Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

samedi 21 février 2009

DP-04H5e, Attentions conjugales de l’épouse envers l’Époux.

Du : 21.02.2009, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : sam. 15 déc. 2012, 13.33.
Veuillez noter :
Ce texte a encore été modifié ce jour, le mercredi 11 mars 2009 (cherchez : ‘11 mars 2009’)…
Tiré des « Conseils donnés en 1393 ».
Vous devez être, belle sœur, attentionnée et soigneuse de la personne de votre mari. Soignez le amoureusement, tenez son linge bien propre, car c’est là votre affaire. Aux hommes le soin des affaires du dehors ; le mari doit s’en occuper aller, venir, courir de çà et de là, par pluie, vents, neige, grêle ; un jour mouillé et un jour sec ; un jour suant, un jour transi ; mal repu, mal hébergé, mal chauffé, mal couché. Mais rien ne lui fait mal, parce qu’il est réconforté par l’espérance qu’il a des soins que sa femme prendra de lui à son retour… comme de se déchausser devant un bon feu, de se laver les pieds, d’avoir chausses et souliers frais, d’être bien repu, bien abreuvé, bien servi, bien obéi, bien couché en blancs draps avec couvre-chef blanc, bien couvert de bonnes fourrures et rassasié des autres joies et ébattements, privautés, amour, et secrets dont je me tais. Et le lendemain, chemise et vêtements nouveaux.
Souveniez vous du proverbe rural qui dit qu’il y a trois choses qui chassent l’homme, de sa maison, savoir : Maison sans toit, cheminée qui fume, femme disputeuse. Et pour cela, chère sœur, je vous prie que, pour vous tenir en amour et en grâce de votre mari, vous lui soyez douce, aimable et débonnaire.
Et tout en s’occupant, il aura toujours son regard et son cœur à vous et à votre amoureux service. Il abandonnera toute autres maisons, toutes autres femmes, tous autres services et intérieurs. Tout ne lui sera que terne en comparaison de vous.2
Voyez-vous, avons-nous bien lu : et rassasié des autres joies et ébattements, privautés, amour, et secrets dont je me tais.
L’Époux doit être rassasié par son épouse !, et pour que l’Époux soit rassasié, il faut qu’elle Le rassasie n’est-ce pas ?
-Rassasier : 1. Rassasier qqn de. Satisfaire les désirs, les aspirations, les passions de quelqu’un. Synon. combler.
-Rassasier (les synonymes) : Gorger, gaver, satisfaire, soûler, nourrir, contenter, combler, bourrer, assouvir, apaiser, blaser, calmer, restaurer, saturer.
Tellement rassasié que l’Époux doit être soûlé par les seins et dans le sein (voir ensuite) de Son épouse :
Que ta source soit bénie, et mets ta joie dans la femme de ta jeunesse. Qu’elle te soit comme une biche très chère, et comme un faon plein de grâce. Que ses mamelles t’enivrent en tout temps ; que son amour fasse à jamais tes délices.
Pourquoi, mon fils, te laisser séduire par une étrangère, et te reposer dans le sein d’une inconnue ?3
Alors, voyez-vous, mesurez-vous bien l’obligation d’amour et de séduction que de l’épouse doit avoir envers son Époux ? Ce que ce ‘Petit catéchisme du Mariage’ dit en premier est-il différent de ce que dit le ‘Livre des proverbes’ ?
Et un Époux qui voudrait, désirerait Se soûler, S’enivrer de Son épouse serait un obsédé sexuel ? Un musulman4 fornicateur ?, car c’est bien ce qui fut dit par un sectateur de la FSSPX, par ce prêtre cloaque d’impureté à un Époux que nous connaissons ici (déjà cité ci-avant) !
Et ceci : te reposer dans le sein, de Ta femme au lieu de celui d’une inconnue, n’est pas fort précis ? Il n’est pas dit sur les seins (poitrine5), mais dans le sein, soit dans son giron6, ses entrailles7 !, en la connaissant, en se répandant en elle ! Du reste ne dit-on pas ordinairement que l’épouse est le repos du guerrier, sa récompense ? C’est aussi ce que disent, entre de nombreux autres :
Saint Paul : l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme(I Cor., XI, 7-9).
Saint Jean Chrysostome : Car c’est pour la consolation de l’homme que la femme a été formée8.
Saint Astère : elle se montre sa servante assidue et dévouée ; elle est attentive à satisfaire à ses moindres désirs9.
4.H.5.f - Revenons sur la consolation de l’Homme :
c’est pour la consolation de l’homme que la femme…, est-ce à dire que la femme devait essuyer les larmes de l’Homme ? Dans ce tableau nous sommes dans le Paradis terrestre avant le péché originel, donc point de larmes !, point d’ombre !, Adam n’avait certainement pas besoin d’être consolé ! Alors, pourquoi consolation ?, lisons :
-Consolation : se dit aussi d’Un véritable sujet de satisfaction & de joie. C’est une grande consolation à un père, pour un père, de voir ses enfans se porter au bien.10
Ajoute du mercredi 11 mars 2009 :
Visiblement nos textes sont bien lus, même scrutés l’on pourrait dire ! En effet, ce présent point, DP-4.H.5.e, Attentions conjugales de l’épouse envers l’Époux., a été fortement modifié, et à cause de cela, nous l’avions republié le samedi 21 févier 2008 sous forme de ‘nouvelle’ à l’adresse : Attentions conjugales de l’épouse envers l’Époux ; et les fautes de cette définition alors ajoutée, du mot Consolation ci-dessus, sont d’origine !
C’est n’était que par soucis de retranscription exacte de la source que nous les avions laissées. Or, ce jour, nous avons constaté que cette définition avait été modifiée, et l’exemple en italique avait disparu !
→ Avant le péché originel : La femme avait pour mission dès les premiers instants, de consoler son Époux en le comblant, en le satisfaisant pleinement, en l’égayant jusqu’à l’enivrer par ses charmes comme nous l’avons vu précédemment !
→ Après le péché originel : Péché originel dont nous nous rappelons qu’elle est la seule responsable comme Saint Paul le dit : ce n’est pas Adam qui a été séduit, mais c’est la femme qui, séduite, est tombée dans la transgression11 ; alors…, alors que la femme doit être soumise à l’homme comme à son chef naturel, elle lui est assujettie plus strictement encore, en ce que, séduite et l’ayant entraîné au mal, elle a une réparation à lui faire et une punition de son péché à subir12.
