Les erreurs et instabilités de l’hébergeur Blogger (Google) :

Liens internes (menus et notes maintenant inopérants sur certaines pages ; sélectionnez le point à atteindre, et recherchez la cible... Patience… ! Pour atteindre les notes (vous pouvez faire copie de la page) cherchez : ♣

Perte d’une page par Blogger, message « Désolé, la page que vous recherchez dans ce blog n'existe pas. », recherchez le titre avec lien valide ici : Nos divers documents. Si nous ne l’avons pas encore détecté nous en faire part ici orfaep@gmail.com, merci.

mardi 8 février 2011

CN-2011-04, Jeanne Smits !, c’est le propre d’une femme, lorsqu’elle se dispute avec un homme, de perdre courage et de prendre la fuite ! (Complété)



CN-2011-4 - du 08.02.20111. PDF : ND. Actualisé : dim. 29 juin 2014, 15.56.
Cette nouvelle remplace, …
sans la diminuer, mais en l’augmentant considérablement (nous avons aussi corrigé quelques fautes d’orthographe), la précédente : CN-2011-3, Jeanne Smits !, c’est le propre d’une femme, lorsqu’elle se dispute avec un Homme, de perdre courage et de prendre la fuite !
Ceci est visible au point ajouté : 4.E, Vous avez dit, Jeanne Smits : Votre "courageux" anonymat
Table de cette nouvelle, CN-2011-…
4 - Jeanne Smits !, c’est le propre d’une femme, lorsqu’elle se dispute avec un Homme, de perdre courage et de prendre la fuite ! (Complété)
4.A - Nous lui avons montré un visage ferme !, et, glapissant, elle a fui…
4.B - Genèse d’une nouvelle dispute
4.C - Voici l’enchaînement des commentaires.
4.C.1.a - 1) Pour l’ŒRFAEP : QJSIOJC a dit…
4.C.1.b - 2) Jeanne Smits a dit…
4.C.1.c - 3) Pour l’ŒRFAEP : QJSIOJC a dit…
4.C.1.d - 4) Jeanne Smits a dit…
4.D - Et là, Jeanne Smits détala, prit la fuite…
4.D.1 - Jeanne Smits : Et puisque vous me disqualifiez d’emblée
4.D.1.a - Encore aurait-il fallu que vous fussiez qualifiée !
4.D.1.b - C’est vous, qui vous êtes vous-même disqualifiée de votre qualité de servante
4.D.1.c - Et trouvant cela trop peu, vous continuez à vous disqualifier…
4.D.1.d - Où sont vos reconnaissances de vos erreurs ?
4.D.1.e - Au sujet de : Votre "courageux" anonymat
4.D.1.f - Pauvresse, vous avez pris la fuite, parce qu’ayant rien pour contredire !
4.D.1.g - Reprenons un passage bien vicieux en votre prose pernicieuse
4.E - Vous avez dit, Jeanne Smits : Votre "courageux" anonymat
4.E.1.a - Au préalable, nous vous proposons de lire ceci :
4.E.2 - Quel est, Jeanne Smits, le sens de l’honneur et de la virilité de votredit Époux ?
4.E.2.a - Votredit Époux !
4.E.2.b - Jeanne Smits, vous dites : Votre "courageux" anonymat !
4.E.2.c - Reprenons : Quel est le sens de l’honneur et de la virilité de votredit Époux ?
4.E.2.d - Pas plus dans la caboche qu’une groupie, qu’une boniche…
4.E.2.e - N’ayant rien à opposer, cette pauvresse, se venge bassement !
4.F - Jeanne Smits !, vous êtes la cause des désordres que vous semblez dénoncer !
4.G - Concluons avec cette pauvresse de Jeanne Smits, pour l’instant !
4.G.1.a - Par contre, certes, il vous est loisible de tenir un site pour perdues comme vous.
4.G.1.b - Si vous deviez répondre sur votre page, tenez-nous en informés !
4.A - Nous lui avons montré un visage ferme !, et, glapissant, elle a fui…
En la Saint Jean de Matha, Confesseur,
le mardi 8 février 2011,
cette nouvelle Lui est confiée !
Jamais, au grand jamais,
avec une langue de bois !
Oui !, comme vous allez pourvoir le constater, Jeanne Smits* a pris lamentablement la fuite, comme toutes les pauvresses de cet acabit, en effet, notre ennemi ressemble à une femme : il en a la faiblesse et l’opiniâtreté. C’est le propre d’une femme, lorsqu’elle se dispute avec un homme, de perdre courage et de prendre la fuite, aussitôt que celui-ci lui montre un visage ferme ; l’homme, au contraire, commence-t-il à craindre et à reculer, la colère, la vengeance et la férocité de cette femme s’accroissent et n’ont plus de mesure.
Règles du discernement des esprits, 1re semaine, 12e règle. Cité par : « Le combat de la pureté. - 1876 Georg Hoornaert ».
Voir : DP-06, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (II) ; point 6F2a, Notre ennemi ressemble à une femme.
4.B - Genèse d’une nouvelle dispute
Dans la nouvelle précédente, nous vous avions fait part d’une dispute, en voici une autre tirée du même tonneau à maliceries*
Pour : Dans la nouvelle précédente, nous vous :
Voyant des erreurs, et ce très couramment, dans le site tenu par une pauvresse* qui pontifie* scandaleusement et continuellement auprès dedits Hommes, et la voyant parler de ce qu’elle croit connaître, de divorce, et, nous, ne voulant surtout pas opprimer la Vérité, en effet, l’erreur à laquelle on ne résiste pas, on l’approuve, et la vérité que l’on ne sert pas on l’opprime, nous mîmes un commentaire sur son site…
Je vous donnerai
une bouche et une sagesse
auxquelles tous vos adversaires
ne pourront résister et contredire.
a dit Notre Seigneur Jésus-Christ (NSJC) (Luc 21, 15).
Pour : la vérité que l’on ne sert pas on l’opprime :
