Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

jeudi 6 novembre 2008

DP-04I1, Qui est pour qui, qui est lié à qui ?, dans le Mariage...

4.I - Autour de la célébration du Mariage.

4.I.1 - Qui prend, qui est pris, qui porte l’anneau nuptial ?

Du : 06.11.2008, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : ven. 15 avr. 2011, 15.44.

Reprenons très brièvement ce qui a déjà été copieusement développé :

C’est l’Homme qui choisit2 une épouse, la femme ne fait qu’accepter ce choix, ou le décliner ; elle peut aussi susciter ce choix en étant avenante mais ce dans une totale modestie3. L’Homme choisit, la femme désire être choisie ! L’Homme prend ; elle, désire être prise.

L’Homme prend une fille en son épouse, car elle a été tirée de Lui à travers Adam. Elle n’est que femme, et a trouvé sa féminité en son Époux qui lui est complet. C’est pour cela du reste, qu’il n’y a pas si longtemps, les Maris disaient à leur épouse ma fille, ou ma petite !

4.I.1.a - Qui est pour qui ?, ou qui est lié, enchaîné et à qui ?

Reconquête !,
c’est elle qui est liée à Lui !

11,8. Car l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais la femme a été tirée de l’homme ;

11,9. et l’homme n’a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l’homme.4

Alors, qui est pour qui ?! La femme est pour l’Homme !

Et donc dans le Mariage de dire que les époux sont liés par le Sacrement de Mariage est faux !

Au sens premier, c’est l’épouse qui est liée à son Époux, car elle a été tirée de Lui et pour Lui.

Au sens second, conséquemment, l’Homme est en effet lié à son épouse.

4.I.1.b - Faisons une digression avec cette métaphore.

Voici le tableau suivant : un Homme, un chien et une laisse les relie…, que voyons-nous, qui est lié à qui ? Nous pouvons même voir, le chien étant devant, c’est : un chien qui dirige son maître qui est en laisse !

Soyons raisonnables !, la laisse est attachée à un collier que porte le chien, et c’est le chien qui appartient à son maître qui est lié au maître par la laisse-collier. Et au sens second, effectivement le maître est lié au chien à qui il semble appartenir !

Remarquons aussi qu’il n’y a qu’une seule laisse-collier (alliance) qui attache le chien au Maître.

Remarquons qu’il n’y a pas :

  1. une laisse tenue par le maître et attachée au collier que le chien porte, et

  2. une laisse tenue par le chien et attachée à un collier que le maître porterait !

C’est bien le chien qui porte la laisse-collier, et non le Maître. Le Maître tient en laisse le chien qui lui est tenu.

Pour l’épouse, c’est elle qui appartient à son Maître, son Époux, et qui est liée à Lui, et c’est pour cela qu’elle en porte le signe, l’alliance au doigt. C’est elle qui est guidée, tenue… par son Maître.

Toutefois, en effet, l’Époux est lié conséquemment, au sens second, à son épouse.

Au sens second, les époux sont liés l’un à l’autre que parce au sens premier l’épouse est liée à son Époux !

La seule différence entre le chien et l’épouse, c’est l’Âme de l’épouse ; et ainsi, c’est que la laisse pour l’épouse n’est que morale, car l’on fait appel à son ‘intelligence’, à sa conscience qui doit lui dicter son devoir de soumission en toutes choses, et qui lui est constamment rappelé par cet anneau. Veut-elle se sauver, oui ou non ?

4.I.1.c - Seule l’épouse reçoit un lien, et de son Époux.

Tu as dit : « Elle est belle. Elle est bonne. Sous l’œil de Dieu, j’unirai ma vie à sa vie. Je mettrai à son doigt l’alliance, ce petit cercle d’or qui attache deux êtres jusqu’à la tombe ».5

Le prêtre procède alors à la bénédiction de l’anneau nuptial (alliance) qu’il remet à l’époux. Celui-ci le passe au doigt (annulaire gauche) de son épouse en signe d’amour et de fidélité.6

Puis il bénit l’anneau :

[le prêtre procède à la bénédiction de l’anneau.]

