Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

dimanche 12 janvier 2014

CN-2014-01 - Sainte Famille 2014, sixième anniversaire de notre site ; et graves avertissements…

1 - Sainte Famille 2014, sixième anniversaire de notre site ; et graves avertissements…
Du : 12.01.2014, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : jeu. 15 sept. 2016, 16.31.
Table de cette nouvelle, CN-2014-…
1 - Sainte Famille 2014, sixième anniversaire de notre site ; et graves avertissements…
1.A - Introduction.
1.B - Sur notre site, les commentaires…
1.B.1.a - Commentaires réprobateurs.
1.B.1.b - Commentaires approbateurs.
1.B.1.c - Commentaires tus, par lâcheté.
1.C - Nos graves avertissements bien charitablement dits !
1.C.1 - Ne participez surtout pas à tout ce qui se passe !, et va se passer…
1.C.2 - Ledit Jour de colère !
1.C.2.a - Nous écrivions notamment ceci :
1.C.2.b - Nous vous disions aussi ailleurs que :
1.C.3 - Raciste pour les uns, non-raciste pour d’autres, parfait subversif !
1.C.3.a - L’immonde, obscène quenelle de Dieudonné.
1.C.3.b - Promotion du métissage, promotion du seul racisme !
1.C.3.c - Et pour l’Éternité, soit tout Blanc soit tout noir !
1.D - Notre mise en disponibilité…
1.E - Conclusion, reprise et actualisée.
1.F - Annexes diverses
1.F.1.a - La véritable origine des races et des langues humaines
1.A - Introduction.
En la fête de la Très-Sainte Famille,
le dimanche 12 janvier 2014 ;
ce document Lui est confié.
Chers Chefs et futurs Chefs de Famille,
En ce jour de la fête de la Très-Sainte Famille2, Saints Joseph et Marie, et Jésus, nous fêtons le sixième3 anniversaire de la fondation sous Son patronage de l’Œuvre pour la restauration de la Famille par l’Autorité, de l’Époux, du Père. (ŒRFAEP)
Ce site dont la vocation fut précisée à sa fondation, le dimanche 13 janvier 2008, n’a pas changé ses objectifs bien visibles ici : Accueil, vocation…
1.B - Sur notre site, les commentaires…
Il convient d’en faire un bilan, en effet, en principe, ils reflètent l’intérêt accordé à ce site, l’adhésion à ce que nous disons…
1.B.1.a - Commentaires réprobateurs.
De quiconque du reste, même de ‘Monsieur tout-le-monde’, et surtout d’un de ces pervers de prêtres que la Très-Sainte Vierge Marie (TSVM) dénonça très explicitement à La Salette comme étant des cloaques d’impureté* et qui se disent de l’Église catholique et qui n’en sont point, nous n’avons pas même reçu le plus petit début du commencement d’une contradiction étayée !
La seule chose que l’un ou l’autre aventurier nous porta, c’est l’insulte et des flots d’insanités ! Quel courage intellectuel, quelle délicatesse d’Âme !
Notre Pierre Le moyen, victime du féminisme !
De cette cohorte d’insensés, nous devons bien honnêtement extraire notre Pierre Le moyen, qui après avoir été comme nettement favorable à ce que nous disons en ce site, s’est quelque peu égaré autour du mot essentiel, et voulant s’en sortir en finit même par accuser très gravement les Pères spoliés très scandaleusement par ladite Justice, appelée majoritairement à la rescousse par leurs traîtresses et bien criminelles épouses !, de leurs enfants en les disant de fait responsables de leur propre malheur, ainsi : Quand aux enfants qu'on vole aux pères savez-vous que la plupart des pères ne réclament même pas la garde des enfants? Donc qu'ils commencent par la réclamer et qu'ils se plaignent après ! (Pierre Le moyen, 27 décembre 2013 12:07)
Après l’avoir confondu et avant et après ce commentaire précité, nous avons dû mettre un terme à ce débat stérile, et pourtant nous Lui avions laissé la possibilité de se ressaisir…, s’Il le veut bien, sur des bases saines, nous désirons bien fort le revoir ici !
Subsidiairement, que Pierre Le moyen médite bien fort sur ce qui arriva à Cham et que ses descendants portent bien lourdement en leur chair !, et dont il va être bien question plus loin, ce uniquement pour avoir manqué de respect au Père !, à son Père en l’occurrence ! ; alors que vous, Pierre Le moyen, avez manqué bien gravement de respect envers tous les Pères et particulièrement envers ces pauvres Pères spoliés de la chair de Leur chair !
Se moquer d’un Père !, et secondement d’un Père dans le malheur !
1.B.1.b - Commentaires approbateurs.
Le nombre de commenteurs approbateurs ?, bien squelettique…
Mais quelle qualité en ce tout petit nombre !
Nous ne pouvons tous les rappeler, vous en avez une liste en cette page : Messages de soutien, point 1.B - Témoignages favorables à la Vérité.
Et un des plus remarquables, en dernier, est notre Sieur Luryio, vingt ans à peine passés, et quelle perspicacité !, il vous suffit, Lecteurs, de lire au moins cette dernière page à Lui adressée : RH-2013-09 - Sieur Luryio, les Trahitionalistes gèrent la « Bibliothèque de combat » de Luciabel !
1.B.1.c - Commentaires tus, par lâcheté.
Bien sûr, nous ne parlons pas des commenteurs n’ayant que l’insulte et les insanités à la bouche, et que nous refoulons ici et qui éructent ailleurs en trafiquant ce que nous écrivons pour s’en gausser.
Nous parlons de ceux qui auraient réellement quelque-chose à dire, pour préféremment, mais contre aussi, et qui lâchement se taisent !