Voir : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point 7B6b, Si nous ne sommes pas vraiment Intransigeants, nous transigeons !
4.C - Voici l’enchaînement des commentaires.
Comme vous allez le voir tout a commencé par un commentaire déposé par nous sur le site que cette pauvresse tient.
4.C.1.a - 1) Pour l’ŒRFAEP : QJSIOJC a dit…
Le premier commentaire déposé2 venait donc de nous, en voici la transcription exacte, comme vous pouvez le constater, rien de mordant vis-à-vis du site de Jeanne Smits*, rien qu’un simple communiqué :
Communiqué de l’Œ. R. F. A. E. P.
Si !
Si vraiment, vous voulez découvrir la Vérité quant-à la Famille, quant-au Sacrement de Mariage, quant-au crime incommensurable qu’est la séparation-divorce…
Si vous voulez connaître les gigantesques escroqueries que sont :
- Lesdites femmes battues, oppressées, violentés psychologiquement, violées par l’Époux, etc.
- Ladite appartenance des enfants aux deux conjoints, donc dans les faits qu’à elle, alors qu’ils n’appartiennent, et ce dans le sens le plus exacte du terme, qu’au Père.
- De ladite autorisation de l’Église catholique de se séparer dans certains cas dits extrêmes, est-il toujours ajouté très hypocritement par ces pervers de prêtres (ND de La Salette : les prêtres sont devenus des cloaques d’impureté. Oui, les prêtres demandent vengeance, et la vengeance est suspendue sur leurs têtes.) ; de ladite direction spirituelle de la femme par le prêtre, ce qui est forcément une fornication, un viol et/ou adultère, etc.
- Etc., etc., etc.
Alors…, nous vous proposons de consulter le site de notre Œuvre :
Restauration de la Famille par l’Autorité. Œuvre pour la Restauration de la Famille par l’Autorité ; de l’Époux, du Père. (ŒRFAEP)
Pour la Vérité,
QJSIOJC
4.C.1.b - 2) Jeanne Smits a dit…
Quelque temps après, nous avons constaté que la Jeanne Smits avait répliqué, en voici la retranscription :
A QJSIOJC
Je connais votre blog et m’étonne que vous réagissiez ici à un texte écrit par une femme. Et que vous m’invitiez à aller visiter le vôtre dont vous interdisez pourtant la lecture aux femmes !
Je regrette que vous ayez de la famille et de la femme une vision si étrange, alors que l’autorité – comme nous l’enseigne Notre Seigneur – est d’abord service. Que notre devoir est d’honorer père ET mère, pas l’un contre l’autre.
Bref, très explicitement, je me désolidarise d’une grande partie de ce qui est exprimé sur votre blog.
4.C.1.c - 3) Pour l’ŒRFAEP : QJSIOJC a dit…
Alors, nous lui avons répondu certes de façon nettement plus directe, parce qu’ayant été mis en cause, ce que nous ne fîmes ; voici :
Jeanne Smits,
Vous connaissez notre site, alors que vous-même dites que nous vous en interdisions l’accès en tant de femmes !, bizarre, bizarre.
Vous dites le connaître !, alors vous auriez dû connaître cette page : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/01/vocation-de-ce-site-ce-site-est-en.html
et plus particulièrement depuis ce point :
---
Accueil particulier des femmes
Nos filles,
Ce site était strictement réservé aux Hommes, comme de Droit, mais par nécessité, nous avons modifié cette disposition, veuillez lire en ces deux pages notre justification et nos réserves quant à votre accueil en ce site (lecture et commentaires) :
---
Et, que « Bref, très explicitement, je me désolidarise d’une grande partie de ce qui est exprimé sur votre blog. », vous regarde en effet, car c’est vous qui devrez rendre compte pour vous, et non point nous !, au Jugement dernier qui sera sans appel !
En vous désolidarisant de ce que nous rapportons avec que des citations de Saints et de sains Hommes, de saintes femmes, vous vous désolidarisez donc certainement, par exemple, de :
-Saint Paul qui interdit très énergiquement à la femme de dominer de quelque façon que ce soit sur l’Homme.
-Pie XI qui dit que la femme est la servante de son Époux.
-De quantité de Saints qui rappellent que le malheur est rentré dans le monde par la faute de la femme.
-Que chaque fois, nous disons bien chaque fois, que cela de passe mal dans un foyer, c’est de la faute exclusive de la femme qui doit tout supporter (NSJC, Sainte Monique et Saint Augustin, Saint Jean Chrysostome, Abbé Philibert de la FSSPX, etc., etc., etc.)
Et, si nous devions nous être trompés, alors détrompez-nous !, cela doit être facile, vue que vous vous désolidarisez d’une grande partie de ce qui est exprimé sur notre site !
De grâce !, citez nos raisonnements tordus !, avec plaisir nous vous attendons…, désirant nous convertir !
Et, pour ce qui touche du dépôt d’un commentaire sur votre site, sachez que nous ne faisions qu’utiliser une pauvresse qui pontifie sur des Hommes, contrairement à ce que commande notre Dieu d’Amour et de Justice, Dieu que vous dites être vôtre.
Si nous avons déposé un message c’est pour tenter d’atteindre des pauvres Hommes que couramment vous trompez, et pour, peut-être, déciller l’une ou l’autre femme qui chercherait véritablement à sortir de ses erreurs, de ce lavage de cerveaux.
