Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

Historique des mots mis en en-tête

Dernière mise à jour : le mardi 11 janvier 2011, à 22.35.
Pour bien tirer profit de nos documents, nous vous conseillons de lire au préalable : Leur mode d’emploi…
Anciens mots mis en en-tête
2011.01.11
Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas, que vous ne pouviez pas savoir...
Je vous donnerai une bouche et une sagesse auxquelles tous vos adversaires ne pourront résister et contredire, a dit Notre Seigneur Jésus-Christ (Luc 21, 15).
Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas, qui n’espèrent pas, et qui ne Vous aiment pas. (Prière de l’Ange de Fatima) (voir les Mots anciens)
2010.12.10
Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas, que vous ne pouviez pas savoir...
Je vous donnerai une bouche et une sagesse auxquelles tous vos adversaires ne pourront résister et contredire, a dit Notre Seigneur Jésus-Christ (Luc 21, 15).
J’étais pour beaucoup un problème ; mais tu fus mon ferme refuge. Alléluia. (Alléluia, St Jean Léonardi)
2010.11.22
Vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas, que vous ne pouviez pas savoir...
2010.04.21
Ils ont vaincu à cause du sang de l’Agneau, et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie en face de la mort. Nous avons le devoir de témoigner, aussi, Chefs de Famille, et futurs Chefs, nous vous engageons très vivement à lire et à faire lire, à signer et à faire signer notre protestation publique, page : Restauration de la Famille par l’Autorité de l’Époux, du Père, lance une pétition-protestation ! (voir les Mots anciens)
Il a été précipité… : Apocalypse de Saint Jean, chapitre 12, 11.
2010.04.21
Communiqué : Chefs de Famille, et futurs Chefs, nous venons de lancer une protestation publique, nous vous engageons très vivement à la lire et à la faire lire, à la signer et à la faire signer, à la page : Restauration de la Famille par l’Autorité de l’Époux, du Père, lance une pétition-protestation !
2010.04.08
Acte d’Espérance : Mon Dieu, j’espère avec une ferme confiance, que vous me donnerez, par les mérites de Jésus-Christ, votre grâce en ce monde et, si j’observe vos commandements, le bonheur éternel dans l’autre, parce que vous l’avez promis et que vous êtes fidèle dans vos promesses. Ainsi donc, pour être sauvé, il faut aussi observer ce commandement : ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare point !, n’est-ce pas les cloaques d’impureté* ? (voir Mots anciens)
Pour : ce que Dieu a uni..., recherchez ce membre en nos documents.
Pour : cloaques d’impureté, idem ci-dessus.
2010.02.07
Notre Seigneur Jésus-Christ : ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare point ! Et, le Saint Curé d’Ars : Hélas ! que peut faire la parole de Dieu dans des cœurs si mal disposés, sinon les endurcir davantage ? Mon Dieu, que votre sainte parole, qui ne nous est donnée que pour nous aider à nous sauver, précipite d’âmes dans les enfers ! Je vous ai bien dit, en commençant, que la parole de Dieu porte toujours du fruit bon ou mauvais, selon nos dispositions. (voir Mots anciens)
Pour la parole de NSJC, (Re)Voyez DP : 10.B, Non non, je ne divorce pas, je me sépare !, et 10.C, L’Église catholique et ladite séparation matrimoniale…
Pour celle du Saint curé d’Ars, (Re)Voyez Livres & sources  : Tome premier, du 1er dimanche de l’Avent, au Vendredi Saint, La Sexagésime, sur la parole de Dieu.
2010.01.10
Saint Jérôme écrit à Amandus : Tant que l’homme est vivant, fût-il chargé de tous les crimes, il reste le mari de la femme qu’il a épousée. (Epist. ad Amand.) Écoutez la loi de Dieu, à laquelle sont soumis même ceux qui font les lois. L’homme ne doit pas séparer ce que Dieu a uni. Ainsi parle saint Ambroise. (In cap. VI Luc., n° 5.) (voir Mots anciens)
Source : Petit Catéchisme du Mariage - Chapitre VI - Indissolubilité du mariage. – Première partie - Par le P. Joseph Oppenot, S.J. Ouvrage approuvé par un grand nombre de Cardinaux, Archevêques et Évêques de France.
2009.12.22
Monseigneur Henri Delassus : Il est donc souverainement urgent de restaurer l’autorité paternelle. Aucune n’a plus de titres plus légitimes, aucune n’est plus nécessaire. Le pouvoir du père est celui qui, dans l’ordre naturel, offre au plus haut degré les caractères d’une institution divine. Il se classe au-dessus de celui du souverain [de l’État !] dont le rôle se borne à diriger une société […] (L’esprit familial… - 1910) (voir Mots anciens)
Suite : … sur laquelle il ne peut revendiquer des droits qu’il tiendrait de la nature: tandis que l’autorité attribuée au père est une conséquence légitime de cette dignité naturelle, qui est de continuer l’œuvre de la création en reproduisant des êtres qui ont le sentiment de l’ordre moral, et qui peuvent être élevés à la connaissance et à l’amour de Dieu.
Source : L’esprit familial… - 1910 - Mgr Delassus.