Enfin !, de deux choses :
→ L’une : nous nous tromperions et ainsi donc nous tromperions nos Lecteurs ; alors de par leur silence bien criminel ils ne cherchent pas à nous ramener du chemin où nous nous serions égarés et où nous égarerions nos lecteurs !
Mes frères, si l’un de vous s’écarte de la vérité et qu’un autre l’y ramène, sachez que celui qui ramène un pécheur de la voie où il s’égarait sauvera son âme de la mort et fera disparaître une multitude de péchés.(Saint Jacques)
→ L’autre : nous dirions vrai, et de par leur silence, laissant donc le champ libre aux méchants, ils nous condamnent très objectivement, ne témoignant pas leur approbation, et à travers nous ils condamnent donc la Vérité !, et donc son Auteur, le Seigneur Dieu : La Vérité et son Objet ne font qu’un ! (Proverbe japonais)
J’ai annoncé ta justice dans la grande assemblée ; Seigneur, je n’ai pas fermé mes lèvres, tu le sais • Je n’ai pas caché ta justice au fond de mon cœur ; ta fidélité, ton salut, je les ai proclamés. (Graduel, St Pie X)
Donc !, ou pour ou contre, les commenteurs silencieux, absents : sont bien criminels et seront condamnés !
1.C - Nos graves avertissements bien charitablement dits !
1.C.1 - Ne participez surtout pas à tout ce qui se passe !, et va se passer…
Chers Lecteurs, par pitié pour Vous tous et tous les Vôtres !, ne participez surtout pas à tout ce qui se passe !, et va se passer de plus en plus follement et monstrueusement…
Hommes !, Chefs de Famille !,
ne participez surtout pas
à tout ce qui va se passer !
Ce n’est pas la première fois que nous Vous en avertissons !, et nous n’aurons de cesse par Charité envers Vous de Vous le redire…
Pour : Ce n’est pas la première fois que nous Vous :
CN-2012-02, Le Salon Beige : Défoncer la Famille par le féminisme et le sodomisme !; point 2.D - Concluons pour l’instant.
CN-2012-03, Les criants contre la dénaturation du Mariage sont les seuls profanateurs de ce Sacrement !; point 3.E.1.b - Avertissement de notre Légitime Contradicteur !
CN-2013-01, Sites Christ-Roi et autres menteurs, vous dites : Femmes mais pas Fem'haine !, vérifions cela…; point 1.A.2.b - Avertissement de notre Légitime Contradicteur !
RH-2013-06, Cher Sieur Luryio, doit-on être connus et reconnus, ou… faire connaître ?; point 6.B.2.g - Au fond, ce n’était que le chahut qui intéressait Lesdits Intransigeants.
RH-2013-07, Cher Sieur Luryio, où est l’Église ?, là doit-être notre unique préoccupation !; point 7.D - Avertissement ayant de fait bien à voir avec tout ce nous venons de dire.
Ce qu’ils veulent ?, c’est que vous vous entre-tuiez allégrement !, ils veulent des manifestations, des révoltes, des confrontations, des bains de sang !, ou comme le dit cette prophétie : Dans ces événements, les bons n’auront rien à faire, car ce seront les républicains, les méchants qui s’écharperont entre eux… Les bouleversements seront épouvantables.
Tiré de : CN-2013-02, Chefs de Famille !, ne participez surtout pas à tout ce qui va se passer !; point 2.A.1.c - Ne faites rien !, les méchants s’écharperont entre eux !
1.C.2 - Ledit Jour de colère !
Pur syncrétisme luciabélien, auberge espagnole de l’enfer !
Ils, les suppôts de Luciabel, veulent la confrontation !, ils veulent des fleuves de sang, goulûment, sans rassasiement !
Dudit Jour de colère qui doit être ce dimanche 26 janvier 2014 à Paris, comme de toutes les autres manifestations pour quoi que cela soit, nous pensons qu’avec ce que nous vous avons dit en les renvois précédents, cela suffit amplement : manifester contre, c’est manifestement mal !
1.C.2.a - Nous écrivions notamment ceci :
La fausse réaction, l’agitation, l’illusion du bien fait !
Lisez donc [nos documents] !, et vous verrez qu’ils n’ont pas peur de vos lamentables manifestations !, au contraire ils trouvent que cela vous balade si bien, ce qui est tout le cas de le dire !, vous aère et vous donne de belles joues bien rouges ; et pendant ce temps-là, ils sont assurés que vous ne réfléchirez pas, n’étudierez pas, ne vous amenderez pas ! ; ils savent pertinemment que de retour de la ‛manif’, c’est bistro avec les collègues ou maison avec la pauvresse du moment, et bière, et télé (pas trop longtemps ce jour là, l’on est ‛crevé’), et dodo ; et le lendemain, vous reprendrez très gracieusement vos chaînes vénérées, avec rivé au cœur l’illusion d’avoir si bien combattu la veille !
Tiré de : CN-2013-02, Chefs de Famille !, ne participez surtout pas à tout ce qui va se passer !; point 2.A.1.a - Manifester contre, c’est manifestement Mal !
1.C.2.b - Nous vous disions aussi ailleurs que :
Lui [Lucifer, ou Luciabel], ne demande que cela !, que vous manifestiez, et manifestiez encore plus, toujours plus contre tout ce qu’Il fait faire à ses pantins, ainsi, que vous le vouliez ou non, vous consolidez et promouvez même ce qu’Il veut faire passer !
La manifestation, c’est de la démocratie appliqué sur le terrain ! ; et la démocratie, c’est le jeu de cartes de Lucifer !, Il y gagne toujours, en effet c’est Son jeu qui sort de Sa poche !
La manifestation-balade, c’est le lâché des élèves de la démoncratie dans leur cour de récréation de l’école-Lucifer !
