Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

mardi 26 février 2013

RH-2013-04, Sieur Luryio, Dieu est essentiellement Bon, c’est pour cela qu’Il nous veut libres !

Du : 26.02.2013. Version PDF1. Actualisé : dim. 17 mars 2013, 12.52.
Table de cette réponse, RH-2013-…
4 - Sieur Luryio, Dieu est essentiellement Bon, c’est pour cela qu’Il nous veut libres !
4.A - Sieur Luryio, voici notre seconde réponse annoncée.
4.B - Avertissement !, ce que notre Légitime Contradicteur nous pousse à vous dire…
4.C - Permettre ce n’est pas vouloir, mais vouloir !
4.C.1 - Il n’y a pas de Dieu !, et c’est dame nature qui aurait tout fait !
4.C.2 - Il y a un Dieu, mais impuissant ou méchant, ou indifférent !
4.C.2.a - Dieu origine forcément Bonne de toute chose !
4.C.2.b - Par Amour ce Dieu voulut créer des Esprits pouvant jouir de Ses Biens !
4.C.2.c - Par Amour ce Dieu voulut créer l’humanité !
4.C.2.d - Lucifer, informé par Dieu de sa future création des humains, se révolte.
4.C.2.e - Dieu créé les humains, Lucifer jaloux les corrompt.
4.C.2.f - Le Seigneur Dieu promet un Rédempteur.
4.C.2.g - Maintenant, voyons un Père, Son enfant et un poêle à bois.
4.D - Dieu qui serait Bon et tout-Puissant aurait inventé le mal et l’aurait imposé aux humains !
4.D.1.a - Nous allons vous proposer deux lectures, mais avant…
4.D.2 - Premier - Le « Mysterium Iniquitatis », par l'Abbé Christian Gouyaud
4.D.2.a - Nos réserves au sujet de ce texte que nous relayons !
4.D.2.b - Lisez maintenant ce texte…
4.D.3 - Second - Synthèse des preuves thomistes de Dieu.
4.D.3.a - Nos réserves au sujet de ce texte que nous relayons !
4.D.3.b - Voici les deux messages audio à écouter :
4.D.4 - Notre réponse à votre premier paragraphe de la seconde partie.
4.E - Concluons, sauf question(s), cette seconde partie de notre réponse.
4.A - Sieur Luryio, voici notre seconde réponse annoncée.
Publiée en la Saint Léandre,
le mardi 26 février 2013,
cette réponse lui est confiée.
Chers Sieur Luryio, et Chefs et futurs de Famille,
Sieur Luryio, nous revenons auprès de Vous pour répondre à le deuxième partie de votre commentaire du 5 janvier retranscrit en cette note2 pour la facilité de nos Lecteurs ; et, comme annoncé3, voici notre franche et détaillée réponse.
Pour : répondre à le deuxième partie :
Vous souvenez-vous de l’énigme que nous vous avions proposée : Permettre ce n’est pas vouloir, mais vouloir !
Pour : l’énigme que nous vous avions proposée :
D’elle, nous n’avions pas eu de réaction, ni de Vous ni d’autres Lecteurs, Vous verrez que notre réponse en donne la clef…
Dans ce document nous allons :
1. transmettre un avertissement de notre Légitime Contradicteur*
2. parler de notre énigme en la développant ;
3. répondre à votre préoccupation visible en cette seconde partie de votre commentaire.
4.B - Avertissement !, ce que notre Légitime Contradicteur nous pousse à vous dire…
Avant de vous répondre, cher Sieur Luryio, nous devons nous écarter de votre préoccupation première, vous verrez de fait que ceci répond aussi certainement à votre attente !
Notre Légitime Contradicteur nous a souvent demandé de vous, Lecteurs de ce site, le dire : Dites-leur, dites-leur !, sauf si vous pensez qu’il faut attendre…
Certains évènements semblent se précipiter et s’accumuler de plus en plus !, pour une meilleure compréhension vous pouvez lire l’Apocalypse de saint Jean ~ Chapitre 8 et suivants4.
Pour : se précipiter et s’accumuler de plus en plus :
Pensez : à la pseudo démission de pseudo Pape B16 par ex. – aux températures extrêmes jamais vues (ce mois, moins 71° en Russie5) – aux bouleversements climatiques de plus en plus extrêmes aussi : ouragans, pluies diluviennes, etc. – aux précipitations de corps célestes sur la terre comme jamais et aux volcans qui s’activent partout, ce qui est très rarement relayés par lesdits médias – organisation de famines et de guerres – bouleversements géopolitiques nullement spontanés et majoritairement orchestrés de l’extérieur (Afghanistan, Irak, Syrie, Mali, Liban, etc.) – etc.
Oui, nous y arrivons ; les trompettes, aux sept Anges, leur sont déjà données, et même, ces trompettes sont déjà en bouche semble-t-il bien, comme annoncé : Et les sept Anges qui avaient les sept trompettes se préparèrent à en sonner.6
Nous vous avions déjà parlé d’évènements terribles et déjà en début de réalisation, nous vous avons déjà dit, et ce depuis plus de cinq ans, que vous deviez prier pour obtenir un Prince vraiment très chrétien !, un Prince de Dieu, Son Lieutenant !, qui doit venir que vers la fin de ces événements terribles que nous avions annoncés sur base de prophéties !
Pour : avions déjà parlé d’évènement terribles :
Pour : que vous deviez prier pour obtenir un Prince :
→ Dès le début de nos publications nous avions dit, mai 2008 : Reconquête !
DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point 4.A.1 - Préambule à l’étude du Mariage.
→ Dès juillet 2008, et même avant, nous avons dit, notamment : Reconquête ! un Chef des Chefs de Famille !, soit un Prince !
DP-06, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (II)…; point 6.D.2 - Certes, elle doit plier, mais maintenant que faire ?
Ce Prince annoncé, semble-t-il un Grand Monarque, ne viendra pas pour les Catholiques comme entendus maintenant même dans ladite Tradition, Il doit venir pour ses Amis !
Ses Amis, qui se compteront tellement leur nombre sera petit, seront des Justes, des Hommes de bonne volonté*, très chrétiens ou très bien disposés à le devenir !, Il viendra Tout restaurer dans le Christ ! Il viendra au secours de Ses Amis, des Hommes !, pour les restaurer, pensez au saccage du Sacrement de Mariage par les femmes !, et leurs complices (juges, médias, forces publiques, lâches approuvants et applaudisseurs, etc.) !, Il sèmera la terreur dans les femmes !, dans les survivantes, et leurs complices.
Pour : terreur dans les femmes !, […] Survivantes :
Il, Ce Prince Lieutenant de Notre-Seigneur Jésus-Christ (NSJC), sera terrible, féroce envers l’erreur, envers ceux qui l’ont dite et ceux qui l’ont approuvée, même par silence coupable : qui ne dit mot consent !7, Il ne fera aucun quartier !
Pour : sera terrible, féroce envers l’erreur :
Juste là, ce matin, nous avons vu (dites informations sur internet) les policiers italiens repousser et embarquer ces fameuses femelles enragées, cesdites Femens venues se payer du Berlusconi8 qui n’est nullement cher à notre cœur, pour ce, ils ont dû les maitriser, ces hurleuses, et c’était pitoyable de les voir faire, quatre policiers pour maitriser qu’une seule de ces salopes*, et encore elles se sont échappées à plusieurs reprise, etc.
Des policiers-minets, voilà la féminisation de nos gouvernement illégaux et de leurs exécutants !, par-contre, ils n’hésiteront pas à casser des matraques contre de pauvres Chefs de Famille dit violents, ou contre des manifestants dits pacifiques ! Ne manifestez surtout pas contre quoi que ce soit !, avons-nous déjà dit bien souvent : RH-2013-02, Sieur Luryio, une Âme s’abaisse, le monde entier aussi ; une seule pomme gâtée, gâte tout le panier !, point : Pour : comment la ville de Sodome finit :
Sous l’heureux Gouvernement d’un Bon Prince selon Dieu, un ou deux coups bien assénés dans les tibias, auraient brisé et projeté ces garces au sol !, et là, hurlante de douleur, il suffisait de les balancer dans une benne, et de les mettre ensuite sur un bûcher en place centrale immédiatement après le Jugement public de ce Prince !
Voilà l’œuvre de la féminisation luciférienne : des minets avec les méchant(se)s et des hypers violents avec les Bons !, oui !, Luciabel subvertit (renverse, retourne, révolte) tout ce qu’Il touche !
Les principaux ennemis de ce Prince ne seront pas les ennemis de tous les Hommes, mais les prêtres !, aussi, Il sera sans aucune pitié pour ce marécage, ce cloaque d’impureté* !, Il les exterminera ! Il imposera le Vrai Pape, et l’Église catholique et la France tout particulièrement, refleuriront et porteront des fruits, rayonneront comme jamais vu !
Tout ceci vers la fin des grands bouleversements annoncés, et que nous avons relayés par charité, pour que vous puissiez faire partie de ces Bons ! Ces bouleversements seront tels que les plus plus grands cataclysmes connus, déluge compris, passeront pour de toutes petites broutilles !
Voilà !, nous avons répondu à la prière de notre bon Légitime Contradicteur !
À bons entendeurs Salut !, nous prierons pour vous !
4.C - Permettre ce n’est pas vouloir, mais vouloir !
Évidemment !, que le mal existe, et ceux qui ne veulent pas comprendre l’Amour d’Amour de Dieu, disent ainsi que si Dieu était Bon et Tout-Puissant, Il ne permettrait pas le mal, et pour le moins Il ne permettrait pas au mal de faire mal !
Et donc, dans la foulée, ils affirment que soit :
1. Il n’y a pas de Dieu !, c’est dame nature qui aurait tout fait !
2. Il y a un Dieu, mais impuissant ou méchant, ou indifférent !
4.C.1 - Il n’y a pas de Dieu !, et c’est dame nature qui aurait tout fait !
Bien !, car ne dit-on pas qu’il ne faut pas contrarier les insensés ?, alors, qui a fait dame nature ? Le Big Bang, ou Grand Boum !, disent-ils.
Regardons bien cette divagation luciférienne…
Pour : le Big Bang, ou Grand Boum :
Voyons ce que nous dit Wikipédia de cette fumisterie :
-Big Bang : Le Big Bang est un modèle cosmologique utilisé par les scientifiques pour décrire l'origine et l'évolution de l'univers. Il a été initialement proposé en 1927 par le chanoine catholique belge Georges Lemaître, qui décrivait dans les grandes lignes…9
Nous remarquons encore une fois, que c’est toujours, et à 100% ! (95% directement, 5% par relayage), un pervers d’Ecclésiastique de l’Église catholique (EÉc), ici un prêtre chanoine qui est à l’origine d’une régression de cette Église ! En effet, ledit Grand Boum est là pour démontrer qu’il n’y avait pas besoin d’un Dieu créateur pour toute la création !