Ainsi, la femme qui déjà avant la faute originelle devait être tellement totalement amoureuse et serviable pour le consoler, combien plus doit-elle maintenant tout faire pour le consoler, ayant une réparation à lui faire et une punition de son péché à subir !
Le refus ou l’obstruction, du genre ‘j’ai mal à la tête ce soir’, au devoir conjugal, sachant que celui-ci vient ‘exclusivement’ de l’épouse, est un péché mortel !
4.H.5.g - Et dans les ébattements et privautés, qui est béni ?
L’Époux rassasié par et de Son épouse : Que ta source soit bénie…, vous souvenez-vous que nous avions vu13 que c’est l’Homme qui est béni si Son épouse est féconde… Nous voyons une autre confirmation que c’est l’Homme qui donne la vie, et c’est cette source qui est bénie !
L’épouse est là pour Le rassasier, Le saouler dans tous les services que l’Époux lui demande et qu’elle doit Lui rendre ; et ce de Volonté divine, avec joie et empressement(Concile de Trente).
Ainsi, après avoir mesuré avec nous l’ampleur de l’escroquerie de ‘la femme battue14’, nous venons de démonter ensemble l’escroquerie tout aussi faramineuse du ‘viol’ de l’épouse par l’Époux !
Elle, l’épouse, est là pour Le, l’Époux, servir en tout !, elle a été donnée à l’Homme par le Seigneur Dieu pour cela !, et si elle ne remplie pas tout son service, soit aussi le consoler spontanément et avec joie et empressement, il ne reste plus à l’Époux qu’à relever héroïquement ses manches et lui apprendre à être pleinement, entièrement soumise en toutes choses, et donc même dans l’intimité, à l’aide de quelques pas de polka15 !
4.H.5.h - Et le lendemain, chemise et vêtements nouveaux…
Après la veille au soir où l’Époux avait trouvé un bon feu pour l’accueillir à sa rentrée chez Lui, où il fut bien repu et bien abreuvé, et bien servi et bien obéi, et bien couché et rassasié d’ébattements et privautés amoureuses, et bien enivré des mamelles de son épouse et bien reposé dans le sein de son épouse… : l’Époux trouve amoureusement préparés, le lendemain, chemise et vêtements nouveaux ! c’est sa mission, à l’épouse !
4.H.5.i - Pourquoi tant de déchets traînent dans nos rues ?
À cause de l’alcool, de la drogue ou de la prostitution, etc. ? Non, à cause de la femme !, toujours à cause de la femme !
L’humain en effet à besoin de sensations fortes, même très fortes, l’Homme en est même insatiable !
Notre Seigneur Dieu dans Son infinie Bonté le conçu comme cela :
→ Dans l’Éternité, Il doit s’enivrer de son Dieu lors de nos Noces éternelles, et ce, sans risque de lassitude aucune…
→ Sur terre, Dieu lui donna une épouse qui doit, de Volonté divine, l’enivrer de toutes sortes de façons comme nous venons de le voir…
Il n’y a pas de ‘drogue’ plus forte, il n’y a pas de ‘drogue’ plus légitime et sans danger aucun que : l’épouse pour l’Époux ! Et si donc un Époux va chercher un ‘dérivatif’, une ‘compensation’ (alcool, stupéfiants, courtisane, etc.) c’est que l’épouse a tout simplement trahi son Époux, et donc ainsi son Dieu ! Elle a trahi sa Mission divine !
Pourquoi l’Époux s’est-Il laissé séduire par une étrangère ?, pourquoi est-il allé se reposer dans le sein d’une inconnue ?, parce que Son épouse a trahi sa Mission divin : s’occuper amoureusement que de son Époux !
Ce n’est qu’elle qui pousse
son Époux à la débauche !
Nous n’escamotons pas du tout la faute de l’Homme, mais nous pointons sans langue de bois la principale, et même l’‘exclusive’ responsable des errances de son Époux : l’épouse !
C’est du reste ce qui faisait dire sur France Inter (en 199?), où l’on faisait semblant de s’inquiéter de la prostitution, à une ‘madame Claude’ de service (excusez le propos !) : que si les épouses faisaient leur devoir conjugal, soit à bien veiller à ce qu’au moins le matin l’Époux parte la bourse vide !, il n’y aurait aucune prostituée !
Et nous ajoutons, qu’il n’y aurait aucun ivrogne, aucun drogué, etc., en effet l’Époux trouverait tout cela et en surabondance en Son épouse !
2L. de la Brière, la jeune Mariée. Cité par « Le petit catéchisme du mariage – 1920 - abbé Joseph Hoppenot », réf. page 695.
3Le livre des proverbes, chapitre V, 18-20. Ancien Testament que vous trouverez en notre page Livres & sources.
4Nous demandons instamment aux musulmans (et non aux musulmanes, car cette étude leur est interdite comme à toute femme, voyez au début de celle-ci) de chercher le terme ‘musulman…’ dans notre étude, car nous ne voulons pas vous blesser, bien bien au contraire !
Vous devez comprendre que nous désirons intensément vous aider aussi, car il semblerait que vous soyez les derniers à flanquer une poussée phénoménale d’urticaire à ceux qui haïssent les vrais Hommes !
(Re)Voyez ND :
→ DP-5.B.2.e, Cette virginité qui fait hurler ces succubes et leurs maîtres les incubes.
→ DP-6.D.1, Femme en islam, sujet développé par l’hebdomadaire Rivarol. ; et suivants ;
→ DP-8.B, L’Époux honnête, est forcément musulman !?
5Ainsi, Le cantique des cantiques(Ch. 4,5) dit Tes deux mamelles sont comme deux faons jumeaux d’une gazelle, qui paissent parmi les lis.
6(Re)Voyez la note 23, ch. 3.B.4.a, page 81.
7 Et Jésus le Fruit de Vos entrailles [à Vous TSVM] est béni !
8(Re)Voyez ND : DP-3.B.10, Homélies sur la Genèse de Saint Jean Chrysostome.
9(Re)Voyez ND : DP-7.D.2, Servante de son Époux !, Saint Astère, dit-il autre chose ?
11(Re)Voyez ND : DP-3.C.4.a, Parce que vous avez écouté la voix de votre femme…
12(Re)Voyez ND : DP-7.E.9, Allez, une petite dernière pour la route…
13(Re)Voyez ND : DP-3.B.3.h, Et, c’est ainsi que sera béni l’Homme qui craint le Seigneur :
14Recherchez ce terme ‘femme battue’ dans toute notre étude et sur notre site http://restaurationdelafamille.blogspot.com/.
15Idem ci-dessus, (Re)Voyez ND : DP-5.B.2.c, Où l’on en vient à parler d’urinoirs… ; et DP-6.C.9.a, L’épouse coupable de fornication ou de fornication doit être réprimandée, recevoir des coups !

