Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

mardi 25 mai 2010

CN-2010-10, Mgr Richard Williamson, pompier pyromane ?, pire, parfait manipulateur !

Mgr Richard Williamson, pompier pyromane ?, pire, parfait manipulateur !

Du : 25.05.2010, existe1 en PDF ici : ND. Actualisé : lun. 7 mars 2011, 18.05.

Publiée en la Saint Grégoire VII,
le mardi 25 mai 2010,
cette nouvelle Lui est confiée !

Certains disent et font le contraire, Lui, Williamson, dit carrément le contraire !

Que penseriez-vous d’un pompier que vous découvririez être celui qui aurait allumé le feu chez vous ?, d’un architecte qui aurait posé des mines dans les fondations de la maison dont vous lui aviez confié la construction ? ; d’un fabricant qui vous aurait donné une notice d’utilisation vous conseillant une utilisation aberrante de sa machine ?

Que pouvez-vous penser d’undit Évêque qui vous dirait que Vous seriez Chef en votre Famille et qu’ainsi Votre épouse Vous devrait obéissance en toutes choses*, et qui quelques années plus tard dirait à votre épouse (dire à l’épouse = fornication* [Lisez-moi]) qu’elle peut vous quitter (séparation-divorce*) sous le prétexte fallacieux que Vous seriez ceci, ou cela ?

Car enfin, c’est bien ce qui se passe, avec ce pervers*, ce cloaque d’impureté*, ces loups rapaces* qui viennent à vous sous des vêtements de brebis*2.

Parmi nous, nous avons un collaborateur surnommé Légitime contradicteur, Il nous répétait voici une bonne semaine : moi au début je croyais [il y a de cela plusieurs années] que c’était [la séparation, la fuite de l’épouse à laquelle le prêtre est mêlé] un accident, ou des calomnies de paroissiens, ou que le prêtre avait de très sérieuses raisons relevant du confessionnal. Mais force fut de constater que chaque fois qu’un prêtre ‘touche’ au Mariage, cela finit par la séparation ! Puis, avec nous Il fit le tour de ces pervers : Untel, 6 séparations connues ; Lui, 4 connues ; etc., etc., etc.

Ledit Mgr Richard Williamson, Lui-même, dit à un prêtre de la secte* FSSPX*, directeur d’une école de la GFGM* dans le nord : dites à l’épouse qu’elle a tout à fait raison de quitter son Époux, qu’elle poursuive sa procédure de séparation de corps pour sauver les enfants !, appuyez les enfants qui la soutienne !

Et que dit Notre Seigneur Jésus-Christ, Lui ?, voici :

Ce que Dieu a uni,
que l’homme ne le sépare point3 !

Nous mentons !, nous nous trompons !, nous calomnions un ‘saint’ prêtre ! ; alors, que ce pervers vienne nous confondre comme nous le proposions déjà depuis longtemps, pour lui et pour d’autres membres de la GFGM* !

(Re)Voyez ND : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point DP-7E9b, Si nous devions avoir fauté… ;

Il n’est pas Droit de rester ‘neutre’, c’est complicité : soit avec nous si nous avons diffamé ; soit avec ce Williamson si ce que nous dénonçons est vrai !

Vous devez vous informer suite à de telles accusations ; et puis : soit nous contredire vaillamment, avec raisonnements et preuves ; ou soit nous appuyer tout aussi vaillamment !

En cette fête de Saint Grégoire VII

Si l’envie vous venait, ne voulant pas vérifier ce que nous disons, de nous traiter de fous, alors lisez ce que ce Saint Pape disait : S’il en est quelques-uns qui, pour l’amour de la loi chrétienne, osent résister en face aux impies, non seulement ils ne trouvent pas d’appui chez leurs frères, mais on les taxe d’imprudence et d’indiscrétion, on les traite de fous.

Voyons les mensonges glissés par ce pervers de Williamson* auxdits Les Intransigeants*

Lisons préalablement un extrait de cet article que ce Raminagrobis* de Williamson, qui a passé un accord secret* avec Rockefeller*, Rothschild* & Cie4, proposa auxdits Les Intransigeants*, abusant de la juvénilité des auteurs de ce site pour qui nous gardons pourtant une certaine amitié :

Restaurer la Paternité (par Mgr Williamson)5

[…] En effet, il n’y a aucune autre société où les liens qui en attachent les membres les uns aux autres puissent être si profonds, si naturels, que ceux qui lient le mari à la femme, les parents aux enfants. […]

Le féministe Williamson dit : l’Époux est lié à l’épouse !

Il y a bien d’autres erreurs, contentons-nous de la plus grosse, la plus vicieuse ! Ce que nous allons voir, ce n’est pas une ânerie lancée par un ‘irresponsable’, mais une monstruosité particulièrement malicieuse.

Voici, ce pervers dit bien, n’est-ce pas : les liens […] qui lient le mari à la femme !, puis il dit les parents aux enfants !

Voilà ce qui arrive lorsque l’on s’occupe de ce qui ne vous appartient nullement, ni de près ni de loin : le Sacrement de Mariage*.

Nous vous choquons ?, en disant au sujet de cet Évêque : pervers*, cloaques d’impureté*, Raminagrobis*, loup rapace* ; alors, avant de dégainer, lisez : Le sacrement du mariage existe parmi les fidèles et parmi les infidèles ! (Léon XIII) (Re)Voyez ND : le point nouvellement ajouté DP-4K, L’Église catholique, principal ennemi du Sacrement de Mariage ?!

Qui est lié, et à qui ? ; qui est le sujet ?, et de qui ?