Pour : un prêtre chanoine qui est à l’origine :
Qu’est-ce qu’un chanoine ?, un chanoine est dignitaire ecclésiastique ou laïc de l’Église catholique, l’on lui donne du Monseigneur ; ici, le Monseigneur Georges Lemaître est prêtre (1923) et chanoine.
Pour : origine d’une régression de cette Église :
Voici ce que disait déjà, vers 1655, Saint Vincent de Paul : Ô Messieurs et mes frères, que nous devons bien prier Dieu pour cela, et faire quelque effort pour ce grand besoin de l’Église, qui va ruinée en beaucoup de lieux par la mauvaise vie des prêtres ; car ce sont eux qui la perdent et qui la ruinent ; et il n’est que trop vrai que la dépravation de l’état ecclésiastique est la cause principale de la ruine de l’Église de Dieu.
DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique ; point 9C7, Les mauvais prêtres, accablante majorité avant Vatican II…
Pour : chanoine catholique belge Georges Lemaître :
Dans le texte de Wikipédia que nous venons de lire, l’on parle d’un chanoine Georges Lemaître, alors nous avons regardé ce qu’en disait cette même source :
-Le chanoine Lemaître ne pouvait donner de cours que dans le chahut. Il réclamait celui-ci de ses étudiants, en leur demandant s'ils étaient malades lorsque le calme régnait dans l'auditoire.10
Pour : chahut. Il réclamait celui-ci de ses étudiants :
Sont des signes de présence manifeste du (des) démon(s) : le bruit intempestif, les mouvements inutiles (pensez à tous les slogans lucifériens autour de bouger : bouger plus, faire bouger les choses, etc.), l’agitation intellectuelle ou physique (ne laissez jamais vos enfants chahuter !), etc !
Ne dit-on pas du reste communément agité du bocal11 ?!
Une personne, comme ce cloaque d’impureté* d’abbé Georges Lemaître, qui réclame une telle chose ne peut qu’être un pervers totalement asservi à Luciabel !
La clef de voûte de la négation de Dieu, ledit Big Bang, vient d’un EÉc hautement luciférianisé !
Abrégeons !, d’après ces farfelus, cette première étincelle provient d’un Grand Boum !
Or, pour faire un Grand Boum, ou même un tout petit :
→ accident : il faut un automobiliste conduisant (le mouvement) mal sa voiture, droit sur un arbre innocent et s’y écrase (le Big Bang) !
→ explosion : une fuite de gaz et un gratteur (le mouvement) d’allumette inconscient, et la maison est soufflée (le Grand Boum) !
→ claque : une main maritale aimante atterrissant (le mouvement) sur la joue de l’épouse indisciplinée (le Big Bang) !
→ procréation : une semence déposée (le mouvement) en une terre (ovule) inerte, faisant ainsi éclore la vie (le Grand Boum) !
→ dite création : un bidule qui circule (le mouvement) et heurte un autre bidule stationnaire ou circulant, déclenchant le système dit créatif (le Big Bang)
Ainsi, comme nous venons de le voir, il faut donc, pour obtenir cedit Grand Boum, deux choses et un mouvement, alors :
1. qui donc a inventé (créé) ces deux bidules initiaux ?
2. qui leur a donné ce mouvement nécessaire au choc ?
Pire !, ayant considéré deux bidules et un mouvement :
Reste un problème encore plus basique !, ces deux bidules se meuvent (le mouvement) forcément, pour obtenir le choc dit initial, dans un espace !, alors d’où vient donc cet espace ?
En effet, s’il n’y a rien, il n’y a encore moins d’espace où se serait passé l’évènement !
Démangés du Grand Boum, négateurs de Dieu, répondez :
1. d’où vient l’espace dans lequel ce produit l’évènement ?
2. d’où viennent le deux bidules devant se heurter ?
3. d’où vient le mouvement nécessaire à ce heurt ?
Pour : démangés du Grand Boum, négateurs de Dieu :
Je t’adjure, devant Dieu et Jésus-Christ, qui doit juger les vivants et les morts, par Son avènement et par Son règne, prêche la parole, insiste à temps et à contretemps, reprends, supplie, menace, en toute patience et toujours en instruisant.
Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine ; mais ils amasseront autour d’eux des docteurs selon leurs désirs ; et éprouvant aux oreilles une vive démangeaison, ils détourneront l’ouïe de la vérité, et ils la tourneront vers des fables.12
Cherchez en nos documents démangeaison !
4.C.2 - Il y a un Dieu, mais impuissant ou méchant, ou indifférent !
Vous aurez une réponse plus complète en le point qui suit, 4.D, Dieu qui serait Bon et tout-Puissant aurait inventé le mal et l’aurait imposé aux humains !
Nous, nous voulons témoigner ici !
Tout ce qui suit s’appuie sur des textes, mais est dit simplement et de tout leur cœur par des gents simples, comme nous le demande Saint Paul : En effet, votre obéissance s’est fait connaître en tout lieu. Je me réjouis donc à votre sujet ; mais je désire que vous soyez sages pour le bien, et simples en ce qui concerne le mal. Que le Dieu de paix écrase bientôt Satan sous vos pieds ! Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous !13
4.C.2.a - Dieu origine forcément Bonne de toute chose !
Nous croyons en un Dieu unique en trois Personnes (3 Esprits) distinctes, la Très-Sainte Trinité (TST), le Père et le Fils et l’Esprit-Saint, Tout-Puissant et créateur de toute chose visible ou invisible, infiniment Bon et Aimable, et dont la seule chose qui Lui soit totalement étrangère est le mal qui n’a d’existence qu’en tant que négation (révolte) du Bien ! Nous L’adorons et voulons Le servir !, très bien ; nous L’aimons très fort et par-dessus tout.
Pour : en trois Personnes (3 Esprits) distinctes :
RH-2013-03, Sieur Luryio, l’épouse fidèle n’a pas de cas de Conscience ; la femme est le problème, pas la solution !; point 3B7c, Une personne n’est pas forcément un esprit incorporée.
Pour : la Très-Sainte Trinité (TST) :
[Ajouté en la Saint Patrick, patron d’Irlande, le dimanche 17 mars 2013]
Vous avez dû remarquer que tous nos documents finissent par un cul-de-lampe14 formé par une feuille de trèfle !, eh bien, cette simple et seule feuille de trèfle en trois parties, nous dit Saint Patrick, est l’image de notre Dieu unique en trois Personnes ; et, c’est donc pour nous, chaque fois, un témoignage de notre foi !
Tous nos documents finissent donc, par cette simple et unique feuille de trèfle en trois parties, par au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit !
Dieu en trois Personnes n’avait pas besoin d’autres Esprits pour Lui tenir compagnie, Il ne se sentait pas seul !, Il se suffisait et se suffit et se suffira entièrement à Lui-même !, Il se suffit de toute éternité, Il se complaît en Lui-même !
Ce Dieu est forcément Bon et Tout-Puissant !, l’inverse est, et que l’on ne veuille pas l’avouer ne change rien à la Vérité !, absolument inconcevable ! En effet, le mal n’a aucune existence en soit, si ce n’est qu’il est opposé au Bien, la négation même que très partielle du Bien ! ; en effet, ledit Bien à 99,99% est déjà le mal !, faible certes, mais le mal tout de même.
Toute Sa création tient en vie (astres divers, et créations terrestres, et l’espace dans lequel tout se meut) que par l’intervention expresse de Dieu à chaque fraction de moment de moment ! Si, permettez-nous de vous parler ainsi, le Bon Dieu devait être distrait ne serait-ce qu’une fraction de moment de moment, tout serait irrémédiablement et instantanément anéanti, tout retournerait au néant !
Ainsi donc, même le criminel qui plante un couteau entre les omoplates d’une personne ne peut le faire sans l’Assistance de Dieu qui lui permet de se mouvoir ! Ainsi donc l’on peut encore mieux comprendre l’horreur que Dieu a du péché, même dit rien que véniel !, en effet pour pécher nous utilisons un Bien infini, cette assistance de chaque fraction de moment de moment, que nous détournons de sa fin certaine, le Bien, pour faire un mal !, le mal.
Dieu veut, et fait donc, rien que le Bien !
4.C.2.b - Par Amour ce Dieu voulut créer des Esprits pouvant jouir de Ses Biens !
Nous parlons ici que d’Esprits, donc pas du règne animal, végétal, etc…
Or, un temps pourrions-nous dire, par Amour et non par nécessité, Dieu voulut que des Esprits jouissent de Ses Biens infinis, c’est pour cela qu’Il créa de purs Esprits (Anges, dans les cieux) et ensuite des Esprit incorporés (humains sur la terre) !
Seul Dieu peut totalement se complaire en Lui-même !
Aussi, pour toute le création, et non pour la TST, l’Amour ne peut exister qu’entre deux (ou plus) personnes distinctes, l’Amour n’est concevable que dans l’altérité, la distinction, la dualité.
Cet Amour, l’Amour de Dieu pour Sa créature et l’amour de la créature pour son Dieu, n’est concevable que si l’Être aimable et l’être aimant sont tous deux libres d’aimer !
Dieu ne peut qu’aimer comme nous l’avons dit, et c’est pour cela qu’Il créa librement et par Amour des Esprits ; et Ses créatures, ces Esprits créés Anges ou humains, ne peuvent aimer que si elles sont totalement libres de donner (retourner) cet Amour à leur Dieu ! D’où l’incroyable liberté que voulut Dieu pour Ses créatures : Purs-Esprits (Anges) ou Esprits incorporés (humains) !
4.C.2.c - Par Amour ce Dieu voulut créer l’humanité !
Le Seigneur Dieu fit une révélation à Lucifer non encore déchu, en trois étapes :
1 - Un temps, pouvons-nous dire, Dieu prévit créer l’humanité, des Esprits incarnés, incorporés, par là inférieurs aux Purs-Esprits, les Anges. Et, pour Lucifer, cela passait plus ou moins…
Pour : Dieu prévit créer l’humanité :
2 - Et Dieu, de plus, prévit créer les Hommes (et non les femmes) à Son Image, Sa ressemblance : L’homme est l’image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l’homme ; et cela ne passait plus pour Lucifer !
Pour : les Hommes (et non les femmes) à Son Image :
DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point 7D1, L’épouse doit servir son époux, et non point Dieu.
DP-08, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (II)… ; point 8F1, Mensonge, que la ‘galanterie’ !