30 commentaires:

  1. Mâle Catholique30 juin 2010 à 11:44

    Je vous rejoins absolument : il est totalement aberrant de parler de viol de l'épouse par l'Époux...

    J'aimerais même rajouter, que souvent les femmes usent de l'argument de la pédophilie, comme moyen de révolte, et afin de séparer le Père de Ses enfants !

    Or un Père de famille qui violerait sa fille ne
    pourrait être désigné comme responsable. En effet, seules l'épouse - qui n'aurait pas accompli son devoir conjugal correctement - et la fille - jeune femelle, déjà séductrice, ayant attiré dans ses filets maudits son
    propre père - pourront être considérées comme coupables.

    Que Dieu bénisse tous les responsables de ce blog

    RépondreSupprimer
  2. Mâle Catholique,

    C’est beau, et sans gène !, bravo, pour le ‘Mâle’ associé si bellement avec ‘Catholique’ !

    Baume au cœur, encouragement si nécessaire... ; que le Bon Dieu Vous le rende, brave ‘Mâle Catholique’, au centuple !
    Priez pour nous, nous le ferons pour vous... !

    Nous ne pouvons qu’adhérer à tout votre texte !

    Nous voulons, comprenant toutefois votre Sainte colère, apporter une nuance au point ou vous parlez d’une fille « ayant attiré dans ses filets maudits son propre père »,

    Nous savons que vous le pensez !, aussi nous l’exprimons pour vous : il ne faut pas que le Père fasse le mal au prétexte que l’épouse ferait mal (déficience toujours gravissime du Devoir conjugal), ou que la fille serait une allumeuse...

    Ce Père garde Sa responsabilité, bien qu’Il puisse avoir tant et tant de circonstances atténuantes même aux yeux de Son très Juste Juge.

    Certainement, très certainement, les premières responsables en ces choses horribles, sont évidemment et ô combien, les femmes, et ici selon votre ex., l’épouse et la fille !
    Il en va du reste de même au sujet des publicités toutes : pousse au crime !

    Beaucoup d’Époux et de Pères qui furent si malmenés par leur épouse et si tant mis en danger par leur(s) fille(s) n’ont point fait ces choses là.

    Vous allez voir pointer des vicieux, oui c’est bien eux les vicieux, qui vont vous dire que si la fille est aguicheuse, c’est qu’elle a été mal élevée par le Père !

    Rien de plus faux les vicieux, c’est vous qui en êtes responsables en premier, car c’est vous qui avez soutenu la fable du viol conjugal et de la liberté de la femme !
    Faux les vicieux, c’est vous qui avez dit que des Hommes comme ‘Mâle Catholique’ n’avaient pas le droit d’imposer leur Volonté de Droit divin à leur Maison, et donc à leurs filles !, ce qui les amena fatalement à devenir des petites vertus toutes prêtes à compenser la criminelle défaillance de l’épouse !
    C’est vous qui avez enlevé le Pouvoir de coercition de Droit divin à l’Époux !

    Mâle Catholique, oui, nous réclamons sur nos têtes votre souhait : Que Dieu bénisse tous les responsables de ce blog.

    Mâle Catholique, que le Bon Dieu Vous bénisse, Vous et tous les Vôtres.

    Là pour vous aider selon votre demande,
    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    RépondreSupprimer
  3. Deux ajoutes au message ci-dessus !

    1) Ci-dessus veuillez lire, au lieu de « au point ou vous parlez », ceci : « au point où vous parlez ». Soyez indulgents, il y a certainement d’autres fautes !, merci...

    2) Ces vicieux dont nous avons parlé ci-dessus, comme des insensées qu’ils sont de fait, exigent le désordre (femme et filles ‘libérées’) et se disent étonnés des conséquences !, les hypocrites !

    RépondreSupprimer
  4. Nous venons de recevoir un message signé ‘Anonyme’.

    Il a été refusé car ne donnant aucune précision quant-au sexe...

    Il a été aussi refusé car nous traitant de fous, pervers, criminels !

    Nous encouragerions « le viol et la violence conjugale. », comble du comble !!!
    L’ignorance criminelle de ces pauvres gens est sans borne...

    Et toujours la liberté d’expression à géométrie même plus variable, unilatérale : « J'ai rapporté vos propos criminels aux autorités. »

    Nous n’avons peur de strictement rien, étant dans le creux des Mains de notre Dieu d’Amour.

    Il ne peut rien nous arriver qu’Il n’ait expressément permis (voulu donc) pour Sa plus grande Gloire, et la nôtre en La sienne...

    Donc même poursuivis, nous gagnons avec notre Dieu !, oui tout est Grâce...