Pour la Vérité,
QJSIOJC
PS., si vous deviez répondre sur votre page, tenez-nous en informés !
4.C.1.d - 4) Jeanne Smits a dit…
A QJSIOJC
Le ton de votre commentaire, je crois, se suffit à lui-même.
Votre "courageux" anonymat, qui en dit long sur votre sens de l’honneur et de la virilité, aussi.
Et puisque vous me disqualifiez d’emblée en tant que femme, je crois que la discussion peut s’arrêter là.
4.D - Et là, Jeanne Smits détala, prit la fuite…
4.D.1 - Jeanne Smits : Et puisque vous me disqualifiez d’emblée
Nous ?, nous vous disqualifiions ?, c’est un comble !, où donc cela est visible ?, nous vous attendons avec inquiétude…, pensez donc !
4.D.1.a - Encore aurait-il fallu que vous fussiez qualifiée !
Vous nous dites : Et puisque vous me disqualifiez d’emblée en tant que femme.
Disqualifier, veut bien dire retirer une qualification, n’est-ce pas ?!
Où donc, de par la Volonté divine, ou de par ladite dame nature* diraient les essentiellement négationnistes*, avez-vous vu que vous étiez qualifiée pour parler d’égal à égal avec un Homme ?, où, avez-vous vu que vous pouviez vous trouver à la même hauteur que Lui ? Hauteur de mission, hauteur physique, intellectuelle, de force, etc. ?
Le Seigneur Dieu dans Son infinie Bonté nous vous qualifia point !, sauf en servitude !, et ceci est visible ici :
→ L’homme est l’image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l’homme.
→ En effet, l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais bien la femme de l’homme ; et l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme (I Cor., XI, 7-9).
→ Car c’est pour la consolation de l’homme que la femme a été formée…
Voir : DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine ; point 3.B.10, Homélies sur la Genèse de Saint Jean Chrysostome.
→ Je ne permets point à la femme d’enseigner ni de dominer sur l’homme (I Tim. II, 12).
Voir : DP-08, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (II) ; point 8F1a, Savez-vous quand commença à ronger le Ver Rongeur ?
Et cette qualification de servante, vous la refusez dans votre révolte émancipatrice, c’est donc bien vous seule qui, comme une grande, vous disqualifiez !
Non serviam !, comme nous allons le développer plus amplement.
4.D.1.b - C’est vous, qui vous êtes vous-même disqualifiée de votre qualité de servante
C’est vous, à travers Ève, qui vous êtes vous-même disqualifiée de votre qualité de servante : Mais, si la femme doit être soumise à l’homme comme à son chef naturel, elle lui est assujettie plus strictement encore, en ce que, séduite et l’ayant entraîné au mal, elle a une réparation à lui faire et une punition de son péché à subir.
Voir : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point 7.E.9, Allez, une petite dernière pour la route…
Et ainsi, vous donnâtes, à travers Ève, naissance au malheur en ce monde !
Est-ce nous qui avons dit que vous serez sous la puissance de votre mari, et il vous dominera3 ; ou…, le Seigneur Dieu ?
Etc.
4.D.1.c - Et trouvant cela trop peu, vous continuez à vous disqualifier…
Jeanne Smits !, vous vous disqualifiez vous-même, comme une ‘grande’, et ne voulant surtout pas vous arrêter là, vous en rajoutez même une bonne couche !
Disant connaître notre site, alors que ne connaissant pas un accès sélectif pour les femmes comme nous allons le voir encore ci-dessous et comme déjà vu ci-dessus !, vous auriez dû savoir qu’il valut mieux vous taire !
4.D.1.d - Où sont vos reconnaissances de vos erreurs ?
Vous vous êtes amusée avec le fait que nous avions interdit l’accès aux femmes, ce du reste conformément aux Prescriptions divines que nous nous respectons, alors que vous avouez les avoir enfreintes : Je connais votre blog.
Et vous n’avez pas remarqué que, contraints, nous avions modifié quelque peu cette disposition, voir notre 2ème commentaire : 3) Pour l’ŒRFAEP : QJSIOJC a dit…
Où, dans votre dernier message, vous accusez-vous de cette ‘erreur’ ?
4.D.1.e - Au sujet de : Votre "courageux" anonymat
Ce point de la version précédente est postposé ici : Vous avez dit, Jeanne Smits : Votre "courageux" anonymat, il est considérablement augmenté…
4.D.1.f - Pauvresse, vous avez pris la fuite, parce qu’ayant rien pour contredire !
Chrétienne ?, certes !, mais à ma sauce !, dit Jeanne Smits. Soit oui mais non* !
N’ayant rien à contredire, vous avez préféré, ‘courageusement’ fuir !, d’où votre : je crois que la discussion peut s’arrêter là. (dernier commentaire)
Oui !, bien vraiment : Je vous donnerai une bouche et une sagesse auxquelles tous vos adversaires ne pourront résister et contredire4, a dit Notre Seigneur Jésus-Christ.
En effet, nous attendons toujours le premier contradicteur un tant soit peu sérieux !
Cette pauvresse de Jeanne Smits a dit : Je regrette que vous ayez de la famille et de la femme une vision si étrange, où l’art de lancer des choses en l’air pour qu’elles vous retombent dessus !
Une vision étrange en quoi ?!, citez donc Jeanne Smits, cela doit vous être si facile !, car vous dites : je me désolidarise d’une grande partie de ce qui est exprimé sur votre blog.