2009.11.26
Roman Polanski serait remis en liberté grâce à Nicolas Sarkozy !, lisez Saint Jean Chrysostome : Ô sentiments, ô cœurs exécrables ! Ils [les juifs] délivrent ceux qui leur sont semblables par la dépravation et la corruption de leurs mœurs, ils délivrent les criminels, et ils demandent la mort de l’innocent, car depuis longtemps c’était là leur coutume. (Sermon pour la fête du Christ Roi) (voir Mots anciens)
Note : information sur cette libération disponible notamment ici :
2009.11.18
Chefs de Famille, n’écoutez pas la pauvresse Edwige Antier ; mais écoutez le Concile de Trente : Enfin il [l’Époux] doit régler sa famille, corriger et former les mœurs de tous ceux qui la composent [épouse, enfants], et contenir [contraintes, fessées…] chacun dans son devoir ; St Paul : L’épouse doit obéir en toutes choses ; St Benoît : obéir jusque dans les choses qui lui semble les plus déraisonnables et les plus impossibles ; St Alphonse de Liguori : toutes les fois qu’elles désobéissent à leurs maris elles commettent un péché mortel. (voir Mots anciens)
2009.10.25
Saint Jean Chrysostome : Ô sentiments, ô cœurs exécrables ! Ils [les juifs] délivrent ceux qui leur sont semblables par la dépravation et la corruption de leurs mœurs, ils délivrent les criminels, et ils demandent la mort de l’innocent, car depuis longtemps c’était là leur coutume. (Sermon pour la fête du Christ Roi) (voir Mots anciens)
2009.10.20
Léon XIII : Il importe de relever le courage de ces hommes en leur proposant l’exemple des ancêtres, en leur rappelant que la force est la gardienne du devoir et de la dignité, afin qu’ils se repentent vraiment et qu’ils aient honte d’agir ou d’avoir agi sans virilité*. (aux Archevêques et Évêques d’Italie, 1892) (voir Mots anciens)
2009.09.23
Le Saint Curé d’Ars : C’est en vain, nous dit le Prophète, que nous porterions la lumière à cette sorte de gens ; ils ont été trompés et ils le seront encore ; ils n’ouvriront les yeux que dans le temps où ils n’auront plus d’espérance de revenir à Dieu. (voir Mots anciens)
2009.09.06
Putrides Valérie-Castafiole* et Nadine-Castapipe*, voici l’accusation d’une femme bien saine : J’ai honte de voir des femmes assez simples pour offrir la guerre là où elles devraient demander la paix à genoux, et pour prétendre au pouvoir, à la suprématie et au gouvernement, là où elles sont tenues de servir, d’aimer et d’obéir*. (Shakespeare, La mégère apprivoisée.) (voir Mots anciens)
2009.08.23
Valérie-Castafiole* et Nadine-Castapipe*, si possible !, méditez ce que vous dit Pie XI : Nombre d’entre eux poussent l’audace jusqu’à parler d’une indigne servitude d’un des deux époux à l’autre ; ils proclament que tous les droits sont égaux entre époux ; estimant ces droits violés par la « servitude » qu’on vient de dire, ils prêchent orgueilleusement une émancipation de la femme, déjà accomplie ou qui doit l’être*. (voir Mots anciens)
2009.08.18
Dans un lot, comment John Wayne* discernerait-il des femelles, telles Valérie-Castafiole* ou Nadine-Castapipe* ?, comme les rhinocères* !, écoutons sa recette : à son allure c’est sûrement une femelle, elle ne sait pas très bien où aller, elle tourne en rond* ! (voir Mots anciens)
2009.08.12
Mais non !, les commères* Valérie-Castafiole* et Nadine-Castapipe*, la femme n’est pas libre !, ni en ‛danger de violence’ !, si, comme de Droit*, de son Époux, elle se montre sa servante assidue et dévouée. (Saint Astère, de l’Église Catholique, Évêque d’Amassée !) (voir Mots anciens)
2009-08-07
Valérie* !, pauvresse* !, un Époux qui apprendrait quelques pas de polka* à Son épouse serait un Taliban* ?, alors, que dire de Saint Bernard de Clairvaux, Docteur de l’Église, qui dit : S’il devait compatir à sa femme, il devait la discipliner, puisqu’elle était son inférieure, car l’homme est le chef de la femme*. (Mots anciens)
2009-07-30
Faux !, Valérie*, une femme ne peut jamais être ‘en danger de se faire battre* !’, il lui suffit qu’elle la ferme une bonne fois pour toutes avec son verre d’eau* dans la bouche*, et qu’elle obéisse* parfaitement, qu’elle satisfasse* pleinement son Époux ! (Mots anciens)
2009-07-26
Contrairement à ce qu’a dit la malicieuse* et ’insensée* Valérie* (ici et ici, puis ), travaillant pour Rockefeller, Rothschild & Cie : L’homme tranquille, bon… bat sa femme s’il le faut !, et ce comme de Droit*, et comme le préconisait* l’Église et de nombreux Saints ! (Mots anciens)
2009-07-22
Sont de vrais Héros, ces rudes Pères de Famille à l’autorité absolue et incontestée, gardiens fidèles de leur gens* ! Sont des sous-Hommes ceux qui prônent le partage* et la tolérance* ; et des sous-femmes, les pervers sodomites ! (Mots anciens)
2009-07-12
Pour sauver Ton propre Foyer, aide Ton Frère à rebrider* Son épouse ! (Mots anciens)
Commentaires de l’ancienne page
L’ancienne page (Mots anciens) ayant été remplacée, mais toutefois laissée pour mémoire, nous recopions ici les commentaires déposés sur celle-ci :
0 commentaires:
Ci-dessus, commentaires de l’ancienne page...