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme,

    Votre commentaire a été refusé pour les raisons suivantes :

    1) Vous n’avez pas donné de pseudo pouvant vous identifier au niveau du sexe.

    2) Si c’est pour répéter ce que beaucoup pensent nous, que nous serions fous, passer votre chemin vous perdez votre temps!, c’est déjà très copieusement dit!

    Ce qualificatif fit dire à Saint Paul:

    … par la chasteté, par la science, par la longanimité, par la bonté, par les fruits de l’Esprit-Saint, par une charité sincère, par la parole de vérité, par la force de Dieu, par les armes de la justice à droite et à gauche, dans la gloire et l’ignominie, dans la mauvaise et la bonne réputation ; comme des séducteurs, et pourtant véridiques ; comme inconnus, et pourtant bien connus ; comme mourants, et voici que nous vivons ; comme châtiés, mais non mis à mort ; comme tristes, et toujours dans la joie ; comme pauvres, et enrichissant beaucoup d’autres ; comme n’ayant rien, et possédant tout.
    (Cor. 6, 10)

    RépondreSupprimer
  6. Au même anonyme revenu dans les mêmes dispositions...

    1-Cessez de nous traiter de fous ou de nous insulter.
    2-Donnez un pseudo vous identifiant au niveau du sexe.
    3-Posez des questions intelligentes, avancez des arguments tenant la route, etc.

    Et oui !, nous répondrons à vos questions

    RépondreSupprimer
  7. 1: Je suis un homme

    2: Voici mes deux questions:

    1: Avez-vous des filles?
    2: Accepteriez-vous qu'elles soient violées et battues par leurs conjoints?

    Un oui ou un non à chacune suffit.

    Merci de bien vouloir réoondre

    RépondreSupprimer
  8. Anonyme,

    Vous auriez été courageux, honnête, mais c’est certainement trop vous demander, vous nous auriez demandé de vous pardonner vos insultes et sarcasmes...

    Vous nous dites « 1: Je suis un homme », dont acte.

    Mais prenez un pseudo !, si quelqu’un d’autre que vous juste derrière vous fait de même, comment voulez-vous que nous sachions que nous avons changé d’interlocuteur ?

    Voici nos réponses aux deux questions:

    ______________________________
    Votre question : Avez-vous des filles?

    Réponse : Ne change rien aux principes et ceci est personnel. Hors sujet.

    ______________________________
    Vos autres questions : (Q1) Accepteriez-vous qu'elles soient violées et (Q2) battues par leurs conjoints?

    Vous voulez jouer à l’idiot !, parfait provocateur !, alors allons-s’y !

    Réponses :

    R1 : Le viol de l’Époux par l’épouse est impossible, irréalisable, ne peut être !

    Nous répondrons à votre question si vous êtes en mesure de répondre à celle-ci : Comment peut-on dire qu’en rentrant chez vous, vous ayez perpétré une violation de domicile !?

    R2 : Acceptez-vous que l’État puisse vous juger, vous sanctionner, vous priver de liberté, etc. ; puis précisez pourquoi ?, et au nom de quoi ?, veuillez développer !

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    RépondreSupprimer
  9. Anonyme,

    Sans doute un oubli !, veuillez donner un pseudo autre que ‘Anonyme’ afin que nous puissions vous suivre dans ce débat.

    Puis, remettez tout votre message...

    RépondreSupprimer
  10. Revoici l'essentiel du message.

    Je vous cite : Le viol de l'époux par l'épouse est impossible. C,est vous qui faites l'idiot, je vous avais demandé si vous accepteriez qu'une de vos filles se fasse violée. Donc, acceptez-vous qu'une de vos filles (femme) se fasse violer par son conjoint (homme) ? Votre comparaison avec une maison est vulgaire de votre part, comme si une vie humaine pouvait se compaer à un bien matériel, vous qui défendez la vie c'est ignoble de faire telle comparaison.

    Question 2: Quelle liberté avons-nous pour nous autoriser à battre quelqu'un , homme ou femme? Dans une société, il y a des règles et une de celles-ci touche l'aspect de violenter quelqu'un.

    Une question qui résume l'ensemble des 2 questions.

    Accepteriez-vous que votre fille se fasse battre et violer par son conjoint sous le prétexte qu'elle réfuse d'avoir des relations sexuelles avec lui cette journée là?

    RépondreSupprimer
  11. Monsieur Étienne,

    Merci pour votre pseudo, quel Saint Patron vous avez !

    _________________________
    Vous avez relevé une erreur de notre part due à la précipitation semble-t-il..., veuillez nous en excuser.
    Par contre votre étonnement est ‘étonnant’, vous savez très bien que nous voulions dire « Le viol de l’épouse par l’Époux est impossible " !

    _________________________
    Revenons à votre question :
    « acceptez-vous qu'une de vos filles (femme) se fasse violer par son conjoint (homme) ? »

    Nous allons répondre à votre question, mais pour cela nous avons besoin que vous nous éclairiez...

    _________________________
    Vous parlez de Loi, et nous dites que l’on doit se conformer à la Loi !, n’est-ce pas ?

    Alors...

    - Si l’État vous interdit comme en Chine d’avoir un ou des enfants, allez-vous dire que c’est la Loi, ou allez-vous refuser de Lui obéir en disant que cela ne le regarde pas !, et allez-vous dénoncer cette Loi ?

    - Si l’État vous interdit de vous vous marier et de connaître une femme, allez-vous dire que c’est la Loi, ou allez-vous refuser de Lui obéir en disant que cela ne le regarde pas !, et allez-vous dénoncer cette Loi ?

    - Si l’État vous dit que vous devez marcher sur la tête, allez-vous dire que c’est la Loi, ou allez-vous refuser et dénoncer cette Loi ?

    - Si l’État dit qu’il faut tuer une certaine race pour la supprimer de la surface de la terre, allez-vous dire que c’est la Loi, ou allez-vous refuser et dénoncer cette Loi ?

    La Loi ne dit (ne fait que cela soit ou pas) pas le Bien, mais doit l’énoncer !