3 - Mieux encore !, pouvons-nous dire, l’Amour du Seigneur Dieu (Père) pour l’humanité est (était est sera) tellement fou qu’Il voulut que Son Fils, NSJC, l’épousa en S’incarnant afin d’être parmi nous, tout auprès de nous, pour partager notre condition : Et le Verbe a été fait chair, et Il a habité parmi nous ; et nous avons vu Sa gloire, gloire comme du Fils unique venu du Père, plein de grâce et de vérité ; et cela fit sauter la couvercle de la cocotte-minute Lucifer !
Pour : Amour […] pour l’humanité est tellement fou :
Cet Amour est tellement inabordable pour nous humains, ici-bas ! ; le Bon Dieu est infiniment Miséricordieux !, Dieu sait et a à cœur notre misère..., d’où le mot Miséricordieux : à notre misère Dieux accorde son Cœur ! Il a souffert Sa passion et fut mis en Croix à la demande expresse des Juifs, notre image bien trop souvent !, et y est mort pour nous sauver, c’est notre Rédempteur bien aimé et si Aimable !
Ne dit-on pas fou d’Amour ?, mourir d’Amour ?, Amour, folie de la Croix ?, voici : Personne ne peut avoir un plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis15, et aussi : … le Christ, qui nous a aussi aimés, et qui S’est livré Lui-même pour nous à Dieu, comme une oblation et un sacrifice d’agréable odeur.16
Pour : l’épousa en s’incarnant afin d’être parmi nous :
Considérons ces épousailles alors que la nature humaine a été déchue par le péché d’Ève et la lâcheté d’Adam : Notre-Seigneur a épousé la nature humaine dans l'Incarnation; il a pris une nature identique à la nôtre, mais pure et sans péché. La nature humaine a célébré dans le sein de Marie ses premières noces avec le Verbe. Avec cette nature, Jésus-Christ a sauvé le monde. Il aimait l'humanité parce qu'il l'avait épousée, et c'est pourquoi il s'est livré pour elle; c'est pour cela aussi qu'il aimait tant à s'appeler le Fils de l'Homme. Mais Jésus-Christ veut épouser chacune de nos âmes, et c'est pour cela qu'il a institué l'Eucharistie.17
S’il n’y avait pas eu de faute originelle, NSJC se serait de toute façon incarné de même !, ainsi donc, ce texte aurait été presque le même si l’humanité n’avait pas été déchue : Notre-Seigneur a épousé la nature humaine dans l'Incarnation; il a pris une nature identique à la nôtre. La nature humaine a célébré dans le sein de Marie ses premières noces avec le Verbe. Il aimait l'humanité parce qu'il l'avait épousée, c'est pour cela aussi qu'il aimait tant à s'appeler le Fils de l'Homme. Mais Jésus-Christ veut épouser chacune de nos âmes, et c'est pour cela qu'il a institué l'Eucharistie. [copie du texte précédant modifié selon notre honnête cru]
Pour : s’incarner afin d’être parmi nous :
Vous voulez connaître le seul Extraterrestre qu’il existe ?, Il est infiniment Bon et Aimable, c’est NSJC !, vrai Dieu et vrai Homme !
Les autres, et l’on va de plus en plus vous en présenter au fur et à mesure que l’Antichrist approche, ne sont que des leurres !, des démons occupant plus ou moins grotesquement (petits gris, grands blonds, reptiliens, etc.) des corps immatériels (imagination, corps immatériels et donc traversables, hologrammes lucifériens !) ou des corps récupérés (morts réanimés, voire même déterrés et comme ressuscités par un esprit démoniaque) ! Ceci est formellement prédit [sources manquantes].
4.C.2.d - Lucifer, informé par Dieu de sa future création des humains, se révolte.
Dieu mit au courant Lucifer, qui était le plus grand et le plus beau des Anges, leur Chef, de Son plan d’incarnation dans le Sein toujours virginal de la Très-Sainte Vierge Marie (TSVM).
Celui-Ci, jaloux du privilège des humains, en effet l’humanité serait ainsi divinisée et de plus ainsi aussi Lucifer aurait dû servir un humain, l’Homme-Dieu (NSJC vrai Dieu et vrai Homme !), et ainsi donc, de plus, les autres humains, se révolta par immense et insensé orgueil devant ce qu’Il considérait être une humiliation !
Pour : en effet l’humanité serait ainsi divinisée :
Nous sommes infinis comme les Anges, et nous seulement sommes appelés à la Cohérité divine !, Cohérité que nous pouvons, soit :
→ accepter, Béatitude éternelle par la soumission amoureuse.
→ refuser, damnation éternelle par la révolte haineuse.
Nous avons commencé !, Adam créé et tous les autres humains et Ève comprise engendrés, mais nous ne finirons jamais !, jamais !, jamais !, notre Âme est immortel, et notre corps aussi !
Notre corps meurt provisoirement, jusqu’au Jugement dernier, à la fin de notre vie terrestre, et à cette mort notre Âme quitte sa carcasse et s’en va être jugée personnellement : jugement particulier !, là Elle est fixée pour cette éternelle éternité soit dans :
→ le Bien infini, le Paradis, avec parfois un passage plus ou moins bref par le Purgatoire si Elle doit encore réparer (satisfaction).
→ le mal tout aussi infini, l’enfer afin de souffrir sans limite d’intensité et de longueur et sans donc rémission.
Trop souvent nous oublions que notre vie terrestre, qui n’est qu’une seule fraction infiniment petite d’un moment de moment par rapport à l’éternité, fixe notre Âme dans cette éternité de Bonheur ou de malheur !
Vous savez que l’humain est un animal possédant une raison, et pouvant ainsi se déterminer (liberté des enfants de Dieu) de volonté, il possède une Âme immortelle !
Nous sommes fait pour l’éternité !, regardez !, regardez-vous !, et regardez les autres animaux ! Regardez : ne dit-on pas que la ligne d’horizon limite notre vue ?
Eh bien !, l’humain est le seul animal à regarder toujours un peu au-dessus de la ligne d’horizon !, nous sommes fait pour l’éternité, pour l’au-delà !, pour l’au-delà de la ligne d’horizon, et l’au-delà de la mort ! ; ainsi, pour regarder vers le bas, nous devons faire un relatif effort, baisser le regard, voire même baisser la tête !
Et l’animal, regardez bien, il regarde toujours au-dessous de la ligne d’horizon !, pour franchir cette ligne il doit faire un effort pour lever les yeux, parfois même il doit incliner la tête sur le côté afin qu’un œil se trouve sur le dessus et voit ainsi plus haut que cette ligne d’horizon !
Et c’est là que Lucifer lança son cri de haine, de révolte, le : Non Serviam !, et, de ce jour, Il devint l’infini efféminé, androgyne, il s’appela Luciabel !, l’anti-Ordre, le désordre, devint essentiellement féminin, féminin révolté !, c’est le féminisé.
Pour : efféminé, androgyne, il s’appela Luciabel :
RH-2013-01, Sieur Luryio, absolument rien autorise l’épouse à s’affranchir, se séparer de son Époux !; point 1C1c, 3. Le désordre est essentiellement féminin, affranchi !
Pour : le désordre, devint essentiellement féminin :
Du reste l’on dit aussi que : les démons comme les serpents [animaux, figure du démon !] attaquent de préférence les femmes !, en premier ou exclusivement ; parce que faibles, et doublement faibles depuis la chute originelle d’Ève ! [cité approximativement, source perdue]
Ceci nous est confirmé par Jean Kostka :
Nous l’avions déjà cité ici : RH-2013-01, Sieur Luryio, absolument rien autorise l’épouse à s’affranchir, se séparer de son Époux !; point 1.C.1.c - 3. Le désordre est essentiellement féminin, affranchi !
Voici ce qu’il rapporte en son livre entre autres choses bien intéressantes : … La femme surtout s’adonne à cette religion de l’enfer, la femme faite pour les croyances, le dévouement et l’amour. Ses nerfs la rende plus sensible que l’homme aux conditions qui font le médium. Son désir d’affection la livre sans défense [si elle s’est affranchie de l’Homme !, évidemment, et ce comme Ève] au tentateur…18
Le mal n’est que féminin, passe exclusivement par le féminin et n’amène qu’à la féminisation !, soit la mort terrestre, puis éternelle !
Une femme heureusement, pour elle et pour Lui, asservie par son Homme (Père ou Frère, Époux ou Fils) n’est pas efféminée, elle est incorporée au Masculin, elle est regardée qu’à l’aune de l’Homme son référent naturel de Droit divin !, elle ne recherche, en bien évidemment, que les Hommes et n’aime pas la compagnie féminine !, elle n’aime pas les cages à perruches (ou à folles et fols !) !
Une femme débridée ne recherche que d’autres femelles perdues comme elle, elle recherche premièrement la compagnie d’Hommes efféminés qui disent la comprendre (ainsi ils la valident) et qui se comportent comme elle (voix aiguë, maniérés, tolérants, etc.), et elle hait au plus haut point, la bave à la lèvre, l’Homme viril, les rudes pères de famille à l’autorité absolue et incontestée, gardiens fidèles de leur gens…, l’Autorité, le Patriarcat, elle est la plus fanatique promotrice de toutes les déviances, et particulièrement de la sodomie, par incitation et dite compréhension !
Elle ne rêve, la femme mauvaise, maintenant il n’y a pratiquement plus qu’elle qui existe ! que d’un Homme à son niveau, et comme ce n’est pas possible (rien n’est jamais égal !), alors elle le veut sous ses talons aiguille* !, elle le veut minet !, efféminé, émasculé, et sodomite finalement !, et tous deux, le féminin efféminé et le masculin efféminé, offrent ensemble, pour clôturer leurs orgies démoniaques, à leur (faux) dieu Luciabel des sacrifices, des crimes rituels : des femmes, et ce n’est que Justice pour elles !, et des enfants !
L’Homme, soit supérieur à la femme !, ou sous femelle !
DP-05, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (I) ; point 5B2b, Les sexes ne sont nullement égaux, mais seulement ‘complémentaires’ !
Les Anges s’étaient partagés en deux camps, Saint Michel Archange prit la tête des Anges soumis, fidèles à Dieu ; et Lucifer fut défait avec les Anges qui le suivirent (Anges déchus !) et relégué en enfer, mais non encore fixés définitivement comme cela sera concomitamment au Jugement dernier.
4.C.2.e - Dieu créé les humains, Lucifer jaloux les corrompt.
