Attention ! Les liens internes aux documents (tables de matières par exemple) ne fonctionnent pas (plus !), pour les atteindre, copier le texte du point et cherchez-le ensuite sur cette page ; cet inconvénient provient de modifications de Blogger ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page !, et basculer de l’une à l’autre) cherchez ce ♣, et les notes suivent.

dimanche 11 novembre 2018

RH-2018-02 - Cher Sieur Pierre-Marie, nous sommes heureux de vous répondre directement

Du 11.11.2018. Version PDF. Actualisé : mer. 14 nov. 2018, 15.57.
Table de ce document, RH-2018-…
2 - Cher Sieur Pierre-Marie, nous sommes heureux de vous répondre directement
2.A - Entrée en matière
2.B - Diverses digressions, préparation à nos réponses
2.B.1 - Ne mettez aucun, mais alors aucun aucun espoir en nosdits politiques
2.B.2 - La République mourra dans l’opprobre générale
2.B.2.a - Qu’est-ce qu’un républicain, un méchant, et écharper et l’épouvante ?
2.B.2.b - Tout petit survol de l’horreur, de l’épouvante luciabélienne
2.B.3 - Chute vertigineuse du QI moyen Européen, fruit de l’horreur luciabélienne
2.C - Venons-en à la réponse à votre dernier commentaire
2.C.1 - Considérations diverses
2.C.1.a - Nos belles et pieuses devisées, votre pseudo
2.C.1.b - Nos tardements à répondre, vos bonnes appréciations
2.C.1.c - Famille, Patrie et Église, en Vérité !
2.C.1.d - Le sport dit populaire ! ; le sport pour les Gars ! ; et, le sport pour le filles ?
2.C.1.e - Une population qui fut belle, soit blanche et chrétienne !
2.C.2 - Le racisme est toute Charité !, ledit anti-racisme est l’abhorration des races
2.C.2.a - C’est pourtant si simple !, il suffit maintenant de prendre radicalement le contre-pied,
2.C.2.b - Votre émouvant étonnement
2.C.2.c - Et toujours ces pervers EÉc en fer de lance !
2.C.2.d - Commençons par réitérer notre Amour de tout notre prochain !
2.C.2.e - Cette escroquerie dudit antiracisme, le tout égalitaire
2.C.2.f - La révoltée Luciabel sépare ce que Dieu a uni et unit ce qu’Il a séparé !
2.C.2.g - Combien de races ?, deux ou trois ?
2.C.2.h - Alors, d’où viennent donc les noirs ?, d’une génération spontanée ?
2.C.2.i - L’unique but des corps d’armée de Luciabel, la destruction !
2.C.2.j - Un Père de Famille noir, véritablement Chrétien, mérite notre respect et le Ciel !
2.C.3 - Poursuivons avec votre bien solliciteur commentaire
2.D - Au sujet du Baptême de désir des enfants morts-nés, poursuite
2.D.1.a - Nul ne se damne, nul ne se sauve que de l’avoir voulu de volonté certaine
2.D.1.b - Qu’est-ce qu’un catéchumène ?
2.D.1.c - À quel âge peut-on être catéchumène ?
2.D.1.d - Avant l’âge de raison, comment peut-on avoir une volonté certaine ?
2.D.1.e - Qui exprime la volonté certaine de l’enfant en pré-raison
2.E - Un rappel de dernière minute devant l’urgence !
2.F - Concluons pour l’instant
2.G - Annexes diverses
2.G.1.a - Pierre-Marie, 11 septembre 2018 à 00:03
2.G.1.b - QJSIOJC, 8 octobre 2018 à 19:33
2.A - Entrée en matière
Commencé en la Maternité de la Très-Sainte Vierge-Marie,
le jeudi 11 octobre 2018 ;
publié en Saint Martin de Tours1,
Évêque et Confesseur (✝ 397),
Saint Menne2, Martyr en Égypte (✝ 303),
le dimanche 11 novembre 2018 ;
ce document Leur est confié très particulièrement.
Cher Sieur Pierre-Marie, chers Lecteurs de bonne volonté,
Cher Sieur Pierre-Marie, votre commentaire (1) nous a fait chaud au cœur, il nous a touché, et c’est à lui que nous allons répondre ici comme annoncé (2).
Les commentaires évoqués :
Les commentaires sont recopiés en les annexes :
1, Pierre-Marie, 11 septembre 2018 à 00:03
2, QJSIOJC, 8 octobre 2018 à 19:33
Le grand décalage de dates, visible ci-dessus, sera expliqué ensuite.
Ce document se profile dans une série qui doit être lue chronologiquement pour la bonne compréhension de ce qui va suivre :
2.B - Diverses digressions, préparation à nos réponses
Comme en nos précédentes interventions nous commencerons par diverses digressions, choses que nous désirons commenter, et certaines appuieront bien fort nos dires en la seconde partie.
2.B.1 - Ne mettez aucun, mais alors aucun aucun espoir en nosdits politiques
C’est ce que nous disons en notre site depuis la toute première publication, le mardi 11 mars 2008 !
DP-01, Présentation de cette étude ; point 1.B.1.g - Mais non !, on veut restaurer la société civile, l’État avec :
C’est ce que nous disions encore en notre précédent document, en épinglant les femelles, de sexe masculin ou féminin, dites de droite comme notamment : la Marion Maréchal-Le Pen et le Viktor Orban ; et tout aussi en desdits contes ou princes comme : lesdits Comte de Paris et Louis XX.
Maintenant, en continuation, voyez comment se définit, lui-même !, le Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur italien, lui qui est tant adulé par tous lesdits bien-pensants parce que dits de droite, primairement et pavloviennement contre l’invasion de nos pays : Je suis un ami d’Israël !3 ; et, de cette prime invasion par vassalisation, des ennemis de tous les Hommes (EdtH) (St Paul, I Thess., II, 15), remontant à Notre-Seigneur Jésus-Christ (NSJC), et plus particulièrement à au moins les années 1’500, il n’en parle pas !, pas de danger…
Et cette dernière coqueluche de ladite extrême droite, le tout nouveau président du Brésil, le Jair Bolsonaro, vient de rouler dans la farine, à défaut d’un autre grugeur de quelque bord que ce soit, ses pauvres compatriotes qui malheureusement en réclament encore et encore !, rien que le titre suffit : Jair Bolsonaro veut transférer l'ambassade du Brésil à Jérusalem
2.B.2 - La République mourra dans l’opprobre générale
Continuation de ce que nous disions en notre précédent document, au sujet du caniche Emmanuel Macron blotti entre les seins décatis de sa mémère, où nous rappelions notamment que Dans ces événements, les bons n’auront rien à faire, car ce seront les républicains, les méchants qui s’écharperont entre eux. Les bouleversements seront épouvantables.
RH-2013-02, Sieur Luryio, une Âme s’abaisse, le monde entier aussi ; une seule pomme gâtée, gâte tout le panier !; point : 2.B.2 - Émotion inversée : redouter le bûcher, et non le Bûcher !
Développons cette prophétie reprise de ce dernier renvoi…
2.B.2.a - Qu’est-ce qu’un républicain, un méchant, et écharper et l’épouvante ?
→ Un républicain est un imbécile utile, à Luciabel et à ses suppôts, qui en réclame et en réclame toujours plus : déçu par un Sarkozy par ex., ce après une interminable liste de déceptions toujours plus cruelles remontant pour le moins à 1789, il a mis béatement son espoir en un Hollande ; effondré de cela il s’est alors tourné dévotement vers le Macron, en attendant frénétiquement le matraquage suivant.
C’est lui qui par sa stupidité sans nom, voulant ne pas voir que c’est le système démocratique essentiellement démoniaque qui le broie, qui apporte à manger au monstre chaque fois qu’on lui dit qu’il a faim de son bulletin de vote !, ce exactement comme nous allons le voir avec les envahisseurs plus loin !
→ Un méchant est un autre imbécile utile tout aussi vociférant que le républicain, qui réclame aussi sa part de gâteau que l’on (suivez notre regard) lui a fait miroiter ; gâteau qu’il est désespérément incapable de faire chez lui ce de par incurie congénitale, alors qu’avec les Pères Blancs en les années 1950 encore et avec fort labeur il avait enfin réussi la recette ! Ce méchant, soit l’Africain importé ici ; aime passionnément, enférocés par les EdtH, être l’éternel dindon de la farce !
Le méchant est aussi, et avant le précité, l’antifa-roquet de Rothschild et Rockefeller !, qui réclame et encourage l’invasion…, mais surtout jamais chez-lui !, évidemment…
Selon l’ambiance festive, ou les besoins chorégraphiques de la teuf, comme disent les tarés maintenant, l’on peut voir accessoirement un méchant écharper un autre méchant !, ou un républicain écharper un autre républicain !, dans ce cas là l’on appelle cela l’écharpement de coquinage4, de gueux ou de pauvres diables, ou de noirs coquins !
Pour : de noirs coquins :
Personne sans scrupules, capable d'actions malhonnêtes, répréhensibles. Un noir coquin ; action de coquin5 !
→ Écharper, veut dire ceindre d'une écharpe6, en vue de strangulation par exemple, et aussi, ensuite : mettre en pièce, lyncher, mutiler, estropier, violer, détruire afin de ruiner de fond en comble, et enfin, apothéose jouissive, faire mourir dans de raffinées et longues souffrances.
 Épouvantable, XIIe siècle. Dérivé d'épouvanter. - Qui est de nature à susciter l'épouvante, l'horreur.7
Épouvante : XVIe siècle. Déverbal d'épouvanter.
1. Frayeur extrême, terreur soudaine provoquée par une menace, un danger devant lesquels on se sent impuissant. Une folle épouvante. Des hurlements d'épouvante. Semer l'épouvante. Porter l'épouvante dans les rangs ennemis. Ils furent saisis d'épouvante. Rester glacé d'épouvante. Reculer d'épouvante. Assister à des scènes d'épouvante. Les rescapés virent avec épouvante le navire sombrer. Spécialt. Roman, film d'épouvante, conçu pour provoquer la terreur.
2. Class. Ce qui remplit d'effroi, cause de vives alarmes. Les épouvantes et les horreurs de la guerre.8
2.B.2.b - Tout petit survol de l’horreur, de l’épouvante luciabélienne
En cette liste, nous avons dû nous restreindre très fortement, sinon cette descente en cette horreur luciabélienne serait sans fin, tant en son dénombrement qu’en l’horribilité des actes de ces démons de la terre, n’oubliez pas d’aller jusqu’à la dernière.