    Ce qui est Bien aujourd’hui ne peut que l’être demain !, car le Bien est intemporel, Il est !, comme Dieu, et la Loi doit L’épouser !

    Ainsi, comment pouvez-vous expliquer qu’avant 1990 c’était un crime pour l’épouse de se refuser (passible des tribunaux), et que depuis c’est un crime de l’obliger ?

    Texte : Le devoir conjugal est pour les femmes une obligation — celle-ci ne sera abolie qu’en 1990.
    Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/La%C3%AFcit%C3%A9_en_France

    C’est un crime, oui ou non ? Et ceci est intemporel !, c’était bien ou mal il y a 6’000 ans, deux cent ans, avant 1990, en 2010, et en 3745, etc.

    Si c’était mal, que l’épouse se refuse avant 1990, cela doit être mal maintenant !, sinon cela veut dire que la Loi était mal avant et bonne maintenant, ou l’inverse !

    Donc comment pouvez-vous repérer que la Loi est bonne ou mauvaise ? Quel critère vous aide à vous déterminer ?

    Cela ne peut être Bien puis mauvais parce qu’une Loi le décrèterait !

    Sinon, si cela peut changer selon la Loi, alors pourquoi poursuivons-nous ceux qui auraient tués des Juifs pendant la dernière guerre mondiale, alors que cela était la Loi du moment ?

    Répondez-nous, nous attendons avec impatience...

    __________________________
    Nous poursuivrons lorsque ce point sera élucidé : la Loi fait-telle qu’une chose est bonne où mauvaise ; ou doit-elle épouser le Bien et dénoncer le mal ?
    Si elle doit épouser le Bien, qui dit, en dehors de cette loi qui ne peut qu’épouser le Bien, ce qui est Bien ou mal ?

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    RépondreSupprimer
  12. Une loi n'est pas une vérité , un bien ou un mal. Une loi est une balise dans une société, si nous avons des lois ce sont les hommes (au sens d'humains, homme et femme) qui les ont établies en fonctions des connaissances et des courants et enjeux de l'époque. Par exemple, il existait des lois pour la possession des chevaux qui n'existent plus tout comme nous avons aujoud'hui des lois pour l'internet par exemple. Les lois évolent dans les temps.

    L'exemple apporté avec le devoir conjugal est un bel exemple de l'évolution de cette société, où on recconnaît l'égalité et la reconnaissance de la Femme comme humain. Auparavant, celle - ci était perçue comme une servante ou subalterne de l,homme et aujourd'hui elle peut donner son opinion et dans le cas de la question que j'ai soulevé dire non à l'homme, c'est son droit.

    L'exemple du devoir comjugal est bien reconnu dans la nouvelle loi, le mot donjugal le dit de lui même, conjuger, donc c'est impossible de faire le devoir conjugal si l'un des deux ne veut pas. La loi réflète cette intention. Comme mentionné plus haut, la loi balise le fait que pour faire le devoir conjugal il faut l'accord des deux partis et qu'en cas de refus d'une des parties il ne peut avoir de violence ou agression pour parvenir à ses fins.

    Les lois ne sont pas proactives mais réactives, ça explique que cette dernière ne fut adopté , en France, j'imagine , qu,en 1990.

    RépondreSupprimer
  13. Monsieur Étienne,

    Nous vous faisons remarquer que vous aviez commencé par un flot d’insultes, de sarcasmes, etc., ce qui avait motivé le refus des premiers messages...
    Nous pour une simple distraction (inversion : Époux - épouse) que vous ne pouviez que détecter aisément, mais que vous avez préféré pointer malicieusement du doigt, vous avons dit : veuillez nous en [de cette distraction] excuser...

    ________________________
    Bien, vous avez accepté que les lois ne disent pas forcément la Vérité, mais qu’elles devraient l’énoncer...

    Alors, vous n’avez pas répondu à la question quel est le critère qui vous permet de reconnaître, de dire qu’une loi est à suivre ou pas ?, par ex. : extermination de tous les personnes de plus de 60 ans avec obligation de les dénoncer (euthanasie obligatoire, terreur d’État)...

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    RépondreSupprimer
  14. Le critère est le respect de la personne, dans l'exemple proposé on ne respecte pas la personne donc une loi comme telle est innaceptable.

    Il faut aussi faire une distinction entre une loi d'une société et une loi d'une religion. Dans le premier cas elle touche tout le monde et a préséance sur la deuxième qui elle est basée sur des croyances, sur aucun élément juridique ou concret. Donc la deuxième ne s'applique qu'à ces croyants mais elle doit en premier lieu respecter les lois de la société civile.

    Maintenant que j'ai répondu, quelle est votre réponse à ma question qui était je vous le rappelle:

    Acceperiez-vous que votre fille se fasse violer et batttre parce qu'elle a refusé d'avoir des relations sexuelles avec son conjoint?

    RépondreSupprimer
  15. Nous allions ajouter ce qui suit et entre deux votre nouveau message est arrivé, pour la réponse à ce dernier message il vous faudra attendre encore un peu !, visiblement vous faites partie des gens qui dans les marais ou sables mouvants, au lieu de faire une pose et réfléchir, s’agitent tant et tant qu’ils se perdent eux-même. De plus, vous n’avez êtes toujours pas demandé pardon pour vos insultes et méchancetés. Instruisez-vous et nous pourrons parler avec vous ! Voici le complément que nous allions déposer :

    Monsieur Étienne,

    Nous aimerions compléter le message ci-dessus ainsi :

    Vous aviez dit dans votre avant dernier message : « Votre comparaison avec une maison est vulgaire de votre part »

    Nous avions laissé passer..., mais non, finalement, cette réflexion est tellement l’image de l’inculture actuelle, du lavage de cerveaux plus qu’avancé !

    1) Le fait que pour une Maison l’on dise dans certains cas ‘VIOL de domicile’, ce dont justement nous avions parlé, pour une femme ‘VIOL d’une femme’, aurait dû vous pousser à l’extrême prudence et à l’étude...

