (prophéties), nous voulons nous consacrer principalement à la prière et aux nôtres, ce sauf appel au secours de nos Lecteurs !
7.E - Concluons, sauf question(s), cette seconde et dernière partie de notre réponse.
Cher Sieur Luryio, nous pensons avoir répondu le plus possible à votre attente qui touche un sujet si vaste et difficile qu’il en est inépuisable…
Si toutefois vous deviez désirer un plus grand développement sur tel ou tel point dites-le nous, nous tâcherons dans la mesure de nos faibles moyens de vous satisfaire honnêtement…
Cher Sieur Luryio, et chers Chefs et futurs Chefs de Famille, que le Bon Dieu Vous bénisse tous, Vous et Vos Maisons !
Pour la Vérité,
QJSIOJC
7.F - Annexes diverses
7.F.1.a - Résurrection de Lazare
Lazare, après sa ressuscité et après la mort de NSJC, fut ordonné (prêtrise) puis consacré (plénitude du sacerdoce, de la prêtrise), et devient évangélisateur de la Gaule...
14. Jésus leur dit donc alors clairement : Lazare est mort ;
15. et Je Me réjouis, à cause de vous, de ce que Je n’étais pas là, afin que vous croyiez. Mais allons auprès de lui.
16. Thomas, appelé Didyme, dit alors aux autres disciples : Allons-y, nous aussi, et mourons avec lui.
17. Jésus vint donc, et Il trouva que Lazare était déjà depuis quatre jours dans le tombeau.
18. Or Béthanie était près de Jérusalem, à environ quinze stades.
19. Beaucoup de Juifs étaient venus auprès de Marthe et de Marie, pour les consoler au sujet de leur frère.
20. Dès que Marthe eut appris que Jésus venait, elle alla au-devant de Lui ; mais Marie était assise dans la maison.
21. Marthe dit donc à Jésus : Seigneur, si Vous aviez été ici, mon frère ne serait pas mort.
22. Mais je sais que, maintenant encore, tout ce que Vous demanderez à Dieu, Dieu Vous l’accordera.
23. Jésus lui dit : Ton frère ressuscitera.
24. Marthe lui dit : Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour.
25. Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie ; celui qui croit en Moi, quand même il serait mort, vivra,
26. et quiconque vit et croit en Moi, ne mourra jamais. Crois-tu cela ?
27. Elle lui dit : Oui, Seigneur, je crois que Vous êtes le Christ, le Fils du Dieu vivant, qui êtes venu dans ce monde.
28. Lorsqu’elle eut dit ces choses, elle s’en alla, et appela Marie, sa sœur, à voix basse, en disant : Le Maître est là, et Il te demande.
29. Dès que Marie eut entendu, elle se leva aussitôt, et alla auprès de Lui.
30. Car Jésus n’était pas encore entré dans le bourg ; mais Il était encore dans le lieu où Marthe L’avait rencontré.
31. Cependant, les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison, et qui la consolaient, l’ayant vue se lever promptement et sortir, la suivirent, en disant : Elle va au sépulcre, pour y pleurer.
32. Lorsque Marie fut venue là où était Jésus, Le voyant, elle tomba à Ses pieds, et Lui dit : Seigneur, si Vous aviez été ici, mon frère ne serait pas mort.
33. Jésus, lorsqu’Il la vit pleurer, et qu’Il vit les Juifs qui étaient venus avec elle pleurer aussi, frémit en Son esprit, et Se troubla Lui-même.
34. Et Il dit : Où l’avez-vous mis ? Ils Lui dirent : Seigneur, venez et voyez.
35. Et Jésus pleura.
36. Les Juifs dirent donc : Voyez comme Il l’aimait.
37. Mais quelques-uns d’entre eux dirent : Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle-né, ne pouvait-Il pas faire que celui-ci ne mourût point ?
38. Jésus, frémissant donc de nouveau en Lui-même, vint au sépulcre. C’était une grotte, et une pierre était placée par-dessus.
39. Jésus dit : Ôtez la pierre. Marthe, la sœur du mort, Lui dit : Seigneur, il sent déjà mauvais ; car il y a quatre jours qu’il est là.
40. Jésus lui dit : Ne t’ai-Je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ?
41. Ils enlevèrent donc la pierre. Et Jésus, levant les yeux en haut, dit : Père, Je vous rends grâces de ce que Vous M’avez écouté.
42. Pour Moi, Je savais que Vous M’écoutez toujours ; mais Je parle ainsi à cause du peuple qui M’entoure, afin qu’ils croient que c’est Vous qui M’avez envoyé.
43. Ayant dit cela, Il cria d’une voix forte : Lazare, viens dehors.
44. Et aussitôt le mort sortit, ayant les pieds et les mains liés de bandes, et le visage enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : Déliez-le, et laissez-le aller.
Évangile selon saint Jean ~ Chapitre 11, 14-44.
1Ce document existe en PDF ici : Télécharger nos PDFs
* - Pour connaître la raison de cet astérisque et des suivants en nos documents, veuillez lire : Leur mode d’emploi…, point Nos documents comportent des astérisques ‘*’…
37ème dimanche après la Pentecôte, II, sur le Mensonge ; Tome deuxièmeLes sermons du Saint curé d’Ars que vous trouverez ici : Livres & sources.
4Évangile selon saint Matthieu, 13, 18. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
5Évangile selon saint Matthieu, 13, 18. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
6Évangile selon saint Matthieu ~ Chapitre 23, 4. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
7Recherchez Là où est le Pape, là est, en ce site :
10Ex. d’utilisation, en le titre d’un livre : Place de la chirurgie endoscopique dans la prise en charge des tumeurs ovariennes à la limite de la magnilité ou tumeurs borderline de l’ovaire
11Épître de saint Paul aux Romains, I, 29-31. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
12Épître de saint Paul aux Romains, I. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
13Évangile selon saint Matthieu ~ Chapitre 23, 3. Idem ci-dessus.
15Évangile selon saint Matthieu ~ Chapitre 17, 11. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
17Évangile selon saint Luc ~ Chapitre 7, 22-23.
18Évangile selon saint Matthieu ~ Chapitre 10, 7-8.
19Évangile selon saint Jean ~ Chapitre 11, 38-44.
20Évangile selon saint Matthieu ~ Chapitre 27, 50-53. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
21Le Grand Monarque à venir, et le temps de paix, sous son règne de François Spirago, pages 72-73.
23Évangile selon saint Matthieu ~ Chapitre 7, 16-20. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
26Parole de Notre Seigneur Jésus-Christ. Évangile selon saint Matthieu ~ Chapitre 19, 6. Nouveau Testament page Livres & sources