Tiré de : CN-2012-03, Les criants contre la dénaturation du Mariage sont les seuls profanateurs de ce Sacrement !; point 3.E.1.b - Avertissement de notre Légitime Contradicteur !
1.C.3 - Raciste pour les uns, non-raciste pour d’autres, parfait subversif !
1.C.3.a - L’immonde, obscène quenelle de Dieudonné.
Le fameux Dieudonné M’bala M’bala agite en ce moment les gents !, et même tous les gents !, et lesdits pour et lesdits contre !, quelles belles et sanglantes confrontations en perspective pas si lointaine que cela !, il faut avouer qu’un des démons de la terre appelé Manuel Valls fait tout ce qu’il peut pour que cela arrive bien vite !
Nous vous rappelons que partout où il y a de l’agitation, et pour et contre, là est toujours Luciabel aux commandes !
Qu’est cet Homme ?, cet Homme dénommé Dieudonné M’bala M’bala, pour lequel même des sites comme Contre-info et Christ-Roi qui se veulent à la pointe de la pointe de la défense de la Chrétienté et en Elle plus particulièrement de la France et s’amourachent et relaient ses insanités telle que sa fameuse quenelle !, cet Homme est un parfait subversif de pointe !, conscient ou bien probablement inconscient…
Pour : des sites comme Contre-info et Christ-Roi :
Ce n’est vraiment pas la première fois que nous épinglons ces sites Catholiques de pacotille, démangés par la compromission : Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine ; mais ils amasseront autour d’eux des docteurs selon leurs désirs ; et éprouvant aux oreilles une vive démangeaison, ils détourneront l’ouïe de la vérité, et ils la tourneront vers des fables.4
Que l’on ne nous dise pas que cet objet quenelle n’est pas connoté, en effet, et constamment et continuellement il dit, désolés de devoir le préciser : dans le fion !
Qu’est-ce que le fion ?, c’est :
-- Fion : le cul, l’anus, les fesses5 !
Et en l’espèce, la quenelle est, nous le pensons sûrement, très explicite !, elle représente la verge, le phallus !
Ceci est confirmé très explicitement par ce que fait répéter en cœur à son public ce pervers de Dieudonné, et trouvé ainsi sur internet : le public du théâtre de la Main d’or reprend en chœur : « François, tu la sens qui glisses dans ton cul, la quenelle ? »6
Ce Dieudonné est absolument impur !, et, qui répète (sauf pour radicalement le dénoncer comme ici, et ce avec moult réserves et précautions) ou même promeut très objectivement ceci est absolument complice de ces perversions !
Sites Contre-info et Christ-Roi ! rien d’impur ne rentrera au Paradis… !, sauf confession publique en l’espèce, et réparation tout de même !
Or, et de plus, cette quenelle n’est pas seulement une impureté, ni même une très grave impureté, mais une chose proposée comme contre-nature : un acte sodomite !
Tous ceux qui s’amourachent de Dieudonné, ou le relaient, ou le citent ou le défendent, et les sites Contre-info et Christ-Roi visés plus haut en premier, voici ce qui vous attend et dit ainsi par Saint Paul : ceux qui font de telles choses sont dignes de mort, et non seulement ceux qui les font, mais encore ceux qui approuvent ceux qui les font !
Voir RH-2013-01, Sieur Luryio, absolument rien autorise l’épouse à s’affranchir, se séparer de son Époux ! ; point 1.C.1.c - 3. Le désordre est essentiellement féminin, affranchi !
Du reste dans des vidéos que nous avons par nécessité survolées, continuellement ce Dieudonné promeut la sodomie : par des mimiques, des personnages, des allusions ; et comble, ce Dieudonné dit explicitement les respecter !
1.C.3.b - Promotion du métissage, promotion du seul racisme !
Deux races, ou trois ?
En tout ce qui suit nous ne parlons que de deux races, la blanche et la noire ; ladite troisième, ladite jaune, n’est qu’une dérivation de la première avec souvent des amalgames de la seconde.
Dieudonné M’bala M’bala est un pur produit de l’action mortifère de Luciabel : la dissolution de toutes les sociétés, et principalement la blanche, et donc de la Famille en premier, par le métissage !
Il est bien symptomatique que maintenant :
L’on s’ingénie, génie de Luciabel, fanatiquement à, et dans le même temps :
→ séparer ce que le Seigneur Dieu a uni, par le Sacrement de Mariage plus particulièrement !
→ unir ce qu’Il a séparé dans Sa Sagesse toute Charité, les races blanche et noire !
Non seulement il ne dénonce pas le métissage dont il ne peut que souffrir, mais il le promeut à travers sesdites blagues et sketchs particulièrement vulgaires !, nauséabonds, et toujours impurs !
Lecteurs !, vous n’êtes nullement prêts à entendre la Vérité, ce qui du reste ne vous évitera pas un terrible Jugement de votre Très-Juste Juge !, bien au contraire du reste !
Nous vous proposons pour tenter le tout début du début du décilage des yeux de votre Âme en lisant en les les Annexes diverses de ce document le point 1.F, La véritable origine des races et des langues humaines ; ainsi que son complément bien nécessaire : RH-2013-09 - Sieur Luryio, les Trahitionalistes gèrent la « Bibliothèque de combat » de Luciabel !
Si seulement vous vouliez savoir comment vous êtes roulés dans la farine en vue de votre prochain enfournement en les fours terrestres et éternels qui vous attendent !
Dieu ait pitié de vos Âmes, et de vos corps !
Avec ce qui suit, nous vous donnons une sérieuse piste !
1.C.3.c - Et pour l’Éternité, soit tout Blanc soit tout noir !
Et ce, que de l’avoir voulu de volonté très certaine !
Q - Qu’est-ce que l’Éternité ?