Les bouleversements seront épouvantables :
→ Un méchant écharpe, viole une républicaine de 13 ans : un demandeur d’asile viole la jeune fille de 13 ans qui lui apprenait l’allemand ; où, justice immanente ! Pourquoi nourrit-elle, cette véritable pauvresse, un déraciné volontaire ne voulant surtout pas être enraciné ailleurs !
Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes…
→ Un méchant vole, écharpe un autre républicain : Henri Giscard d’Estaing, Le fils de Valéry Giscard d’Estaing agressé et dépouillé à Paris, deux Roms soupçonnés ; où, justice immanente !, n’est-ce pas le Giscard qui a amplifié en son temps cette invasion qui aurait agressé et dépouillé son fils !, et, invasion, qui depuis est encore plus monstrueusement peaufinée par ses successeurs élus à chaque mascarade appelée présidentielle.
Pour : Giscard qui a amplifié en son temps :
→ De méchants migrants écharpent, agressent (détroussent, jusqu’où ?) des républicaines : Elles vont à un rassemblement pro-migrants avant de se faire agresser… par des migrants. Où stricte Justice, car elles en réclament certainement encore les idiotes !, comme celle-qui suit :
→ Trois méchants migrants écharpent en la violant une républicaine : Une gauchiste allemande violée par 3 migrants ne porte pas plainte par peur de l’amalgame ! Où stricte Justice, car elle prouve en revouloir encore et encore !
→ X méchants massacrent, écharpent un républicain : Un conducteur se fait agresser pendant 12 minutes: personne ne réagit. Où stricte Justice, car ce chauffeur n’a-t-il pas voté pour ceux qui installent cette terreur ?, et ceux qui n’ont pas intervenu, idem !, pourquoi porteraient-ils aide au chauffeur ayant en temps porté aide aux gouvernements successifs qui portent systématiquement aide aux envahisseurs et mettent en prison ceux qui s’y opposent !
→ Deux méchants massacrent, écharpent quatre républicaines : Quatre jeunes filles ont été agressées par de deux migrants à la sortie d’une boite de nuit à Nantes. Où stricte Justice, en effet les Pères ont-ils voté ?, même contre !, donc ils sont complices ; et les filles se rendaient à l’église ?, voilées et accompagnées par leurs Frères ?, non, elles allaient vendre leurs Âmes et leurs corps à Luciabel dans une des ses antres appelées : boîte de nuit ! Luciabel a tenu le marché et pris livraison de la marchandise à la sortie !
Pour : les Pères ont-ils voté ?, même contre :
En de multiples endroits nous avons prouvé que de même voter contre un candidat est de fait voter pour lui, et pour le système, c’est donc entretenir la démoncratie !, lisez au moins ceci :
– DP-05, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (I)… ; point 5.C.3, Petit démontage de la démocratie, l’anti-monarchie.
– DP-02, La Loi, le Droit ; point 2.B.2.a - Il n’y a que deux étendards, Dieu et le Singe de Dieu !
– CN-2013-02, Chefs de Famille !, ne participez surtout pas à tout ce qui va se passer !; point 2.A.1.a - Manifester contre, c’est manifestement Mal !
→ La République ne poursuivra jamais les méchants qui veulent écharper et pendre des républicains : « Pendez les Blancs » : Nick Conrad pas poursuivi pour incitation à la haine raciale
→ Les républicains réclament que l’on relâche les méchants violeurs écharpeurs de blanches : Londres : les passagers d'un avion stoppent l'expulsion d'un Somalien condamné pour viol en réunion C’est pathétique, ils réclament leur écharpement9 : «Tu es libre, mec !», lui alors lancé, ravi, l'un de ses bienfaiteurs.
→ Les méchants de quatre ans écharpent, en appliquant les cours républicains de leurdite éducation sexuelle, une républicaine de 4 ans : Société moderne : des enfants de 4 ans accusés d’attouchements sur une camarade de classe à Paris, idem Viol d’une fillette de 4 ans par d’autres élèves de maternelle : la conséquence de la sexualisation des enfants
→ Les républicains détruisent des Croix de leurs ancêtres afin que les méchants se sentent plus à l’aise dans leur grande et belle œuvre d’écharpement : Grèce : une grande croix chrétienne détruite pour ne pas « offenser les migrants », la population locale en colère
→ Une républicaine appelle à castrer puis tuer les républicains, uniquement si blancs, et la faculté réclame avec elle l’écharpement encore et encore : Une universitaire féministe US parle de tuer et castrer les mâles blancs diplômés, sa fac la défend
→ Tout parallèle avec une espèce humaine exotique et envahissante, soit méchante, cherchant à écharper des natifs, soit ici républicains, est interdit : En Europe, la menace sous-estimée des espèces exotiques envahissantes, Des scientifiques européens estiment que le nombre d'animaux et de plantes exotiques envahissants récemment apparus sur le continent et qui menacent la faune et la flore indigène pourrait être 27 fois plus élevé que leur recensement officiellement enregistré, rapporte la plateforme informatique Euro Pulse.
→ Soyez rassuré, les méchants noirs ne polluent ni n’écharpent !, c’est pour cela qu’on les importe et que l’on tue les stupides républicains, les Blancs qui eux polluent en bêlant T’es libre, mec ! : Ignoble : L’AFP propose aux Français de faire moins d’enfants pour réduire l’empreinte carbone
Pour : on les importe et que l’on tue les Blancs :
→ N’est-ce point aussi un écharpement, une horreur luciabélienne : Une Rwandaise prend la tête de la Francophonie
→ Autre écharpement, ou horreur luciabélienne, une méchante cornaquant des républicains qui en réclament : Arrivé comme réfugié politique, il devient le premier maire noir de Belgique…, idem Grand remplacement : quatre maires bruxellois d’origine extra-européenne
→ L’horreur luciabélienne à marche forcée, vers certainement le libérateur écharpement final et tant espéré et demandé au Ciel, les démons de l’Enfer appuyés par ceux de la terre ne sachant jamais s’arrêter en leur chute en les abîmes éternelles, et où, rappelons-le, les bons n’auront rien à faire : « Service National » sauce Macron : 1 mois en hébergement collectif afin de « favoriser le brassage social »
→ L’horreur luciabélienne, encore, un méchant dont l’identité est cachée qui écharpe une pauvre républicaine et son enfant : Rouen : une racaille prend en otage et frappe le bébé d’une femme pour l’emmener et la violer
→ L’horreur luciabélienne, toujours mieux !, des méchants noirs écharpent et violent allègrement et collectivement, et assassinent une pauvrette de républicaine de 16 ans, Désirée Mariottini : Rome. Décès d’une jeune fille de 16 ans droguée et violée : des migrants africains arrêtés [Vidéo]
→ Les républicains importent pour les former des méchantes qui seront écharpeuses10 diplômées : L’Allemagne recrute 50.000 infirmières turques !
→ Une pauvresse de petite républicaine de 14 ans à peine, victime de ses républicains de parents, écharpée par viol puis, ayant enfin bien servie, recyclée par abattage halal très certainement bien ritualisé, soit saignée à blanc (ce qui est tout le cas de le dire ici) tournée très religieusement vers La Mecque, par une centaine de méchants indo-pakistanais ; de très bons musulmans très grand teint !, puis délicatement découpée pour être mangée goulûment bien rôtie à point, peau délicatement craquante à l’extérieur, chair tendrelette et juteuse à l’intérieur. Et !, le comble en l’affaire, c’est que ladite Justice de la perfide Albion, toute républicaine donc, interdit que l’on en parle : Charlene Downes, 14 ans, violée par une centaine d’immigrés, assassinée et transformée en viande à kebab ; et Viols à Huddersfield : après l’omerta, le silence des médias imposé par la justice.
→ Etc, etc, etc !, nous en avons des tonnes ainsi…, cela devient tellement douloureusement monotone de lister ces horreurs luciabéliennes !
Oui !, dans ces événements, les bons n’auront rien à faire, et ils ont compris que ce seront les républicains, les méchants qui s’écharperont entre eux ! Et, Les bouleversements seront épouvantables.
Oui !, la République mourra dans l’opprobre générale…, et cela ne serait tarder grâce à l’ardente et suppliante prière que les Bons adressent à la Providence divine !
2.B.3 - Chute vertigineuse du QI moyen Européen, fruit de l’horreur luciabélienne
Il y a de biens nombreuses raisons encore plus lointaines de la baisse du QI, parlons rien que des récentes qui accentuent de plus en plus cette chute :
→ la téloche apparue massivement dans les foyers vers les années 1950, véritable boîte infernale à décérébrer ses voyeurs ! Elle est chronologiquement la première raison de l’abêtissement de toute l’Europe blanche, et ce particulièrement en France ! C’est elle qui par hypnose commença à détacher l’Homme du livre, de la lecture, de la libre réflexion ; chose que pousse à son extrême maintenant lesdits portables…
→ la plus visible, l’accélératrice de cette chute, est bien évidemment l’importation de gents éminemment inassimilables parce que fondamentalement abêtifiés, suite à la malédiction portée sur eux par le Seigneur Dieu, comme nous allons le voir ensuite : les noirs sub-sahariens et les déjà métissés nord-Africains et d’Asie-mineure.
2.C - Venons-en à la réponse à votre dernier commentaire
Cher Sieur Pierre-Marie, vous nous posez des questions, surtout une qui touche au mépris que nous aurions des noirs.
Nous allons donc, comme à notre accoutumée, parcourir votre bien aimable commentaire et y répondre point par point ; les paragraphes commençant par « Vous : », sont les retranscriptions de celui-ci, qui se trouve en entier en les diverses annexes : Pierre-Marie, 11 septembre 2018 à 00:03.
Nous allons survoler votre commentaire ; nous attarder bien fort quant-aux noirs et audit racisme ; et apporter de nouveaux éléments quant-au Baptême de désir pour les morts-nés.
2.C.1 - Considérations diverses
2.C.1.a - Nos belles et pieuses devisées11, votre pseudo
Vous : Tout d'abord, comme vous l'avez peut-être deviné au vu de mon pseudo, je suis l'époux de Marguerite, qui venait en mon nom vous adresser des questionnements. Votre suggestion de Pierre-Marie comme pseudo me convient parfaitement, ce prénom étant très beau.