Dieu créa Adam libre tout comme les Anges, Il Le créa à Son Image, Il Lui fit engendrer Ève à l’Image d’Adam, et de ce moment, Lucifer n’eut de cesse par jalousie et donc haine, de faire chuter l’humanité appelée à cette Cohérité divine !
Il capta, sachant qu’Il ne pouvait rien contre Adam qui était si solide, Ève qui à cause de la négligence d’Adam s’était éloignée de Lui, de sa surveillance !
C’est là que fut lancé la première fois ce slogan qui est maintenant rabâché lancinement19 pour tous les canaux de Lucifer : Satisfaites vos envies ! ; Ève satisfit son envie de connaître ce qu’elle ne pouvait, et de capacité et d’interdit, connaître en prenant le fruit interdit : fruit de l’arbre de la science du bien et du mal (voir ensuite).
Pour : les canaux de Lucifer : Satisfaites vos envies :
[Nous avons recherché intentionnellement : Satisfaisez vos envies, au lieu de : Satisfaites vos envies, que vous pouvez tester du reste…]
Ce n’est que cela, par exemple :
→ La Banque Populaire est à vos côtés pour vous permettre de répondre à vos besoins primordiaux, mais également pour vous aider à vous faire plaisir en satisfaisant vos envies20. Alors que l’on doit faire plaisir à Dieu et ne satisfaire que Lui !, et de plus l’on doit, non pas acheter ce dont on a envie (tentation), mais ce dont on a besoin !, ainsi l’on s’endette (1er péché) pour répondre à une tentation (2d péché) de Luciabel !
→ "J-Menu" ANA: Satisfaisez vos envies avec l'offre variée J-Menu21. Toujours le même conditionnement luciférien : se satisfaire à tout prix !
→ Satisfaisez vos envies de shopping à Berlin. Luxe, design, alternatif, brocante, second hand ?22 Idem !
→ Variez vos préparations et satisfaisez toutes vos envies23 Idem !
Faites maintenant un parallèle entre :
→ Le : satisfaites [toutes] vos envies !, que nous venons de voir…
→ et : son maître mot était "fais ce qu'il te plait", c'est-à-dire le précepte sataniste de base, qu'on retroruve aussi dans le libéralisme économique et les contre cultures24, qui est tiré de cet article : The Finders, un étrange réseau pédo satanique lié à la CIA (nous le recopions en cette note 25 par précaution), où vous pourrez encore constater que Lucifer règne sans partage sur le monde entier !
Oui, toutes les démangeaisons anciennes et actuelles qui sont pires, lesdites modernes, sont de Lui (sans ordre) : contraception-avortement – séparation-divorce – dépravations et pornographie – dite libération de la femme et féminisation de tous les Hommes – métissages divers : sexes, races, etc. – traites des blanches et criminalité en tout genre – euthanasie et liquidations ciblées – guerres dedite libération et vaccinations – sodomie et sa promotion et ses conséquences : pédophilie et sacrifices humains, échangisme et nécrophilie et zoophilie – drogues et occultisme et cartomancie – sorcellerie et musiques modernes de plus en plus syncopée et délirante – crimes rituels – etc., etc., etc !
4.C.2.f - Le Seigneur Dieu promet un Rédempteur.
Ayant désobéit à Adam qui lui avait transmis l’Ordre de Dieu de ne point toucher à un certain arbre, et parce qu’Adam ne l’avait pas disciplinée comme Il le devait, Ève prit un fruit de cet arbre. Ayant donc enfreint le commandement de Dieu, Adam et Ève furent expulsés de Paradis terrestre !
Pour : ne point toucher à un certain arbre :
Il lui fit aussi ce commandement, et lui dit : Mangez de tous les fruits des arbres du paradis. Mais ne mangez point du fruit de l’arbre de la science du bien et du mal. Car au même temps que vous en mangerez, vous mourrez très certainement.26
Pour : enfreint le commandement de Dieu :
Car l’amour pour Dieu consiste en ce que nous gardions Ses commandements ; et Ses commandements ne sont pas pénibles.27
Si vous gardez Mes commandements, vous demeurerez dans Mon amour, comme J’ai Moi-même gardé les commandements de Mon Père, et que Je demeure dans Son amour.28
DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point 7.B.3, Saint Paul : dit la révolte, la transgression de la femme !
Par surabondance d’Amour, l’on dit Amour infini, Le Seigneur Dieu promit Son Fils unique comme rédempteur :
→ Car Dieu a tant aimé le monde, qu’Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. Car Dieu n’a pas envoyé Son Fils dans le monde pour juger le monde, mais afin que le monde soit sauvé par Lui.29
→ Car, comme beaucoup sont devenus pécheurs par la désobéissance d’un seul homme, de même beaucoup seront rendus justes par l’obéissance d’Un seul.30
4.C.2.g - Maintenant, voyons un Père, Son enfant et un poêle à bois.
La rengaine lancinante : Si Dieu était Tout-Puissant et Bon, Il ne permettrait pas le mal !, donc l’acceptant Il en est le responsable !
Rengaine ou tarte à la crème* comme nous disons souvent pour dénoncer des idées fausses ou des détournements (idées vraies mais biaisées) !
Pour : tarte à la crème comme nous disons souvent :
C’est maintenant que nous allons plus particulièrement expliquer notre énigme : Permettre ce n’est pas vouloir, mais vouloir !
Regardons respectueusement un Chef de Famille en Sa Maison, dehors il fait bien froid, mais à l’intérieur règne une bonne chaleur, surtout auprès du poêle qui ronronne vigoureusement.
Voici le tableau que nous laissent voir les carreaux de la salle commune dont leur centre est moins embué ; nous voyons un petit enfant bien joufflu, c’est semble-t-il le premier de ce Père récemment épousé par sa gracieuse et bien jeune femme que l’on aperçoit dans le coin cuisine, l’enfant est assis auprès de ce poêle, sur un tapis, il babille en jouant gentilment.
Son Père approche avec une bûche et charge le poêle qui est placé devant l’âtre fermé. Sur la hotte de cette cheminée, en son centre, est accroché un crucifix qui visiblement n’est pas là pour être inaperçu, le linteau fort spacieux sert d’Autel familiale, une belle statue de la TSVM allaitant son divin Poupon y est placée, diverses images ou statuettes sont réparties de chaque côté, deux bougies de pure cire d’abeille plantées dans de beaux bougeoirs en laiton sont allumées lors des diverses prières familiales…
Le poêle est refermé, l’enfant s’en approche pour faire comme Papa !, le Père recommande à Son enfant de ne point toucher au poêle, l’on le comprend à ce qu’Il s’est incliné et que Ses sourcils sont froncés, Il a le doigt agité, menaçant !
Alors, ce Père sachant que la tentation est là, s’écarte que d’un petit peu, l’enfant n’obéit pas et touche le poêle qui redouble justement d’ardeur, l’enfant crie, et aussitôt son Père le tire en arrière et le serre dans ses bras, met le petit doigt dans sa bouche pour l’humecter doucement, puis Il le console, et enfin le sermonne en lui disant je t’avais prévenu !, si tu ne veux pas être malheureux, obéis à ton Père !
Ce Père, permet, mais ne ne veut pas, de volonté :
→ Permettre : ce Père a permis (liberté, son apprentissage) que l’enfant s’approche du poêle et y pose son petit doigt.
→ ce n’est pas vouloir : ce Père n’a pas voulu (fait) que l’enfant se brûle, ce n’est pas Lui qui a mis la main de l’enfant sur le poêle, bien au contraire !, Il l’avait bien sermonné et menacé : si tu touches au poêle tu vas te brûler, c’est ce qui arrive lorsque l’on désobéit à Papa, ou maman !
→ mais vouloir : ce Père a bien voulu que son enfant se détermine (liberté, son apprentissage) au Bien (obéir) et fuit le mal (désobéir) !
Dieu le Père, permet, mais ne ne veut pas, de volonté :
→ Permettre : le Bon Dieu nous a créés libres, ainsi il nous était malheureusement possible de désobéir, que nous fissions mal : Il lui fit aussi ce commandement, et lui dit : Mangez de tous les fruits des arbres du paradis. Mais ne mangez point du fruit de l’arbre de la science du bien et du mal.
→ ce n’est pas vouloir : le Bon Dieu n’a pas voulu (fait) le mal, ce n’est pas Lui qui a pris la main d’Ève et l’a posée sur le fruit défendu !, Il n’a pas voulu, mais permis (laissé faire, liberté de se déterminer au Bien et fuir le mal !) qu’Ève prit le fruit défendu, en effet Il avait bien sermonné et menacé Adam qui l’interdit à son tour à Ève : Car au même temps que vous en mangerez, vous mourrez très certainement.31
Pour : Adam qui l’interdit à son tour à Ève :
DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine ; point 3.A.6 - Dieu donne à Adam d’enseigner la femme encore inexistante…
→ mais vouloir : le Bon Dieu veut le bien de l’humanité, totalement libre, libre de se déterminer au Bien et de fuir le mal, c’est pour cela qu’Il donne Ses avertissements, Ses commandements !, et Ses Grâces nécessaires à cela !
4.D - Dieu qui serait Bon et tout-Puissant aurait inventé le mal et l’aurait imposé aux humains !
Vous nous écrivez, au premier paragraphe : … Seulement c'est là que je crois être le plus en désaccord avec la religion catholique et Dieu de ce fait, en laissant cette "sélection" se passer sur Terre, combien de ces gens "innocent" au départ finissent pervertis par le Mal, et là je ne comprendrais pas qu'on me réponde que cela est juste. Parceque c'est gens qui sont faibles, en conséquence de ne pouvoir résister aux assaults non réfreinés du Mal, devraient avoir la protection de gens forts. Or, en tout cas pour moi, la véritable force c'est de servir le Bien; et suivant toujours mon raisonnement, pouvoir servir le Bien, c'est pouvoir combattre le Mal, rien qu'un exemple, opposer la Vérité aux Mensonges. Or Dieu, qui représente le Bien dans son entière totalité à le pouvoir de combattre le Mal, il devrait y avoir une bataille sans merci, et donc très logiquement une défense des faibles, afin évidemment de leur permettre de servir le Bien, donc de devenir fort, ainsi à leur tour ils organiseront cette défense. Seulement une chose pareille, cela devrait se voir, sans même besoin de me le démontrer, rien que les faits m'en convaincraient. Et pourtant, de la petite expérience que j'ai sur cette Terre, on dirait bien que les faits tendent à me convaincre du contraire.