R - L’Éternité, commence à la mort de notre corps qui sera ressuscité au Justement dernier, et elle s’écoulera et toujours, et toujours !, et sans fin.
Q - Où se passera cette Éternité ?
R - Notre Éternité se passera soit au Ciel ou soit en enfer, ce selon notre choix fait très consciemment ici-bas !
Ce que nous allons voir ensuite :
En cette Éternité plus de métisses !
En cette Éternité rien que ou des Blancs ou des noirs, ce selon le choix de chaque Âme ici-bas !
Soit l’on va de volonté très certaine :
→ au Paradis, où ceux qui y seront, seront tous Blancs, et ce de quelque couleur que leurs corps avaient alors sur terre, et d’une blancheur incroyablement belle et lumineuse ;
Pour : couleur que nos corps avaient alors sur :
Qualités des corps des sauvés, une fois ressuscités, donc concomitamment au Jugement dernier : la clarté, l’impassibilité, l’agilité et la subtilité.
Pour : au Paradis, où ceux qui y seront, seront :
Ainsi les pauvres noirs que nous voulons tant au Ciel, seront Blancs, traits fins, cheveux longs et blonds et gracieusement bouclés.
En effet, la négritude avec toutes ses conséquences physiques (traits grossiers, intelligence moindre, etc.) est une punition très juste de Notre Dieu d’Amour ; or, si l’Âme, et donc Son corps aussi, est sauvée, toutes les tares dues au(x) péché(s) sont effacées, gommées !
Ainsi donc aussi, le nain, ou le difforme, ou le taré, etc., s’il est sauvé, retrouvera les traits et la forme, et l’aisance et l’intelligence qu’il aurait dû avoir sans les conséquences du péché originel, et de ses péchés particuliers !
Pour : cheveux longs et blonds et gracieusement :
Nous n’avons pas la source, et nous pensons que ceci vient de Sainte Françoise Romaine, voici de mémoire ce que nous avions lu, l’esprit est strictement fidèle : Mon bon Ange gardien était toujours prêt de moi, je le voyais constamment…
Un jour Il me montra comment les Anges Gardiens agissent avec les démons qui approchent leurs protégés pour autant que ceux-ci en fussent dignes, et le Leur demande : Il laissa plusieurs démons s’approcher un peu de moi, et alors, tournant son visage si gracieux vers ces monstres, doucement, Il agita légèrement sa tête et de sa longue et bouclée chevelure d’un blond doré s’échappèrent des éclairs qui mirent en fuite ces démons qui poussèrent alors des cris d’épouvante !
Je mesurais ainsi la puissance de mon bon Ange gardien que Dieu m’avait donné pour me guider et me protéger, et, qui rien qu’avec une très gracieuse agitation de la tête pouvait mettre en fuite éperdue ces hordes de démons ! (cité de tête, source perdue)
→ en enfer, où ceux qui y seront, seront tous tout noirs, et ce de quelque couleur que leurs corps avaient alors sur terre, et d’une noirceur à glacer ici-bas le sang du plus ébène des noirs !
Ainsi donc le Seigneur Dieu dira au Jugement personnel :
→ aux noirs n’ayant point révéré leurs Frères Blancs (racisme donc), et ayant donc résisté, par principalement le métissage et le refus de leur totale subordination ou sujétion aux Blancs, à la Volonté de Dieu de les séparer de la souche (donc unique !) de l’humanité : Tu pouvais être éternellement Blanc, et par ta révolte, réitérée donc, tu resteras éternellement noir comme les démons dont tu fais maintenant partie !
Pour : par ta révolte, réitérée donc, tu resteras :
Première révolte, irrespect paternel !
Lisons ceci pour commencer : Noé se réveillant après cet assoupissement que le vin lui avait causé, et ayant appris de quelle sorte l’avait traité son second fils, S’écria : Que Cham soit maudit ; qu’il soit à l’égard de ses frères l’esclave des esclaves. Il dit encore : Que le Seigneur, le Dieu de Sem, soit béni, et que Cham soit son esclave. Que Dieu multiplie les possessions de Japheth ; et qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Cham soit son esclave. (Gen. 9, 24-27)
Ainsi, la première révolte est celle de leur Père Cham qui méprisa (se moquer ou rire de) son propre Père, Noé !
Réitération de cette révolte, refus de la sanction !
Et la réitération de cette révolte est le refus des conséquences de cette Très-Juste punition de leur Seigneur Dieu ; soit, refus bien effectif de la négritude (vouloir être comme des Blancs, et ne le pouvant évidemment, les haïr !, et inverser l’accusation en les traitant de racistes !) et refus d’être les esclavages de leurs Frères Blancs !
Attention, esclavage ne veut pas dire autorisation de maltraiter, mais veut dire être moins que des serviteurs, c’est à dire en servage, privés de liberté…
De maltraiter ou brutaliser une personne, égale ou servante ou esclave, est péché mortel !, même les animaux doivent être bien traités !
Et, ce que nous dit le livre immonde de La case de l’oncle Tom, de Harriet Beecher Stowe, est positivement mensonger ! ; ce, sauf en de très rares maisons où il serait très fort judicieux de demander le nom de Famille afin de commencer à bien comprendre ; ce du reste comme pour ceux qui violaient allègrement les pauvres gamines noires !
Dans la très grande majorité des Familles où il y avait des esclaves noirs, il était courant de voir certains manger à la table des Maîtres blancs !, leurs Frères… ; mais sagement, jamais ils ne se seraient amourachés de la fille, blanche, de la Maison, et encore moins ils ne l’auraient demandée, et encore encore moins le Maître sage de la Maison aurait répondu favorablement à une telle demande bien scandaleuse !