Jeanne Smits, vous vous dites Catholique, et même traditionaliste, sauf erreur, alors, très sereinement, nous attendons que vous épingliez ne serait-ce qu’une seule toute petite erreur !, cela ne doit pas dépasser vos forces puériles, compte tenue que vous dites : je me désolidarise d’une grande partie de ce qui est exprimé sur votre blog.
Vous êtes véritablement ridicule, et n’en ratez visiblement aucune !, vous dites : alors que l’autorité – comme nous l’enseigne Notre Seigneur – est d’abord service.
Et en effet, vous avez raison, et ce service, pour le Chef, l’Époux, c’est de maintenir fermement :
1. le bâton de commandement : Épouses et mères chrétiennes, que jamais ne vienne à vous saisir la soif d’usurper le sceptre familial ! Cela n’est-il pas Catholique ?, cela vient de Pie XII !
Voir : DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine ; point 3D1b, Ci-dessus, nous avons écrit en cas de ‘différent’.
2. de discipliner l’épouse : S’il [l’Époux] devait compatir à sa femme, il devait la discipliner, puisqu’elle était son inférieure, car l’homme est le chef de la femme. Cela n’est-il pas Catholique ?, cela vient de Saint Bernard de Clairvaux, Docteur de l’Église !
Voir : DP-06, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (II) ; point 6C5, Saint Bernard : Adam n’a pas discipliné Ève, il ne l’aimait pas !
3. de corriger et former Son épouse : Enfin il doit régler sa famille, corriger et former les mœurs de tous ceux qui la composent, et contenir chacun dans son devoir. Cela n’est-il pas Catholique ?, cela vient du Concile de Trente !
Voir entre autres ! :
→ DP-02, La Loi, le Droit ; point 2D3, L’Église confirme que l’Époux est Le bras de Son Droit.
→ DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point 4E1c, Le Concile de Trente dit que l’époux doit discipliner l’épouse.
→ DP-06, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (II) ; point 6C8, Concile de Trente : Il doit contenir son épouse dans son devoir.
4. rappeler à l’épouse qu’elle n’est que la servante, en toutes choses, de son Époux : Nombre d’entre eux poussent l’audace jusqu’à parler d’une indigne servitude d’un des deux époux à l’autre ; ils proclament que tous les droits sont égaux entre époux ; estimant ces droits violés par la « servitude » qu’on vient de dire, ils prêchent orgueilleusement une émancipation de la femme, déjà accomplie ou qui doit l’être. Cela n’est-il pas Catholique ?, cela vient de Pie XI !
Voir : DP-06, Restaurer l’Homme, l’Époux, le Père, sa Puissance (II) ; point 7D6, Pie XI confirme : la dignité de la servitude de l’épouse.
5. etc., etc., etc.
Pour en connaître bien d’autre, lisez particulièrement cette nouvelle : CN-2008-16, Valérie Létard veut susciter une réaction ?, la voici !
Digression au sujet de cette nouvelle CN-2008-16.
Cette nouvelle, la précitée CN-2008-16, est consultée sur notre site plus de deux fois n’importe quelle autre page !
Elle a été lue depuis sa publication, le 7 octobre 2008 au jour de la publication de ce présent document (8 février 2011), plus de 32005 fois !, et dernièrement, elle est encore lue au moins 7 fois par jour!
Elle fut même reprise par d’autres sites comme vous pouvez le voir en les commentaires de cette page6 (la liste va être prochainement bien complétée !)
Lisez-la bien en entier, du début à la fin !
4.D.1.g - Reprenons un passage bien vicieux en votre prose pernicieuse
Vous écrivez : alors que l’autorité – comme nous l’enseigne Notre Seigneur – est d’abord service.
Pauvresse, menteuse par détournement de paroles saintes*, comme nous venons de le démontrer ci-dessus avec des Saints, des Papes, etc. :
→ Servir, pour l’Époux, c’est gouverner énergiquement et sans compromission aucune : Son épouse !
→ Servir, pour l’épouse, c’est obéir en toutes choses à son Époux, être Sa servante.
Toujours le même détournement de paroles saintes !, voyez : CN-2010-13, Du détournement de paroles saintes, et diverses autres escroqueries !
Et relisez ceci, serpente Jeanne Smits qui ne pensez qu’à frétiller au bas de l’arbre où se trouve votre mâle, le prince des trompeurs : Nombre de voix autour de vous, par ex. vous la serpente Jeanne Smits !, vous la représenteront, cette sujétion [à votre Époux], comme quelque chose d’injuste ; elles vous suggéreront une indépendance plus fière, vous répéteront que vous êtes en toutes choses les égales de vos maris et que sous bien des aspects vous leur êtes supérieures. Prenez garde à ces paroles de serpent, de tentations, de mensonges : ne devenez pas d’autres Èves, ne vous détournez pas du seul chemin qui puisse vous conduire, même dès ici-bas, au vrai bonheur.
Voir : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point 7B6, Prenez garde à ces paroles de serpent, dit Pie XII à la femme.