Nous sommes bien heureux et rassurés que ce beau pseudo vous plaise : Pierre-Marie ; et nous sommes ravis et édifié de deviser ainsi avec vous !, veuillez considérer notre amitié en NSJC et la Très-Sainte Vierge-Marie (TSVM) !
2.C.1.b - Nos tardements12 à répondre, vos bonnes appréciations
Vous : Ensuite, je tiens à vous présenter mes excuses pour le retard de ma réponse, cela va faire plusieurs semaines que vous avez répondu à mes interrogations et celles de mon épouse et nous n'avons que trop tardé pour des raisons sur lesquelles nous ne nous étendrons pas mais qui nous ont empêché de vous répondre plus tôt. Ce pseudo a été créé pour répondre à cet article réservé aux Hommes et ainsi respecter les règles de votre Blog.
Merci pour votre délicatesse !
De notre côté nous avions incompréhensiblement, comme nous vous le disions lors de la publication de celui-ci, bien tardé à valider votre commentaire, presque un mois !
Nous avons maintenant l’explication : Sur le site, dans les options, il en est une qui propose d’avertir du dépôt de commentaire via un message sur notre messagerie ; et pour une raison inconnue, certainement une erreur de manipulation, la case était décochée. Vérifiant certains paramètres, précisément le 8 octobre, nous nous en sommes aperçu. Nous avons alors vu votre commentaire en attente…
De ce retard bien involontaire veuillez nous en excuser.
2.C.1.c - Famille, Patrie et Église, en Vérité !
Vous : Une France très chrétienne est ce pour quoi nous prions tous les jours, entre autres choses. Le déclin du christianisme véritable a signifié le déclin de la morale. La France, comme le reste du monde, est malade et rend malade. Il suffit d'ouvrir les yeux pour le voir.
Que pouvons-nous à ce constat bien vrai !?, oui, seulement ceci, comme Vous, en Famille nous prions ardemment le Bon Dieu de mettre un terme à cette horreur luciabélienne qui va crescendo depuis au moins 250 ans, et de nous rendre des Familles Très-Chrétiennes ; et par là, une France vraiment Très-Chrétienne !, avec à sa tête un Chef selon Sa Très-Sainte Volonté ! ; et une vraie Église Très-Catholique !
Ne nous y trompons pas !, la Famille est Base de toutes les sociétés, l’Homme Époux-Père en est la raison d’être, Sa base et Sa finalité !, ainsi l’ordre de notre titre est très intentionnel et en Vérité !
Pour : la Famille est Base de toutes les sociétés :
Bien qu’il y en ait d’antérieurs sur le même sujet, voici l’article le plus pertinent, écrit le 26 avril 2009 !
→ 11.C.8 - Rien à faire, nous sommes dans une société d’Hommes !
→ 11.C.9 - Reprenons : la Famille est l’unique Base de toutes les sociétés !
→ 11.C.10 - Reprenons : l’Époux est Base et raison d’être de la Famille !
2.C.1.d - Le sport dit populaire ! ; le sport pour les Gars ! ; et, le sport pour le filles ?
Vous : La coupe du monde de balle au pied (les anglicismes étant un autre symptôme de la corruption de la société) est, à l'image de tous les sports de masse (médiatisés), un rassemblement de brailleurs à qui il ne reste plus une once de jugeote ou de réflexion. Si l'activité sportive est, à mon sens, indispensable aux Gars pour les endurcir physiquement (et dans une bien moindre mesure aux filles pour leur donner une bonne santé), il faut fuir ces sports qui ne font que les abêtir et exciter de mauvais comportements.
Le sport populaire :
Le sport populaire a toujours été un subterfuge pour tenir le peuple, il suffit de rappeler les jeux de cirque notamment en la Rome antique, où souvent après avoir fait vociférer un camp contre l’autre, à s’en étourdir, l’on faisait réclamer à ce peuple enfin copieusement abruti le sang des Chrétiens.
Maintenant, la téloche a emmené le cirque en la Maison, faisant fuir l’Autel familiale où l’on aimait réunir sa petite Famille afin de prier ensemble ce Dieu d’Amour de nous délivrer de ce monde tant exécrable, exécré par les gents de bien, l’horreur luciabélienne : N’aimez pas le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui, car tout ce qui est dans le monde est concupiscence de la chair, et concupiscence des yeux, et orgueil de la vie ; et cela ne vient pas du Père, mais du monde. Or le monde passe, et sa concupiscence avec lui ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement. (NSJC13)
Si le monde vous hait, sachez qu’il M’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui serait à lui ; mais, parce que vous n’êtes pas du monde, et que Je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait. (NSJC14)
Une histoire devant décider les pusillanimes :
Saint Augustin nous rapporte15 qu’il avait pour ami un jeune homme qui vivait parfaitement bien. Il suivait son chemin aussi bien qu’un jeune homme peut le faire. Un jour, que quelques-uns de ses compagnons d’études sortaient avec lui après dîner, ceux-ci fâchés de ce qu’il ne faisait pas comme eux, ils essayèrent de l’entraîner à l’amphithéâtre. C’était un jour que l’on y faisait égorger des hommes par d’autres hommes. Comme ce jeune homme avait une extrême horreur pour ces sortes de curiosités, il résista d’abord de toutes ses forces ; mais ses compagnons usèrent de tant de flatteries et de tant de violences, que, cette fois, ils l’entraînèrent pour ainsi dire, malgré lui. Il leur dit : « Vous pouvez bien entraîner mon corps et le placer parmi vous à l’amphithéâtre ; mais vous ne pouvez pas disposer de mon esprit ni de mes yeux, qui, assurément, ne prendront jamais part à un spectacle si horrible. Aussi y serai-je comme n’y étant pas, et, par là, je vous contenterai sans y prendre part. » Mais Alype eut beau dire, ils l’emmenèrent, et, pendant que tout l’amphithéâtre était dans les transports de ces barbares plaisirs, le jeune homme défendait à son cœur d’y prendre part, et à ses yeux de regarder, en les tenant fermés. Ah ! plût à Dieu qu’il se fût bouché aussi les oreilles ; car, ayant été frappé d’un grand cri qui se fit entendre, la curiosité l’emporta : ne voulant voir que cela, il ouvrit les yeux, c’en fut assez pour le perdre. Plus il regardait ; plus son cœur y sentait du plaisir ; il alla si loin dans la suite que, bien loin de se faire prier pour y aller, il y entraînait lui-même les autres. « Hélas ! mon Dieu, s’écrie saint Augustin, qui pourra le tirer de cet abîme ? Rien autre, sinon un miracle de la grâce de Dieu. »
Livres & sourcesSermons du St Curé d’Ars, 14ème dimanche après la Pentecôte, II, sur le Monde.
Le sport pour les Gars !
Nous nous étendrons pas fort là, point besoin.
Pour une Âme sainte, un esprit sain dans un corps sain16 !
Oui l’étude religieuse, et la vraie profane, et ensuite pour se détendre et s’armer physiquement des sports même dits violents sont souhaitables : natation, lutte, épée, etc.
Le sport pour les filles ?
Fuyez comme la peste, celle des Âmes, l’activité sportive dite pour les filles, elle est dramatique, notamment : sorties de chez-elles elles sont en très grands dangers ; de plus le sport les abîme moralement et physiquement, tels que : bicyclette, équitation et natation, jeux de balle (ou Volley-ball pour les défrancisés) ou tennis et autres aussi, etc.
Pour : bicyclette, équitation et natation :
Lisez DP-02, La Loi, le Droit ; point 2.C.1.a, Cette virginité qui fait hurler ces succubes et leurs maîtres les incubes.
Où nous écrivions en note, parlant de ladite perte accidentelle du signe de la virginité chez une fille, son hymen, qui même parfois est carrément inventée afin de tromper un brave Gars qui s’inquiéterait lors de la nuit de noce de cette absence d’obstruction, condition absolue ou sine qua non du Sacrement de Mariage, ce afin donc de Le détourner de dénoncer comme de Droit ce nul Mariage pour cause de tromperie majeure :
Et c’est justement pour éviter ces ‘accidents’, que la morale catholique, et même la morale tout court, interdisait aux femmes de :
→ monter à cheval, sauf dans certaines circonstances (grand-ouest), mais alors qu’en amazone,
→ de faire de la gymnastique, et des exercices violents,
→ de faire de la bicyclette, etc.
Pour : dénoncer comme de Droit ce nul Mariage :
→ 5.B.2.d - Où nous devons parler de la virginité de la femme.
→ et le suivant 5.B.2.e - Cette virginité qui fait hurler ces succubes et leurs maîtres les incubes.
Fuyez, pour le filles, ce qui n’est pas couture (confection), broderie, ravaudage, ménage, cuisine, etc.
Non, bien décidément, une fille n’est nullement, mais vraiment nullement un Gars !
2.C.1.e - Une population qui fut belle, soit blanche et chrétienne !
Vous : Je suis entièrement d'accord avec vous pour dire que l'immigration organisée depuis des décennies n'est qu'un complot de plus pour achever la vraie France chrétienne. Cependant, vous semblez dire que les Noirs sont une "horreur luciabélienne". Un père de famille noir véritablement chrétien (extrêmement rare, certainement) ne mérite-t-il pas le même respect qu'un véritable chrétien blanc de peau ? Votre article qui semble expliquer votre propos (CN-2014-01 - Sainte Famille 2014, sixième anniversaire de notre site ; et graves avertissements…) m'est cependant inaccessible.
Vous vous êtes en partie mépris qu’en à notre définition de l’horreur luciabélienne, en effet nous ne visions point particulièrement les noirs, mais l’invasion en vue de remplacement pur et simple, ou pour le moins par métissage ; en effet nous écrivions : Mais, ne l’étant plus [très-chrétienne] très très massivement, et même en ladite Tradition, alors nous ne pouvons que constater que le Bon Dieu a détourné sa Face de nous !, stricte justice immanente que l’invasion : remplacement d’une population qui fut belle, par l’horreur luciabélienne
L’horreur luciabélienne est donc bien l’invasion, et en effet cette invasion n’est que dirigée contre l’Homme, le Blanc et Chrétien ! Et, évidemment, cette invasion est encore plus frappante lorsque l’on regarde son indéniable noirceur…
L’accessibilité de l’article dont le lien a été rompu, CN-2014-01, a été rétablie, merci de nous avoir signalé cette erreur.