Pauvre type ?, ce Williamson ; non, pervers !

L’Homme, l’Époux, lié à la femme, à l’épouse !; c’est bien ce qu’Il vient de dire : qui lient le mari à la femme !

Au préalable, définissons le terme lier (qui lient le mari) :

  • Lier : B. − Lier qqc./qqn à qqc.

1. Attacher, fixer au moyen d’un lien. Lier un homme à un arbre, à un poteau (Ac. 1798-1935). Une perche pointue, liée au bras de l’homme, oscillait avec ses mouvements (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 133). Le thème du Prométhée (…) : c’est le héros humain réduit à l’immobilité, lié au roc (Thibaudet, Réflex. litt., 1936, p. 87).6

Ainsi, l’on est lié à un point fixe, à un repère, à un maître, à un référent, à un chef, à un géniteur, etc.

Non !, Williamson, c’est l’épouse qui est liée à l’Époux !

Or, monstrueusement, ce pervers de Williamson dit donc littéralement : la femme est le Chef de l’Homme !, Elle lie l’Homme !, l’Homme est lié à la femme par les liens du Mariage !

Qui est le sujet ?, de qui ?, lisons rien que ces auteurs :

  • Saint Paul : l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme*(I Cor., XI, 7-9).

À cause, veut bien dire pour, n’est-ce pas ; ainsi donc, selon ce pervers de Williamson : l’on dépendrait de ce que l’on a produit, engendré (c’est du reste ce que ce pervers dit au sujet des enfants, ce que nous allons étudier ensuite) ! Le Chef serait lié au sujet ; le constructeur dépendrait de sa machine ; le patron serait lié à son ouvrier, le maitre à son chien, le cavalier au cheval ; etc.

Certes, au sans second, conséquemment donc, évidemment, mais nullement au sens premier !

(Re)Voyez ND : DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point DP-4I, Autour de la célébration du Mariage, particulièrement les points DP-4I1, Qui prend, qui est pris, qui porte l’anneau nuptial ?

  • Saint Jean Chrysostome : Car c’est pour la consolation de l’homme que la femme a été formée7.

Saint Jean Chrysostome dit bien pour ; Il ne dit ne pas c’est pour la consolation de la femme que l’homme a été formée ! Qui est la cause : l’Homme !, qui est le sujet, l’objet : la femme !, qui est lié à qui : la femme à l’Homme !, l’épouse à l’Époux !

  • Saint Astère : elle se montre sa servante assidue et dévouée ; elle est attentive à satisfaire à ses moindres désirs8.

Pervers de Williamson, Saint Astère dit-Il : il se montre son [à Son épouse] servant assidu et dévoué ; il est attentif à satisfaire à ses [ceux de Son épouse] moindres désirs ? Non, Il dit exactement le contraire de Vous, Mgr Richard Williamson, et du haut du ciel Il Vous condamne littéralement !, à Votre Jugement particulier, et au Jugement général plus spectaculairement, Il témoignera contre Vous !, Il sera un de Vos nombreux accusateurs !

  • Pie XI : Nombre d’entre eux poussent l’audace jusqu’à parler d’une indigne servitude d’un des deux époux à l’autre ; ils proclament que tous les droits sont égaux entre époux ; estimant ces droits violés par la « servitude » qu’on vient de dire, ils prêchent orgueilleusement une émancipation de la femme, déjà accomplie ou qui doit l’être.9

Pie XI, pervers de Williamson, dit-il autre chose ?, non, il parle de la digne servitude de l’épouse à son Époux ! ; et selon votre malice, c’est la servante qui lierait le Maître, c’est le Maître qui serait lié par la servante !, cloaque d’impureté* !

Non !, Williamson, c’est les enfants qui sont liés au Père !

Idem pour les parents liés prétendument aux enfants !

Ce cloaque d’impureté* continue en disant : les liens […] qui lient […] les parents aux enfants. Même confusion mentale !

Oui, les démons aveuglent ceux qu’ils veulent perdre !

Mgr Richard Williamson :

  • de qui tient-il la Vie, l’enfant ?, de son Père !, alors, qui dépend de qui, qui est lié à qui ? : c’est l’enfant qui est lié au Père géniteur ! ;

  • de qui reçoit-il les premiers nutriments ?, de sa Mère et dès sa conception !, alors, qui dépend de qui, qui est lié à qui ?, c’est l’enfant qui est lié à sa mère nourricière ! ;

  • de qui reçoit-il l’enseignement, l’éducation, l’élévation ?, de son Père (et de Ses aides : épouse en premier, puis précepteur, etc.) !, alors, qui dépend de qui, qui est lié à qui ?, c’est l’enfant qui est lié au Père éducateur !

2Notre Seigneur Jésus-Christ : Gardez-vous des faux prophètes qui viennent à vous sous des vêtements de brebis, mais au dedans sont des loups rapaces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.

3Recherchez ce membre. (Re)Voyez ND : DP-10, Les épreuves, tribulations et afflictions, l’Espérance (I) ; point DP-10B, Non non, je ne divorce pas, je me sépare !, et DP-10.C, L’Église catholique et ladite séparation matrimoniale…

7(Re)Voyez ND : DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine ; point DP-3B10, Homélies sur la Genèse de Saint Jean Chrysostome.

8(Re)Voyez ND : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point DP-7D2, Servante de son Époux !, Saint Astère, dit-il autre chose ?

9(Re)Voyez ND : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point DP-7D6, Pie XI confirme : la dignité de la servitude de l’épouse.