    L’on dit aussi, ‘VIOL d’une serrure’, ‘VIOL d’une parole’, ‘VIOL d’un sanctuaire’, ‘VIOL de tombes’, ‘VIOL d’un coffre’, ‘VIOL de correspondance’, etc., etc.

    ‘VIOL’ de quelque chose de sacré dans tous les cas, et personnel pour la personne l’énonçant le plus souvent.

    Donc, et là vous aller éructer, mais nous n’avons pas le temps d’y aller progressivement, l’on parle de VIOL lorsque ce qui nous appartient a été forcé par une personne ne pouvant revendiquer la propriété, un violeur !

    Jamais la personne propriétaire de la chose ne peut être traitée de violeur, pour une épouse, une maison, une serrure, une parole, une tombe, un coffre, une correspondance, etc.

    Mais visiblement, vous voyez un chiffon que vous avez cru rouge et tête baissée vous foncer dans le tas !

    Avant de vous embourber de nouveau, car cela nous désole tellement de confondre de si mauvais interlocuteurs devant les autres, lisez, nous n’allons pas vous dire relisez, car de notre étude vous n’avez lu que ce qui permettait de vous scandaliser à bon compte, notre étude !

    Lisez surtout, dans le ‘Document principal’ au format PDF que nous vous conseillons, le point où la Bible (Parole de Dieu !, donc de toute Charité) parle de ‘Jardin fermé’ :
    3B, L’Homme, engendre la femme, Il est son Maître.
    Et pour le ‘Jardin fermé’, plus particulièrement le point 3BA4 ; Notre épouse est un jardin fermé, une fontaine scellée.

    Ignorant d’Étienne !, étudiez et vous verrez que vous allez parler autrement, sauf évidemment, car il vous reste votre liberté, si vous ne voulez pas voir, si vous ne voulez pas entendre...

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    RépondreSupprimer
  16. Même si vous me traiterd'ignorant, je ne demande pas d'excuses, nous sommes en train d'argumenter de débattre et il arrive que certains propos soient crus et directs. Vous me demandez des excuses seulement pour ne pas débattre.

    J'aime votre définition du viol, effectivement c'est quelque chose qui nous appartient et dans ce cas de viol d'unefemme c'est le corps d'une femme qui est AVEC un homme et non sa propriété. Tel que je l'ai écrit dans mon message précédent les lois d'une société l'emporte sur les lois et mormes d'une religion.

    Donc pour revenir à ma question, bien que vous essayez de l'esquiver, je comprends que vous accptez que votre fille se fasse violer et battre par son conjoint parce qu'elle refuse des relation sexuelles avec lui. En lisant votre définition du viol et de la propriété de la femme par l'homme, vous ne respectez pas les lois civiles mais vous vous basez sur d'anciennes lois ( ex: cheval et internet que j'ai soulevé plus tôt)et non sure les lis actuelles. De ce fait ous devenez complice d'un crime, soit le viol de votre fille ou de violence envers votre fille.

    Beau modèle pour nos jeunes!

    RépondreSupprimer
  17. Monsieur Étienne,

    Vous nous avez insulté très précisément ‘Vous êtes des fous dangereux ‘ & ‘Tu es fou à interner et lâche en plus’ ; et vous ne voulez pas demander pardon et pourtant nous vous laissons étaler votre suffisance ici...

    Nous, vous avons dit que vous êtes ignorant, et ‘bon prince’, vous dites : je ne demande pas d'excuses...

    ____________________________
    Autour de : Vous êtes fous :

    Dites monsieur Étienne, le fou est fou n’est-ce pas !, mais qu’est ledit sage, le Étienne, qui cherche obstinément à discuter avec le fou ?

    Autour de l’invective : fou

    - NSJC : Tout homme qui se met en colère contre son frère sera passible de jugement ; quiconque lui dit : Raccat ! (Tête creuse) sera passible du Sanhédrin ; quiconque lui dit : Fou ! sera passible de la géhenne de feu.

    - Pape Grégoire VII : S’il en est quelques-uns qui, pour l’amour de la loi chrétienne, osent résister en face aux impies, non seulement ils ne trouvent pas d’appui chez leurs frères, mais on les taxe d’imprudence et d’indiscrétion, on les traite de fous*.

    ____________________________
    Autour de : Vous êtes ignorant :

    Saint Curé d’Ars : Ô mon Dieu ! que l’ignorance damne du monde ! (Le Saint Curé d’Ars et la famille, fin du chapitre II)

    Oui, vous ignoriez, dans le sens où peut-être vous ne saviez pas ; mais oui maintenant vous ignorez dans le sens où ayant des oreilles vous ne voulez point entendre :

    - Et en eux s’accomplit la prophétie d’Isaïe, qui dit : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez pas ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez pas. Car le cœur de ce peuple s’est épaissi, et ils ont péniblement entendu de leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, et qu’ils n’entendent de leurs oreilles, et qu’ils ne comprennent de leur cœur, et qu’ils ne se convertissent, et que Je ne les guérisse. (Mat. 13, 14-15)

    C’est quasiment certain que nous nous fatiguons pour rien, vous ne lisez pas ces citations comme cette dernière, ou pour le moins pas avec vos yeux qui sont là pour voir !

    .../...

    RépondreSupprimer
  18. .../...
    ____________________________
    Pour pouvoir comprendre il faut croire !

    Savez-vous, voulez-vous savoir que la Foi doit précéder la Raison, pour pouvoir comprendre la Vérité ?
    Vous ne pourrez comprendre que si vous voulez croire !
    Voici un extrait de courrier :
    ==================
    Cher Monsieur Pierre Jovanovic,
    Vous dites fort justement dans votre livre 777..., page 30, en bas :
    Étudier un texte de ce genre sans croire au surnaturel [donc à Dieu], c'est aller droit dans le mur...
    Voici Saint Augustin disant la même chose, derrière Isaïe :
    Si vous ne croyez pas, vous ne comprendrez pas.
    ==================

    Monsieur Étienne, voici un bon début pour vous, si vraiment vous cherchez, lisez : Croire pour raisonner
    (http://www.philo5.com/Les%20philosophes%20Textes/Augustin_FoiCogitoEtTemps.htm#_ftn1)

    Vous raisonnez faussement, vicieusement, et ce uniquement parce que vous ne voulez pas, de volonté très certaine, croire ; ou, vous ne cherchez pas honnêtement à croire en étant tout près à en accepter les conséquences (forcément bien-heureuses) !