2.C.2 - Le racisme est toute Charité !, ledit anti-racisme est l’abhorration des races
Ce que nous allons aborder ici est tellement ébouriffant pour ce monde de dégénérés, que nous appelons très particulièrement le Secours de la Providence divine : toutes Ses Lumières, toute Sa Force et Sa Protection !
Et, ensuite,
Honni soit qui mal y pensera !
Nous avez-vous déjà vu, rien qu’une seule fois,
vous parler avec une langue de bois ?
Maintenant, nous nous appuyons particulièrement, chers Sieur Pierre-Marie et Lecteurs de bonne volonté, sur ce document : CN-2014-01 - Sainte Famille 2014, sixième anniversaire de notre site ; et graves avertissements… ; et, pour éviter chaque fois de répéter son titre, nous nous contenterons de dire : CN-2014-01.
Chers Lecteurs, pour poursuivre honnêtement, vous devez avoir lu au moins ce point 1.C.3 - Raciste pour les uns, non-raciste pour d’autres, parfait subversif !
Pour les autres renvois nous spécifierons alors.
Nous allons prouver que le racisme est sain et Saint et que ledit antiracisme est l’abhorration17, la haine violente de la Volonté divine !
2.C.2.a - C’est pourtant si simple !, il suffit maintenant de prendre radicalement le contre-pied,
en tout ce que l’on nous serine lancinément en ce monde que nous devons vomir au plus haut point !, c’est pourtant si simple !
Le Seigneur Dieu dit : Parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. C’est pourquoi Dieu leur enverra une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’auront pas cru à la vérité, mais qui auront consenti à l’iniquité, soient condamnés18.
Égarements actuels, contres-Vérité :
→ la femme égarée se prétend l’égale de l’Homme ; alors qu’en Vérité elle ne l’est intrinsèquement pas !
→ les égarés disent que la séparation-divorce serait permise ; alors qu’en Vérité elle n’est qu’intrinsèquement crime !
→ les égarés pensent que la contraception-avortement serait bonne ; alors qu’en Vérité elle n’est que meurtre !
→ les égarés se convainquent que la loi-naturelle serait inexistante ; alors qu’en Vérité elle existe et est intrinsèquement intransgressable19 !
Mots clefs à scruter : oser, osez, transgresser :
CN-2009-26, Quel lien entre les mots : pseudonyme, appartenir, obsession ?; point 26.C - Se scandaliser de notredite obsession, pourquoi ?
→ les égarés répètent lancinément que les races n’existent pas ; alors qu’en Vérité elles existent le plus effectivement et visiblement possible !
→ les égarés prétendent que les races, tout en certifiant qu’elles n’existeraient pas !, seraient égales ; alors qu’en Vérité elles ne le sont visiblement pas !
→ les égarés disent que ladite nouvelle agriculture serait bonne pour la santé ; alors qu’en Vérité elle génère des enfants sans bras par exemple, et est hautement mortifère pour toute la nature !
Faut vraiment être bête, ou pire bien vicieux,
pour écrire de tels mensonges sur ses sacs de farine de 25 kg à destination des boulangeries : La nouvelle agriculture – La boulangerie artisanale – Farine de blé éco-locale – Notre pain est bien plus que du bon pain !
Quelle prétention, quelle outrecuidance, dire faire mieux que Dieu !, alors que c’est tout le contraire :
→ rien, plus rien est local comme il y a encore 200 ans ;
→ rien est nouveau sauf les produits assassins de tout vivant de ladite nouvelle agriculture :
– abeilles et insectes et oiseaux décimés ;
– enfants sans bras, notamment ! ;
– nouvelles maladies, multitude et terribilité20 ;
– pouvoir nutritionnel extrêmement dégradé ;
– etc.
→ les égarés se convainquent que les vaccins, ce comme l’ensemble de la médecine depuis plus de 200 ans, seraient bons pour la santé ; alors qu’en Vérité ils ne font que générer toujours plus de malades, d’handicapés et de morts. Laissez venir à nous, les médecins modernes, les jolis candidats à toujours plus de maladies ! (notre cru) Si réellement le but de la médecine dite moderne était de nous conserver en bonne santé, cela se saurait !
→ etc.
2.C.2.b - Votre émouvant étonnement
Vous : Cependant, vous semblez dire que les Noirs sont une "horreur luciabélienne". Un père de famille noir véritablement chrétien (extrêmement rare, certainement) ne mérite-t-il pas le même respect qu'un véritable chrétien blanc de peau ? Votre article qui semble expliquer votre propos (CN-2014-01 - Sainte Famille 2014, sixième anniversaire de notre site ; et graves avertissements…) m'est cependant inaccessible.
Votre étonnant étonnement, nous a ému, et est bien guérissable, étant, cher Sieur Pierre-Marie, foncièrement de bonne volonté, et de plus nous devons considérer que l’on ne nous apprend plus à réfléchir, mais à suivre cadencement et allégrement la mélodie du pipeau maléfique21 de Luciabel !
Comme pour le baptême de désir quant-aux morts-nés, nous avons en divers points de nos documents, depuis des années, et dès le début de ce site le 11 mars 2008, par-ci-par-là, abordé ce sujet ce pour particulièrement et très radicalement nous élever contre quelque métissage que ce soit !, aussi, comme pour le Baptême, tachons de reprendre et d’aller plus loin.
2.C.2.c - Et toujours ces pervers EÉc en fer de lance !
Et toute la hiérarchie de l’Église éclipseuse, celle d’après ledit Vatican II, et une immense majorité des Ecclésiastiques de l’Église catholique (EÉc), de l’éclipsée, et toute celle de ladite tradition, est absolument perverse !, oui tout le mal vient des cloaques d’impureté !
Pour : et une immense majorité de l’éclipsée :
Nous disons qu’une immense majorité des EÉc de l’Église catholique éclipsée est absolument perverse quant-à l’invasion et le métissage, mais vous devriez savoir déjà, au moins de par nos écrits, qu’elle l’est aussi quant-au Mariage et à la Famille ; ce donc comme l’a expressément dit la TSVM à La Salette, en en 1846 : les prêtres sont devenus des cloaques d’impureté. Oui, les prêtres demandent vengeance, et la vengeance est suspendue sur leurs têtes.
DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique. ; point 9C13, ±1846 - La Très-Sainte Vierge Marie à La Salette.
Vous devez déjà remarquer que les EÉc sont pour le moins étrangement aphones à ce sujet ; sauf lorsqu’il s’agit d’étaler leur mensongère et fanatique dite Charité, qui consisterait au final à donner sa fille à un pauvre déclassé de noir bavant devant la blanche innocence qu’elle devrait avoir !
Pour s’en convaincre, si non fait, il suffit :
→ d’entrer dans une église de la nouvelle et assassine religion dite Catholique, celle qui éclipse La véritable depuis bien avant ledit Vatican II, pour voir ces affiches qui promeuvent grossièrement leurdite Charité : le métissage !
→ d’avoir fréquenté les EÉc de ladite Tradition ! Nous aurions pu vous renvoyez vers une précédente publication, mais nous ne résistons pas à la Charité de vous offrir ici ce morceau de choix en retrait :
Unique et spectaculaire responsabilité des prêtres :
Évidemment, nous sommes des obsédés !, veuillez lire :
Ce grand mélange immonde et Luciabélien, ou Le Grand Remplacement, n’aurait jamais, au grand jamais pu se réaliser sans l’incomparable traîtrise de ces pervers de prêtres dit cloaques d’impureté qui, depuis des dizaines d’années, depuis au moins ledit Vatican II et de fait déjà bien avant, promurent et promeuvent ledit amour tout azimut, soit totalement désordonné, Luciabélien : le fanatique et contre-nature mélange des races !
Nous inventons ?, lisez : Dans une chapelle dite de la Tradition, donc de la Trahition, des prêtres de la GFGM*, en une de ses branches très proche de ladite FSSPX, avaient dans leursdits paroissiens, un vrai noir qui disait étudier en France. Seul, et loin de sa base, son pays, il ne manqua pas de zieuter22 goulûment sur les petites blanches.
Et un jour, effrontément donc, il osa en aborder une ! Bien-sûr la mère soutint sa perruche qui s’était fait avoir parce qu’elle trouva ainsi un terrain de confrontation avec son Époux qu’elle ne cherchait qu’à entraver !
Le Père se cabra très saintement et très sainement, balança immédiatement, manu-militari, le grossier ; et alors l’épouse vint chercher secours vers un de ces pervers de prêtres !, toujours le même procédé en ces milieux !
Que croyez-vous qu’il se passa ?, et bien voilà, le Père n’était pas de trempe à tenir tête à ces pervers suppôts de Luciabel, et il plia ! Et, s’étant plaint à un autre Chef de Famille avec qui il s’entendait et qui fréquentait la même chapelle, ce dernier vint véhément crier auprès de ces cloaques d’impureté son total refus de se taire devant un tel scandale, un tel crime !
Résultat des courses :
→ le Père de la petite grue, celui qui avait plié, continua à plier bien peu de jours, juste le temps de mourir pitoyablement de chagrin !
→ son confident qui le soutint vit les prêtres manœuvrer sa pauvrette d’épouse pour la monter contre sondit gros raciste d’Époux, et férocisée23 par ces prêtres pour ceci et pour d’autres choses, quitta son Époux peu après ; et, évidemment soutenue par ses souteneurs de prêtres, elle se sépara de corps en emportant les nombreux enfants que ce Père ne revit jamais car l’épouse avait été validée par la non moins perverse dite Justice !, Il perdit aussi tous ses autres biens !
Et maintenant, dans un tout petit village, en plus, se baladent de petits métis !, Le Grand Remplacement n’avança et n’avance, et n’avancera que le temps que le Bon Dieu ne frappe si fort et si soudainement, qu’à cause des prêtres !
Voilà un des innombrables exploits de ces féroces démons de la terre scandaleusement ensoutanés, pour ceux qui y sont encore, voilà leurs œuvres de bien tordus qu’ils sont !
Alors ?, vous nous pensez toujours obsédés par ces prêtres ?, eh-bien ! nous, nous vous disons que jamais vous serez trop prudents !, fuyez-les, modernistes oudits Traditionalistes oudits Sédévacantistes, ou d’autres marigots !, tous très expressément nommés par la TSVM à La Salette : cloaques d’impureté !, Oui, les prêtres demandent vengeance, et la vengeance [de Dieu et des Époux] est suspendue sur leurs têtes !