Certes !, vous connaissez cette parole, mais comme toutes vos consœurs plus ou moins avancées dans ladite libération de la femme, mais vous refusez catégoriquement d’en tenir rigoureusement compte ! L’on appelle cela le libéralisme, la compromission avec l’Erreur !, l’écoute des susurrements du Serpent qui se trouve dans l’arbre interdit que vous enlacez amoureusement !
4.E - Vous avez dit, Jeanne Smits : Votre "courageux" anonymat
4.E.1.a - Au préalable, nous vous proposons de lire ceci :
Et plus particulièrement le point : Venons-en au nom de plume qui pose ‛problème’ : QJSIOJC
4.E.2 - Quel est, Jeanne Smits, le sens de l’honneur et de la virilité de votredit Époux ?
Notez : C’est ce point qui a été ajouté par rapport à la 1ère publication.
4.E.2.a - Votredit Époux !
Nous disons votredit Époux, parce que bizarrement, vous ne considérez pas cela comme un honneur de ne pouvoir que porter le nom de Olivier Figueras (voir ensuite), comme bien évidemment vous le devriez !
Veuillez éviter de répliquer sur cette toute dernière assertion !, ayez pitié de vous…
4.E.2.b - Jeanne Smits, vous dites : Votre "courageux" anonymat !
Dans votre dernier message vous disiez très fielleusement, très couardement, soit toute pleine de l’envie très féminine de donner des coups bas : Votre "courageux" anonymat, qui en dit long sur votre sens de l’honneur et de la virilité, aussi.
Nous, ici, nous descendons en flèche, systématiquement et sans aucune pitié les opposants notoires à la Vérité !
Pour : descendons en flèche, systématiquement :
Les opposants à la Vérité, mais de par ‘erreur’, nous tâchons de ne jamais mélanger les idées et la personne les portant.
Ainsi, en ce qui regarde le site Les Intransigeants*, nous les avons souvent dénoncés, mais en même temps nous avons toujours dit avoir une certaine sympathie à leur égard, et jamais nous n’aurions dit une telle chose, celle que vous venez de nous dire très vicieusement, à leur égard !, jamais nous nous sommes moqués du nom de plume d’El Cristero par ex., ni de son utilisation d’un pseudo ! Bien au contraire même, comme vous pourrez la voir si vous avez lu ≡ mais comme femme, en êtes-vous capable ? ≡ la page à laquelle nous vous avons renvoyée : CN-2009-26, Quel lien entre les mots : pseudonyme, appartenir, obsession ?
Très vicieusement !, venons-nous de dire ; oui, parce que de cela l’on ne peut se défendre, du manque de virilité supposé ≡ encore que, si vous saviez !, qu’est-ce que vous n’accumulez pas sur votre pauvre tête toute vide !, craignez, craignez le Jour des vengeances divines. ≡. De plus, venant d’une inférieure, une femme, cela est particulièrement insultant ; et venant d’une essentiellement impuissante, particulièrement risible !
4.E.2.c - Reprenons : Quel est le sens de l’honneur et de la virilité de votredit Époux ?
Vous connaissant, que parce que sachant que vous pontifiez contre naturellement sur des Hommes, nous ne voulions rien connaître de plus sur vous. Même le nom que vous donnez, Jeanne Smits, ne nous intéresse pas ! Nous aurions préféré ne pas l’utiliser, mais n’ayant rien d’autre pour vous nommer…
Toutefois, devant votre méchanceté, nous nous sommes penché sur vous, et voici ce que Wikipédia nous dit : Elle est l’épouse du journaliste Olivier Figueras (précédemment connu sous le nom de plume Olivier Mirande), lui aussi journaliste à Présent7
Maintenant, lecteurs, vous pouvez comprendre pourquoi nous nous inquiétions du sens de l’honneur et de la virilité dudit Époux de Jeanne Smits !
En effet, nous dit Wikipédia précité, son Époux était précédemment connu sous le nom de plume Olivier Mirande !
Nom de plume ou pseudo, sondit Époux était bel et bien dans l’anonymat !
Donc, Jeanne Smits, ayant dit à notre égard : Votre "courageux" anonymat, qui en dit long sur votre sens de l’honneur et de la virilité, aussi.
Nous vous posons, Jeanne Smits, la question suivante : Votredit Époux, est-Il courageux ayant utilisé l’anonymat ?, quel est Son sens de l’honneur et de la virilité ?
Subsidiairement, car ceci nous inquiète au plus haut point, pensez donc, voici la question cruciale que nous nous posons : Que votredit Époux soit notoirement dévirilisé, ceci ne vous a-t-il pas trop posé de problèmes ?, à la ville comme à la campagne…
4.E.2.d - Pas plus dans la caboche qu’une groupie, qu’une boniche…
Et c’est cette Jeanne Smits, qui nous a dit : Je connais votre blog (son 1er commentaire), alors que comme femme elle est du reste, et ce exactement dans tous les sens du terme, fondamentalement incapable de connaître !, qui ose nous dire que : Votre "courageux" anonymat, qui en dit long sur votre sens de l’honneur et de la virilité, aussi ; alors que sondit Époux fut Lui-même précédemment connu sous le nom de plume Olivier Mirande !
Pour : femme [...] incapable de connaître :
En effet :
1) physiquement la femme est connue par l’Homme qui Lui connaît ;
2) la femme, intellectuellement parlant est enseignée par l’Homme qui Lui connait ;
3) moralement parlant, la femme est guidée, gouvernée, corrigée par l’Homme qui Lui connait ;
etc.
4.E.2.e - N’ayant rien à opposer, cette pauvresse, se venge bassement !