    ____________________________
    Nous allons couper avec vous

    En effet vous êtes particulièrement de mauvaise foi !
    Oui, nous savons, cela est régulièrement dit, nous sommes lâches, et n’ayant rien à répondre nous coupons la communication !

    Refuser un dialogue avec un sourd n’est pas « manquer d’arguments » ! ; mais plutôt intelligence !
    Se taire devant quelqu’un qui n’entend pas, est intelligence !, car enfin, que peut-on penser de quelqu’un qui discourrait à perte de vue avec un sourd ?

    Ce qui nous amène à citer Notre Seigneur Jésus-Christ (NSJC) au sujet de l’entendement, des oreilles (et vous allez vous empresser de sauter toutes ces citations prouvant ainsi que vous ne voulez pas voir, entendre ; puissiez-vous y passer au moins 15 mns de méditation !) :

    - Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. (Mat. 11, 15)

    - C’est pourquoi Je leur parle en paraboles, parce qu’en regardant ils ne voient point, et qu’en écoutant, ils n’entendent et ne comprennent pas. Et en eux s’accomplit la prophétie d’Isaïe, qui dit : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez pas ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez pas. Car le cœur de ce peuple s’est épaissi, et ils ont péniblement entendu de leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, et qu’ils n’entendent de leurs oreilles, et qu’ils ne comprennent de leur cœur, et qu’ils ne se convertissent, et que Je ne les guérisse. (Mat. 13, 13-15)

    .../...

    RépondreSupprimer
  19. .../...

    - Car le cœur de ce peuple s’est épaissi, et ils ont péniblement entendu de leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, de peur qu’ils ne voient de leurs yeux, et qu’ils n’entendent de leurs oreilles, et qu’ils ne comprennent de leur cœur, et qu’ils ne se convertissent, et que Je ne les guérisse. (id. 15)

    - Hommes au cou raide, incirconcis de cœur et d’oreilles, toujours vous résistez à l’Esprit-Saint ; tels ont été vos pères, tels vous êtes. (Act. 7, 51)

    - Va vers ce peuple, et dis-leur : Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez pas ; vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point ; (Act. 28, 26)

    - Que dirons-nous donc ? Ce que cherchait Israël, il ne l’a pas trouvé ; mais les élus l’ont trouvé, et les autres ont été aveuglés ; selon qu’il est écrit : Dieu leur a donné un esprit d’assoupissement, des yeux pour ne pas voir, et des oreilles pour ne pas entendre ; cela jusqu’à ce jour. (Rom. 11, 7-8)

    - Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine ; mais ils amasseront autour d’eux des docteurs selon leurs désirs ; et éprouvant aux oreilles une vive démangeaison, ils détourneront l’ouïe de la vérité, et ils la tourneront vers des fables. (Tim. 4, 3-4)

    Ainsi aussi, NSJC devant la mauvaise foi de ses accusateurs se tut !

    ____________________________
    Vous pourrez revenir lorsque :

    1-(ce par quoi vos devrez commencer) Vous aurez demandé effectivement pardon, au moins pour la bonne forme, de nous avoir insulté de multiples façons et à plusieurs reprises ; un peu d’humilité vous fera du bien et vous ouvrira et les oreilles et les yeux, ce qui permettra à votre intelligence de s’ouvrir de même que le cœur...

    2-Vous vous engagerez à parler sans méandres.

    3)-Vous reconnaitrez que La Loi de Dieu, car c’est là que nous devions vous acculer par Charité, prime, non prime, mais est la base de toutes les lois humaines, Loi déposée dans nos consciences et vivante pour autant que nous ne l’ayons pas plus ou moins étouffée.

    4-Vous aurez admis que la Famille est à l’origine de toutes les sociétés, et qu’Elle prime donc sur celles-ci !

    5-Vous aurez admis que les sociétés sont au service de la Famille (protection des Droits du Chef de Famille), et non l’inverse.

    6-Vous aurez admis que ce monde moderne, qui inventa malicieusement notamment ledit viol conjugal en 1992 !!! (1990 étant la criminelle mise à mort du devoir conjugal), est une société de mort !
    Qui entre autres :
    - empêche de vivre ensemble ce qui Doit vivre ensemble ; etc., etc., etc.
    - veut faire vivre ensemble ce qui ne peut et ne veut vivre ensemble (les races, les contre-natures, etc.) ; etc., etc., etc.
    - ne fait que tuer : contraception-avortement, euthanasie évidemment bientôt obligatoire ; etc., etc., etc.
    - viole toute les droits fondamentaux : éducation des enfants par les parents, enfants arrachés à leurs parents et confié à deux pervers ou deux perverses ; etc., etc., etc.
    - etc.

    -Etc., etc., etc.

    .../...

    RépondreSupprimer
  20. .../...
    ____________________________
    Pour conclure :

    Revenez pour comprendre, et non point pour faire vos petites griffes, vos petits crocs de digne fils du Malicieux sur notre site.

    Notre devoir est de témoigner !, et en aucun cas Notre Seigneur Jésus-Christ nous oblige à vous convaincre, vous convertir !, vous êtes libre d’accepter ou de refuser la Vérité, la Loi de Dieu.

    Nous vous avons donné dans un message précédent des renvois à lire dans un PDF, vous ne l’avez pas fait !, faites-le !

    Et comme vous en avez au moins pour un mois à étudier tout, nous disons bien tout !, ce que nous avons écrit, même dans de ‘bonnes dispositions’, nous ne vous accepterons pas avant fin juillet (ce mois-ci) pour vous laisser le temps d’étudier, d’assimiler, de décanter !