Oraison

« Bénissez , Seigneur, cet anneau que nous même nous bénissons en votre nom. Que celle qui le portera, gardant à son époux une fidélité inviolée, demeure en paix dans votre volonté et vive toujours dans l’échange d’un mutuel amour. Par le Christ notre Seigneur • Amen. »

L’époux passe au doigt de son épouse l’anneau qui ne la quittera plus. Le prêtre bénit ce geste et appelle les grâces divines sur l’union irrévocable qui vient de se conclure.7

Voyez bien dans ces trois citations il n’est question que d’un seul anneau, pour l’épouse, mis par l’Époux, pour lui montrer, à elle, qu’elle est attachée à son Époux !

Vous remarquez bien que, comme le dit cette première citation, c’est une seule alliance, ce petit cercle d’or qui attache deux êtres, et que Je, son Époux, mettrai à son doigt l’alliance.

Du reste continuons, il est écrit à la troisième citation, gardant à son époux une fidélité inviolée, voyez-vous, toujours la même importance des mots, c’est elle qui, étant faite pour son Époux, doit avoir une fidélité inviolée à son Époux, et qui lui est donc marquée par cette anneau !

Au sens second, l’Époux doit une fidélité inviolée à son épouse, que parce l’épouse doit, au sens premier, une fidélité inviolée à son Époux !

Et en tout, tout est bien rapporté à l’Époux, tout est bien pour l’Époux !

4.I.1.d - L’alliance, cet anneau, a trois très importantes missions à remplir.

Ce signe visible, l’alliance, cet anneau, est un triple garant, une triple protection, une triple forteresse, un triple rempart autour de la pureté, de la vertu de l’épouse.

  1. Nous avons vu que l’alliance est le signe visible, pour l’épouse, du lien qui l’unie à son Époux. Ce signe visible doit continuellement lui remettre sous les yeux son attachement, sa sou-mission à son Époux, il doit la maintenir dans une sage et vertueuse réserve.

  2. L’alliance a une autre et très importante mission à remplir, c’est de témoigner à l’extérieur, d’être le signe visible par l’extérieur que cette femme est prise, qu’elle appartient à un Homme qui en est son Maître, son Époux !

En reprenant notre dernière métaphore, si nous voyons un chien ‘errant’, la première chose que nous faisons, c’est bien de regarder s’il porte un collier !

Ce signe visible retient donc la femme insensée, écervelée, qui risquerait sans ce signe visible de ‘batifoler’, d’errer plutôt, en effet :

Elles aimeront aussi à rester chez elles, à moins que la nécessité ne les oblige à sortir, et même alors elles devront avoir l’autorisation de leurs maris8.

  1. Ce signe visible permet aussi que l’épouse honnête ne soit pas troublée par une demande ne pouvant aboutir. En effet, étant donné que c’est l’Homme qui demande une femme, et non l’inverse, ce signe visible permet à l’Homme honnête de ne point s’illusionner, et de risquer de faire un impair en pensant que cette femme peut être demandée en Mariage.

2(Re)Voyez ND : DP-3.C.4, Adam qui a tout pouvoir sur sa femme, la re-nomme Ève.

3(Re)Voyez ND : tout DP-4.B.2, Avant la donation du Sacrement de Mariage, les Fiançailles.

4Saint Paul aux Corinthiens, I, « Nouveau Testament - Traduction catholique de Fillion », réf. page 664.

5Le combat de la pureté, p. 162, §1 et s.

6P. 74, q. 83, § 2.« Catéchèse catholique du mariage – 1963 – abbé Barbara », réf. page 667.

7La messe de mariage - Missel quotidien Présenté, traduit et commenté par Dom Gaspar Lefebvre. – 1960

8(Re)Voyez ND : DP-7.D.3, L’épouse ne peut aucunement sortir sans permission.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N’étant pas membre de ce site, vous pouvez tout de même déposer un commentaire qu’un membre agréera et publiera ; pour ce, veuillez lire la procédure à suivre à l’adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2010/07/marge-suivre-pour-deposer-des.html