Tiré de RH-2014-02 - Sieur Paul, par votre épouse Vous nous demandiez des conseils. - I ; point 2.B.2.a - Avoir honte d’être une femme ?, ho ! non !
Tous promoteurs et souteneurs sans faille de l’invasion !
Il s’agit d’une invasion du sol français avec vol de nos biens en France, et d’Église dont nous parlons maintenant : le gymnase de Saint-Herblain à Nantes.
Tenez-vous bien !, ce vol n’est fait qu’avec la très-haute complicité dudit Évêque du lieu, Jean-Paul André Denis Marcel James24 qui est favorable à l’occupation de son gymnase et est soutien sans failles à la cause des migrants ; ce vol réalisé par des Soudanais, des Érythréens et des Éthiopiens, tous donc des gents sans couleurs (voir ensuite !), ou noirs, et principalement musulmans !, et tous instrumentalisés et encadrés et enférocés et armés, évidemment !, par des militants d’extrême-gauche et leurs imbéciles utiles que sont les associations chrétiennes (cathos et protestantes).
2.C.2.d - Commençons par réitérer notre Amour de tout notre prochain !
Mon Dieu, je vous aime de tout mon cœur, et par-dessus toutes choses, parce que vous êtes infiniment bon et infiniment aimable, et j’aime mon prochain comme moi-même pour l'amour de vous. (Acte de Charité)
Cette spécification, notre Amour de tout notre prochain, se trouve en de nombreux points de nos documents comme nous le prouverons encore ensuite, et particulièrement quant-aux pauvres noirs.
Sujets de notre Amour :
Qui, devons-nous aimer en premier et pardessus tout ?, le Bon Dieu !, unique en trois Personnes, Père et Fils et Saint-Esprit : Mon Dieu, je vous aime de tout mon cœur, et par-dessus toutes choses, parce que vous êtes infiniment bon et infiniment aimable.
Ensuite, hiérarchiquement, qui devons-nous aimer par-dessus tout ?, nous-même : et j’aime … moi-même pour l'amour de vous.
Puis, en cette même hiérarchie, qui devons aimer le plus ensuite ?, tout notre prochain : et j’aime mon prochain comme moi-même pour l'amour de vous.
Cette hiérarchie est concevable ; en effet, si l’on n’aime pas Dieu, l’on ne peut s’aimer !, et ni notre prochain.
Qu’est-ce qu’aimer ?, aimer c’est vouloir du bien à la personne sujet de notre Amour !
Quelle est le Bien suprême ?, c’est Dieu !
Ainsi donc, la preuve d’Amour que l’on se doit à soi-même est de vouloir et atteindre effectivement ce Bien suprême. Puis, vouloir le même Bien à notre prochain !, ce en Vérité !, soit vouloir ce prochain pour Dieu comme nous devons nous vouloir pour Lui !
Qu’est-ce que le prochain ?, comme nous devrions le savoir, prochain veut dire : Qui est (très) rapproché25, ce qui veut donc dire qu’il y a un prochain proche et un prochain lointain : A. − [Dans l'espace; en parlant d'un lieu] Vieilli ou littér. Qui se trouve près, assez près, le plus près du lieu de référence. Synon. proche, voisin; anton. lointain.26
Ainsi, si votre prochain proche, vos enfants, qui affamé réclame un morceau de pain, et que dans le même temps votre prochain lointain, d’autres enfants, en réclame aussi, vous devez sauf de manquer de la véritable Charité, donner en premier votre pain à vos enfants, et que s’il en reste aux autres enfants !
Donc, sans parler de Dieu, notre prochain se hiérarchise ainsi :
→ Selon la Famille : soi-même, son épouse, ses enfants, ses parents (ceux de l’Époux évidemment !), ses Frères, et sœurs si non mariées, etc.
→ Selon l’espace : soi-même, sa Famille, ses voisins, le village d’à côté, son pays, et les pays voisins, ceux plus éloignés, et enfin les tout lointains !
→ Selon la race : soi-même, ceux de sa race, les autres races !
→ Selon la religion : Soi-même, ceux de sa religion, ceux des autres religions.
Nous verrons plus loin que l’on ne peut mêler et ni les religions et ni les races…., toutefois, déjà nous avons le plaisir de faire une reprise mise-en-bouche en ce retrait, tiré d’une nouvelle que vous devez lire entièrement :
Pourquoi serait-ce mal d’être positivement et effectivement raciste ?, lorsque nous agissons de même par exemple avec nos filles :
→ le sain Chef de Famille bantou qui veut que Sa fille n’épouse qu’un Homme de la religion de Ses Pères et de Sa race ;
→ le tout aussi sain Chef de Famille français qui veut que Sa fille n’épouse qu’un bon chrétien et de Sa race ;
→ le tout aussi sain Chef de Famille algérien qui veut que Sa fille n’épouse qu’un bon musulman et de Sa race ?
Tiré de CN-2010-14, Hommes, ils Vous ont rééduqués afin de Vous dépouiller entièrement ! ; point 14.B.1 - Ils Vous ont spolié du réel ; et Vous ont refilé l’irréel, du vent ! :
Dans la même veine de ce que vise ce précédent retrait, faites un petit tour, Lecteurs, vers cet article, il peut vous aider à comprendre comment nous aimons, nous !, en Vérité ces envahisseurs, les pauvres dindons de la farce des EdtH, les juifs :
→ 8.G.1.a - Dits envahis et dits envahisseurs, prenons les armes, et, côte à côte…
→ 8.G.1.b - Puis, dits envahisseurs, nous poserons nos épées sur la table et palabrerons…
2.C.2.e - Cette escroquerie dudit antiracisme, le tout égalitaire
La société chrétienne est tout sauf égalitaire, elle est élitiste !, et cette élite tire le monde vers le haut : Une Âme s’abaisse, et le monde entier s’abaisse ; une Âme s’élève, et le monde entier s’élève !
La société Luciabélienne fait miroiter l’égalité, elle n’est que lamineuse !, elle s’efforce d’araser, en les vampirisant, les moins fortunés pour s’en faire un promontoire.
Et de là vient tous les drames de nos sociétés sans Dieu : l’on crève de jalousie, l’on veut le bien qu’autrui a, et même toujours plus :
→ femmes stupides et assassines voulant lesdits privilèges des Hommes !, et même plus finalement…
→ un voulant une grosse voiture et un grand écran comme son voisin, et même plus finalement…
→ noir voulant être Blanc comme les Blancs, et finalement plus Blanc que Blanc comme la marque Omo le promet : Omo lave plus blanc que blanc !
Imaginez le Ciel infernal, si le Bon Dieu nous avait tous tirés comme d’une photocopieuse !, aucun relief, aucune altérité !, et donc aucun Amour, aucun échange ou dialogue…
Pourquoi vouloir fatalement plus que l’autre, ayant désiré en premier autant ?
En effet c’est cela qui nous attend, l’on désire autant par jalousie, et pour se démarquer l’on en veut plus : sac de crabes !, d’assassins !, car ne pouvant toujours avoir plus que l’autre la solution est de le supprimer comme le font et communistes (pile) et capitalistes (face), ces deux faces du démon Janus, ou mamelles de Luciabel…
2.C.2.f - La révoltée Luciabel sépare ce que Dieu a uni et unit ce qu’Il a séparé !
Voici ce que nous écrivions en ce renvoi susmentionné, au point : 1.C.3.b, Promotion du métissage, promotion du seul racisme :
Il est bien symptomatique que maintenant :
L’on s’ingénie, génie de Luciabel, fanatiquement à, et dans le même temps :
→ séparer ce que le Seigneur Dieu a uni, par le Sacrement de Mariage plus particulièrement !
→ unir ce qu’Il a séparé dans Sa Sagesse toute Charité, les races blanche et noire !
2.C.2.g - Combien de races ?, deux ou trois ?
En tout ce qui suit nous ne parlons que des deux seules races qu’il existe, la blanche et la noire ; ladite troisième, ladite jaune, n’est qu’une dérivation (dégénérescence) de la première avec souvent des amalgames de la seconde.
En gros, en excluant l’invasion récente en Europe et ancienne en Afrique du nord et en Asie-mineure, nous voyons Blanc tout le contour méditerranéen, en excluant un indéniable métissage ; et noir toute l’Afrique en bas de la ligne saharienne, là où leurs Frères, comme nous allons le voir ensuite, les reléguèrent pour s’en prémunir, se prémunir des bien tristes fruits de leur malédiction…
Soyons sérieux, pour commencer il n’y avait que des Blancs, Adam et sa descendance ce jusqu’au déluge qui fit table rase de toute l’humanité en ne laissant que Noé, Blanc, et sa descendance fatalement blanche !, il n’y a pas à tortiller !
2.C.2.h - Alors, d’où viennent donc les noirs ?, d’une génération spontanée ?
Les noirs viennent de la semence de Cham leur ancêtre, l’un des trois Fils de Noé, c’est sa descendance !, maudite donc tout comme Lui !
Noirs, maudits ? Ce n’est pas nous qui élucubrons !, c’est notre Seigneur Dieu qui prononce un jugement, en maudissant Cham et forcément toute sa descendance en Lui : Noé se réveillant après cet assoupissement que le vin lui avait causé, et ayant appris de quelle sorte l’avait traité son second fils, S’écria : Que Cham soit maudit ; qu’il soit à l’égard de ses frères l’esclave des esclaves. Il dit encore : Que le Seigneur, le Dieu de Sem, soit béni, et que Cham soit son esclave. Que Dieu multiplie les possessions de Japheth ; et qu’il habite dans les tentes de Sem, et que Cham soit son esclave. (Gen. 9, 24-27)
Et cette absence de couleur, être noir donc, vient du fer rouge du Seigneur Dieu qui marqua ainsi Cham, et sa descendance, pour Le séparer de ses deux Frères ‎Sem‎ et ‎Japheth, et leurs descendances !
Pour : cette absence de couleur, être noir :
Ne nous trompons pas, le noir n’est pas une couleur !, le noir est l’absence de couleur ! ; et le Blanc est la réunion, la synthèse de toutes les couleurs !
Le noir, écoutez bien, car ceci est religieux, est l’absence de Lumière, donc de Dieu, ce qui confirme bien cette malédiction !
C’est un fait !, le Blanc réfléchit la Lumière, il s’opère ici comme un dialogue entre le Blanc et la Lumière divine ; le noir, lui, d’une certaine façon La rejette, en effet il l’absorbe, sans bénéfice donc !