Que les conditionnés par Luciabel et par ses courroies de transmissions que sont la téloche et les associations dites contre le racisme, associations seules racistes !, avant de réagir bêtement, lisent bien l’article que nous avons signalé à bon escient plus haut, et, que nous relayons de plus en les Annexes diverses de ce document : 1.F, La véritable origine des races et des langues humaines.
→ aux Blancs, souche (donc unique !) de l’humanité, ayant fait la même démarche criminelle (racisme donc) souvent impulsée par une Charité copieusement dévoyée, soit unedite Charité, et quelle responsabilité de ces pervers de prêtres qui prêchèrent et prêchent ledit Amour entre les races, et ce jusqu’en ladite Tradition : Tu pouvais rester éternellement Blanc, et par ta révolte tu finiras éternellement noir comme les démons dont tu fais maintenant partie !
Ainsi, point de métisses plus tard !, ou Blancs, ou noirs !
Le rêve que tous les noirs ont de devenir comme des Blancs ne peut se réaliser, et ce très saintement et très sûrement, qu’en revêtant leur Âme de la robe nuptiale et toute blanche de la Justification éternelle !
Bienheureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés. (Mat. 5, 5)
Et ces bons noirs ayant une belle Âme blanche, que nous aimons ici particulièrement, et si seulement ils pouvaient nous entendre, verront une multitude de Blancs ayant choisi la noirceur éternelle alors qu’eux seront éternellement resplendissants de blancheur incommensurable ! Quelle gloire pour ces bons noirs !, si cette punition actuelle qu’ils subissent de Droit divin est acceptée, transcendée, sublimée !
Pour : bons noirs, ayant une belle Âme blanche :
Martyrs de l’Ouganda : Que l’on pense à ces anciennement noirs que nous prions souvent car ils sont assurément au Ciel : les martyrs de l’Ouganda7, et qui verront à la résurrection finale des corps, soit au Jugement dernier, toute trace de la punition de leur Père, Cham, effacée définitivement de leurs corps : ils auront retrouvé en plus des Béatitudes éternelles leur chair blanche et gracieuse !, et tous ses avantages…
Choix pour l’Éternité : Toujours, jamais !, soit :
→ Toujours avec Dieu dans la clarté, et jamais noir dans les feux atroces !
→ Toujours noir sur le grill de Luciabel, et jamais voir Dieu dans Sa toute bienfaisante blancheur !
Toujours, jamais !…, là est notre choix ici-bas…
Et ainsi donc, vous pouvez connaître l’éternelle Négresse, l’éternelle Androgyne qui inventa ledit anti-racisme !, ce au milieu d’innombrable autres escroqueries sorties toutes de sa boîte à malices, telle ladite égalité des sexes : c’est Luciabel en personne !, et ce pour entraîner en ses antres infernales :
→ et les noirs afin qu’ils soient encore plus noirs et éternellement ;
→ et les Blancs afin qu’ils passent leur éternité à être plus noirs que des noirs !
Pour : l’éternelle Négresse, l’éternelle Androgyne :
Négresse : L’on dit assurément qu’il y a les Anges des Lumières, et les anges des ténèbres ; et le fait de les représenter les Uns Blancs et les autres noirs n’est pas une figure de l’esprit, mais une bien réelle réalité ; eux, certes, de façon figurée n’ayant en effet point de corps.
Mais les humains, et ce de quelque race qu’ils soient ici-bas, et qui avant leur mort sont tous appelés à peupler le Ciel de cohéritiers de Notre-Seigneur Jésus-Christ (NSJC), seront après le Jugement dernier, soit :
→ de la race unique des Élus, avec leur corps aussi, comme des Anges : du Blanc le plus sublime, lumineux !
→ de la race unique des réprouvés, comme des démons : du noir le plus abominable, le plus sombre !
Androgyne : Lucifer s’est révélé ainsi : Je suis Luciabel, que vous nommez Lucifer ! […] Je suis l’éternel androgyne !8
Voir RH-2013-01, Sieur Luryio, absolument rien autorise l’épouse à s’affranchir, se séparer de son Époux ! ; point 1.C.1.c - 3. Le désordre est essentiellement féminin, affranchi !
Ainsi donc, vous commencez à bien mesurer le complot infernal, ce qui est tout le cas de le dire ici, de Lucifer qui consiste à dire la chose et son contraire dans le même temps :
→ La chose : Il n’y a pas de races ! Problème : donc l’on ne peut être racistes…
→ et son contraire : vous ne devez pas être racistes ! Problème : donc il y a bien des races…
Voilà pourquoi il était si nécessaire pour Lucifer d’évacuer ce Dieu de Bonté jusque dans Ses très-justes punitions, notamment en la punition de Cham (voir ci-dessus : La véritable origine…), afin d’avoir le maximum de biens grillés, bien affreusement noircis en enfer !
Que Sieur Dieudonné (quel beau prénom pourtant !) M’bala M’bala soit assuré de nos ardentes et aimantes prières pour Lui (particulièrement en ce temps d’épreuves où Il s’est fourré par fourvoiement) afin qu’Il atteigne à son Juste Jugement sans appel la blancheur éternelle, les Béatitudes éternelles que nous nous souhaitons aussi, ainsi qu’à tous nos Lecteurs… Nous prierons ardemment pour Lui et pour nous et pour vous tous Lecteurs, pour ce !, en cette fête de la Très-Sainte Famille !
Rien ne peut nous arriver ici-bas que le Bon Dieu n’ait expressément permis…, nous sommes bien entre Ses Mains !
Cœur-Sacré de Jésus, que votre Règne arrive…
Pensez aussi en ce jour à faire ou renouveler votre Consécration personnelle au Sacré-Cœur, que vous trouverez an cette page : Prières en Famille.