Votre propos peut être très résumé ainsi, en forçant un peu le trait : Dieu qui serait Bon et Tout-Puissant n’est pas si Puissant que cela puisqu’Il a permis, comme inventé le mal !, et pas si Bon que cela puisqu’Il l’impose aux humains afin qu’ils y succombassent !
Propos que ledit Vatican II résuma encore plus ainsi à travers une parole de sondit nouveau Notre Père : ne nous soumet pas à la tentation !, ce qui veut dire : Dieu, nous force pas à faire le mal !
Pourquoi réécrire ce qui a déjà été souvent écrit !
4.D.1.a - Nous allons vous proposer deux lectures, mais avant…
Avant, allant utiliser des textes d’EÉc, alors que constamment nous dénonçons ces mêmes EÉc dans tous nos documents, nous devons apporter ces précisions :
Si un de ces cloaques d’impureté*, comme les a appelés très expressément la TSVM à La Salette, nous dit que c’est mal de ne pas s’arrêter au feu rouge, allons-nous considérer que ceci émanant d’un de ces pervers, nous ne devrions ne point en tenir compte ?, et pire prendre le contre-pied de ce sage avertissement ?, non, évidemment !
Pour : très expressément la TSVM à La Salette :
DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique ; point 9C13, ±1846 - La Très-Sainte Vierge Marie à La Salette.
Aussi, c’est dans ces dispositions que nous allons utiliser ces textes.
4.D.2 - Premier - Le « Mysterium Iniquitatis », par l'Abbé Christian Gouyaud
4.D.2.a - Nos réserves au sujet de ce texte que nous relayons !
Nous n’avons fait qu’une retranscription, ce texte est à lire avec réserves !, toutefois ce que l’auteur écrit semble (nous l’avons que survolé manquant de temps et connaissant bien le sujet) tout-à-fait correcte.
Vous devez toutefois ne pas oublier que cet auteur fait tout de même partie des cloaques d’impureté, branche FSSP* de la GFGM* que nous avons copieusement dénoncés en nos documents !
Vous allez voir qu’il est question d’une petite fille, Jeanne-Marie Kegelin, que nous pensons martyre de la Pureté, et que conséquemment vous pouvez prier, et dont nous parlions pour l’opposer à une autre affaire où la fille, Anne-Lorraine Schmitt, était mensongèrement et grotesquement présentée par ces mêmes prêtres comme martyre de la Pureté : CN-2008-18, Le drame d’Anne-Lorraine, le martyre de la pureté, le viol…
4.D.2.b - Lisez maintenant ce texte…
et posez-nous ensuite des questions !, si nécessaire.
L’hebdomadaire Famille chrétienne a consacré un dossier particulièrement intéressant à l’affaire de la petite Jeanne-Marie Kegelin. Ce magazine a reproduit une partie substantielle de l’homélie que j’avais alors prononcée pour les funérailles de cette enfant. J’y disais notamment : « Il est clair que notre foi est plongée dans un désarroi profond alors que nous esquissons la question : pourquoi Dieu permet-il cela ? Une fois de plus, nos mots sont inaptes et nous devons accepter d’attendre, au dernier jour, l’ultime réponse. Mais il nous est donné de regarder Jésus sur la croix. Il y a d’un côté Jésus qui prend sur lui nos souffrances et il y a d’un autre côté Jésus qui appelle mystérieusement certains à prendre part à ses propres souffrances. Il y a d’une part Jésus qui porte notre croix et il y a d’autre part Jésus qui nous invite à porter sa croix. Il y a Jésus qui nous sauve et il y a Jésus qui nous invite à coopérer au salut du monde. » J’entendais signaler la participation de la petite fille à la Passion de Jésus et, de ce fait, à la rédemption des pécheurs. Des lecteurs de F.C. ont réagi à cette conception d’un Dieu qui permet le mal : la fin (bonne) ne justifierait-elle pas alors les moyens (mauvais) ? Voici quelques éléments de réflexion.
1 - Dieu, certes, n’est l’auteur que du bien. En une expression vigoureuse, Saint Thomas écrit que « Dieu n’a [même] pas l’idée du mal » (Somme théologique, I, 15, 3, 1m) Ce qu’il créa, « Dieu vit que c’était bon ». Du reste, tout ce qui est, est bon, en vertu de la convertibilité des transcendantaux (l’Être, le Vrai, le Bien, l’Un). En ce sens, le mal n’est qu’un non être, une privation, comme la cécité est une privation de vue. Le mal n’est pas « quelque chose » (aliquid) de positif bien qu’il soit « dans les choses » (in rebus), c’est-à-dire terriblement réel dans le sujet qui pâtit de cette privation, comme dans l’aveugle pour qui la cécité n’est pas rien ! Si tout ce qui est, est bon, alors il n’y a pas de « Mal absolu ». Le démon, comme créature, selon son substrat ontologique, est bon. Il n’y a pas un « souverain mal » qui serait la cause de tous les maux (cf. Somme théologique, I, 49, 3).
2 - Dieu exerce une causalité (première) universelle : il crée – et soutient sa créature dans l’être - et il imprime la première motion qui nous donne, pour chaque action, de pouvoir agir à notre tour. Rien n’échappe à sa Providence. Tout ce qui échoit, soit il le veut, soit il permet que cela arrive. Ou alors, sa Providence ne serait pas universelle. Ainsi – et c’est d’ailleurs la malice radicale du péché -, quand je pose un acte qui déplaît à Dieu, je ne peux poser cet acte, en ce qu’il est « quelque chose qui est », qu’en tant que mû par la Cause première qu’est Dieu. C’est dire que je retourne la causalité de Dieu contre la volonté de Dieu ! Comme la causalité divine n’est rien d’autre que sa prodigalité d’être qu’il déverse sur nous, pécher, c’est bel et bien retourner les dons de Dieu contre Dieu.
3 – Pour être universelle, la causalité divine n’est pas toujours immédiate. Ceci est très important à comprendre. Dieu utilise des causes secondes, l’homme en particulier, doué de libre arbitre, lequel comporte la possibilité de faillir à l’égard du bien. Dans le cas du mal (de la faute), par conséquent, la responsabilité en incombe totalement à son auteur immédiat, en l’occurrence l’assassin. Si ce qu’il y a d’entité dans son crime vient de Dieu comme de la cause première universelle, ce qu’il y a de pervers vient de lui (l’assassin) comme de la cause seconde immédiate. « L’effet d’une cause seconde défaillante », dit Saint Thomas, doit être « ramené à la cause première non défaillante quant à ce qu’il a d’être et de perfection, non pour ce qu’il présente de défectueux ». L’Aquinate illustre son propos : « Ainsi, tout ce qu’il y a de mouvement dans la jambe qui boite vient de la vertu motrice ; mais ce qu’il y a de dévié dans ce mouvement n’appartient pas à la vertu motrice, il a pour cause la difformité de la jambe » (Somme théologique, I, 49, 2, 2m). Ailleurs, Saint Thomas écrit que, s’agissant, par exemple, d’une action humaine, Dieu imprime un premier mouvement quant à l’exercice (l’être de l’acte) mais laisse la détermination de l’acte (dont la moralité) à la cause seconde qu’est l’homme (cf. De potentia, 3, 7, 13m et 19m).
4 – La question du mal requiert de s’élever du cas particulier (ce mal-ci) à l’ordre universel (le bien du tout), abstraction qui est évidemment extrêmement difficile pour les personnes qui sont victimes du mal. Saint Thomas d’Aquin écrit que Dieu fait « ce qu’il y a de meilleur dans le tout mais non dans chaque partie, si ce n’est par rapport au tout ». Or, ajoute-t-il, « le tout, c’est-à-dire l’universalité des créatures, est meilleur et plus parfait s’il y a en lui des êtres qui peuvent s’écarter du bien et qui dès lors en déchoient, Dieu ne les en empêchant pas ». Oui, un univers avec une peccabilité possible et même factuelle est meilleur qu’une sorte de cosmos où tout serait ordonné mécaniquement. Car, dans une perspective de salut, « beaucoup de biens seraient supprimés si Dieu ne permettait que se produise aucun mal ». On a bien lu : Dieu permet le mal. Et le Docteur angélique d’énumérer les sortes de biens dont on serait dépourvu si certains êtres ne défaillaient à l’égard du bien : « Le feu ne brûlerait pas si l’air n’était pas détruit ; la vie du lion ne serait pas assurée si l’âne ne pouvait être tué ; et on ne ferait pas l’éloge ni de la justice qui punit, ni de la patience qui souffre, s’il n’y avait pas l’iniquité d’un persécuteur » (cf. Somme théologique, I, 48, 2). Dans ces exemples, Saint Thomas passe du plan physique au plan biologique pour aboutir au plan moral.
5 – Les considérations plutôt philosophiques ne rendent pas compte à elles seules du mystère de la permission divine du mal. Il faut, encore et surtout, dans un regard de foi, contempler la Passion du Christ. Jésus, en prenant sur lui tous les genres de maux, a inversé la valeur et le sens de la souffrance. Celle-ci ne doit plus être regardée comme le châtiment du péché mais comme une contribution positive à la rédemption. Si la peine consécutive au premier péché fut, pour la femme, de devoir enfanter dans les douleurs, voici que, par un merveilleux renversement, au lieu que ce soit la souffrance qui accompagne la génération, c’est la souffrance elle-même qui devient désormais génératrice de vie, fécondée qu’elle a été par la Passion du Christ. On le voit, Dieu ne cause pas le mal comme si lui-même devait le commettre. Mais Dieu tire un meilleur bien du mal déjà commis par d’autres.
Dans le paragraphe qui suit, ayant eu maintenant le temps de lire totalement ce texte que nous vous donnons, le cloaque d’impureté abbé Christian Gouyaud cite le cloaque d’impureté en chef et nullement Catholique, le très luciférien dit Pape Benoît XVI !, toutefois, nous laissons ce paragraphe qui en soit ne comporte pas d’erreur flagrante, le sens général de tout ce texte est assez sain. Luciabel aussi dit parfois des parcelles de la Vérité, afin de mieux tromper ! Si nous trouvons [l’on peut nous en signaler un !] un texte nettement plus sain et Saint, nous remplacerons celui-ci.
