Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

mardi 12 août 2008

CN-2008-09, Mgr d’Orléans, Louis Veuillot, comtesse de Ségur

Du : 12.08.2008, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : jeu. 9 avr. 2015, 16.43.
Table de cette nouvelle, CN-2008-…
9 - Mgr d’Orléans, Louis Veuillot, comtesse de Ségur
9.A.1.a - Mise au point sur certains auteurs. 27
9.B - Mgr Félix Dupanloup, ou Mgr d’Orléans. 28
9.B.1.a - Mgr Félix Dupanloup, vilipendé parce que dérangeant ! 28
9.B.1.b - Monsieur l’abbé Hoppenot parle de Mgr d’Orléans. 29
9.B.1.c - Ce que nous retiendrons ici de Mgr d’Orléans. 29
9.C - Louis Veuillot, irresponsable, féministe. 31
9.D - La comtesse de Ségur, , garce parmi les garces, salope d’avant l’heure ! 32
9.A.1.a - Mise au point sur certains auteurs.
Notez que : Ce document est sujet à modifications et amplifications, en cas de changement vous en serez avertis par les commentaires de sa page de publication...
Il vise à réhabiliter au moins partiellement certains auteurs que nous citons ; ou, à dénoncer parfois violemment certaines personnes communément citées comme exemplaires.
9.B - Mgr Félix Dupanloup, ou Mgr d’Orléans.
9.B.1.a - Mgr Félix Dupanloup, vilipendé parce que dérangeant !
Cet Évêque est fort décrié dans le monde traditionaliste, il est libéral disent-ils, il était à l’Index, mais ici, nous attendons toujours la première preuve de sa mise à l’Index.
Il y a deux sortes de mise à l’Index :
1. une mise à l’Index pour une œuvre, ou un ensemble d’œuvres, et
2. une pour la personne elle-même.
Et de preuve, nous n’en voyons aucune à l’horizon.
L’on dit aussi qu’il a écrit sans imprimatur ; or, le ‘comique’ de l’affaire, c’est que c’est l’Évêque lui-même qui donne l’imprimatur aux auteurs laïcs ou religieux de sa juridiction. L’Évêque ne se donne pas d’imprimatur à lui-même !
Cet Évêque est connu pour diverses choses, et l’une d’entre elles est la polémique qu’Il eut avec Louis Veuillot (voir ensuite 9.C, Louis Veuillot, irresponsable, féministe.), à laquelle Pie IX mis un terme sans trancher, leur interdisant de poursuivre, et en arguant que ‘cette polémique était stérile’ !
Mgr d’Orléans, prit position pour défendre Lourdes et La Salette qui avaient beaucoup de détracteurs, même dans le milieu dit très catholique.
Il œuvre notamment pour la reconnaissance des mérites religieux de Jeanne d’Arc, qui sera canonisée en 1920, 42 ans après la disparition du vrai initiateur de ses procès en béatification puis en canonisation. Il lui avait consacré un Panégyrique en 18552.
9.B.1.b - Monsieur l’abbé Hoppenot parle de Mgr d’Orléans.
Auteur du livre « Le petit catéchisme du mariage – 1920 - abbé Joseph Hoppenot », le P. Joseph Hoppenot, S.J dit dans sa préface :
Dans l’œuvre que nous tentons, les guides ne nous manquent pas.
Tertullien, saint Thomas, le Concile de Trente, saint François de Sales, Bossuet, le cardinal Pie, Mgr Dupanloup, le P. Monsabré, le cardinal Mercier nous disent, par leurs discours et leurs écrits, avec quelle sainte liberté il faut parler de la sainteté du mariage et des profanations dont elle est l’objet.
Remarquons bien que Mgr Dupanloup est bien cité auprès et au même niveau qu’un ‘super’ anti-libéral tel que le Cardinal Pie.
9.B.1.c - Ce que nous retiendrons ici de Mgr d’Orléans.
Dans cette étude nous citons plusieurs passages d’un très beau texte de Mgr Félix Dupanloup : Le mariage chrétien.
Si cet Évêque est libéral, comme ils disent, que nous citions son livre ne doit pas poser de problèmes à ces détracteurs, avec leurs mauvais prêtres en tête !
Ils nous ont suffisamment jeté à la figure, qu’il faut :
→ Adapter, ou savoir lire Saint Paul, qui du reste ne parlerait plus ainsi maintenant !
→ Adapter, ou savoir lire le Concile de Trente !
→ Adapter, ou savoir lire tous les auteurs que nous citons ici !
Et ce, en nous avançant perfidement :
→ L’évolution de l’époque, pour la soumission de la femme,
→ Les nécessités du moment, pour le travail de la femme,
Pie XII : Prenez garde à ces paroles de serpent, de tentations, de mensonges : ne devenez pas d’autres Èves.
(Re)Voyez ND : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point 7B6, Prenez garde à ces paroles de serpent, dit Pie XII à la femme.
→ Les réalités actuelles, pour sondit enfermement qu’ils persiflent comme des serpents qu’ils sont.