1.D - Notre mise en disponibilité…
Voyez-vous, nous serions des illuminés, des faussaires !, donc raisonnant à faux, sur des citations tronquées et/ou sorties de leur contexte !, alors il devait être très fort aisé à nos détracteurs de nous mettre en face de nos erreurs !, de nous confondre…
Or, sur notre site, constatez-le vous-même : rien !
Nous avons reçu que quelques commentaires approbatifs…
Nous, nous avons fait notre devoir : J’ai annoncé ta justice dans la grande assemblée ; Seigneur, je n’ai pas fermé mes lèvres, tu le sais • Je n’ai pas caché ta justice au fond de mon cœur ; ta fidélité, ton salut, je les ai proclamés. (Graduel, St Pie X)
Nous attendons vos messages !
Cette attente, nous la consacrerons à la prière et à l’étude.
1.E - Conclusion, reprise et actualisée.
Il ne faut vraiment pas être devin pour savoir que nos sociétés vont au gouffre ; tout s’accélère follement9
Il n’y aura de Salut dans aucun, mais alors aucun Homme dit providentiel, mais uniquement en Notre Seigneur Jésus-Christ !, et Son Lieutenant qu’Il nommera et armera en temps voulu !
Et c’est uniquement en Le faisant régner préalablement en Nos Familles, que Nous, Chefs de Famille, par propagation Nous pourrons sauver la société des Familles, nos ‛États’ !
À tous les Chefs de Famille de bonne volonté, vrais Roys de Famille de Droit divin, de nos contrées et d’ailleurs, de la race Blanche ou de la bien-aimée noire que nous aimons tant parce-que nous en Vérité, nos Frères en NSJC !, Catholiques (vrais) ou d’autres religions : Nous Vous souhaitons que Vous atteigniez la Vérité ici-bas afin de jouir pour l’Éternité de l’unique Auteur de Celle-ci !
Chefs et futurs Chefs de Famille, en cette nouvelle année civile, Nous Vous souhaitons du fond de Notre cœur : Que ce divin Enfant-Jésus, blotti contre le Sein virginal de Notre Mère la Très-Sainte Vierge Marie entièrement et révérencieusement soumise à Son virginal Époux Saint Joseph : Vous bénisse, Vous et les Vôtres !
Pour la Vérité,
QJSIOJC
1.F - Annexes diverses
1.F.1.a - La véritable origine des races et des langues humaines
[Note de l’ŒRFAEP : ce qui suit est la retranscription exacte d’un article référencé ensuite]
Publié le 2 décembre 2013 par bibliothequedecombat
A partir du déluge, commence pour ainsi dire un nouveau monde, une nouvelle terre ; mais cette terre, déjà frappée de malédiction après le péché du premier homme, perdit encore, par l’effet naturel d’une si longue inondation, une partie de sa force et de sa fécondité. Jusqu’au déluge, la nature était plus fertile et plus vigoureuse. Par cette immense quantité d’eaux qui la couvrirent, et par le long séjour qu’elles y firent, les plantes, privées de lumière et couvertes de vapeurs, perdirent de leur vertu. L’air chargé d’une humidité excessive, la chair des animaux et le vin dont l’homme fit abus fortifièrent les principes de la corruption ; et la vie humaine, qui jusque-là durait près de mille ans, se raccourcit peu à peu, jusqu’au terme de cent ans et au-dessous. Ainsi, fut exécuté l’arrêt de la justice divine contre l’homme tant de fois coupable.
Noé transmit à ses trois fils, Sem, Cham et Japhet, les saintes vérités de la Religion, et particulièrement la tradition de la promesse divine du Rédempteur futur. Le saint Patriarche planta aussi la vigne, qui était sans doute connue ayant ce temps-là ; mais, au lieu qu’auparavant on se contentait d’en manger le fruit, il découvrit l’usage qu’on pouvait faire du raisin en exprimant la liqueur et en la conservant. Le vin fut un bienfait destiné à donner un peu de joie au coeur de l’homme, qu’attristaient la diminution de ses jours et l’affaiblissement de toute la nature. Pourquoi faut-il qu’un si grand nombre abusent de ce nouveau présent du Père céleste ?
Un jour Noé, ayant bu de cette liqueur dont il ne connaissait pas encore la force, tomba dans une ivresse involontaire, et s’endormit dans sa tente. Pendant son sommeil, il se trouva par hasard découvert d’une manière indécente : Cham s’en aperçut. Sans respect comme sans pudeur, il alla aussitôt le dire à ses frères.
Sem et Japhet furent plus respectueux. Ayant pris un manteau qu’ils portaient tous deux en marchant à rebours, ils le jetèrent sur le respectable vieillard. Noé, à son réveil, apprit de quelle manière Cham l’avait traité. Subitement inspiré, il lança sa malédiction, non point contre Cham, par respect pour la bénédiction que Dieu lui avait donnée au sortir de l’arche, mais contre Chanaan, fils de Cham.
« Que Chanaan soit maudit sur la terre, qu’il devienne l’esclave des esclaves de ses frères » dit le saint Patriarche. Malédiction terrible qui se vérifiera plus tard, lorsque les Chananéens furent exterminés et réduits en servitude par les Israélites, descendants de Sem. Malédiction toujours subsistante dans la race de Cham, qui apprend aux enfants le respect qu’ils doivent avoir pour leurs pères.