6 – Illustration à partir d’une catéchèse de Benoît XVI sur Judas : « Du reste, quand nous pensons au rôle négatif joué par Judas, nous devons l'insérer dans la direction supérieure des événements de la part de Dieu. Sa trahison a conduit à la mort de Jésus, qui transforma ce terrible supplice en espace d'amour salvifique et en don de soi au Père (cf. Gal 2, 20; Ep 5, 2.25). Le verbe "trahir" est la version d'un mot grec qui signifie "livrer". Parfois son sujet est même Dieu en personne : c'est lui qui par amour "livra" Jésus pour nous tous (cf. Rm 8, 32). Dans son mystérieux projet salvifique, Dieu assume le geste inexcusable de Judas comme une occasion de don total du Fils pour la rédemption du monde. » (18/16/06)
7 – Le mystère du mal n’est pas éludé pour autant. La permission divine reste un mystère et l’envers du mystère, c’est le scandale. Le christianisme se distingue notamment par le fait qu’il n’a pas de réponse standard au drame de l’humanité. La seule réponse crédible n’est-elle pas du reste la compassion muette ? Voici finalement ce qu’en disait Charles Journet : « Quand on parle de Dieu et du mal, la doctrine la plus orthodoxe, si elle est répétée sans être replongée dans la flamme d’où elle est née, si elle n’est pas traversée par quelque secrète vertu de l’Evangile, trahira, elle pourra devenir poison, et comment dès lors ne pas causer le scandale là où l’on pensait porter la lumière ? Même quand il aurait lui-même éprouvé cette flamme, cette vertu, le chrétien, le théologien ne saurait la communiquer : elle est l’huile de la lampe qui ne s’échange pas mais s’achète auprès du divin Marchand ; il pourra tout au plus indiquer la voie où on la découvre, et il sait le nom de la Source d’où tombe d’en haut la clarté intérieure qui illumine d’un coup toutes leurs ténèbres. »
De l'Abbé Christian Gouyaud - Paroisse personnelle de la Croix Glorieuse (Strasbourg, église paroissiale Saint Joseph).32
4.D.3 - Second - Synthèse des preuves thomistes de Dieu.
4.D.3.a - Nos réserves au sujet de ce texte que nous relayons !
Nous vous proposons ces deux textes lues en des messages audio que vous trouverez ensuite. Nous les avons survolés et sembles honnêtes, bien réalisés.
Vous verrez que le premier message audio est lu par un Homme, rien à redire, mais que le deuxième, féminisme oblige !, luciférienne dite parité oblige, est lu par une femelle à la voix soulante et qui pontifie contre-naturellement sur des Hommes, même si là elle ne fait que lire un texte.
Vous pourrez aussi :
→ commandez ce livre qui est à lire : Perfections Divines du père Garrigou-Lagrange.,
→ télécharger ce livre ici : Perfections Divines du père Garrigou-Lagrange.
4.D.3.b - Voici les deux messages audio à écouter :
4.D.4 - Notre réponse à votre premier paragraphe de la seconde partie.
Vous nous écrivez : Moi après ce que je me demande, c'est si ce n'est pas Dieu qui a fait une erreur; parceque c'était prévisible que le Diable attaquerait dans cette [la femme, voir le contexte, 1ère partie du message] faille si énorme.
Pour aller à la source du problème, vous auriez pu carrément écrire : je me demande, c'est si ce n'est pas Dieu qui a fait une erreur; parce-que c'était prévisible que le Diable se révolterait !
En effet, en toutes choses il faut remonter à l’origine de tout ce que l’on étudie, c’est Lui le premier, Lucifer, qui cria dans la création : Non serviam* !, la révolte de la femme découle rien que de cette toute prime révolte !
Pour : c’est Lui le premier qui cria […] Non serviam :
DP-06, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (II)…; point 6A2, Le Chef se meut dans deux mondes, Il est soutenu et combattu.
Avec tout ce qui est écrit ci-dessus, nous pensons que vous avez largement la réponse à votre honnête préoccupation ; si toutefois vous aviez une question ou une demande de complément, n’hésitez pas à nous en faire part !
4.E - Concluons, sauf question(s), cette seconde partie de notre réponse.
Cher Sieur Luryio, nous espérons sincèrement vous avoir bien répondu à votre belle attente par ce texte, nous pouvons le développer selon votre honnête demande, ou celle de Lecteurs.
Vous remarquerez que nous ne vous avons pas répondu à l’économie, que nous y avons mis aussi tout notre pauvre cœur, et toute notre Foi !…
Cher Sieur Luryio, chers Chefs et futurs Chefs de Famille, que le Bon Dieu Vous bénisse tous, Vous et Vos Maisons !
Pour la Vérité,
QJSIOJC
1Ce document existe en PDF ici : Télécharger nos PDFs
Moi après ce que je me demande, c'est si ce n'est pas Dieu qui a fait une erreur; parceque c'était prévisible que le Diable attaquerait dans cette faille si énorme.
En même temps le but sur Terre n'est pas d'en faire le Paradis, donc la confrontation au Mal est plutôt bénéfique, elle nous fait prendre conscience de bien des choses. Seulement c'est là que je crois être le plus en désaccord avec la religion catholique et Dieu de ce fait, en laissant cette "sélection" se passer sur Terre, combien de ces gens "innocent" au départ finissent pervertis par le Mal, et là je ne comprendrais pas qu'on me réponde que cela est juste. Parceque c'est gens qui sont faibles, en conséquence de ne pouvoir résister aux assaults non réfreinés du Mal, devraient avoir la protection de gens forts. Or, en tout cas pour moi, la véritable force c'est de servir le Bien; et suivant toujours mon raisonnement, pouvoir servir le Bien, c'est pouvoir combattre le Mal, rien qu'un exemple, opposer la Vérité aux Mensonges. Or Dieu, qui représente le Bien dans son entière totalité à le pouvoir de combattre le Mal, il devrait y avoir une bataille sans merci, et donc très logiquement une défense des faibles, afin évidemment de leur permettre de servir le Bien, donc de devenir fort, ainsi à leur tour ils organiseront cette défense. Seulement une chose pareille, cela devrait se voir, sans même besoin de me le démontrer, rien que les faits m'en convaincraient. Et pourtant, de la petite expérience que j'ai sur cette Terre, on dirait bien que les faits tendent à me convaincre du contraire.
Voilà, je sais que mon commentaire est assez long, qu'il pose encore de nombreuses questions cette fois-ci certainement plus complexe, vu que ça se dirige assez vers de la Théologie, en plus je ne peux pas dire que je sois connaisseur en ce domaine, je ne sais pas pour vous; mais je n'attends pas de réponse immédiate, c'est juste que mon raisonnement m'est apparu assez clair aujourd'hui, alors j'ai voulu le poser à l'écrit. En fait ce que j'aimerai c'est que vous analysiez mon raisonnement, et comme je pense que le votre à propos de ceci différe du mien(sinon vous ne seriez pas catholique), que vous me le partagiez, en me disant ainsi, là où peut être je me trompe, et comment m'en convaincre.
Bien que ce commentaire aborde un sujet plus personnel et s'écartant un peu de ceux présents sur votre blog, cela ne me dérangerait nullement que vous me répondiez dessus avec un article à cet effet. Peut être que d'autres personnes se posent ou se poseront les mêmes questions, et de toutes façons je pense que votre réponse même si elle ne m'éclaire pas tout à fait pourrait en éclairer plus d'un.
Donc si vous jugez nécessaire de répondre à ce commentaire sur votre blog, je m'en ferais à votre avis.
Je vous rappelle juste que la réponse n'est pas prioritaire, peut être aurez-vous d'autres articles à faire moins théoriques ou plus important dans le moment; donc faites selon votre envie.
Cher Sieur Luryio,
Nous venons de publier votre bon commentaire de cette nuit, et sa suite.
Nous vous remercions très sincèrement pour le vif intérêt que cette page vous a suscité, et pour votre délicatesse.
Il contient des erreurs !, involontaires connaissant votre très bonne volonté, nous les corrigerons bien volontiers et bien charitablement, et ce, soit par commentaire ou soit en une page lorsque nous l’aurons bien relu à tête reposée ; vous serez averti de cette réponse, sous quelques jours…
Que le Bon Dieu Vous bénisse, Vous cher Sieur Luryio et nos Lecteurs, et tous les Vôtres.
Pour la Vérité, QJSIOJC
* - Pour connaître la raison de cet astérisque et des suivants en nos documents, veuillez lire : Leur mode d’emploi…, point Nos documents comportent des astérisques ‘*’…
4Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
6Apocalypse de saint Jean ~ Chapitre 8, 6. Idem ci-dessus.
12Deuxième épître de saint Paul à Timothée ~ Chapitre 4, 1-4 – Nouveau Testament que vous trouverez en notre page Livres & sources.
13Épître de saint Paul aux Romains ~ Chapitre 16, 19-20. Idem ci-dessus.
15Évangile selon saint Jean ~ Chapitre 15, 13. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
16Épître de saint Paul aux Éphésiens ~ Chapitre 5, 2. Idem ci-dessus.
18Lucifer démasqué de Jean Kostka, haut de la page 116.
25The Finders, un étrange réseau pédo satanique lié à la CIA
Reprenons un rapport fort intéressant de Ted Gunderson, un ancien du FBI à Los Angeles, qui avait procédé à des excavations dans le cadre de l'affaire de la maternelle McMartin: 460 enfants avaient parlé de viols rituels dans des tunnels sous l'école, mais aussi dans des villas aux alentours. Gunderson avait aussi travaillé sur un réseau lié à la CIA, appelé "The Finders", qui implique la CIA de la même manière que le réseau Franklin. Pour Gunderson, cette affaire est une des pires cover-up réalisées aux Etats Unis.
Gunderson a rédigé ce rapport en 1992 et commence par rappeler qu'aux Etats Unis, on estimait alors que 100.000 enfants disparaissaient chaque année sans laisser de trace. Il relève aussi que contrairement aux vols de voiture qui sont scrupuleusement recensés, les disparitions d'enfants ne cont pas comptablisées, ou à peine.
Gunderson relève aussi des "pics" de disparitions lors des fêtes sataniques importantes, en juin, octobre et décembre.
En 1987, le Washington Post évoque une affaire d'enlèvement et de viols d'enfants, ainsi que de matériel pédoporno retrouvé dans un lieu appartenant à un groupe appelé "The Finders". Il s'agirait d'un "culte" qui amène à "laver le cerveau" des enfants et à les utiliser dans des "rituels".