Concile de Trente : Elles aimeront aussi à rester chez elles, à moins que la nécessité ne les oblige à sortir, et même alors elles devront avoir l’autorisation de leurs maris.
Si Mgr d’Orléans est bien libéral comme ils disent, alors, ce qu’Il dit est bien « le service minimum », n’est-ce pas ?
Comment peuvent-ils donc, dans le même temps et pour la même chose, nous traiter de libéral et de sectaire, de libéral et d’étroit, de libéral et d’inadapté, de libéral et de musulman, etc. ?, contradiction interne, dialectique purement communiste, paroles de serpents !
9.C - Louis Veuillot, irresponsable, féministe.
Si l’on désire descendre en flèche uniquement pour exercer ses petits muscles en tirant sur la corde, ou pour apprendre à maîtriser l’arc, et que pour cela la cible n’a aucune sorte d’importance (allusion au point 9.B, Mgr Félix Dupanloup, ou Mgr d’Orléans.), alors allons-y !
Principalement : Louis Veuillot, est ‘scandaleux’ en effet, il trouvait très bien la Comtesse de Ségur (voir ensuite : 9.D, La comtesse de Ségur, , garce parmi les garces, salope d’avant l’heure !), femme passablement scandaleuse (voir ensuite).
Accessoirement : Il a écrit un livre, entre-autres qui est bien critiquable, c’est ‛un essais de roman catholique’, c’est l’auteur lui-même qui le définit ainsi, et dont le titre est : Corbin et d’Aubecourt. L’héroïne de ce livre est pas mal libre, soit libérée, soit donc révoltée, s’adresse à des Hommes sans complexe, et même leur dame le pion. Tout le livre, pour le reste est passablement niais et entendu.
9.D - La comtesse de Ségur, , garce parmi les garces, salope d’avant l’heure !
Pourquoi salope ?, parce qu’elle, ladite comtesse de Ségur, est une féministe féroce, castratrice !, hautement révoltée contre l’Autorité !, anti-Hommes, anti-Patriarcat !, comme nous allons bien le voir. Oui ! Comme vous allez le voir, c’est une parfaite salope !
Pour : vous allez le voir, c’est une parfaite salope :
Voir notamment, et recherchez salope :
La Comtesse de Ségur est une personne fort peu recommandable !, pourquoi ?, lisons notamment ceci :
Lettre à Madeleine de Malaret, 4 août 1869.
A bas les maris ! Ce sont des méchants drôles que le Bon Dieu a créés pour exercer la patience des femmes et pour leur faire gagner plus sûrement le ciel pour lequel elles ont été créées. Je suis sûre que parmi les gens du monde, une bonne moitié si précipité dans l’enfer ; quatre dixième grimpent difficilement jusqu’au purgatoire ; et un seul petit dixième arrive dans le paradis (je parle des hommes) les coquins ! Ils méritent bien leur sort.
C’est-y pas beau comme elle parle de l’Homme, du Père, et plus particulièrement de l’Époux, de son Époux !
Connaissez-vous la littérature pour enfants de cette pauvre personne ? Personne recommandée chaudement par Louis Veuillot, auteur pourtant nullement indigne et inintéressant nous vous le rappelons et qui fut si opposé à Mgr d’Orléans !
Voici, tous les personnages principaux sont des femmes, des filles. On dirait presque un monde d’Amazones. Les filles sont riches, aisées, intelligentes, belles, sages, pétillantes, éveillées, charitables, aimant glisser une pièce aux pauvres (Hommes il s’entend), etc. Toutes des filles modèles, excepté Sophie, mais rassurez-vous cela lui est vite venu. Un monde de femmes, de filles, de dames passant d’une partie de thé à une autre. Un monde de femmes, les Hommes que l’on croise accidentellement, sont lourds, bourrus (Général Dourakine) et ont heureusement les femmes pour les guider. Les petits garçons, sont pauvres (pauvre Blaise) peu malins, et dans le meilleur des cas des faire-valoir pour leurs sœurs, leurs cousines, et toutes cesdites grandes dames, etc…
Et c’est les Hommes qui méprisent la femme3 !?, parait-il…
3(Re)Voyez ND : DP-06, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (II)… ; point DP-6.F.2.h, Savoir circonvenir l’ennemi, l’Homme.

1 commentaire:

  1. Notez que cette importante nouvelle vient à ce jour d'être partiellement réécrite, mieux présentée, et complétée...

    RépondreSupprimer

N’étant pas membre de ce site, vous pouvez tout de même déposer un commentaire qu’un membre agréera et publiera ; pour ce, veuillez lire la procédure à suivre à l’adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2010/07/marge-suivre-pour-deposer-des.html