Je vis la malédiction de Cham, mais Sem et Japhet reçurent la bénédiction de Noé, agenouillés devant lui, comme je vis plus tard Isaac la recevoir d’Abraham. Quant à la malédiction prononcée par Noé sur Cham, Je la vis comme une nuée noire qui descendit sur le malheureux et l’enveloppa de ténèbres. Il n’était plus aussi blanc qu’auparavant. Sa faute était comparable à un sacrilège contre un sacrement, faute d’un homme qui voulait pénétrer de force dans l’Arche d’Alliance. J’ai vu une race très corrompue issue de Cham : elle s’enfonçait toujours davantage dans les ténèbres Les peuplades noires, païennes et complètement arriérées me sont montrées comme des descendants de Cham, et leur couleur de peau n’est pas un effet du soleil, mais la conséquence de l’origine obscure de leur race maudite. (Visions de Anne-Catherine Emmerich (1774-1824))
Par un conseil admirable de la Providence, Noé vécut encore trois cent cinquante ans après le déluge. Dieu prolongea ses jours, et il voulut que ses descendants demeurassent, durant ce long intervalle, sous les yeux de leur père commun, afin d’apprendre en détail et de conserver parmi les hommes les vérités capitales de la Religion et les faits anciens, dont Noé seul était instruit par lui-même.
Cependant les enfants du Patriarche étaient déjà si nombreux, qu’ils songèrent à se séparer. Mais, avant cette dispersion, ils voulurent exécuter un projet qui montrait bien leur folie et leur vanité. Venez, se dirent-ils les uns aux autres, faisons une ville et une tour dont la hauteur aille jusqu’au Ciel. Ce dessein extravagant avait deux causes également vaines : l’une, d’éterniser leur nom par un édifice superbe ; l’autre, de se défendre contre Dieu même, s’il voulait encore punir la terre par un déluge.
En cela, ils se rendaient coupables non seulement de folie, mais d’incrédulité; car le Seigneur avait promis de ne jamais submerger le monde par une inondation générale. Ils se mirent aussitôt à l’oeuvre. Mais, au moment où ils pressaient l’ouvrage avec le plus d’ardeur, Dieu jeta entre les ouvriers une telle diversité de langage, qu’ils ne s’entendirent plus les uns les autres. Ne pouvant alors ni commander ni obéir, ils furent forcés d’abandonner l’entreprise. La ville et la tour, restées imparfaites, furent appelées Babel, c’est-à-dire confusion, parce que Dieu y confondit le langage des hommes, qui, jusque-là, parlaient tous la même langue, et les dispersa dans tous les pays du monde.
En s’éloignant les uns des autres, les enfants de Noé emportèrent avec eux le souvenir des principales vérités de la Religion, qu’ils avaient apprises de leur père commun. C’est pourquoi la connaissance de tous les grands événements, tels que la création de l’homme, son innocence, sa chute, la promesse d’un Rédempteur, le déluge, s’est conservée plus ou moins parfaite chez tous les peuples du monde. Mais ce qui est arrivé depuis la dispersion des hommes, si extraordinaire, si éclatant qu’il soit, n’a pas été universellement connu : preuve manifeste que le lien de communication qui, jusque-là avait subsisté entre tous les hommes, fut alors brisé.
Cependant le démon, père du mensonge, ne tarda pas à reprendre son empire sur la race humaine. Les traditions primitives furent bientôt altérées par des fables, et les hommes se livrèrent à des excès encore plus affreux que ceux qui avaient armé le bras vengeur du Tout-Puissant. En vain le monde encore humide des eaux du déluge, en vain la diminution frappante de la vie, réduite à un petit nombre d’années ; en vain le bouleversement de l’univers, offraient à tous les regards les tristes monuments de la justice du Créateur : la connaissance du vrai Dieu s’effaçait de la mémoire des hommes. La corruption devint générale, et l’idolâtrie, fille et mère des passions, commença son triste règne.
Mgr Gaume – Catéchisme de persévérance (1889)
_____________
Note :
Pendant notre séjour à Rome, nous eûmes l’avantage de nous trouver assez souvent en relation avec le cardinal Mezzofanti. Cet homme, unique dans les annales du monde, parle trente-trois langues, quinze dialectes sans compter les patois. Un jour, nous lui demandâmes si la philologie pouvait aider à démontrer l’unité de race et la trinité d’espèce dans l’humanité. « Non seulement elle aide à cette démonstration, nous dit-il, mais elle la donne. Une dans son essence, la langue humaine se divise en trois branches, dont toutes les langues connues sont les rameaux. Ces trois branches sont : la langue Japhétique, la langue Sémitique et la langue de Cham. » Qu’opposer à un pareil témoignage ? Nous verrons dans la note suivante que la physiologie confirme cette assertion.
Nous avons vu dans la note de la Leçon XVIIe comment la science actuelle a fait Justice des systèmes impies et des suppositions gratuites de la philosophie anticatholique sur la multiplicité des espèces humaines : grâce aux travaux des géologues modernes,l’unité de l’espèce humaine est scientifiquement établie. Constatons encore deux autres faits également acquis à la science. Le premier, c’est l’existence de trois races dans l’espèce humaine ; le second, c’est la supériorité de deux races sur la troisième. Vous verrez que la science est obligée de venir en demander l’explication à la foi : en d’autres termes, sur ce point comme sur les autres, la science, pour ne pas rester incomplète, est amenée à se faire religieuse ; car dans la religion seule elle trouve la solution de ces derniers problèmes.
Premier fait. L’existence de trois races dans l’espèce humaine.
L’illustre Cuvier, à la tête du brillant cortège de savants qui s’honorent d’être ses disciples, reconnaît trois races distinctes : la caucasique, la mongole et l’éthiopique. Ces trois races se présentent avec des caractères d’organisation qui ne permettent pas de les confondre.
La race caucasique, ainsi appelée parce qu’un de ses premiers asiles fût placé sur les rives occidentales du Caucase, se reconnaît aux traits suivants. Chez elle la couleur est blanche, le visage ovale, le nez proéminent; l’angle facial, qui semble indiquer le degré de supériorité d’intelligence sur les appétits grossiers, est de 85 à 90 degrés. Cette race a peuplé l’Europe et une partie de l’Asie et de l’Amérique.