Certains clichés montrent des viols rituels d'enfants. Une quarantaine d'adultes étaient impliqués, et le groupe était dirigé par un certain Marion David Pettie, qui se vantait de ses connexions avec l'ancêtre de la CIA, l'OSS, mais niait que son réseau ait quelque connexion que ce soit avec la CIA. D'après Pettie, ce réseau n'était qu'un groupe de réflexon qui faisait du journalisme free lance, ou de la recherche pour des clients étrangers. Pour Pettie, son groupe était dans la mouvance beatnik, qui faisait la promotion des drogues vendues par la CIA, justement. D'ailleurs, Pettie affirme que Timothy Leary, agent de la CIA et leader de la contre culture, lui avait filé du LSD et connaissait le réseau "The Finders".
Le réseau avait une structure très hiérarchisée et pyramidale et son maître mot était "fais ce qu'il te plait", c'est-à-dire le précepte sataniste de base, qu'on retroruve aussi dans le libéralisme économique et les contre cultures. Les membres pensaient par exemple que Pettie pouvait lire dans leur esprit, et Pettie demandait une loyauté totale.
Plusieurs maisons appartenaient au réseau, dont un loft à Washington et une ferme.
Six mineurs ont d'abord été identifiés par les enquêteurs, âgés de 2 à 7 ans, et deux adultes: Michael Houllhan et Douglas Ammerman, tous les deux de Washington DC. Ils se sont fait attraper suite à un appel anonyme alors qu'ils se trouvaient avec six enfants, qui vivaient probablement dans un vieux van.
Quand ils ont été découverts, les enfants étaient très sales, pas lavés depuis des jours, couverts de piqures d'insectes, sous alimentés. Manifestement, ils avaient toujours vécu loin de tout confort de base. Très vite, il est question de "rituels de sang" et d'orgies sexuelles.Il semble que la privation faisait partie d'un processus de programmation rituelle. 
Le réseau attirait notamment des femmes pour récupérer leurs enfants et aussi pour perpétuer le groupe avec une nouvelle génération. Tout un réseau d'ordinateurs disséminés dans le pays appartenaient aussi au réseau. 
D'après les voisins, les enfants cherchaient à s'échapper. L'un d'eux a même demandé qu'on l'emmène à Washington, où était sa mère. D'autres enfants étaient dans des sortes de camps, et dormaient dans des tentes, loin de tout. Les voisins ont dit que Pettie était installé dans le coin depuis les années 60 et que le groupe des Finders, adepte de la contre culture, se livrait à des activités très bizarres. 
L'enquête a montré que "The Finders" avait des activités remontant aux années 50 en Asie du Sud Est (Hong Kong, Malaisie, Vietnam, Corée du Nord), à Moscou, en Afrique, à Londres, en Allemagne, aux Pays Bas, aux Bahamas… Par exemple, le réseau faisait sortir des enfants de Hong Kong grâce à un contact à l'ambassade de Chine. 
Les enfants voyageaient ensuite dans plusieurs maisons appartenant au réseau dans différentes juridictions. Certaines étaient équipées d'antennes satellites, probablement pour diffuser les vidéos tournées par le réseau. 
Un album photo intitulé "The Execution of Henrietta and Igor", retrouvé par les flics, montre des adultes en capes blanches participant à des rituels de sang, avec le démembrement de plusieurs enfants et une femme éventrée pour prendre son enfant. De nombreux documents ont été également retrouvés dans plusieurs foyers d'enfants, crèches ou maternelles. 
Alors que les preuves des activités pédo sataniques de ce réseau s'accumulaient, qu'a fait le ministère de la Justice? Il a décidé d'arrêter l'enquête. On a envoyé le dossier à la CIA qui l'a traité comme un "problème de sécurité intérieure" et l'a classé secret. Les charges contre les pervers ont été abandonnées et les enfants ont été renvoyés chez les bourreaux. 
Gunderson conclut :
"Ces dernières années il y a eu davantage d'écrans de fumée qui prouvent que les services US trafiquent les enfants, les vendent et les violent. Une partie de ces étouffements d'affaires étaient liés à une importation et une distribution massives de narcotiques sur le long terme à l'intérieur des Etats Unis par ces mêmes agences de renseignement".
On aurait donc à faire des sortes de multinationales du crime qui sevrent de paravent à la CIA pour faire ce que tous les services secrets du monde font: trafiquer de la drogues et des armes, mais aussi des enfants. 
Un réseau directement lié à la CIA? 
D'après les recherches menées sur ce réseau, il aurait été créé dans les années 60 comme un sorte de filiale secrète de la CIA. Ses membres étaient spécialement entraînés comme "kidnappeurs du gouvernement", et opéraient avec une protection totale. Leur mission était d'enlever des enfants, de les torturer et de les violer, en les embarquant parfois dans des orgies sataniques, des rituels sanguins et autres meurtres d'enfants. 
Ils enlevaient les enfants à bord de véhicules sans plaques, aux abords des écoles ou des aires de jeux. Ils attrapaient un enfant, le droguaient et l'amenaient dans une planque. Les enfants étaient alors utilisés pour des cérémonies sataniques, vendus aux enchères comme esclaves sexuels, tués ou sacrifiés. Gunderson ajoute que des ventes aux enchères d'enfants ont eu lieu à Las Vegas, à Lincoln dans le Nabraska, dans le Michigan, à Houston au Texas et à Toronto au Canada. 
Pettie, le chef du réseau, était un homosexuel et officier de la CIA. Son fils avait un temps travaillé pour Air America, filiale de la CIA qui transportait de la drogue depuis le triangle d'or pendant la guerre du Vietnam, pour le compte de la CIA, et son ex femme avait aussi bossé pour la CIA. Enfin, Pettie était en contact avec des officiers de l'OSS pendant la deuxième guerre mondiale. Il a été mis en contact aussi avec un agent des renseignements qui travaillait sous couverture journalistique, Charles E. Marsh, proche de Lyndon Johnson, et membre du national Press Club, qui lui a filé de grosses quantités d'argent pour acheter des propriétés aux USA. En 1946, Marsh l'a admis à une formation en contre espionnage à Baltimore dans le Maryland. En 1956-1957, Pettie reçoit une formation en renseignements à luniversité de Georgetown puis par l'US Air Force à Frankfort en Allemagne. 
Ensuite, Pettie est chargé de recruter un réseau d'agents en Europe. Il rentre dans les années 60, s'installe dans une ferme de Virginie, et se met en lien avec le mouvement beatnik. En 1968 il se targue de créer la "World Future Society" avec Edward S Cornish. Et ce truc existe toujours. Cette Future Society a permis à pettie d'entrer dans le monde des hippies. A ce sujet, précisons que la CIA a introduit le LSD aux Etats Unis dans le but de détruire le mouvement hippie (anti guerre), et de financer ses opérations secrètes. Un plan qui a très bien fonctionné. Pour cette infiltration, Pettie a bénéficié de l'aide de Wait Schneider, un ancien soldat devenu le pilote privé de Timothy Leary. 
Christopher Bird, autre ancien agent de la CIA, qui a travaillé à des opérations psychologiques au Japon et a ensuite écrit plein de bouquins sur le New Age et la contre culture (d'autres créations de la CIA pour mieux embrigader les jeunes), a aussi travaillé avec Pettie. En 1979, Pettie rencontre un génie de l'informatique, John J Cox, qui travaillait pour la Défense. Cox a formé plusieurs membres du Finders aux techniques informatiques et à la programmation. 
Gunderson ajoute qu'il a reçu plusieurs plaintes (six) concernant du trafic d'enfants, plaintes que le FBI a refusé d'examiner.
"J'ai reçu deux plaintes d'employés de l'aviation qui disaient que des avions contenant plusieurs centaines d'enfants étaient amenés à Paris, France, depuis Denver dans le Colorado et Los Angeles en Californie. Deux cent dix enfants étaient inscrits dur les registres de vol de cet avion depuis Denver", ajoute Gunderson.
Plusieurs des protagonistes du réseau "The Finders" étaient dans les fichiers classés du FBI. 
Le jour où Houlihan et Ammerman ont été arrêtés, un message a été envoyé via les ordinateurs du réseau, pour prévenir les membres de déplacer les enfants pendant quelque temps dans différentes juridicitions, et pour donner des instructions afin d'éviter d'éveiller les soupçons des flics. 
On peut aussi se demander si "The Finders" n'agissait pas à une échalle quasi industrielle… Les enquêteurs ont aussi appris que le réseau répondait systématiquement à toutes les annonces pour rechercher un baby sitter, des cours etc. dans le but d'obtenir un maximum d'informations sur les habitudes de la famille. Le réseau avait aussi collecté énormément d'informations sur de nombreuses associations d'aide à l'enfance.
Après l'affaire, le réseau a pu continuer tranquillement ses activités, et s'est installé ailleurs, dans le Kansas à Wichita, où il était déjà présent. Il s'est resséré autour d'une équipe de 11 personnes dont Pettie: Ronald L. Alleman, Stanley Berns, Mary Grogan, Christian (Kris) Herbst, Kristin Knauth, Theodore G. Reiss, Allen Schoen, Stuart Miles Silverstone, Randolph Winn, et Steve Usdin. The Fingers s'est ensuite introduit dans le National Press Club où il tente de se faire passer pour un respectable éditeur de revues informatiques. Et au final, on a retenu qu'il n'y avait rien d'illégal derrière ce groupe.
Source: Donde Vamos
26Le livre de la Genèse – Gn ~ Chapitre 2, 16-17. Ancien Testament que vous trouverez ici : Livres & sources
27Première épître de saint Jean ~ Chapitre 5, 3. Nouveau Testament que vous trouverez ici : Livres & sources.
28Évangile selon saint Jean ~ Chapitre 15, 10. Idem ci-dessus.
29Évangile selon saint Jean ~ Chapitre 3, 16-17. Idem ci-dessus.
30Épître de saint Paul aux Romains ~ Chapitre 5, 19. Idem ci-dessus.
31Le livre de la Genèse – Gn ~ Chapitre 2, 16-17. Ancien Testament que vous trouverez ici : Livres & sources