N’ayant strictement rien à opposer, comme l’annonçait NSJC aux gens de bien : Je vous donnerai une bouche et une sagesse auxquelles tous vos adversaires ne pourront résister et contredire8, elle, cette pauvresse de Jeanne Smits, s’est vengée ainsi :
1. Fielleusement, elle dit : que notre site a de la famille et de la femme une vision si étrange.
Ce qui est bien une calomnie basée sur un non dit !, ce qui est toujours un péché mortel irrémissible !
Voici ce que nous rapportions par ailleurs : La calomnie est un péché mortel aggravé, irrémissible [qui ne peut être remis sans réparation préalable et prouvée] ! Un prêtre qui donne l’absolution [qui donc est nulle] sans que cette réparation ait été prouvée fait retomber sur lui aussi la faute, ce en plus de la confession sacrilège.
Voir : DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point 4.K., L’Église catholique, principal ennemi du Sacrement de Mariage ?!
2. Puis, pensant porter l’estocade, elle sort ledit affreux anonymat en pointant un pseudo de notre site ainsi : Votre "courageux" anonymat, qui en dit long sur votre sens de l’honneur et de la virilité, chose qu’elle aurait dû absolument éviter, n’est-ce pas Sieur Olivier Figueras, alias Olivier Mirande ?
Et après cela, peut-on dire que la femme soit intelligente ?
Elle qui, particulièrement stupide, vient de détruire la réputation de son Époux, car il est bien juste de Lui appliquer ce qu’elle disait de nous : Olivier Mirande, Votre "courageux" anonymat, qui en dit long sur votre sens de l’honneur et de la virilité !
Oui, bien vraiment, et cela est bien plaisant à constater : une femme insensée la [sa Maison] renverse de ses propres mains9.
4.F - Jeanne Smits !, vous êtes la cause des désordres que vous semblez dénoncer !
Oui, l’intrigante, la malicieuse, la vicieuse10 Jeanne Smits, ne voulant surtout pas rendre le hochet de votredite11 petite libération personnelle de la femme, le hochet de votre propre compromission avec le Serpent, vous faites semblant de vous étonner du malheur des enfants dits de divorcés, alors que vous êtes bien effectivement la cause si si peu éloignée que cela de ce désordre, car prêchent orgueilleusement une émancipation de la femme.
Pour : [citation ci-dessus] :
Voir : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point 7D6, Pie XI confirme : la dignité de la servitude de l’épouse.
Vous êtes une révoltée que amène fatalement ces drames que sont la séparation-divorce*, en effet, vous transgressez la Loi que rappelle Saint Paul ainsi : Je ne permets point à la femme d’enseigner ni de dominer sur l’homme.
Pour : [citation ci-dessus] :
Voir : DP-08, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (II) ; point 8F1a, Savez-vous quand commença à ronger le Ver Rongeur ?
Voici ci-dessous un extrait :
La Vérité quant à la relation Homme-femme est celle-ci : L’homme est l’image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l’homme. En effet, l’homme n’a pas été tiré de la femme, mais bien la femme de l’homme ; et l’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme (I Cor., XI, 7-9). Car c’est pour la consolation de l’homme que la femme a été forméeJe ne permets point à la femme d’enseigner ni de dominer sur l’homme (I Tim. II, 12).
Ou, comme le rappelle cet article d’une consœur de ladite FSSPX* :
L’apôtre établit la prééminence de l’homme sur la femme ; il a été formé le premier. La femme est sortie de lui : il est son chef dans l’ordre de la création.
Mais, si la femme doit être soumise à l’homme comme à son chef naturel, elle lui est assujettie plus strictement encore, en ce que, séduite et l’ayant entraîné au mal, elle a une réparation à lui faire et une punition de son péché à subir.
D’avoir été l’introductrice du péché, cela lui impose une retenue particulière. Elle n’a aucun droit d’enseigner ; elle ne doit pas sortir de la condition d’humble disciple ; qu’elle se tienne dans le silence. (Les féministes [comme la Jeanne Smits donc !] feront bien de méditer ces enseignements).
Pour : [citation ci-dessus] :
Voir : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point 7E9, Allez, une petite dernière pour la route…
4.G - Concluons avec cette pauvresse de Jeanne Smits, pour l’instant !
Lorsque ma justice me forcera à vous punir, cherchez parmi vous un de mes amis, afin qu’il s’oppose à ma vengeance, et m’empêche de vous punir. (Curé d’Ars12)
Mais avant !, il faut impérativement que vous :
→ cessiez de tromper les Hommes qui écoutent bêtement une pauvresse de sœur d’Ève, vous Jeanne Smits ;
→ ne les dominiez plus, soit contre-naturellement (enseigner des Hommes, écrire aux Hommes, etc.) ;
→ cessiez de tromper les femmes, vos pauvres sœurs ;
→ cessiez, et que vous ne vouliez pas vous l’avouer ne change rien, d’engendrer des séparations-divorces*,
→ cessiez de rendre malheureux de pauvres enfants !
Cessez de vous rassurer stupidement, du reste comme toute femme prétendant se respecter, en bêlant à tout va et en cœur avec les autres occupants de ce train infernal se précipitant vers l’abîme : jusqu’ici tout va bien !