Or, la Lumière c’est la Grâce, Grâce de Dieu, c’est Elle qui nous éclaire, nous guide vers Elle !
Ainsi, parce que l’on nous a complexés depuis des lustres et des lustres, de nommer les noirs gents de couleur est d’une noire stupidité, sans nom !, ce sont des gents sans couleur, des noirs ou nègres !
Et au final !, donc !, les seuls gents de couleur sont les Blancs, étant la fusion de toutes les couleurs !
Ayant vu ceci, dorénavant, dites bien :
→ gents de couleur pour parler des Blancs, et,
→ gents sans couleur pour parler de noirs !
Nous remarquons bien que Cham, et sa descendance donc, doit être l’esclave de ses Frères ‎Sem‎ et ‎Japheth, et de leurs descendances : Que Cham soit maudit ; qu’il soit à l’égard de ses frères l’esclave des esclaves.
Ce qui veut donc dire que les Blancs sont (doivent être) les maîtres de leurs Frères noirs. Ce qui remet bien en place l’escroquerie de l’esclavage des noirs ; ce, sachant toutefois qu’un Chrétien doit être très bon et très juste avec son Frère, même esclave. Frère noir dont le Blanc aura à rendre très rigoureusement compte au Jugement dernier.
La décolonisation fut un crime de non assistance à noirs en danger, parce que incapables de se prendre en main et devant servir les Blancs.
Lorsque nous parlons des bienfaits de la colonisation de noirs par les Blancs, nous ne parlons évidemment pas de celle comme pratiquée par les Fils d’Albion en général, soit en Asie ou soit en Afrique, selon la méthode par exemple d’un immonde Winston Churchill27, avec un tel personnage l’on est aux antipodes de la belle et sainte colonisation Très-Chrétienne !
Oui, les Blancs devront rendre un compte redoutable du dépôt que fit la Providence divine entre leurs mains : leurs Frères noirs !
Autour de l’esclavage, légitime, et illégitime.
Les noirs suppliaient (et supplient aujourd’hui encore si vous les séparez de l’effet de masse, ou dynamique de groupe, ou meute) les vrais Chrétiens à les (re)prendre comme esclaves, à (re)venir (re)mettre de l’ordre en leurs terres de relégation sud-sahariennes ; ce donc après avoir chassé l’atroce Finance prétendument apatride, les juifs et leurs suppôts appelés sabbats-goys, ou juifs compatibles.
Chose qui de plus les protégeait d’être mis en esclavage bestial et extrêmement sanguinaire par leurs Frères noirs !, ce au point que lorsqu’ils étaient rachetés par des Blancs, ils considéraient massivement cela comme une délivrance et la fin de leurs atroces souffrances !
Vous avez bien lu : des noirs esclaves des noirs, ce afin de les livrer massivement aux nord-Africains musulmans et aux juifs !, qui eux, ne les traitaient certainement pas comme des Frères, et même pas comme les bestiaux qui avaient une valeur marchande supérieure à eux !
Autour de l’esclavage (documents sauvegardés) :
Vous pouvez chercher :
Sur internet : « esclavage des noirs par les noirs »
Or, il n’est pas que l’absence de couleur, être noir, qui marque Cham et sa descendance, mais aussi les traits grossiers pour le moins qui apparurent sur leurs pauvres visages de réprouvés ; mais surtout après leurs Âmes c’est leurs esprits qui furent obscurcis, abêtifiés28, primarisés29 pouvons-nous dire.
S’il n’y avait pas eu cette absence de Blanc sur leur corps, de couleur donc, l’on aurait pu par mégarde, au fil du temps, se mélanger ; ainsi donc, cette absence de couleur est providentiellement voulue par le Seigneur Dieu, elle est bien là pour séparer, marquer indélébilement cette race maudite par Lui, le Seigneur Dieu.
Le métissage participe donc bien effectivement à l’horreur Luciabélienne visée en le précédent article, il est une révolte frontale contre la Sentence divine de séparation radicale, raciale des Blancs et des noirs ; et, le fruit de cette révolte est : la triste dégénérescence ineffaçable du Blanc qui marque ainsi sa descendance de par cette absence de couleur, abêtifiant de plus leurs traits et leurs esprits, et au final en grevant lourdement et dramatiquement leurs Âmes quant-au Salut éternel !, et les condamnent à être relégués, au final, en l’exil sub-saharien, avec les vrais noirs, afin de protéger les vrais Fils de Sem et Japheth : les Blancs !
Oui, pour une bonne compréhension de ce que nous disons ici, l’on doit impérativement lire CN-2014-01 - Sainte Famille 2014, sixième anniversaire de notre site ; et graves avertissements… ; point 1.C.3 - Raciste pour les uns, non-raciste pour d’autres, parfait subversif !
2.C.2.i - L’unique but des corps d’armée de Luciabel, la destruction !
Les suppôts de Luciabel, ou démons de la terre, tous méchants et/ou républicains, n’ont qu’un seul et unique but : détruire l’Homme en général, surtout si Blanc et noir à défaut, et avec exaltation si véritablement Chrétien !
Les suppôts de Luciabel, ou démons de la terre, sortent principalement depuis les origines de l’Église de ses propres rangs, traîtres donc !, ce avec toujours la Synagogue de Satan aux leviers, ce, soit de l’intérieur (infiltration par fausse conversion) et/ou soit de l’extérieur (manipulation), et ce sans discontinuer jusqu’à leur coup final : Vatican II.
DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique. ; point 9.C.15 - Prêtres corrompus, ‘2000 ans de complot contre l’Église’
Maintenant l’on en est à la finalisation du projet Luciabélien, où tous les méchants ou républicains sont activés et déchaînés, tous les suppôts de Luciabel sont lancés :
– juifs en tête, comme il se doit, eux qui sont les EdtH ! ;
– protestants en leurs innombrables variantes, et leur pathétique et fatale discorde ;
– et musulmans idem, qui aiment tellement s’entredécouper lorsqu’ils n’ont plus de Chrétiens sous la main ;
– gauchistes et libéraux tout idem lorsqu’ils non plus l’Ordre patriarcal à renverser ;
– envahisseurs inconciliables même entre-eux ! croyant tous se tailler la part du lion ;
– femelles enragées se croyant libérées lorsqu’elles déchirent et bouffent de l’Homme !, Blanc de préférence ! ; ce, entre deux allègres crêpages de chignions, et commérages et médisances, leurs fatales occupations principales lorsqu’elles sont livrées à elles-mêmes, soit débridées ;
DP-11, Les épreuves, tribulations et afflictions, l’Espérance (II) ; point 11.C - Tant que l’on ne l’aura pas rebridée, rien, rien n’ira !
– etc.
Oui !, Tous ensemble, tous ensemble !, ouais !, ouais !, à mort l’Homme et son Patriarcat, Blanc surtout, Chrétien en premier !
2.C.2.j - Un Père de Famille noir, véritablement Chrétien, mérite notre respect et le Ciel !
Vous : Cependant, vous semblez dire que les Noirs sont une "horreur luciabélienne". Un père de famille noir véritablement chrétien (extrêmement rare, certainement) ne mérite-t-il pas le même respect qu'un véritable chrétien blanc de peau ?
Nous n’avions pas dit que les noirs seraient à eux seuls l’horreur luciabélienne, ou le fer de lance de celle-ci, nous ne disions que : stricte justice immanente que l’invasion !, cette invasion étant certes constituée que de gents indésirables ou même absolument le plus hautement indésirables !
Pour : cette invasion étant certes constituée :
Nous ne parlons pas de migration entre Blancs !, telle un brave Allemand venant travailler en France, ou d’un Français venant s’associer avec un Allemand !, flux complètement légitimes et sympathiques, voir, si en quantité raisonnable, souhaitables.
Nous ne parlons pas non plus de beaux Mariages qui peuvent s’ensuivre pourvu qu’Ils soient entre véritables Chrétiens, soit entre véritables Catholiques afin d’assurer une belle et sainte assise à ces foyers !
La langue et toutes les coutumes familiales devant alors être celles du Père !, et fi du féminisme et de l’immense et stupide escroquerie de ladite langue maternelle !
Si un Français est en mission d’affaire en Allemagne, pour un temps même très long, il est légitime qu’Il garde le Français car sa langue, bien qu’Il devra se débrouiller en Allemand ! Si c’est définitif, comme de s’installer en achetant des terres à faire fructifier pour y faire souche, alors sa langue deviendra l’Allemand ; donc idem en l’autre sens…
Ce que nous venons de dire en prenant l’Allemagne comme exemple, n’est pas toujours aussi probant en toute l’Europe, très particulièrement quant-à la perfide Albion !
Or, force est de constater que le but de cette invasion est, comme nous l’avions écrit, le remplacement d’une population qui fut belle, par l’horreur luciabélienne… Il suffit d’un rien d’honnêteté et de clairvoyance. Regardez avant et maintenant, dans les crèches, écoles, transports en commun, marchés, etc. Et, si parce qu’encore non touchés au fin fond de nos campagnes, dites-vous bien que ce n’est qu’une question de minutes !
Alors, si notre aimé Frère noir, aimé en Vérité en NSJC et la TSVM, bien que maudit par Dieu, veut sortir de sa déchéance, se racheter donc, ce afin d’être lavé et devenir éternellement et définitivement Blanc, à la résurrection des Corps au Jugement dernier, qu’Il soit en effet Chrétien (de la véritablement Église catholique éclipsée actuellement comme l’a bien expressément dit la TSVM à La Salette en 1846), en son pays, soit au sud de cette ligne de démarcation désertique évoquée plus haut ; et, qu’il demande l’aide des Blancs (colonisation suppliée) pour revenir l’évangéliser, l’éduquer, l’encadrer, le faire travailler, etc. ; ce tout en condamnant le plus énergiquement possible ses Frères noirs qui n’auraient rien que la prétention de venir salir une blanche femme ou terre, comme nous en parlions plus haut, au retrait : Unique et spectaculaire responsabilité des prêtres.
Pour : éternellement et définitivement Blanc :
CN-2014-01 - Sainte Famille 2014, sixième anniversaire de notre site ; et graves avertissements… ; 1.C.3.c - Et pour l’Éternité, soit tout Blanc soit tout noir !