La race mongole, ainsi appelée du pays qui est le siège principal de son séjour, présente une couleur jaune, un visage plat, un nez petit, un angle facial moins ouvert que celui de la race caucasique. Elle occupe toute la portion du globe qui s’étend de l’orient de la mer Caspienne à la mer du Sud, la Chine, la Tartarie chinoise, la Sibérie, le Japon.
La race éthiopique, ainsi appelée de l’Ethiopie, centre principal de son habitation, occupe toute la partie de l’Afrique qui va du midi de l’Atlas au cap de Bonne-Espérance. Chez elle la couleur est noire, le front aplati et reculé en arrière ; le crâne moins capace contient de 4 à 9 onces d’eau de moins que celui d’un Européen ; l’angle facial n’offre qu’une ouverture de 80 à 82 degrés.
Trois races distinctes et seulement trois : voilà donc un fait reconnu par la science actuelle. Mais la raison de ce fait, où la chercher ? La science balbutie, demeure muette tant qu’elle n’interroge que les causes naturelles. Il faut qu’elle s’adresse à la science des sciences, à la révélation, qui lui montre les trois fils de Noé, pères de ces trois races. La science s’incline, elle possède la solution de son dernier problème sur cette matière : elle est complète parce qu’elle est religieuse.
Second fait. La supériorité de deux races sur la troisième.
Ici encore l’histoire et l’examen approfondi de la conformation physique attestent que la race caucasique et la race mongole ont une supériorité incontestable sur la race éthiopique. En effet, c’est chez ces deux races et par elles que se sont accomplis et que s’accomplissent encore tous les grands événements. La race éthiopique ne joue qu’un rôle très inférieur ; elle apparaît dans toute la durée de son existence comme la servante, disons le mot, comme l’esclave des deux autres. Elle porte, comme dit Cuvier, toutes les traces d’une dégradation organique et morale. Voilà encore un fait.
Si vous demandez à la science purement humaine la raison de cet écart de la nature, elle vous dira qu’elle est dans le climat, dans l’air, dans la nature de la terre et des eaux, dans la durée et l’intensité du froid et de la chaleur. Mais toutes ces circonstances atmosphériques, géologiques et autres ne satisfont point un esprit positif et sincère ; car si vous les admettez comme causes de cette dégradation organique et morale, la race éthiopique devrait être aujourd’hui beaucoup plus dégradée qu’elle ne l’était il y a mille ans, il y a deux mille ans ; que dis-je : elle devrait être détruite.
En effet, supposez une cause permanente et toujours agissante dans un sens de perversion pendant des siècles, vous arriverez à un tel degré de dégradation qu’il ne restera plus rien, puisque le propre d’un principe actif, bon on mauvais, est d’aller toujours se développant et produisant des effets de plus en plus intenses. Cependant la race éthiopique subsiste, ni plus ni moins dégradée physiquement et moralement, aujourd’hui, qu’aux premières époques de son histoire. Ici encore, sous peine de rester incomplète et ridicule, il faut que la science interroge sa divine Mère et qu’elle reconnaisse dans cette dégradation l’action d’un châtiment divin, la longue punition d’un crime primitif.
Or, dans la terrible malédiction de Noé, elle trouve la solution du problème : Que Chanaan soit maudit, qu’il soit l’esclave des esclaves de ses frères (Gen, XI). Remarquez combien la sévérité de cet anathème est tempérée par le mot de frères, qui,indiquant une égalité d’origine native, règle vis-à-vis de cette race infortunée la conduite des races qui jouissent du double privilège d’organisation et de puissance morale. Elles doivent être pour leur soeur dégradée des institutrices et des mères.O Église catholique ! comme vos missionnaires remplissent admirablement ce rôle sacré !
L’Afrique, peuplée par les descendants de Cham, est la terre classique de l’esclavage. Si haut qu’on peut remonter dans l’histoire, on voit les nègres esclaves, non seulement dans leur pays, mais chez les nations étrangères. Et ni la voix puissante des Pontifes romains, successeurs de Celui qui s’est fait esclave pour procurer à tous les hommes la liberté des enfants de Dieu, principe de la liberté politique, ni les progrès de la civilisation, ni les réclamations des amis de l’Humanité, n’ont encore pu réussir à lever la malédiction qui pèse sur cette race infortunée. II vient d’être prouvé que pendant une période de quatorze ans, c’est-à-dire depuis 1814 à 1828, on a exporté d’Afrique sept cent mille esclaves !
2La fête de la Très-Sainte Famille est mobile, elle est fixée au premier dimanche après l’Épiphanie. Et, peu nous chaut ledit nouveau calendrier !, post-Vatican d’Eux !
* - Pour connaître la raison de cet astérisque et des suivants en nos documents, veuillez lire : Leur mode d’emploi…, point Nos documents comportent des astérisques ‘*’…
4Deuxième épître de saint Paul à Timothée ~ Chapitre 4 – Nouveau Testament que vous trouverez en notre page Livres & sources.
8Lucifer démasqué de Jean Kostka, bas de la page 19 haut de la 20.
9(Re)Voyez ND : DP-01, Présentation de cette étude ; point DP-1C1c, Tout s’écroule !

1 commentaire:

  1. Chers Lecteurs,
    Nous venons de préciser certaines choses en ce document :
    - principalement au point : 1.C.3 - Raciste pour les uns, non-raciste pour d’autres, parfait subversif !

    RépondreSupprimer

N’étant pas membre de ce site, vous pouvez tout de même déposer un commentaire qu’un membre agréera et publiera ; pour ce, veuillez lire la procédure à suivre à l’adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2010/07/marge-suivre-pour-deposer-des.html