Voir : DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point 7B6a, La femme doit être toujours et en tout assujettie à l’Homme…
Où, nous écrivions notamment :
Ainsi, soit nous sommes en tout, intransigeants, intègres, antilibéraux, etc. ; ou soit, et cela n’est qu’une question de temps, nous ferons même pire que nos ennemis de cette heure !
Il est commun de dire que nous avons 15 ans de ‘retard’ sur le matérialisme des USA ! Considérons que la déliquescence des USA n’ayant jamais diminué, mais bien au contraire frénétiquement augmenté : qu’il y a 20 ans nous avions déjà 15 ans de retard sur eux ; et que dans 20 ans nous aurons encore ces mêmes 15 ans de retard sur eux ! Aussi, n’étant ‘que’ dans le wagon de queue, nous nous scandalisons que nos ennemis soient dans le wagon de tête de ce train infernal avançant tout droit vers l’abime éternel !
En étant pas intégralement intransigeants, nous finirons forcément en enfer ! Et notre seule ‘consolation’ serait que cette perdition n’arrivera, bien fatalement soyons-en certains, que quelques secondes après celle des passagers du wagon de tête ?
4.G.1.a - Par contre, certes, il vous est loisible de tenir un site pour perdues comme vous.
Vous avez une plume ?, des convictions vraiment très chrétiennes ?, vous avez surtout la permission de Celui qui devrait être votre Chef (Époux si mariée, Père ou Frère sinon, ou Tuteur) !
Alors tenez un site qui pourrait se nommer par ex :
À mes sœurs, qui comme moi précédemment, ont déserté !
Là, vous pourriez faire sans restriction ce que nous tâchons de faire avec restriction en notre site auprès des femmes !, ce conformément à ce qu’a dit Saint Thomas d’Aquin : les femmes qui ont reçu le don de sagesse et de science peuvent faire usage pour l’enseignement privé, mais non pour l’enseignement public.
Voir : DP-11, Les épreuves, tribulations et afflictions, l’Espérance (II) ; point 11C10, Reprenons : l’Époux est Base et raison d’être de la Famille !
Ainsi, de tenir un site que pour les femmes, et ce afin de tâcher de les ramener dans le droit chemin, est bien un enseignement privé !
Et, si vous ne vous sentez pas à la hauteur, très humblement, vous pouvez vous cantonner à un site donnant des cours de cuisine, de couture, de ménage, ce qui serait une participation si honorable et si nécessaire à la restauration de nos sociétés qui furent très Chrétiennes !
4.G.1.b - Si vous deviez répondre sur votre page, tenez-nous en informés !
Si vous deviez répondre sur votre page, tenez-nous en informés !, avions-nous mis en post-scriptum sur notre dernier commentaire.
Et cette pauvresse ne fut même pas capable de cela !
Nous, de notre côté, nous allons l’informer de la publication de cette page…
Anecdotiquement : Nous allons poursuivre avec ‘Réponses catholiques’ (voir nouvelle précédente) qui vient de donner une suite à notre dispute, nous venons de la parcourir très rapidement et elle semble bien courtoise, et force est de constater que cet abbé a eu la même politesse que nous : Il vient de nous informer personnellement de sa réplique !, que le Bon Dieu Lui en tienne compte !…
* - Pour connaître la raison de cet astérisque et des suivants, veuillez lire : Nos documents comportent des astérisques ‘*’…
3Gn 3,16. Dieu dit aussi à la femme: Je multiplierai vos maux et vos grossesses. Vous enfanterez dans la douleur: vous serez sous la puissance de votre mari, et il vous dominera.
4Luc 21, 15
5De fait ce chiffre ne prend en compte (dans les premières éditions nous avions oublié cette note de précision que nous voulions ajouter), que les consultations (C) depuis courant mai 2010.
En effet, avant, cette statistique n’existait pas comme outils sur Blogger.
Donc sur la période de mai 2010 à janvier 2011, nous avons (8 mois; 4 semaines; 2 jours) 275 jours (J).
Ce qui nous donne une fréquentation moyenne de : 3200 C / 275 J = soit un peu plus de 11.6 C/J !
Maintenant, entre la publication de cette nouvelle en question, le 7 octobre 2008, et ce jour il s’est passé (2 années; 3 mois; 4 semaines; 2 jours) 852 J.
Ce qui donne 11.6 C/J * 852 J = 9883 consultations depuis sa publication !
Au grand minimum !, en effet il conviendrait de majorer ce chiffre sachant que la consultation était très supérieure au début (fraîcheur, lecteurs envoyés par les sites l’ayant reprise partiellement, etc.)…
Mais cela ne nous préoccupe guère…, seule la défense de la Vérité nous préoccupe totalement.
6Voir ci-dessus.
8Luc 21, 15
9Prov., XIV, I.
10Vicieuse, féminin de vicieux :
-Qui a une disposition naturelle à faire le mal; qui a de mauvais penchants, des vices. Ombrageux, rétif.
Qui dénote une disposition au vice, au mal; qui a, dévoile un côté pervers.
Qui a des habitudes bizarres, étranges ou perverses; qui dénote de la perversité, de l’étrangeté.
http://www.cnrtl.fr/definition/vicieux
12Tiré du Sermon pour la fête du saint patronSermons du Saint Curé d’Ars – que vous trouverez en cette page Livres & sources