Pour : une blanche femme ou terre :
Notez la belle similitude entre la femme et la terre, toutes deux possessions de l’Homme ! ; pour développement veuillez lire : DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine ; au moins le point 3.B.3.e - Maintenant, voici où nous devions arriver.
Ceci implique qu’un vrai Monarque selon Dieu soit nommé et placé par Lui à la tête de nos terres qui furent Très-Chrétienne, et qu’Il refoule, entre autres horreurs luciabéliennes, ces noirs et leurs métissés en leur zone de relégation, l’Afrique noire !, soit subsaharienne… Eux, et tous ceux qui se sont métissés…
Ici, il est entendu que nous n’avons parlé que de l’horreur luciabélienne qu’est l’invasion ; mais, il convient de ne pas perdre de vue qu’il y en a bien d’autres : – les contres-nature, – les femelles libérées, – les tenant de la contraception-avortement, – et en premier pouvons nous dire ceux de la séparation-divorce !, – et tous les promoteurs de celles-ci, EÉc en tête !
2.C.3 - Poursuivons avec votre bien solliciteur commentaire
Vous : Votre réponse à notre question sur la nature mauvaise de la femme que nous avions cru comprendre (mauvaise compréhension de notre part) est parfaitement claire et nous comprenons maintenant où vous vouliez en venir. La distinction entre Mâle de sexe féminin, qui cherche à rester invisible et à remplir ses tâches avec humilité, et femelle de sexe féminin, ne cherchant qu'à se rebeller et tout détruire pour soi-disant s'émanciper, est très parlante.
Que cela soit clair pour Vous cher Sieur Pierre-Marie nous réjouit, petite récompense de notre pauvre travail…
Vous : J'en profite pour dire que vos articles ont aidé mon épouse à prendre conscience de l'importance de la soumission pour maintenir la paix à l'intérieur du couple et assurer l'entrée au Paradis pour toute la famille. Eviter que notre petite fille ne devienne comme toutes ces bonnes-femmes est une de nos principales préoccupations.
Si Vous faites lire à Votre tendrelette et aimée épouse, votre bonne dame Marguerite, votre bonne femme, ce que nous écrivons, rappelez-Vous bien, et rappelez-le lui très énergiquement, ce n’est point nous qui le lui disons, c’est Vous qui le lui dites !
C’est Vous seul, et pas même un de ces pervers de prêtres cloaques d’impureté (TSVM à La Salette) comme tous ses complices, qui, comme de Droit, devez l’enseigner, l’ensemencer…
Pour : ces pervers de prêtres cloaques d’impureté :
Il vous faut impérativement lire tout DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique.
Vous : Je n'ai rien à ajouter quand à vos réserves quant aux sacrements, en particulier sur le baptême de désir, ils sont très justes et révèlent encore plus le triste état dans lequel se trouve notre belle religion.
Nous avions dit, en ce précédent document, en titre : Ébauche au sujet du Baptême de désir des enfants morts-nés., et maintenant nous avons des réflexions à ajouter, nous allons les faire ensuite.
Vous : Je vous remercie pour tout le temps que vous avez pris pour répondre à mes interrogations et à celles de mon épouse. Comprenant votre admirable réticence à vous adresser à une femme, j'essaierai de m'adresser directement à vous à l'avenir.
Oui, difficultueusement certes, en effet nous sommes tout à votre disposition pour toute demande de précision honnête, soit d’Homme de bonne volonté.
2.D - Au sujet du Baptême de désir des enfants morts-nés, poursuite
Ici nous voulons poursuivre avec la Baptême de désir pour les morts-nés, sujet traité précédemment suite à votre demande : RH-2018-01 - Cher Sieur Pierre-Marie, réponse aux belles inquiétudes de votre dame Marguerite…; point 1.C.5 - Ébauche au sujet du Baptême de désir des enfants morts-nés
2.D.1.a - Nul ne se damne, nul ne se sauve que de l’avoir voulu de volonté certaine
Nous nous sommes souvenus que nous avions traité du sujet de ce titre en l’un de nos documents ; avant de poursuivre Vous, cher Sieur Pierre-Marie et Lecteurs, devez le lire :
Tout DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique. ; et particulièrement le point 9.B.2 - Sauvé ou damné, que de l’avoir voulu, et de volonté certaine !
Le Nul, de Nul ne se damne, nul ne se sauve…, veut bien dire : Aucun, pas un. Nul homme. Nul homme vivant30, donc, enfants morts-nés compris !, ce sachant qu’un enfant commence son existence la première seconde de sa conception, c’est un être entier et vivant et ayant une Âme immortelle !
Ce qui veut donc bien dire qu’aucune personne ne peut se sauver ou se damner sans l’avoir effectivement voulu, et de volonté certaine !
Nous allons voir que ce qui semble impossible dans l’un ou l’autre cas, quant-à la volonté certaine de se sauver ou de se damner, quant-à un enfant mort-né, n’est pas une difficulté mais une confirmation de ce que nous avons déjà vu en la partie précédente.
Commençons par clarifier certaines choses…
2.D.1.b - Qu’est-ce qu’un catéchumène ?
Commençons par voir ce qu’est un catéchumène : Catéchumène (subst.) Personne qui reçoit une instruction religieuse en vue du baptême. Une jeune catéchumène; les nouveaux catéchumènes.31
Un catéchumène est donc une personne qui désire recevoir le Baptême, et qui est instruite pour ce.
Le catéchuménat est ce temps d’apprentissage et de préparation, il peut varier de quelques mois à un an, voire à rien du tout en cas de péril.
Est-ce qu’un enfant peut prétendre au catéchuménat sans la volonté paternelle ?, peut-on le baptiser hors ou contre la demande de son Père ?, non !, et du reste l’Église l’interdisait, tout en s’accordant par-ci par-là de graves entorses, l’une notamment dont nous avions traité, mais nous ne retrouvons pour l’instant point l’article où nous épinglions ce scandale.
2.D.1.c - À quel âge peut-on être catéchumène ?
À partir de quel âge un enfant, à la demande de son Père donc, peut prétendre au catéchuménat ?, nous n’avons rien trouvé de probant ; selon-nous : premier âge révolu, soit 7 ans, avec toutefois des aménagements selon la maturité de l’enfant.
Pour : premier âge révolu, soit 7 ans :
Signification des âges : RH-2013-03, Sieur Luryio, l’épouse fidèle n’a pas de cas de Conscience ; la femme est le problème, pas la solution !; point 3.D - Troisième préoccupation, rééduquer par les femmes !?
En effet, comme vue en notre précédente réponse l’on doit poser au candidat au baptême la question rituelle : N., que demandez-vous à l’Eglise de Dieu ?, à laquelle le sujet doit pouvoir répondre en toute connaissance de cause : La Foi.
Pour : comme vue en notre précédente réponse :
Cette connaissance de cause ne peut être atteinte qu’à l’âge de raison, et cet âge de raison, cet âge où l’enfant est capable de discerner le Bien du mal, afin de se déterminer librement au Bien, est comme vu de 7 ans.
Pour : l’âge de raison, et cet âge de raison :
L’âge de raison pour le Droit canonique est 7 ans !
C’est l’âge, pouvant fluctuer selon la maturité du sujet, où un enfant peut passer contrat, donc réclamer le baptême, se fiancer, etc !
Nous en avions parlé ici : De : DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point 4.B.2.d - Les Fiançailles, ce qu’elles sont.
Extrait : L’âge minimum du Mariage étant 14 ans révolus, et 12 pour la demoiselle32, l’âge minimum des Fiançailles est l’âge de raison, 7 ans révolus.
2.D.1.d - Avant l’âge de raison, comment peut-on avoir une volonté certaine ?
Avant l’âge de raison le sujet, l’enfant de moins de 7 ans nous le rappelons, n’ayant pas de discernement ne peut ni choisir entre le Bien et le mal, et ni rien d’autre, donc il ne peut à la question : N., que demandez-vous à l’Eglise de Dieu ?, répondre : La Foi.
Il est donc évident que d’un enfant de sa conception à 7 ans l’on ne peut envisager une volonté certaine, donc et ni dans un sens et ni dans l’autre ; et donc, et ni une volonté certaine de sa sauver et ni une volonté certaine de se damner !
2.D.1.e - Qui exprime la volonté certaine de l’enfant en pré-raison
Or !, avant ses 7 ans révolus, il y a un moyen imparable de connaître la volonté certaine de l’enfant, ce moyen c’est : la voix de son Père !
Pour l’enfant en pré-raison33, c’est son Père qui fait tout en son lieu, place, et bénéfice !
Ainsi, effectivement, comme vu en première partie, lors du Baptême physique de l’enfant tout juste né, même si l’on fait la catastrophique erreur de laisser le prêtre intervenir, et de même si les parrain et marraine répondent outrageusement au prêtre, c’est bien la volonté certaine du Père qui intervient !
Ainsi, tout effectivement, lors du Baptême de désir de l’enfant mort-né, comme nous l’avons vu aussi, c’est bien la volonté du Père qui intervient seule sans les parasites prêtre et parrain-marraine.
Ainsi, encore plus tangiblement, la volonté certaine de se sauver vient bien du Père, de sa voix, c’est Lui qui veut sauver de volonté certaine son enfant !
Comme nous avions émis des réserves quant-aux Pères 1 et 2 (P1, P2), nous émettons aussi des réserves quant-à une volonté certaine du Père de damner son enfant… Ceci devrait être creusé, nous, nous avons tout de même notre petite idée sur la chose.
2.E - Un rappel de dernière minute devant l’urgence !
Le 17 prochain se profile unedite manifestation dite spontanée appelée ‘gilets jaunes’, rassurez-vous, elle est bien orchestrée par la main qui dirige !, cela pue à plein nez, comme lesdits ‘casques blancs’ !, est-ce nécessaire de vous dire qu’il faut absolument la fuir et ne point la soutenir ?, rappelez-vous : Dans ces événements, les bons n’auront rien à faire, car ce seront les républicains, les méchants qui s’écharperont entre eux… Les bouleversements seront épouvantables.
Et lisez ceci :
CN-2013-02, Chefs de Famille !, ne participez surtout pas à tout ce qui va se passer !; point 2.A.1.a - Manifester contre, c’est manifestement Mal !
2.F - Concluons pour l’instant
Cher Sieur Pierre-Marie, Vous voyez encore une fois que nous avons fait notre possible pour bien Vous répondre, ce sans peur et sans reproche !, nous y avons mis tout notre pauvre cœur.