7 commentaires:

  1. Nous venons d'ajouter un paragraphe commençant ainsi : Dans le paragraphe qui suit, ayant eu maintenant le temps de lire totalement ce texte

    Merci d'en bien tenir compte.

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    RépondreSupprimer
  2. Nous venons d'ajouter une précision en ce point : Ceci nous est confirmé par Jean Kostka

    Merci d'en tenir compte.

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    RépondreSupprimer
  3. Ce jour nous avons fait une ajoute visible ici :
    Pour : la Très-Sainte Trinité (TST) :

    RépondreSupprimer
  4. [Désolé de la confusion, voici MON commentaire]
    Bonjour,
    voilà j'ai partagé votre site "Restauration de la Famille" à mon père, comme je pense qu'il est bon que je partage ce site à tout les gens qui me sont chers, cela va de soi que je commence par mon père.
    Malheureusement, mon père n'est pas d'accord avec le contenu du site, plus précisemment comme il me l'a dit, il voit de mauvaises conséquences dans vos dires, c'est à dire qu'il ne voit justement pas une restauration de la famille. Il pense que ce n'est pas productif, que ça ne porte pas ses fruits. Plus particulièrement, il se méfie de vous en se basant sur son expérience. Je ne sais pas ce que mon père a lu et le temps qu'il a passé sur le site, mais je pense que la Vérité ne saute pas toujours aux yeux et qu'il faut souvent s'en imprégner. En tout cas ça me donne l'occasion d'en parler avec lui, et je sens que cela ne peut qu'être bénéfique.
    Bref, le problème étant que se méfiant de vous, du site, mon père s'inquiète logiquement pour moi. Il m'a donc demandé de vous dire, puisque d'après votre site (mais dans toute la religion catholique aussi) un enfant doit obéissance à son père, car l'autorité du père lui vient de Dieu, est-ce que dans le cas où mon père m'interdirait de consulter votre site, je serai dans l'obligation de lui obéir...
    Il n'est pas question pour moi de vous tester ou autre, cependant il faut bien que je réponde à la demande de mon père qui je trouve est fort juste. Car cette question qui est posée est une préoccupation importante et qui a bien lieu d'être, de plus je me la pose aussi et je la reformulerait ainsi : On peut partir du principe très juste que le chef de famille à, en sa famille une autorité absolue que personne ne peut contester. Sa femme, se liant avec lui jusqu'a la mort, se met sous son autorité jusqu'a sa mort. L'enfant, si c'est une fille, elle est sous l'autorité de son père, jusqu'a ce qu'elle se marie, donc qu'elle change de famille. Mais le fils, déjà c'est un homme ce qui change tout, est-il sous l'autorité de son père jusqu'a sa mort, ou s'affranchit-il de son autorité lorsqu'il fonde sa propre famille ? Mais pour fonder sa propre famille ne faut-il pas être déjà indépendant ?
    J'espère donc sincèrement que vous pourrez répondre à la préoccupation de mon père, que je partage aussi. Prenez votre temps, j'attendrai votre réponse avec intérêt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cher Sieur Luryio,

      Nous venons d’agréer votre commentaire, et nous allons vous répondre sans embarras en une page pour vous...

      Veuillez patienter quelque peu, vous serez averti de notre réponse directement par votre adresse électronique, et par un commentaire sur cette page.

      Que le Bon Dieu bénisse votre Père, Lui et tous les siens.

      Pour la Vérité,
      QJSIOJC

      Supprimer
  5. Cher Sieur Luryio,

    Nous venons de publier notre réponse annoncée, voici son :
    - titre : RH-2013-05, Cher Sieur Luryio, à Son Père le Gars doit soumission en l’enfance, respect toujours !
    - lien : http://restaurationdelafamille.blogspot.fr/2013/05/rh-2013-05-cher-sieur-luryio-son-pere.html

    Que le Bon Dieu Vous bénisse, Vous et tous les Vôtre.

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lecteurs, désolés, veuillez lire ci-dessus : ... tous les Vôtres.

      Supprimer

N’étant pas membre de ce site, vous pouvez tout de même déposer un commentaire qu’un membre agréera et publiera ; pour ce, veuillez lire la procédure à suivre à l’adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2010/07/marge-suivre-pour-deposer-des.html