2 commentaires:

  1. Nous venons d'ajouter une note de bas de page à la phrase :

    "Elle a été lue depuis sa publication, le 7 octobre 2008, plus de 3200 fois !"

    Recherchez '3200'...

    RépondreSupprimer
  2. Bon à savoir :

    « Olivier Figueras, dit Olivier Mirande, est un journaliste français. Fils du résistant et pamphlétaire André Figueras, filleul du général Raoul Salan.

    « Olivier Figueras hérite de son père le goût de la satire et du journalisme politique. Il travaille au quotidien Présent dirigé par Jean Madiran, où il a rencontré son épouse, Jeanne Smits, directeur de la publication et de la rédaction du journal. Ils se marieront en 1994 et auront trois enfants.

    « À la mort de son père en 2002, Olivier Figueras abandonne le pseudonyme d’Olivier Mirande et signe ses articles de son vrai nom. »

    source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivier_Figueras

    … Ainsi donc, l’Époux de Jeanne Smits, précédemment connu uniquement sous le pseudonyme d’Olicier Mirande, n’a signé ses articles de Son vrai nom qu’en 2002 !, et se serait donc à ce moment-là enfin revêtu de la virilité et de l’honneur.

    RépondreSupprimer

N’étant pas membre de ce site, vous pouvez tout de même déposer un commentaire qu’un membre agréera et publiera ; pour ce, veuillez lire la procédure à suivre à l’adresse : http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2010/07/marge-suivre-pour-deposer-des.html