Cette réponse, qui risque d’être fort urticante pour les méchants et républicains, est particulièrement confiée à TSVM depuis le début de sa rédaction !, en la fête de la Maternité de la Très-Sainte Vierge-Marie, oui, ce document Lui est confié tout particulièrement.
Ce document est sujet à relectures, si des corrections devaient modifier la rédaction vous en serez prévenu.
Nous savons que ces réponses vont susciter d’autres questions ou demandes de précision, mais pour l’instant nous, nous allons nous arrêter là, à Vous et aux autres Lecteurs de nous solliciter saintement.
Que le Bon Dieu Vous bénisse, cher Sieur Pierre-Marie, Vous et tous les Vôtres, particulièrement Votre dame Marguerite et Votre fillotte34 !
Que je sois ignoré ô Jésus-Christ !
Pour la Vérité,
QJSIOJC
2.G - Annexes diverses
Bonsoir,
Tout d'abord, comme vous l'avez peut-être deviné au vu de mon pseudo, je suis l'époux de Marguerite, qui venait en mon nom vous adresser des questionnements. Votre suggestion de Pierre-Marie comme pseudo me convient parfaitement, ce prénom étant très beau.
Ensuite, je tiens à vous présenter mes excuses pour le retard de ma réponse, cela va faire plusieurs semaines que vous avez répondu à mes interrogations et celles de mon épouse et nous n'avons que trop tardé pour des raisons sur lesquelles nous ne nous étendrons pas mais qui nous ont empêché de vous répondre plus tôt. Ce pseudo a été créé pour répondre à cet article réservé aux Hommes et ainsi respecter les règles de votre Blog.
Une France très chrétienne est ce pour quoi nous prions tous les jours, entre autres choses. Le déclin du christianisme véritable a signifié le déclin de la morale. La France, comme le reste du monde, est malade et rend malade. Il suffit d'ouvrir les yeux pour le voir.
La coupe du monde de balle au pied (les anglicismes étant un autre symptôme de la corruption de la société) est, à l'image de tous les sports de masse (médiatisés), un rassemblement de brailleurs à qui il ne reste plus une once de jugeote ou de réflexion. Si l'activité sportive est, à mon sens, indispensable aux Gars pour les endurcir physiquement (et dans une bien moindre mesure aux filles pour leur donner une bonne santé), il faut fuir ces sports qui ne font que les abêtir et exciter de mauvais comportements.
Je suis entièrement d'accord avec vous pour dire que l'immigration organisée depuis des décennies n'est qu'un complot de plus pour achever la vraie France chrétienne. Cependant, vous semblez dire que les Noirs sont une "horreur luciabélienne". Un père de famille noir véritablement chrétien (extrêmement rare, certainement) ne mérite-t-il pas le même respect qu'un véritable chrétien blanc de peau ? Votre article qui semble expliquer votre propos (CN-2014-01 - Sainte Famille 2014, sixième anniversaire de notre site ; et graves avertissements…) m'est cependant inaccessible.
Votre réponse à notre question sur la nature mauvaise de la femme que nous avions cru comprendre (mauvaise compréhension de notre part) est parfaitement claire et nous comprenons maintenant où vous vouliez en venir. La distinction entre Mâle de sexe féminin, qui cherche à rester invisible et à remplir ses tâches avec humilité, et femelle de sexe féminin, ne cherchant qu'à se rebeller et tout détruire pour soi-disant s'émanciper, est très parlante.
J'en profite pour dire que vos articles ont aidé mon épouse à prendre conscience de l'importance de la soumission pour maintenir la paix à l'intérieur du couple et assurer l'entrée au Paradis pour toute la famille. Eviter que notre petite fille ne devienne comme toutes ces bonnes-femmes est une de nos principales préoccupations.
Je n'ai rien à ajouter quand à vos réserves quant aux sacrements, en particulier sur le baptême de désir, ils sont très justes et révèlent encore plus le triste état dans lequel se trouve notre belle religion.
Je vous remercie pour tout le temps que vous avez pris pour répondre à mes interrogations et à celles de mon épouse. Comprenant votre admirable réticence à vous adresser à une femme, j'essaierai de m'adresser directement à vous à l'avenir.
Nous prions ardemment pour votre bien-être, celui de vos proches et pour la réussite de votre Œuvre.
Cordialement,
Pierre-Marie.
Cher Sieur Pierre-Marie,
Nous venons de voir seulement maintenant votre commentaire, pourquoi si tardivement ?, nous ne pouvons le dire…
Nous l’avons immédiatement validé, et nous vous remercions pour sa bonté.
En ce qui concerne votre étonnement quant-aux noirs, nous vous répondrons ensuite ; mais, vous pouvez déjà consulter la page dont vous avez eu des difficultés, elle répondra quelque peu à votre étonnement qui montre encore plus la déliquescence de nos sociétés :
Page : CN-2014-01 - Sainte Famille 2014, sixième anniversaire de notre site ; et graves avertissements…
Lien : https://restaurationdelafamille.blogspot.com/2014/01/cn-2014-01-sainte-famille-2014-sixieme.html
Soyez assuré, cher Sieur Pierre-Marie, de nos prière journalières et nominatives pour Vous, soyez remercié avec larmes pour les bonnes Vôtres…
Que le Bon Dieu Vous bénisse, Vous et tous les Vôtres…
Que je sois ignoré ô Jésus-Christ !
Pour la Vérité,
QJSIOJC
1St Martin, Évêque de Tours, est un des Saints les plus populaires de France. On y compte encore plus de quatre mille églises paroissiales et près de cinq cents localités qui portent son nom. Il était d'une famille païenne de Pannonie et s'était enrôlé dans l'armée. Baptisé à dix-huit ans, il se fit ermite, s'initia à la vie monastique en Orient, puis vingt en Gale où, encouragé par Saint Hilaire, il fonda en 350 le monastère de Ligugé près de Poitiers.
2St Menne mourut pour le Christ en Égypte, durant la persécution de Dioclétien.
5Coquin : I.− Emploi subst.A.− Courant
1. Au masc. Personne sans scrupules, capable d'actions malhonnêtes, répréhensibles. Un noir coquin; action de coquin.
11Devisées : b) Devisée, subst. fém., vx et rare. Conversation, entretien familier. Cette longue et triste devisée a eu cela de bon de me convaincre (Cherbuliez, Revue des Deux Mondes, 1862 ds Littré).
12« tardement », définition dans le dictionnaire Littré
tardement (tar-de-man) s. m. – Action de tarder.
HISTORIQUE : XVIe s. Je suis en merveilleux ennuy de ce que j'ay sceu qu'elle s'esbahit du tardement de mon retour, Marguerite de Navarre, Lett. 57.
ÉTYMOLOGIE : Tarder ; provenç. tardament, tarzament ; ital. Tardamento.
13Première épître de saint Jean ~ Chapitre 2, 15-17. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
14Évangile selon saint Jean ~ Chapitre 15, 18-19. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
15Conf. lib. VI, cap. VII et VIII.
Abhorration : Haine de ce qui fait horreur.
Citation : S'il y a du vrai dans la loi du Talion qui s'inscrivit, blanc sur noir, sur un bord du billard d'Augustus à Azincourt, s'il y a du vrai dans l'abhorration qu'avait pour nous tous ton haïssant, ton agissant papa, Albin, alors il n'y a plus qu'un choix: fuir, partir au loin, au plus loin […].

182ème épître de saint Paul aux Thessaloniciens, chapitre 2, 10-11.
19Intransgressable [ɛ̃tʀɑ̃sgʀesabl] adj.
ÉTYM. 1572, Amyot; de 1. in-, transgresser, et suff. -able.
.♦ Littér. Qui ne peut être transgressé.
20Terribilité : Qualité de ce qui est terrible.
BALZAC, Lett. à Conrart, 21 juill. 1653 Il y a là-dessous une terribilité cachée, à laquelle vous prendrez garde, quand il vous plaira d'y apporter de l'attention
Provenç. terribilitat ; espagn. terribilidad ; ital. terribilità ; du lat. terribilitatem, de terribilis, terrible.
21-Pipeau (Jouer du pipeau) : Au fig., fam., vieilli. Artifice servant à tromper quelqu’un. Se laisser prendre aux pipeaux de qqn. J’ai évité ses pipeaux (Ac. 1835-1935). Le président Wilson ou les pipeaux neufs: Mil neuf cent dix-sept: la guerre militaire se traîne. La stratégie se réduit à des bousculades formidables (J.-R. Bloch, Dest. du S., 1931, p.80).
Le Joueur de flûte de Hamelin :
23--Férociser : verbe trans. Emploi trans. Rendre féroce.
28Abêtifier, verbe trans.
Fam. Abêtifier qqn. Le rendre progressivement comme bête, abruti, par paresse des fac. intellectuelles due au mil. Ambiant : … que si cette lettre encore te semble terne et mal venue, vois-y seulement les effets de la cure dont le premier bienfait est d'abêtifier. Impossible a fortiori de travailler; à peine peut-on lire; j'ai découvert un piano dans une villa voisine délaissée; je passe devant lui la plus part (sic) des heures que l'an passé je consacrais à l'ennui. A. Gide, P. Valéry, Correspondance,Lettre de A. G. à P. V., oct. 1900, p. 375.
Rem. Il s'agit d'un néol. d'aut.
Étymol. ET HIST. − Issu du croisement de abêtir* et de bêtifier*.
29Primariser, verbe trans.
Péj. Rabaisser au niveau de l'enseignement primaire. À ces deux soirées [de l'Institut d'Action Française] (…) se pressaient une foule de jeunes gens, avides d'autre chose que de ce morne enseignement officiel supérieur, déformé, falsifié, «primarisé», sur tant de points (L. Daudet, Vers le roi, 1920, p.226).
32Can. 88 : § 1 La personne qui a fini la vingt et unième année de son âge est dite majeure ; en dessous de cet âge, elle est dite mineure.
§ 2 Le mineur homme est considéré comme pubère à partir de quatorze ans accomplis ; la femme, à partir de douze ans.
§ 3 L’impubère, avant son septennat accompli, est dit ‘infans’, ‘puer’ ou ‘parvulus’, et il n’est pas considéré comme étant en possession de lui-même ; une fois atteint l’âge de sept ans, il est présumé avoir l’usage de la raison. Sont assimilés à l’enfant tous ceux qui sont privés de l’usage de la raison.