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    RépondreSupprimer
  21. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  22. Monsieur Étienne,

    Nous avons refusé votre message pour la raison suivante :

    Pas avant fin juillet, avions-nous dit !, pour vous donner le temps d’étudier...

    Et début août donc, si vous voulez revenir et être accepté, il vous faudra à ce moment là remplir, accepter les 6 points visibles dans notre précédent message.

    À dans 1 mois...

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    RépondreSupprimer
  23. Réponses
    1. Pierre,

      Nous aurions publié votre commentaire et nous lui aurions répondu sans détour et complètement si vous aviez suivi la procédure pourtant bien indiquée partout (http://restaurationdelafamille.blogspot.fr/2010/07/marge-suivre-pour-deposer-des.html) et si simple :

      1) Envoyez un message à l'adresse orfaep@gmail.com

      2) Comportant 3 éléments :

      a- votre pseudo (pas Pierre tout seul car il est utilisé par une autre personne, voir le lien précité, alors : Pierre le petit, ou Pierre le grand, etc.)

      b- la page où vous voulez voir votre commentaire, ici : DP-04H5e, Attentions conjugales de l’épouse envers...

      c- votre commentaire proprement dit.

      Dans cette attente...

      Supprimer
  24. Bonjour,
    L'épouse doit obéissance à son mari et ce notamment à travers le devoir conjugal etc...mais l'époux se doit d'être bon envers sa femme.
    La femme est soumise à son mari comme l'homme envers le christ:
    Il ne faut pas oublier que le christ s'est sacrifié pour les hommes donc l'homme doit être prêt à se sacrifier pour les femmes!
    Je suis d'accord que les enfants doivent pleinement obéissance au Père mais l'enfant n'est pas la propriété comme l'on possède un stylo maison etc. il n'y a pas de droit d'abusus!
    Le père ne peut pas tuer ses enfants.
    Sur la soumission de la femme j'ai une question à vous poser:
    Vous dites souvent que l'obéissance de la femme à son mari doit se faire même en ce qui parait dans le plus déraisonnable mais si l'homme ordonne à sa femme enceinte d'avorter doit-elle commettre ce crime?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Sieur Pierre Le moyen,

      Merci pour votre commentaire...

      Veuillez nous laisser quelque peu de temps (8-15 jours), nous allons vous répondre droitement et dans le détail en une page spéciale, vous serez informé par votre adresse de la publication de notre réponse...

      Dans cette attente, que le Bon Dieu vous bénisse, vous et tous les vôtres...

      Pour la Vérité
      QJSIOJC

      Supprimer
    2. Avis de publication...

      Cher Sieur Pierre Le moyen, chers Lecteurs,

      Comme annoncé ci-dessus nous venons de publier la réponse promise...

      Titre : RH-2013-08 - Cher Sieur Pierre Le moyen, constatez avec nous qu’infailliblement l’épouse est soumise à son Époux !

      Adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.fr/2013/10/rh-2013-08-cher-sieur-pierre-le-moyen.html

      Que le Bon Dieu Vous bénisse, Vous et Vos Maisons.

      Pour la Vérité,
      QJSIOJC

      Supprimer
  25. Bonjour,

    Je viens de découvrir votre site depuis peu de temps et j'aimerais vous poser quelques questions.
    Vous dîtes que les femmes doivent être soumises à leus époux.
    Comment faire si on a une épouse qui n'est pas obéissante pour la soumettre?
    J'aime ma femme et je ne veux pas lui faire de mal et ne souhaite rien d'autre que son bonheur.
    Je n'ai pas non plus envie d'installer un climat de "peur" entre nous.
    Et si on décide de punir son épouse comment doit-on s'y prendre? C'est à dire à partir de quelle gravité de désobéissance?
    Quand doit-on utiliser les punitions corporelles?
    D'ailleurs, si une femme demande l'autorisation à son époux de sortir et l'époux lui ayant dit non elle insiste en disant "s'il te plaît laisse moi y aller" est-ce une désobéissance.

    Cordialement

    Jacques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Sieur Jacques,

      Merci pour votre bon commentaire où vous nous marquez votre intérêt pour ce que nous rapportons quant-à la Famille, au Mariage...

      Nous allons répondre bien chaleureusement à vos légitimes et utiles questions, point par les commentaires où nous manquons de place et où la présentation est bien décevante, mais en une page spéciale ; ce, peut-être avant la Fête de la Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ, ou peu après, car voyez-vous, nous nous devons de bien vous répondre dans le détail…

      De cette réponse vous en serez avertis, Lecteurs, par un commentaire en cette même page, et vous cher Sieur Jacques particulièrement par un message à votre adresse.

      Dans cette heureuse attente, de notre réponse, mais surtout de la Nativité, veuillez être assurés de nos ardentes prières pour vous tous, Cher Sieur Jacques et Lecteurs !

      Que le Bon Dieu vous bénisse, vous et tous les vôtres !
      Pour la Vérité,
      Que je sois ignoré ô Jésus-Christ !
      QJSIOJC

      Supprimer
    2. Cher Sieur Jacques,

      Comme annoncé, nous venons de publier notre réponse au commentaire ci-dessus

      Titre : RH-2015-05 - Cher Sieur Jacques, quant-à la soumission et la discipline de l’épouse…

      Lien : http://restaurationdelafamille.blogspot.fr/2015/12/rh-2015-05-cher-sieur-jacques-quant-la.html

      Nous Vous souhaitons bonne lecture...

      Que le Bon Dieu Vous bénisse tous, Vous et tous les Vôtres !

      Que je sois ignoré ô Jésus-Christ !
      Pour la Vérité,
      QJSIOJC

      Supprimer

N’étant pas membre de ce site, vous pouvez tout de même déposer un commentaire qu’un membre agréera et publiera ; pour ce, veuillez lire la procédure à suivre à l’adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2010/07/marge-suivre-pour-deposer-des.html